TF1 se serre à nouveau la ceinture

Nonce Paolini a écrit aux salariés de TF1 pour leur annoncer de nouvelles mesures d'économies. Les départs ne sont pas remplacés et les recrutements sont gelés pour 6 mois.
Nonce Paolini, le PDG de TF1. Copyright Reuters
Nonce Paolini, le PDG de TF1. Copyright Reuters

L'heure est de nouveau aux économies chez TF1. A tel point que circulent en interne des rumeurs de plan social. Mardi l'Express.fr évoquait 300 suppressions de postes, soit 7% de l'effectif du groupe audiovisuel. Au sein de la Une, qui n'a jamais connu de plan de restructuration, cette perspective a fait l'effet d'une bombe. Dans la soirée, Nonce Paolini a donc pris la peine d'écrire à tous les collaborateurs du groupe. Dans cette missive publiée sur l'Intranet du groupe, le PDG du groupe a commencé par démentir le plan évoqué par la presse, avant d'admettre que le groupe devrait à nouveau se serrer la ceinture.

Extrait de la lettre aux salariés
"Ceci (la rumeur d'un plan social, NDLR) est infondé. Les partenaires sociaux peuvent d'ailleurs en témoigner. En revanche, il a été exposé lors du dernier comité d'entreprise que nous poursuivions notre plan d'économies. J'ai demandé aux directeurs généraux de simplifier les process et l'organisation, et de veiller sur leurs charges dans le domaine des contrats externes et dans leur fonctionnement au quotidien. Ont été décidées deux mesures touchant le groupe: le non remplacement des départs et l'arrêt de tout recrutement non indispensable pour 6 mois. Ces mesures constituent la suite du plan mis en place en 2008 qui a permis d'économiser 155 millions d'euros. Elles sont motivées par deux préoccupations: une situation économique qui pèse durablement sur le marché publicitaire, et l'univers complexe de concurrence dans lequel nous évoluons. [...] J'aurai l'occasion lors du prochain comité d'entreprise de répondre aux questions des partenaires sociaux [...]".

Des départs naturels évalués à 250 personnes

Les analystes d'Exane évaluent à 250 personnes le nombre de départs naturels chaque année au sein du groupe. TF1 subit comme les autres grandes chaînes lentement mais sûrement l'érosion de son audience. Au premier trimestre, les recettes publicitaires de la Une ont encore reculé de 3,9% à 339,5 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires total de 628 millions d'euros (+2,3% sur un an). Le résultat net a reculé de 24,5% à 36,4 millions d'euros. En mai, la part d'audience de TF1 est tombée à 22,9%, contre 23,6% un an auparavant. Le groupe table toujours sur un chiffre d'affaires stable sur 2011, alors qu'Exane anticipe un déclin de 1,2%.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 20/06/2012 à 18:09
Signaler
Voilà un bon exemple d'économies dont pourrait s'inspirer le gouvernement !

à écrit le 20/06/2012 à 16:34
Signaler
Sarko battu par Hollande,l'UMP écrasé par le PS aux législatives, TF1 derrière France 2 : ces mois de mai et juin nous offrent un sacré virage à gauche ! On respire mieu en tous cas.

à écrit le 20/06/2012 à 15:40
Signaler
Un point dans cette lettre est très amusant. Il s'agit de la phrase suivante :"Ont été décidées deux mesures touchant le groupe: le non remplacement des départs et l'arrêt de tout recrutement non indispensable pour 6 mois." Il faut donc en déduire qu...

à écrit le 20/06/2012 à 13:27
Signaler
Bonjour, ils n' arriverons jamais , au niveau des programmes , alors bon bon courage

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.