Le New York Times taille dans ses troupes à Paris

Au maximum, 70 postes dans l'édition et la pré-impression sont concernés par les annonces. La rédaction et le département publicitaire parisiens ne sont pas affectés, et une édition imprimée de l'International New York Times continuera d'être publiée et distribuée en Europe

2 mn

La décision intervient trois ans après l'annonce par le quotidien américain de sa décision de changer le nom apposé sur son édition internationale. Le International Herald Tribune (IHT), basé à Paris depuis plus d'un siècle, avait été rebaptisé International New York Times.
La décision intervient trois ans après l'annonce par le quotidien américain de sa décision de changer le nom apposé sur son édition internationale. Le International Herald Tribune (IHT), basé à Paris depuis plus d'un siècle, avait été rebaptisé International New York Times. (Crédits : REUTERS/Carlo Allegri)

Rude virage numérique pour les employés parisiens du New York Times. Le célèbre quotidien a annoncé mardi son intention de fermer les activités d'édition et de pré-impression de son édition internationale dans la capitale française afin de réduire ses coûts, entraînant la suppression ou la délocalisation de 70 postes au maximum.

Le journal dit désormais vouloir concentrer ces deux fonctions sur ses sites de New York et Hong Kong dans le cadre d'une refonte de la production de son édition internationale, selon un mémo envoyé aux salariés et le site internet du quotidien.

Les changements visent notamment à rendre l'édition internationale "plus durable économiquement dans un monde toujours plus numérisé", explique le mémo envoyé aux salariés.

"Sans ces changements, l'avenir du journal international serait au mieux incertain. [...] C'est seulement en avançant avec cette proposition que nous pouvons garantir notre capacité à maintenir notre présence imprimée à l'international pour les années à venir, et le faire de la manière qui serve le mieux nos lecteurs internationaux."

La rédaction épargnée

La rédaction et le département publicitaire parisiens ne sont pas affectés, et une édition imprimée de l'International New York Times continuera d'être publiée et distribuée en Europe, assure-t-il.

La décision intervient trois ans après l'annonce par le quotidien américain de sa décision de changer le nom apposé sur son édition internationale. Le International Herald Tribune (IHT), installé à Paris depuis plus d'un siècle, avait été rebaptisé International New York Times.

L'IHT avait été publié pour la première fois en octobre 1887 sous le titre Paris Herald, en tant qu'édition européenne du New York Herald. Après la fermeture de ce dernier en 1966, le New York Times et le Washington Post sont entrés au capital, où ils se sont retrouvés seuls actionnaires, à 50-50, à partir de 1991. Le New York Times avait fini par racheter les parts de son partenaire en 2003.

(avec AFP)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 11/05/2016 à 14:25
Signaler
Contrairement à ce que dit l'article, la redaction à Paris est supprimée et les journalistes licenciés.

à écrit le 27/04/2016 à 7:06
Signaler
La France perd encore comme toujours. C'est vrai pour tout.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.