L'inquiétude grandit sur la gouvernance de Lagardère

La diffusion d'une vidéo où Arnaud Lagardère met en scène, de façon douteuse, son amour pour un mannequin relance les interrogations sur sa crédibilité à la tête de l'entreprise.

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Y a-t-il encore un pilote dans l'avion ? La mise en ligne mercredi dernier d'une vidéo d'Arnaud Lagardère minaudant avec sa nouvelle compagne de 20 ans, le mannequin belge Jade Forêt, a fait l'effet d'une bombe à l'intérieur du premier groupe de médias français qui occupe de surcroît une place stratégique dans le paysage aéronautique et militaire avec ses 7,5% d'EADS.

Cette déclaration d'amour télégénique, d'un goût peu sûr, c'est un euphémisme, aurait pu être considérée comme un "accident", si elle n'était pas une nouvelle illustration de la désinvolture avec laquelle Arnaud Lagardère, 50 ans, conduit son groupe qui employait 28.000 personnes fin 2010. Désinvolture dont se plaignent depuis longtemps ses cadres dirigeants et certains actionnaires. "On dit que c'est Liliane Bettencourt qu'il faut mettre sous contrôle. Et Arnaud Lagardère? Au moins L'Oréal, c'est géré !" s'emporte un membre de l'état-major. L'héritier de Jean-Luc Lagardère a toujours été poursuivi, discrètement, par sa réputation de dilettante. Cette fois, les langues se délient. "Depuis six mois, le groupe est à l'arrêt. Arnaud décale ou annule tous ses rendez-vous."

Ce basculement d'Arnaud remonte, pour certains, à l'assaut de Guy Wyser-Pratte, l'ex- actionnaire activiste, qui a au printemps 2010 tenté de changer la gouvernance du groupe. "Arnaud a alors compris qu'il était intouchable quoi qu'il fasse", analyse un proche. En effet, le statut de société en commandite par actions (SCA) mis en place par son père, Jean-Luc, le rend inamovible alors qu'il possède 10% du capital du groupe.

Où en est Lagardère, justement ? Depuis un an, l'héritier semble avoir donné un coup d'accélérateur à sa stratégie d'élagage amorcée il y a quelques années, mais dont les critères restent illisibles. Ainsi, à la surprise générale, il a vendu cette année ses magazines étrangers pour 650 millions d'euros à l'américain Hearst. En 2010, il avait aussi cédé une précieuse fréquence TNT, Virgin 17, à Bolloré. Malgré les démentis, certains parient maintenant sur le désengagement de la production audiovisuelle, des radios musicales (RFM et Virgin Radio) et la presse. Quant à ses participations minoritaires, il peine à s'en défaire : 25% du groupe Amaury ("Le Parisien", "L'Équipe"), 49% de "Marie-Claire" et 20% de Canal Plus.

Aux médias, Arnaud Lagardèrerave;re préfère de toute façon le sport. Il a investi plus de 1 milliard d'euros dans sa filiale spécialisée Lagardèrerave;re Unlimited. Mais ses performances restent décevantes : son résultat opérationnel a été divisé par deux en 2010, à 28 millions d'euros. Sera-t-il plus chanceux avec son nouveau dada : l'entertainment et le spectacle vivant (organisation de grands shows comme "Mozart l'opéra rock"...) ? Deux citadelles de l'empire vivent, elles, loin des turpitudes du siège parisien de la rue de Presbourg : Hachette Livre, le numéro un français de l'édition, dirigé par Arnaud Nourry, un patron discret qui affiche de beaux résultats et la distribution (Relay...), une tirelire confortable.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 25/07/2011 à 19:17
Signaler
Et s'il s'intéressait un peu plus au contenu subversif des livres d'histoire Hachette de 1ère et 4ème, qui eux aussi sont très dilettantes sur le parti pris contre la naissance et survie d'Israël, pourvu que la distribution commerciale renfloue les ...

le 16/05/2012 à 14:24
Signaler
what is the fucking rapport ? dites, les bouquins d'histoire, ils sont validés par l'Education Nationale, nan ? Démontrez le prétendu "parti pris" avant de répandre ce type de fiel...

à écrit le 25/07/2011 à 9:14
Signaler
Le père était brillant, il faut se souvenir de la réussite de Matra. Hélas, le talent n'est pas héréditaire et c'est dommage pour les employés du groupe. En général, il faut entre 3 ou 4 générations pour qu'une fortune disparaisse.Il y a encore de la...

le 25/07/2011 à 9:23
Signaler
Le père était un aigle, le fils un faucon et le petit-fils, un vrai !

le 09/09/2011 à 9:25
Signaler
mdr effeil

à écrit le 25/07/2011 à 8:18
Signaler
Un peu grande pour lui ! Plus sérieusement, on voit ici les inconvénients du cercle de recrutement restreint des capitaines d'industrie en France. La sclérose des capacités des élites est évidente et la décadence des entreprises est garantie. Pauvre ...

à écrit le 25/07/2011 à 8:02
Signaler
ch'crois que le gars s'emmerde royalement.

le 25/07/2011 à 23:10
Signaler
il a raison de profiter de son pognon et d'avoir une jeune maitresse.Vous voudriez pas qu'il se tue au travail alors qu'il peut profiter de la vie .

le 26/07/2011 à 8:27
Signaler
Aucun problème, mais qu'il laisse alors sa place à des gens compétents pour diriger l'entreprise dont il a hérité. Quand on a la responsabilité de 28000 employés, on l'assume ou on s'en va.

à écrit le 25/07/2011 à 7:20
Signaler
A quoi bon exhiber une relation d'amour, qu'elle soit vraie ou fausse, dans les médias ? C'est puéril, cela dénote une immaturité certaine et un étrange besoin de prouver. De la part d'un patron, ce n'est franchement pas sérieux !!!

à écrit le 25/07/2011 à 7:07
Signaler
Ce qui est incroyable, c'est d'avoir des héritiers à la tête de grands groupes, à l'image de A. Lagardère qui n'a d'autre mérite que celui de sa naissance. Que penseriez-vous si on vous disait que l'on connait déjà la composition de l'équipe de Fran...

le 25/07/2011 à 8:22
Signaler
Il a raison, Monsieur LAGARDERE, ce que l'ont peu prendre avec sa main, ne jamais le repousser avec son pied! Il serait bête de se présenter avec un thon! ( la pêche aux gros bien sûr!) il a bon goût! elle est ravissante cette jeune femme!

le 16/05/2012 à 14:30
Signaler
je ne sais pas si cet état de fait explique le manque de dynamisme économique, mais ça confirme en tous cas le caractère oligarchique du capitalisme occidental, au moins en France mais également à l'étranger (les mêmes règles y ont cours). Si le mana...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.