Publicité : Mathieu Gallet veut élargir le spectre des annonceurs sur Radio France

 |   |  499  mots
Le nouveau patron de Radio France a également évoqué des objectifs de hausse d'audience.
Le nouveau patron de Radio France a également évoqué des objectifs de hausse d'audience. (Crédits : Reuters)
Le président de Radio France souhaite que les radios publiques puissent élargir le champ de leurs annonceurs publicitaires à des groupes qui "ont un rôle public, comme Air France, La Poste ou la SNCF", au-delà des groupes publics ou parapublics, les seuls autorisés actuellement.

Plus de pubs à la radio. Tel est en substance le souhait du nouveau président de Radio France Mathieu Gallet, comme il l'a récemment expliqué sur BFM Business:

"Nous avons une vraie contrainte sur le type d'annonceurs, mais le secteur public s'est plutôt restreint. Nous devons pouvoir continuer à bénéficier des ressources publicitaires, en acceptant par exemple tous les groupes où l'Etat a encore des parts, même minoritaires"

Orange, Renault, Air France, SNCF

Concrètement, il s'agirait ainsi d'élargir le champ de leurs annonceurs publicitaires à des groupes qui "ont un rôle public, comme Air France, La Poste ou la SNCF", au-delà des groupes publics ou parapublics, les seuls autorisés actuellement. Ce qui pourrait inclure Orange ou Renault.

De quoi réjouir, ou du moins, soulager les auditeurs de France Inter qui se plaignent régulièrement du passage en boucle sur la station d'annonceurs récurrents, comme la MatMut. Mais surtout cela permettrait au groupe d'augmenter ses ressources publicitaires.

De son côté, le président de France Télévisions Rémy Pflimlin a récemment réclamé la possibilité pour les chaînes publiques de diffuser de la publicité après 20 heures pour accroître leurs revenus. Une piste étudiée par la ministre de la Culture Fleur Pellerin.

Lire aussi: Un retour de la publicité sur France Télévisions après 20h est "ouvert"

Elargir l'assiette de la redevance

Matthieu Gallet a également plaidé, tout comme Rémy Pflimlin et la présidente d'Arte Véronique Cayla, pour l'élargissement de la redevance, qui finance tout l'audiovisuel public, aux détenteurs d'ordinateurs, tablettes ou smartphones, et non plus aux seuls possesseurs de téléviseurs, comme cela se fait en Suède depuis près de deux ans.

"Comme la redevance (indexée sur l'inflation) augmente moins vite du fait d'une faible inflation, je plaide pour une assiette plus large que le seul téléviseur", a-t-il insisté, expliquant que puisque la radio est maintenant enrichie d'images et de vidéo sur internet, on l'écoute et la regarde aussi sur ces supports.

Lire aussi: Redevance TV: les tablettes et les PC désormais taxés en Suède

Faire remonter l'audience

Par ailleurs, Mathieu Gallet a aussi évoqué des objectifs de hausse d'audience: "France Inter est tombée à 9% en juillet [son plus mauvais score depuis 2006, ndlr], ce n'est clairement pas satisfaisant, on doit pouvoir remonter à l'étiage normal de 10%. Pour France Musique, on est tombé à 1,4%, quand Radio Classique est à 2,2%-2,3%, on doit pouvoir remonter et se rapprocher des 2%. France Info est tombé à 7,5%, là aussi on doit pouvoir reprendre des points", a-t-il estimé. Cette dernière, à son plus bas historique, est passée sous la barre des quatre millions d'auditeurs. Et pour l'achever, situation inédite: la station s'est faite devancer par RMC.

D'où la nécessité pour le Président de Radio France de mettre les bouchées doubles pour redonner à l'audiovisuel public ses lettres de noblesse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/09/2014 à 15:59 :
et bien j'arrêterai d'écouter france inter, pourtant ma radio favorite voire presque unique. je déteste la pub vraiment je la déteste
Réponse de le 24/03/2015 à 14:59 :
Tu n'a qu'a payer ton abonnement radio par mois......
Toute les bonnes émissions sur les radios publiques ne peuvent pas se produire gratuitement.....
Il faut un model économique
tu iras sur une autre radio "privé" avec encore plus de pub

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :