Foxconn et Alibaba misent sur Pepper, le robot "sensible" du français Aldebaran

 |   |  459  mots
Le fondateur d'Alibaba et celui de Foxconn ont annoncé avoir investi chacun 100 millions de dollars dans la filiale robot de Softbank qui produit Pepper.
Le fondateur d'Alibaba et celui de Foxconn ont annoncé avoir investi chacun 100 millions de dollars dans la filiale robot de Softbank qui produit Pepper. (Crédits : Reuters)
Dès samedi, les Japonais vont pouvoir acquérir ce semi-androïde à la voix enfantine qui sait dialoguer avec les humains, mais surtout, qui est capable de reproduire certaines de leurs émotions. Certes, mais quel rapport avec le e-commerce, par exemple? "La robotique va devenir un terrain critique d'innovations technologiques (...)", explique Jack Ma, fondateur d'Alibaba

Pepper avait été présenté pour la première fois au grand public en juin 2014. A partir de samedi 20 juin, les Japonais pourront acquérir ce robot créé par le Français Aldebaran (racheté en 2012 par le groupe de télécommunication Softbank). Au mois de juin, 1.000 Pepper seront mis en vente. Le prix de vente du robot est fixé à 198.000 yen, soit 1.416 euros, sans compter les accessoires et applications pouvant faire grimper le prix à plus de 8.000 euros.

Un premier lot de 300 robots avait déjà été vendu au Japon fin février, mais il n'était destiné qu'aux développeurs.

Un robot capable de lire les émotions

Pepper est censé savoir dialoguer de façon naturelle et aider les personnes avec lesquelles il cohabite. Doté d'une voix enfantine, ce semi-androïde qui mesure 1 m 20 peut tenir une conversation. Mais, selon ses créateurs, il est surtout capable de lire certaines de leurs émotions et de les reproduire, grâce à une caméra, des capteurs sensoriels, un accéléromètre, explique Softank dans son communiqué. Il peut également moduler sa voix selon le contexte.

Pepper est notamment influencé par les expressions faciales de ses interlocuteurs et reconnaît aussi les mots utilisés.

"Les enfants de demain sauront dès la naissance communiquer avec des robots", assure le fondateur et patron milliardaire de SoftBank, Masayoshi Son.

>> [VIDEO]: Comment Pepper dialogue avec "sa famille" (images en VO...)

Alibaba et Foxconn misent sur Pepper

La renommée de Pepper a touché des investisseurs de renom. Le géant chinois du commerce en ligne Alibaba et l'industriel taïwanais Hon Hai (Foxconn) sont entrés au capital de la filiale de robots de Sofbank (Softbank Robotics). Les deux sociétés partenaires vont injecter chacune 14,5 milliards de yens (plus de 100 millions d'euros) dans SoftBank Robotics.

"La robotique va devenir un terrain critique d'innovations technologiques avec des répercussions dans des secteurs comme la santé, les services publics, la recherche ou la vie à domicile", a notamment évoqué Jack Ma, le fondateur d'Alibaba.

Si la concurrence sur le marché japonais de la robotique est forte, celui-ci atteindrait  2.850 milliards de yens (20,4 milliards d'euros) en 2020, contre 860 milliards de yens en 2012, selon un rapport du ministère japonais du Commerce.

Vers un robot Pepper pour les entreprises

SofBank compte aller plus loin et annonce une version de Pepper destinée aux entreprises. Les détails seront donnés en juillet.

Pour rappel, Pepper avait déjà été testé par Nestlé au Japon. Le semi-androïde dialoguait avec les clients pour leur conseiller la machine à café qui pouvait le mieux répondre à ses attentes.

>> [VIDEO]: Interview de Laura Bokobza, EVP Chief Marketing Officer d'Aldebaran (Propos recueillis par Laurent Lequien pour La Tribune, décembre 2014)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :