1,8 milliard d'euros : c'est la plus-value engrangée par Lagardère par la vente de ses actions EADS

 |   |  202  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le groupe Lagardère avait annoncé la vente de sa participation de 7,4% dans le capital d'EADS avant le 31 juillet. De son côté, EADS a annoncé être entré en négociation avec l'Etat français pour lui racheter un bloc d'actions.

Le groupe Lagardère a tiré une confortable plus-value de sa sortie du capital d'EADS. Le groupe de médias a annoncé lundi une plus-value nette d'impôts et de frais de transaction de 1,8 milliard d'euros. La vente des 7,4% de sa participation lui a rapporté un total de 2,283 milliards d'euros. Cette plus-value reste néanmoins peu élevée compte tenu des chiffres qui circulaient dans la presse, à savoir 2 milliards d'euros.

Le groupe dirigé par Arnaud Lagardère, a indiqué son intention de partager cette cagnotte entre les salariés - via une prime exceptionnelle - , les actionnaires et l'entreprise en baissant l'endettement du groupe.

Stratégie de Lagardère

La cession de la participation de Lagardère dans EADS s'inscrit dans une stratégie visant à vendre toutes les participations où le groupe n'est pas majoritaire et à abandonner les activités militaires et aéronautiques afin de se consacrer aux médias.

De son côté, EADS a annoncé ce lundi être entré en négociation avec l'Etat français pour lui racheter un bloc de 1,56% de ses actions. Il s'agit de ramener la part de l'Etat à 12% du capital d'EADS contre 15% actuellement. La transaction devrait s'effectuer hors-marché au prix de 37,5 euros par action.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/04/2013 à 11:32 :
Fabriquer de la technologie d'armement,ça ne va pas à Arnaud...!Il n'a pas envie d'être "ma
cké" par l'Etat...A + ou - long terme,on pourrait aussi voir Dassault abandonner la filière
des avions de combat...La filière des avions d'affaires lui rapporte bien + ,ainsi que l'élec
tronique embarquée et les processus numériques...Si l'Etat français s'occupait un peu - de
contrôler le marché des armes,sans doute Dassault aurait-il vendu des Rafale en pagaille,
comme ce fut le cas pour les Mirage depuis les années 60...
Réponse de le 23/04/2013 à 15:40 :
Le Prix des "Rafale" est garanti par l Etat. Pourquoi voulez vous que Dassault baisse ses prix/Marges ????
Le contribuable a fiancé Dassault....Il faut fermer Dassault Militaire.
a écrit le 15/04/2013 à 12:22 :
vu qu il est incompetent, ca sera vite dilapide (comme d habitude dans des sportifs ??)
Réponse de le 15/04/2013 à 12:51 :
@cdff: vous etes trop généreux avec les compliments.Un fils qui fait l'orgueil d'un Pays entier.
Son père est en train de cracher (dans la tombe) du fiel en voyant les gestes de son fiston.
Le petit copain de la sarkozye trouvera tout le temps pour s'amuser.
EADS ont allumés des bougies à la cathédrale de Toulouse et sont en train de chanter le
Te Deum
a écrit le 15/04/2013 à 11:52 :
Les salariés dEADS qui eux, ne toucheront pas de prime exceptionnelle sur les bénéfices d'Arnaud, remercient chaleureusement Tom et le conseil d'administration et proposent de se cotiser pour acheter la nouvelle tondeuse géante en prévision de la prochaine tonte.
a écrit le 15/04/2013 à 11:41 :
Son père doit se retourner dans sa tombe. Combien d'impôts seront prélevé sur cette vente ?
Réponse de le 15/04/2013 à 13:07 :
Déjà 489 millions d'impôots et de frais de transaction !
Réponse de le 23/04/2013 à 15:42 :
Pour les iimpots et taxes...J attend de voir vos sources!
a écrit le 15/04/2013 à 11:17 :
qui a racheté cette participation?
Réponse de le 15/04/2013 à 16:10 :
les salafistes du quatar
a écrit le 15/04/2013 à 10:06 :
Merci mon papa ...
a écrit le 15/04/2013 à 10:04 :
parlons aussi du délit d'initié qi n'a jamais abouti

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :