Introduction en Bourse : le français Amundi démarre fort

Le gestionnaire d'actifs a gagné plus de 3% en Bourse, jeudi alors que la bourde a perdu près de 2%. Un bon démarrage dans un contexte difficile pour les introductions en Bourse marqué par la suspension des opérations de Deezer et les débuts difficiles de Showroomprive.
Le secteur de la gestion d'actifs est en outre très peu représenté sur la place parisienne, au contraire des marchés anglo-saxons avec notamment des acteurs mondiaux cotés en Bourse comme l'américain BlackRock ou le britannique Schroders.
Le secteur de la gestion d'actifs est en outre très peu représenté sur la place parisienne, au contraire des marchés anglo-saxons avec notamment des acteurs mondiaux cotés en Bourse comme l'américain BlackRock ou le britannique Schroders. (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)

Le poids lourd mondial de la gestion d'actifs Amundi a tiré son épingle du jeu jeudi pour ses premiers pas à la Bourse de Paris à l'occasion de la plus grosse opération de l'année sur la cote.

Le géant français, qui figure parmi les dix plus grands gérants d'actifs au monde -954 milliards d'euros d'encours sous gestion au 30 juin-, avait annoncé mercredi 11 novembre son entrée en Bourse au prix de 45 euros par action, valorisant la société à 7,5 milliards d'euros. A la clôture, l'action du gestionnaire d'actifs a gagné 3,56% grimpant à 46,60 euros, alors que la Bourse de Paris a reculé de 1,94%, pénalisée par la baisse du cours des matières premières et des commentaires accréditant l'idée d'une hausse des taux de la Fed en décembre.

Secteur peu représenté

Le groupe a bien démarré dans un contexte très difficile sur le marché des introductions en Bourse, en particulier dans le secteur des sociétés technologiques, illustré par la suspension des opérations de Deezer, pionnier du streaming musical, et d'Oberthur, spécialiste de la sécurité numérique, ainsi que par les débuts catastrophiques pour le groupe de déstockage en ligne Showroomprivé.

Le secteur de la gestion d'actifs est en outre très peu représenté sur la place parisienne, au contraire des marchés anglo-saxons avec notamment des acteurs mondiaux cotés en Bourse comme l'américain BlackRock ou le britannique Schroders.

(Avec AFP)

Publié le 12/11/2015 à 14:43. Mis à jour le 12/11/2015 à 18:31.

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 12/11/2015 à 20:35
Signaler
La bourde ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.