Meetic et Tinder réussissent leurs débuts à Wall Street

 |  | 270 mots
Lecture 1 min.
Match Group détient Match, Meetic et OkCupid, mais elle dispose surtout d'un actif très en vue avec Tinder.
Match Group détient Match, Meetic et OkCupid, mais elle dispose surtout d'un actif très en vue avec Tinder. (Crédits : Reuters)
Le titre du propriétaire américain des services de rencontres en ligne, Match Group, a clôturé sa première séance à 14,74 dollars, soit un gain de 22,83% comparé à son prix d'introduction de 12 dollars fixé la veille.

Rien n'était gagné. Et pourtant, le démarrage jeudi 19 novembre à Wall Street de Match Group, le propriétaire américain des services de rencontres en ligne Meetic et Tinder, a été bon.

Face au scepticisme des investisseurs sur les introductions en Bourse depuis cet été, Match avait en effet été contraint de fixer son prix tout en bas de la fourchette initialement prévue de 12 à 14 dollars. Au final, le titre a clôturé sa première séance à 14,74 dollars, soit un gain de 22,83% comparé à son prix d'introduction de 12 dollars fixé la veille. Ce cours donne à l'ensemble de l'entreprise une valeur total de 3,5 milliards de dollars.

     | Lire aussi Square bondit de 24% après une introduction en Bourse décevante

33,3 millions d'actions mises en vente sur le Nasdaq

Match a réussi à lever quelque 400 millions de dollars en mettant en vente 33,3 millions d'actions sur la plate-forme électronique Nasdaq, où elles sont cotées sous le symbole "MTCH". Une partie de cette somme sera reversée au groupe InterActiveCorp (IAC) du milliardaire américain Barry Diller, dont Match Group était jusqu'ici une filiale à 100%. La participation d'IAC devrait être ramenée aux alentours de 86%.

Match Group est propriétaire de certaines des marques les plus connues sur le marché des sites de rencontres, avec des opérations en 38 langues et dans plus de 190 pays. La société détient Match, Meetic et OkCupid, mais elle dispose surtout d'un actif très en vue avec Tinder, application mobile populaire qui utilise la position géographique de l'utilisateur pour lui présenter des profils de personnes se trouvant à proximité susceptibles de lui plaire.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :