RTL Group : 700 millions de bénéfices en 2011 malgré un marché publicitaire difficile

 |   |  399  mots
Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)
Le premier groupe audiovisuel européen, RTL Group, a enregistré une hausse de 13,9% de son bénéfice net en 2011 à 696 millions d'euros. Une bonne santé étonnante car le marché publicitaire est difficile, d'autant plus que l'année 2010 avait été exceptionnelle en terme de publicité télévisée.

La publicité chute, mais pas les bénéfices pour RTL Group. Le premier groupe audiovisuel européen, contrôlé par le groupe de médias allemand Bertelsmann mais basé à Luxembourg, a enregistré une hausse de 13,9% de son bénéfice net en 2011 à 696 millions d'euros. Une annonce quelque peu surprenante pour ce groupe fort de 45 chaînes de télévision et 29 stations de radio dans neuf pays, ainsi que des activités de production. En effet, le marché publicitaire est en repli après une année 2010 qui avait été exceptionnelle en terme de publicité télévisée.

Selon des résultats publiés mardi, son bénéfice d'exploitation (Ebita) est resté stable à un niveau élevé, à 1,13 milliard d'euros (+0,2%). Son chiffre d'affaires a augmenté de 4,2% à 5,76 milliards d'euros, en particulier grâce à la bonne santé de sa filiale de production FremantleMedia et de RTL Nederland, dont le bénéfice d'exploitation a crû de 21,8%.

M6, pilier du groupe en France

Le groupe avait averti au cours des trimestres précédents qu'il avait peu de visibilité sur les résultats annuels et s'était montré "prudemment optimiste" lors de la présentation de ses résultats semestriels en août. De manière générale, le groupe a pu compter sur la solidité de ses marchés-clés, non seulement les Pays-Bas mais aussi l'Allemagne, notamment grâce à une hausse des taux d'audience de sa chaîne RTL Television, et en France, où M6 continue de gagner des parts de marché.

"Toutes nos familles de chaînes ont maintenu ou augmenté leurs fortes parts d'audience", s'est réjoui le patron de RTL Group, Gerhard Zeiler, cité dans le communiqué, et ce malgré, selon lui, "des marchés publicitaires de plus en plus concurrentiels dans tous les pays où nous sommes présents".

Un dividende de 5,10 euros par action pour les actionnaires

"En se basant sur janvier et février 2012, nous pouvons affirmer que l'évolution négative que beaucoup craignaient ne s'est pas concrétisée", mais "étant donné la grande volatilité des marchés de la publicité télévisée dans toute l'Europe, et un cycle d'entrées de commandes à très court terme, il est impossible de donner une orientation sur l'ensemble de l'année pour l'instant", a-t-il souligné.

Les actionnaires se verront proposer un dividende de 5,10 euros par action, contre 5 euros l'an dernier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :