Bientôt une émission politique commune pour les médias de Patrick Drahi ?

 |   |  526  mots
Laurent Joffrin, directeur de la rédaction de Libération. Des synergies entre les médias phares de Patrick Drahi semblent inévitables.
Laurent Joffrin, directeur de la rédaction de Libération. Des synergies entre les médias phares de Patrick Drahi semblent inévitables. (Crédits : Reuters)
Une émission politique dominicale diffusée sur i24news, présentée par Paul Amar, avec Laurent Joffrin pour Libération, et Christophe Barbier pour L'Express en interviewers vedettes, est à l'étude depuis plusieurs mois.

Quels points communs entre Libération, L'Express, BFM TV, RMC et la chaîne i24news, qui émet en français, en arabe et en anglais depuis Tel-Aviv ? A priori, pas grand-chose. Du format (quotidien, hebdo, télés, radio) au positionnement politique, en passant par la santé financière, tout semble séparer les titres qui composent le catalogue hétéroclite de Patrick Drahi.

Libé, ancré à gauche, sort d'un plan social et lutte pour trouver l'équilibre financier. Le groupe L'Express, perçu au centre droit, vit en ce moment une restructuration traumatisante pour ses employés, caractérisée par près d'une centaine de départs en interne. BFM et RMC, pas vraiment positionnés sur l'échiquier politique, se portent bien. Enfin, i24news, très axée sur l'actualité internationale, est jeune et peu connue en France : elle émet seulement depuis 2013. Pourtant, l'industriel compte bien créer des synergies. Et ce, le plus rapidement possible.

Une émission politique en direct

L'une des pistes, sur laquelle une petite équipe planche depuis plusieurs mois, consiste à créer une émission politique en direct, le dimanche matin, rassemblant i24news, Libération et L'Express.

À la présentation : Paul Amar, ancienne gloire du JT de France 2, devenu chef des programmes d'i24news. Laurent Joffrin, de Libération, et Christophe Barbier, de L'Express, seraient aussi de la partie pour cuisiner des personnalités politiques françaises sur le plateau. L'objectif est double : développer i24news en France, accessible uniquement sur Internet, et concurrencer les émissions similaires grâce à un trio connu et reconnu, capable de rameuter des invités de premier plan. Et donc, d'imposer rapidement l'émission auprès du public.

"Ce n'est pas encore figé dans le marbre, mais d'une manière ou d'une autre, un projet de ce type aboutira", indique une source au coeur de la réflexion sur ce sujet. Initialement, l'émission devait être prête pour la rentrée. Mais plusieurs obstacles pourraient retarder l'annonce, voire forcer un remaniement du concept.

L'intégration du groupe NextRadioTV (BFM TV, RMC) dans la galaxie Drahi, révélée fin juillet, change la donne. Car BFM TV propose déjà plusieurs émissions politiques, dont Bourdin direct, animée par le journaliste vedette de RMC, Jean-Jacques Bourdin.

Autre problème : Christophe Barbier tient déjà une chronique quotidienne sur I-Télé. Un casse-tête pour un projet concocté dans le plus grand secret, sans en informer les rédactions des médias concernés.

Des synergies inévitables

Quel que soit l'avenir de cette émission, des synergies entre les médias phares de Patrick Drahi semblent inévitables.

Libération, qui devrait déménager dans les locaux du groupe L'Express d'ici à la fin de l'année, s'y prépare déjà. "Rien ne nous a été proposé pour l'instant, mais on s'y attend et ce n'est pas forcément une mauvaise chose si notre identité et notre indépendance sont respectées", indique un journaliste politique. Qui ajoute : "Prendre la place de L'Obs dans les débats politiques sur BFM TV ne nous pose aucun problème, bien au contraire !"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/09/2015 à 13:17 :
Libération à gauche ? L'Express au centre droit ?
Quelle est la dernière fois que vous avez ouvert ces journaux ?
Je dirais plutôt Libé, centre, L'Express droite (voire droite extrême...).
Drahi : BFM, Libération, L'Express,
Niel, Pigasse et Bergé : Le Monde, Le nouvel Observateur, Telerama,
Bolloré : Direct 8, les journaux Direct Matin, Direct Soir, Canal +
Bouygues : TF1
Arnault : Les Echos
Pinault : Le Point
Le groupe RTL est coté en bourse donc l'actionnariat est plus compliqué.

Je remarque que La Tribune est détenu par un jeune qui ne semble pas faire partie des grandes fortunes françaises. Bon, ne nous voilons pas la face, les médias sont détenus par les grandes fortunes et, forcément, cela les biaise considérablement...
Réponse de le 09/09/2015 à 13:57 :
Si vous voulez des analyses fouillées, de la vraie information, allez voir du côté de la Documentation Française (détenue par une administration française, la DILA). Elle publie un grand nombre de revues (malheureusement, pas de journaux) plus ou moins spécialisées, plus ou moins d'actualité, pour tous les goûts et très intéressantes.
a écrit le 09/09/2015 à 13:01 :
Trés bien, vieille demande...qui m'avait attiré les foudres de journalistes de Libé...
a écrit le 09/09/2015 à 11:29 :
La tête de Joffrin en dit long sur un avenir qui sera sans doute tout autre que radieux.
a écrit le 09/09/2015 à 11:26 :
Etats-Unis, Chine, Russie, Japon, Europe, France... la presse, les médias sont aux mains de ceux qui paient et celui qui paie, c'est celui qui dit. Personne n'est dupe que l'information n'est plus neutre, ni objective dans les médias sous contrôle des groupes industriels et financiers, et parfois des Etats ( Russie, la Chine ).
Le résultat, c'est que toute information, qui serait traitée correctement, honnêtement, de manière éthique est désormais suspecte. Difficile de faire le tri dans la masse des informations disponibles, de démêler le vrai du "bidouillé", de se faire une idée juste au-delà de la manipulation et du politiquement correct. Ensuite, à chacun sa méthode pour démêler l'écheveau, tirer les bons fils et se tricoter un vêtement portable.
a écrit le 09/09/2015 à 9:54 :
Joffrin et Barbier ensemble dans la même émission ? wouahh ça va être de l'information qui dépôte !! un truc dégoulinant de bien-pensance et de politiquement correct , à ne pas rater :-)
a écrit le 09/09/2015 à 8:02 :
Puisqu il habite en Suisse, qu'il y reste ! Et y fasse ses embrouilles. La France vache a lait de la suisse. Je propose de boycotter tous les produits de Suisse ou des résidents fiscaux suisses.
Réponse de le 09/09/2015 à 11:57 :
la première chose à faire serait d'arrêter les subventions aux groupes de presse , surtout quand ils sont détenus par des milliardaires.
si le gars veut s'offrir un groupe de presse, pourquoi pas , mais dans ces conditions il éponge les pertes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :