Rejet de l'accord entre Canal+ et BeIN Sports par l'Autorité de la concurrence

L'Autorité de la concurrence a rejeté ce jeudi le projet d'accord entre Canal+ et BeIN Sports. Un coup dur pour la chaîne cryptée qui misait sur une distribution exclusive des chaînes du groupe qatarien pour remonter la pente.
Le projet prévoyait que Canal+ verse 1,5 milliard d'euros à BeIN Sports dans les cinq ans à venir.
Le projet prévoyait que Canal+ verse 1,5 milliard d'euros à BeIN Sports dans les cinq ans à venir. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)

Le deal à 1,7 milliard d'euros - un peu plus de 300 millions d'euros versés par Canal+ chaque année pendant 5 ans à BeIN Sports - n'aura pas lieu. L'Autorité de la concurrence a rejeté jeudi le projet d'accord entre la chaîne cryptée et son concurrent qatarien. "Nous avons fait savoir ce matin [au groupe Canal] que les conditions n'étaient pas remplies" pour autoriser l'accord, a expliqué Bruno Lasserre, directeur de l'Autorité, lors d'une conférence de presse jeudi après-midi.

Selon lui, "ce projet d'accord, dont nous ne connaissions pas tout, comportait un risque de collusion dans les droits sportifs, car les deux acteurs auraient détenu 80% des droits sportifs, et la Ligue de foot était inquiète".

De son côté, le groupe Canal a réagi sur son compte Twitter de manière très laconique:

Stopper l'hémorragie des abonnés à Canal+

Vincent Bolloré, propriétaire de Canal+ via Vivendi, misait beaucoup sur ce rapprochement et sur la distribution exclusive de BeIN pour stopper l'hémorragie des abonnés en France : sur le premier trimestre 2016, ils étaient 183.000 à avoir tourné le dos à Canal+. Et en 2015, 405.000 abonnements avaient été perdus.

Le président du conseil de surveillance de Vivendi avait par ailleurs assuré que l'accord était vital pour redresser les comptes de Canal+, dont les pertes -selon lui -  devraient dépasser les 400 millions d'euros en 2016.

Une vision catastrophiste contestée en interne par les syndicats mais aussi par une étude scrupuleuse des comptes réalisée par le journaliste Jamal Henni pour BFM Business. L'Autorité de la concurrence a elle aussi sorti sa calculette: "Canal+ est largement rentable" a assuré Bruno Lasserre, qui a invité la chaîne à "revoir son modèle économique".

>>>>> Lire aussi : La bataille de com' autour de l'accord entre Canal+ et BeIN Sport

(Avec Reuters et AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 09/06/2016 à 23:01
Signaler
Le copinage politique est fini alors certains doivent rêver que l'ami M. Bismuth revienne pour continuer les petites affaires appuyées par le château?? Heureusement pour le client, l'abonné ou autres que des Autorités type concurrence ferment la port...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.