MWC 2018 : les promesses des communications ultra-rapides en 5G

 |   |  682  mots
Au salon du mobile de Barcelone, le sud-coréen SK Telecom a présenté un prototype de voiture autonome connecté en 5G.
Au salon du mobile de Barcelone, le sud-coréen SK Telecom a présenté un prototype de voiture autonome connecté en 5G. (Crédits : Pierre Manière)
Au Mobile World Congress de Barcelone, les industriels des télécoms comptent sur la faible latence et les gros débits de la prochaine génération de communication mobile pour développer de nouveaux usages.

Alors que la commercialisation de la future 5G est attendue à partir de 2020, l'industrie des télécoms foisonne d'idées d'applications et d'usages nouveaux. Au Mobile World Congress de Barcelone, qui s'est ouvert lundi 26 février, opérateurs et équipementiers multiplient les démonstrations. Leur objectif ? Prouver que les réseaux 5G - qui promettent des débits dix fois plus rapide qu'avec l'actuelle 4G -, vont véritablement changer la donne dans des domaines aussi variés que les communications, la mobilité, la santé, la construction ou encore la sécurité.

Pour cela, une particularité de cette technologie est souvent mise en avant : sa très faible "latence", qui correspond au délai de transmission des données à travers le réseau. Avec la 5G, il serait aux alentours 3 ou 4 millisecondes, contre plusieurs dizaines de millisecondes en 4G.

Une "video call" à 360 degrés

Au final, cette technologie permet de communiquer presque en temps réel. Pour les industriels des télécoms, cela ouvre la voie à de nouvelles applications. Et ce, en premier lieu dans les communications. L'opérateur sud-coréen SK Telecom a ainsi développé une nouvelle solution de conversation vidéo. Baptisée "5G 360 Video Call", celle-ci permet à un utilisateur, grâce à une caméra à 360 degrés greffée sur son smartphone, de mener une conversation vidéo, en temps réel, avec son correspondant. En glissant le doigt sur la vidéo à l'écran, il peut lui montrer, sans ralentissement visible, tout ce qui se passe autour de lui.

--

MWC1

(Crédits: P.M.)

--

À l'instar d'un grand nombre d'opérateurs et d'équipementiers, SK Telekom travaille aussi beaucoup sur la voiture autonome. À Barcelone, il en a présenté un prototype, bardé de caméras et autres capteurs. Pour beaucoup, la 5G constitue un atout indispensable dans ce domaine. En effet, difficile d'imaginer des voitures sans conducteurs si des instructions liées à un freinage d'urgence ou à un changement de direction n'arrivent pas immédiatement.

--

MWC2

Le prototype de voiture autonome de SK Telecom. (Crédits: P.M.)

--

Des robots plus réactifs grâce à la 5G

Saoudi Telecom Company (STC) est également convaincu que la baisse de la latence couplée à d'importants débits constituent un sacré atout. Pour convaincre les visiteurs, l'opérateur saoudien a présenté un robot munis de deux bras de manutention permettant de manipuler de petits cylindres. L'un est piloté à distance en 4G, l'autre en 5G. Sans surprise, ce dernier est beaucoup plus réactif.

--

MWC3

(Crédits: P.M.)

--

Chez STC, on imagine que des robots similaires pourraient être utilisés dans les hôpitaux, pour des opérations chirurgicales à distance.

Pour l'équipementier télécoms Ericsson, la rapidité de transmission des informations en 5G sera utile dans la construction. Le géant suédois a dévoilé un chantier miniature sur son stand. Il propose aux visiteurs de se faire une idée de la différence entre un contrôle à distance d'engins connectés en 4G, puis en 5G

--

MWC4

(Crédits: P.M.)

--

De son côté, Intel juge que la 5G permettra notamment de développer de nouveaux usages dans la sécurité. Le géant américain des microprocesseurs a ainsi mis en place un système de vidéosurveillance pour identifier presque instantanément des passants sur ordinateur.

--

MWC5

(Crédits: P.M.)

--

Selon un cadre du groupe, sans la 5G, le processus prendrait quelques secondes. Ce qui poserait problème : cela donnerait, par exemple, le temps à une personne non-autorisée de filer.

Enfin, l'opérateur nippon NTT Docomo, lui, a mis les petits plats dans les grands. Pour démontrer les avantages des réseaux de prochaine génération en matière de contrôle à distance, il a présenté, sur son stand, son "Robot 5G". Cette machine humanoïde est capable de reproduire, presque en temps réel, les gestes d'un homme grâce à des capteurs de mouvement. Une attraction qui, au salon du mobile, attire nombre de curieux à chaque présentation.

--

MWC6

(Crédits: P.M.)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/02/2018 à 21:06 :
A quand les «  casques » protecteurs d’ondes pour les humains ?
a écrit le 28/02/2018 à 16:54 :
c est bien la 5g mais ça serait bien déjà que l on ait la 4g correctement et partout comme d hab on met la charrue avant les bœufs !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :