Arnaud va-t-il continuer de déshabiller Lagardère ?

 |   |  641  mots
Alors que ce jeudi matin, L'Express affirmait sur sont site que Lagardère allait "vendre sa presse magazine", le groupe s'est empressé de démentir. Il n'en reste pas moins que le désengagement des magazines avait été évoqué en mai lors de l'Assemblée générale et que le groupe mène depuis plusieurs mois une stratégie de cession des activités dans lesquelles il n'est pas majoritaire.

Cela fait des mois que la rumeur court. Du coup, un article affirmatif aura suffit pour faire s'emballer la toile et la twittosphère… Mais non ! Lagardère dément formellement avoir "confié à une banque d'affaires un mandat de vente pour la totalité des titres de son groupe, à l'exception de Paris Match et du Journal du Dimanche" comme l'affirmait L'Express ce jeudi matin, qui assurait que le groupe voulait se concentrer sur le sport, l'édition et la production audiovisuelle. Et bien sûr conserver Europe 1.

Lagardère devrait donc rester propriétaire encore quelques temps de ses magazines dont: Elle, Elle Décoration, Elle à table, Télé 7 Jours, Première, France Dimanche, Parents, Psychologie magazine, Ici Paris, Paris Match, Gulli le mag, Public, Auto-Moto, Art et Décoration, Chine Plus, Campagne Décoration, Infobébés, Be...

Arnaud Lagardère évoque des désengagements en AG

Il n'en reste pas moins que certains veulent y croire. Peut-être parce qu'Arnaud Lagardère en personne avait expliqué souhaiter quitter les médias "classiques" lors de l'Assemblée générale du groupe le 3 mai dernier. "Voici les métiers où nous voulons nous désengager: les magazines, les radios et les chaînes de télévision", avait-il alors déclaré en substance. Il avait également évoqué la cession de sa participation dans le groupe Marie Claire.

Ce ne serait en effet pas bien étonnant, au vu de la stratégie de désengagement appliquée par le groupe dans plusieurs branches. Aperçu de récentes cessions opérées sous la direction d'Arnaud Lagardère, le fils du fondateur du groupe éponyme :

  • Février 2011 : Lagardère cède ses magazines à l'international

Alors qu'en 2007, Lagardère était encore leader mondial de la presse magazine, voilà le groupe qui décide de vendre pour 651 millions d'euros ses 102 magazines à l'international à l'américain Heart. Toutefois, Lagardère Publicité conserve la main sur les 42 éditions du célèbre magazine féminin "Elle".

>> Lagardère cède au prix fort ses magazines à l'international

  • Avril 2013 : Lagardère se désengage d'EADS

Le groupe a vendu ses 7,4% de participation au capital du groupe EADS. Il réalise alors une plus-value de 1,8 milliards d'euros, au total, la vente lui a rapporté 2,283 milliards d'euros.  La cession de la participation de Lagardère dans EADS s'inscrit dans une stratégie visant à vendre toutes les participations où le groupe n'est pas majoritaire et à abandonner les activités militaires et aéronautiques.

>> 1,8 milliard d'euros: c'est la plus-value engrangée par Lagardère par la vente de ses actions EADS

  • Avril 2013 : Lagardère cède sa part d'Amaury

Le 2 avril 2013, le groupe Lagardère dégage 91,4 millions d'euros de la vente de ses 25% dans le groupe de presse Amaury. L'opération qui s'inscrit dans la cession de ses diverses participations minoritaires. Il n'a désormais plus du tout son mot à dire dans la stratégie du Parisien, de L'Equipe et du Tour de France.

>> Lagardère cède sa participation dans Le Parisien et L'Equipe

D'autres négociations seraient en cours: d'une part entre le groupe Lagardère et France Télévisions en vue du rachat des 34% du capital détenu par le groupe audiovisuel public dans la chaine jeunesse de la TNT Gulli; d'autre part entre Lagardère et Vivendi, en vue de sa sortie du capital du groupe Canal +.

>> Bisbilles entre France Télévisions et Lagardère sur la valeur de Gulli

Au final, en ce 5 septembre, le groupe Lagardère Active dément avoir confié un mandat de vente pour la majeure partie de ses titres de presse... sans pour autant nier vouloir, à terme, se désengager des magazines. Affaire à suivre, donc.

POUR ALLER PLUS LOIN:

 Voici le démenti envoyé par Lagardère aux médias le 5 septembre 2013:

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/09/2013 à 6:24 :
Les sociétés de presse perdent à longueur d'années des procès et elles voudraient s'arroger ensuite le droit de juger des peuples, des honnêtes gens!!!!
a écrit le 10/09/2013 à 12:31 :
Et Elle à Table, Elle Déco, Art et Décoration, Maison et Travaux, Public... ? Ils sont à qui ces magazines ? Au groupe Lagardère ! Sans parler des coéditions avec Disney... Mettez à jour vos infos !!!
a écrit le 07/09/2013 à 10:23 :
Onze Mondial ne fait pas partie du Groupe Lagardere ... c'est tout dire de la qualité de ce journaliste !!
a écrit le 06/09/2013 à 11:49 :
A part avoir vendu son groupe en petits morceaux qu'est ce qu'il a fait d'utile?? Son pauvre père doit se retourner dans sa tombe! Comme quoi hériter n'a pas que du bon!
a écrit le 06/09/2013 à 10:44 :
Vraiment pas intéressant, le mec !
a écrit le 06/09/2013 à 10:25 :
c'est le rien et un fils trop petit et pas assez intelligent pour pouvoir suivre son père.
Papa,papa pourquoi tu ma abandonné? Attend petit que je t'envoi des couches!!!!
a écrit le 06/09/2013 à 10:05 :
Monsieur vend les bijoux de famille, Monsieur a besoin de cash en dividendes, il mène grand train.
a écrit le 06/09/2013 à 10:02 :
Autant j'admirais son père, bâtisseur d'industries dans des domaines de hautes technologies et visionnaire, autant je trouve le fiston tout à fait quelconque, pour ne pas dire médiocre. Seul le paraitre semble l'intéresser...
Réponse de le 06/09/2013 à 10:43 :
++++++Vous ne vous trompez pas, c'est un "petit monsieur"......
a écrit le 06/09/2013 à 9:59 :
C'est normal, vendre des magazines avec 50% de publicité à l'intérieur des pages, cela fait fuir les consommatrices, surtout pour vanter les cosmétiques remplient de "paraben", et des créations de hautes coutures pour femme de 16 ans anorexiques. De plus monsieur LAGARDÈRE fils, a oublié l'internet, mais qu'il se rassure il n'est pas le seul. Lorsque "Banque Direct" depuis "AXA Banque ", première banque sur Internet, a été la risée de tous leurs confères de la profession, depuis ces grands opportunistes sont tous à vanter les mérites de l'internet pour mieux taxer chaque transaction par carte bancaire, en plus d'avoir eux-même la consultation sur internet pour leur clients, bien sur payante elle aussi. Alors Mr LAGARDÈRE fils, vendre des armes de destruction massive par millions achète le confort, mais pas une conscience et encore moins d'intelligence, surtout celle du c?ur ! Quand au patron de l'express qui vante les mérites de la guerre en Irak dernièrement dans les médias, on connait sont vrai patron. Pour HOLLANDE d'ailleurs on aimerait aussi connaître son vrai patron !
a écrit le 05/09/2013 à 22:26 :
Il a une très belle épouse et un gros portefeuille post EADS. Mais je ne suis pas jaloux, je suis plus grand lui.
Réponse de le 06/09/2013 à 10:42 :
Très belle épouse, surement, mais vous savez, maintenant le bistouri réalise de merveilleuses choses.......
a écrit le 05/09/2013 à 20:22 :
"Monsieur POEPLE...." !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :