Canal+ perd presque 200.000 abonnés en un an

 |   |  388  mots
(Crédits : Charles Platiau)
Le groupe de TV payante Canal+ a vu sa base d'abonnés s'effriter en France métropolitaine au premier semestre, dans un contexte concurrentiel accru qui l'a vu perdre d'importants droits sportifs.

D'après le communiqué de résultats publié par sa maison mère Vivendi jeudi, 4,792 millions d'abonnés avaient souscrit un contrat directement avec Canal+ en France au 30 juin, contre 4,989 millions un an auparavant.

La télévision payante compte en revanche 135.000 abonnés supplémentaires via des opérateurs télécoms (3,130 millions au 30 juin, contre 2,995 millions il y a un an).

"La France métropolitaine poursuit son redressement", assure néanmoins Vivendi dans son communiqué, en faisant référence à une baisse des résiliations de 19% au premier semestre 2018 par rapport à la même période en 2017.

En France et à l'international, Canal+ compte désormais 16 millions d'abonnés en tout (y compris via des contrats d'opérateurs télécoms ou des abonnements collectifs d'entreprises), contre 14,6 millions à fin juin 2017. L'Afrique passe notamment de 2,713 millions à 3,775 millions d'abonnés en un an.

Le chiffre d'affaires mondial de Canal+ progresse légèrement, de 0,8% au premier semestre, à 2,575 milliards d'euros. Mais il est "encore en léger recul" en France, a aussi indiqué Vivendi.

Stopper la fuite des abonnés

Canal+ n'a pas accepté la flambée des prix des droits TV pour la période 2020-2024 (ils ont grimpé de 60% sur la période précédente pour au total dépasser le milliard d'euros) et se retrouve donc privé d'un atout historique.

"Il est important de garder à l'esprit que nous avons toujours le foot pour les deux années à venir", a nuancé Arnaud de Puyfontaine, président du directoire de Vivendi, lors d'une conférence téléphonique avec des analystes financiers.

"Hormis le foot, nous avons une offre très cohérente et attractive pour le public, et lorsqu'on examine les résultats du groupe en France et à l'international, en termes de dynamique, il n'y a pas lieu de changer de modèle économique dans les deux années à venir. Donc nous nous concentrons sur ce que nous faisons, et nous préparons un avenir pour Canal qui sera pour nous très positif", a-t-il ajouté.

Pour stopper la fuite de ses abonnés, le groupe a refondu fin 2016 son offre avec un éventail de nouveaux abonnements modulables, mettant fin à son offre unique à environ 40 euros. Il a par ailleurs signé des accords de distribution avec les opérateurs, espérant élargir ainsi sa clientèle.

(avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/08/2018 à 5:59 :
Dans 2 ans canal + deviendra peut-être canal -
a écrit le 01/08/2018 à 12:55 :
Zont l'air contents d'eux.. Qu'ils continuent ainsi et BoBoTV disparaîtra..bon débarras
a écrit le 01/08/2018 à 11:53 :
Canal a du mal à se positionner dans un environnement concurrentiel les prix pratiqués sont exorbitants On peut se poser la question qui va acheter Canal qui n'est plus viable avec des erreurs plus politiques qu'économiques de M. Boloré qui perd peu à peu de son image et de son potentiel politico-économique. Aujourd'hui où est positionné M. Boloré est un vrai sujet d'inquiétude pour son portefeuille la fin des amitiés politiques montrent une certaine fragilité d'une partie de son business.
a écrit le 31/07/2018 à 17:14 :
Je perdais plus de temps a "zapper" qu'a suivre une émission, maintenant... elle est bien plus longtemps éteinte!
a écrit le 31/07/2018 à 17:14 :
Je perdais plus de temps a "zapper" qu'a suivre une émission, maintenant... elle bien plus longtemps éteinte!
a écrit le 31/07/2018 à 10:22 :
Trop d'argent tue le sport, on le voit avec le tour de france, on va bientôt le voir avec le football et bein sport qui achète des droits de rediffusion alors qu'il a 3000 abonnés, maintenant c'est génial pour l'équipe tv, le foot a de la chance quand même hein, c'est bien d'avoir de l'argent à ne pas savoir qu'en faire mais un minimum de pensée éclairée ne serait pas du luxe.

Canal plus ne peut que difficilement rivaliser avec des gens qui ne savent pas quoi faire de leur argent, qui le dépensent parce qu'ils en ont certainement beaucoup trop dans les paradis fiscaux alors ils dépensent...

Par ailleurs même si on peut louer la volonté de Bolloré d'éradiquer le socialisme qui collait à canal plus, je le dis sans rire, cette pensée molle n'a fait qu'alimenter toujours plus l'avidité néolibérale, cela lui a enlevé des animateurs et "journalistes" "bancables" se retrouvant avec des jeunes un peu partout non formés et un peu dépasser par les évènements entre faire de l'audimat et diffuser de l'information politiquement correcte la marge de manœuvre reste étroite, alors que les vieux journalistes et animateurs repus à la compromission eux y sont habitués, ils en ont fait leur maison même de cette pensée corrompue.

Surtout que l'on va d'abord leur dire d'être consensuel plutôt que pertinent, pas facile d'aller chercher des clients à l'ère d'internet sachant que les téléspectateurs meurent de vieillesse et d'ennui aussi certainement.

ET là je n'aborde pas la concurrence américaine particulièrement dynamique et puissante, on voit mal comme l'esprit européen, moribond, doté d'une oligarchie en déclin et du coup d'investissements inexistants, peut faire pour ne serait-ce que suivre le rythme.
Réponse de le 31/07/2018 à 17:17 :
Et ce commentaire se veut-il lui éclairé ? Un peu de respect pour ceux qui pensent... cela suggère un esprit ouvert... cela suggère de se nourrir des autres et de faire évoluer ses propres idées car la vérité n’est pas une une ni définitive etc.. cela suggère aussi d’arrêter avec ces « neo-liberalisme », « oligarchie » et autres concepts quand on les maîtrises si peu (vous pouvez être contre quelque chose mais pour le combattre il faut le connaître)
Si vous pouviez être moins binaire et simpliste je me répète je sais... Et pour conclure si on suit sans juger et interpréter... pour suivre les américains si nous sommes si stupides : il faut donc tout lâcher comme eux, être ultra libéraux... absurde. Creuser à nouveau encore une fois, même surnom ce sujet plein de « gens » et « boites » françaises et européennes se bougent et pas uniquement pour le profit = ouvrir les yeux, écouter, ...
Réponse de le 01/08/2018 à 12:15 :
@ multipseudos:

Quel est votre intérêt de démontrer que vous ne faites que troller ?

Oui je connais la réponse c'est sûr mais tant qu'à me coltiner vos commentaires boulets j'aimerais bien que vous le disiez hein...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :