Paiement mobile : en Bourse, Square vaudra moins que lors de son dernier tour de table

 |   |  433  mots
Square revendique des millions d'utilisateurs dans le monde, dont beaucoup de petits commerçants indépendants, mais aussi des chaînes comme les cafés Starbucks ou les supermarchés Wholefoods par exemple.
Square revendique "des millions d'utilisateurs" dans le monde, dont beaucoup de petits commerçants indépendants, mais aussi des chaînes comme les cafés Starbucks ou les supermarchés Wholefoods par exemple. (Crédits : DR)
La valorisation de l'entreprise, qui sera cotée sous le symbole "SQ", atteindrait ainsi 4,2 milliards de dollars. Un chiffre en dessous des 6 milliards de dollars que pesait la société de San Francisco, fondée en 2009, lors de son dernier tour de table fin 2014.

La société américaine de paiements mobiles Square, qui partage son patron-fondateur Jack Dorsey avec le site de microblog Twitter, a dit vendredi 6 novembre que son introduction en Bourse (ou IPO) se ferait sans doute à un prix compris entre 11 et 13 dollars pièce, ce qui lui permettrait de lever jusqu'à 403,7 millions de dollars (371 millions d'euros). Square avait fixé un objectif initial de 275 millions de dollars lorsqu'elle avait déposé sa notice d'IPO, le 14 octobre.

La valorisation de l'entreprise, qui sera cotée sous le symbole "SQ", atteindrait ainsi 4,2 milliards de dollars. Un chiffre en dessous des 6 milliards de dollars que pesait la société de San Francisco, fondée en 2009, lors de son dernier tour de table fin 2014.

2,75% de commission sur chaque transaction

Square revendique "des millions d'utilisateurs" dans le monde, dont beaucoup de petits commerçants indépendants, mais aussi des chaînes comme les cafés Starbucks ou les supermarchés Wholefoods par exemple. Son service repose sur un mini-lecteur de carte bancaire qui se connecte à un téléphone portable ou une tablette et permettent de réaliser, via une application dédiée, des paiements instantanés.

La startup se finance en prélevant une commission de 2,75% sur chaque transaction quand le commerçant utilise le lecteur de carte (gratuit), et de 3,5% plus 15 cents quand les données bancaires sont rentrées manuellement dans l'application mobile. Mais le système est confronté à une concurrence croissante d'autres acteurs, comme PayPal ou encore Apple et Google.

     | Lire Amazon lance un nouveau service de paiement mobile et concurrence Square

Au troisième trimestre, Square a enregistré une perte nette de 53,9 millions de dollars pour 332,2 millions de chiffre d'affaires.

Un nouveau test pour les "licornes"

Les médias américains indiquaient depuis fin juillet que Square avait démarré une procédure d'entrée en Bourse à Wall Street, mais en utilisant une disposition de la législation boursière américaine permettant de le faire de manière confidentielle. Cela dispense les entreprises qui réalisent un chiffre d'affaires annuel inférieur à 1 milliard de dollars de publier des informations financières jusqu'à 21 jours avant le début du "roadshow", la tournée de présentation aux investisseurs qui précède l'entrée en Bourse à proprement parler. La procédure avait notamment été utilisée en 2013 par Twitter.

La mise sur le marché de Square sera un nouveau test de la capacité des "licornes", ces jeunes sociétés issues de la Silicon Valley et évaluées à plus de 1 milliard de dollars, à faire valider leur valorisation à Wall Street.

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :