Kickstarter vient bousculer le marché du crowdfunding en France

 |  | 329 mots
Lecture 2 min.
Présent dans 11 pays (sans compter la France, Kickstarter assure avoir collecté près de 1,7 milliards de dollars (1,5 milliard d'euros) et financé 84.000 projets.
Présent dans 11 pays (sans compter la France, Kickstarter assure avoir collecté près de 1,7 milliards de dollars (1,5 milliard d'euros) et financé 84.000 projets. (Crédits : Décideurs en région)
Le leader américain du crowdfunding ouvrira en France dès le 27 mai. Les créateurs hexagonaux pourront lever des fonds en euros via la plateforme américaine de financement participatif, qui concurrence ainsi des acteurs français majeurs comme Ulule ou KissKissBankBank.

Quelques semaines après son ouverture en Allemagne, la plus grosse plateforme de financement participatif au monde, l'américaine Kickstarter, a annoncé lundi 11 mai son lancement en France. Les lanceurs de projets français pourront lever des fonds à partir du 27 mai. Auparavant, il fallait résider dans un pays accueillant KickStarter ou créer une société offshore, ce qui s'avérait être un problème pour des financements à l'international.

Pour rappel,  Kickstarter, créée en 2009, permet, comme un site de crowdfunding classique, à des créateurs (entrepreneurs, artistes...) d'obtenir des financements pour leurs projets auprès des internautes en échange d'une "récompense". Un objectif de levée de fonds avec une échéance est fixé. L'argent est touché uniquement si celui-ci est tenu.

Kickstarter met la pression avec son poids international

Kickstarter vient ainsi bousculer un marché français trusté par Ulule et KissKissBankBank notamment. Au niveau des prix, les deux Français actuels rois de la finance participative dans l'Hexagone  ne devraient pas souffrir. Pour se financer, Kickstarter prélève habituellement 5% des montants sur les collectes réussies. A voir s'il en sera de même pour sa version française. En face, le taux de commission Ulule atteint 8% pour les fonds collectés par carte bancaire et 5¨% pour les fonds collectés par chèque ou par Paypal.

Toutefois, Kickstarter pourrait bien profiter de sa renommée et de son poids international. Présent dans 11 pays (sans compter la France, la  plateforme assure avoir collecté près de 1,7 milliards de dollars (1,5 milliard d'euros) et financé 84.000 projets. Si les Etats-Unis (663,3 millions de dollars) et le Royaume-Uni (54,4 millions) en sont les premiers contributeurs, la France arrive en 6e position avec 10,1 millions de dollars investis.

De son côté, Ulule a recueilli plus de 31 millions d'euros pour 8.604 projets financés avec succès. Le site français est dans un mouchoir de poche avec KissKissBankBank, quia recueilli quasiment la même somme mais pour 14.576 projets présentés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :