Démarrage canon : "Star Wars, Les derniers Jedi" a rapporté 450 millions de dollars en un week-end

 |   |  299  mots
Deux acteurs vedettes du 8e épisode de la saga Star Wars, Mark Hamill (historique dans le rôle de Luke Skywalker) et Daisy Ridley (qui endosse à nouveau le rôle principal de Rey), lors de la première du film en Californie le 10 décembre 2017. Réalisé par Rian Johnson, Les Derniers Jedi est aussi le dernier film de Carrie Fisher qui incarnait à l'écran la princesse Leia Organa depuis les débuts de la saga en 1977, et qui est décédée brutalement en décembre 2016.
Deux acteurs vedettes du 8e épisode de la saga Star Wars, Mark Hamill (historique dans le rôle de Luke Skywalker) et Daisy Ridley (qui endosse à nouveau le rôle principal de Rey), lors de la première du film en Californie le 10 décembre 2017. Réalisé par Rian Johnson, "Les Derniers Jedi" est aussi le dernier film de Carrie Fisher qui incarnait à l'écran la princesse Leia Organa depuis les débuts de la saga en 1977, et qui est décédée brutalement en décembre 2016. (Crédits : Reuters)
En recettes, c'est le deuxième démarrage de tous les temps au box-office américain. Walt Disney, qui a relancé cette saga commencée en 1977 en rachetant le producteur Lucasfilm en 2012, annonce une toute nouvelle trilogie.

Le tout-dernier long-métrage inspiré de la saga de la Guerre des Etoiles, "Les derniers Jedi" (The Last Djedi), s'est retrouvé immédiatement en tête du box-office, avec 450 millions de dollars (383 millions d'euros) de recettes dans le monde, a annoncé dimanche son producteur, Walt Disney. Pour la seule Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada), les recettes de ce huitième épisode, réalisé par l'Américain Rian Johnson, se montent à quelque 220 millions de dollars de recettes.

Walt Disney annonce une nouvelle trilogie

Ce démarrage en trombe signe la deuxième meilleure performance de l'histoire du cinéma. Seul l'épisode précédent de la saga Star Wars, "Le Réveil de la Force", sorti en décembre 2015, avait réalisé une meilleure performance.

En France, le film a été vu par près de 504.000 spectateurs dès le premier jour d'exploitation en salles de cinéma (voir ci-dessous, graphique de notre partenaire Statista).

Infographie: Démarrage en trombe pour le nouveau Star Wars | Statista[Un graphique de notre partenaire Statista.]

C'est un nouveau succès pour Walt Disney, qui a racheté le producteur de "Star Wars" Lucasfilm en 2012 et relancé cette saga commencée en 1977. Le groupe Disney a d'ores et déjà annoncé la préparation d'une "toute nouvelle trilogie" Star Wars, en plus de l'épisode IX qui doit sortir en 2019.

Avec Pixar, Disney truste le podium

Produit par Blue Sky Studios et Twentieth Century Fox, "Ferdinand", dessin animé qui suit les aventures d'un taureau au grand cœur à travers l'Espagne, fait son entrée dans le box-office avec 13 millions de dollars récoltés, et s'installe à la deuxième place.

Le jeune musicien de "Coco", le dernier film d'animation de Pixar Animation Studios (Disney), recule à la troisième place avec 10 millions de dollars (150,8 millions de dollars depuis sa sortie).

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/12/2017 à 11:50 :
La raison pour laquelle les séries télé ont autant de succès, il n'y a plus aucune imagination au cinéma, les producteurs sont devenus des financiers qui ne veulent plus prendre de risque donc on exploite à fond les vieilles ficèles, resucées et une grosse communication médiatique, mettant de côté les réalisateurs les meilleurs, les plus originaux qui en plus bien souvent imposent une analyse de notre société contemporaine. Forcément c'est pas la guerre des étoiles qui va susciter un quelconque débat.

Étrange crise du cinéma qui voit de moins en moins de films avoir du succès mais dont ceux qui rapportent, rapportent énormément.

Alors que je n'échangerais même pas un seul épisode de Dr Who contre tous les "guerre des étoiles".

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :