« Paris sera la 1ère grande capitale d’Europe 100% fibre »

 |   |  809  mots
Stéphane Richard, le PDG d'Orange, dévoilant mercredi les nouvelles ambitions de l'opérateur dans le très haut débit.
Stéphane Richard, le PDG d'Orange, dévoilant mercredi les nouvelles ambitions de l'opérateur dans le très haut débit. (Crédits : DR)
Orange "met le turbo" dans le déploiement de la fibre optique et promet de raccorder neuf grandes villes dans les dix-huit mois. L’objectif : rattraper Numericable SFR.

Face à la « demande croissance de débit tirée par le nombre d'écrans et d'objets connectés » des consommateurs et au « niveau d'attente généré par la révolution numérique », le premier opérateur télécoms français est prêt à accélérer la marche vers les réseaux de nouvelle génération et à abandonner progressivement le réseau traditionnel de téléphone en cuivre, qui sert encore de support à l'ADSL. Orange a dévoilé ce mercredi ses nouveaux objectifs de déploiement de la fibre optique en France.

« Nous avons décidé de mettre le turbo sur la fibre » a expliqué Stéphane Richard, le PDG, lors d'une conférence de presse. « Aujourd'hui, nous avons raccordé 4 millions de foyers, nous étions 3,6 millions à la fin 2014, c'est une indication de la vitesse du déploiement. »


Création de valeur et reconquête d'abonnés


Orange va concentrer ses efforts d'investissement, à savoir 3 milliards d'euros dans la fibre optique en France d'ici à 2018, sur neuf grandes villes, qui seront « fibrées à 100% d'ici fin 2016 » : Paris, Lyon, Lille, Nice, Montpellier, Brest, Metz, Caen, Bayonne.

« Paris sera la première grande capitale européenne raccordée à 100% en fibre » a souligné Stéphane Richard, alors qu'elle ne l'est qu'à 30% aujourd'hui par Orange.


Au total, sur l'ensemble de la France métropolitaine, Orange devrait avoir raccordé 12 millions de foyers fin 2018 et 20 millions fin 2022, comme annoncé dans le cadre du plan stratégique à cinq ans « Essentiels 2020. » Raccordé signifie qu'il n'y a plus qu'à tirer la fibre jusque dans le logement, depuis une armoire en pied d'immeuble.

« Orange à lui seul va réaliser la plus grande part de cet immense chantier : 60% des foyers seront raccordés par nous » a fait valoir le PDG, en référence au plan national France très haut débit. « La fibre est un vrai levier de création de valeur et de reconquête.


Autrement dit, le très haut débit lui sert à augmenter le revenu moyen par abonné (ARPU), même si l'abonnement est au même prix que l'ADSL, car le client fibre consomme plus de contenus (vidéo à la demande, chaînes payantes) et à gagner des abonnés. Surnommé «l'opérateur des champs », l'ex-France Télécom a de plus fortes parts de marché dans les zones peu denses que dans les grandes villes. A Paris, il ne serait que numéro trois, derrière Numericable SFR et Free. La fibre optique lui permet de regagner du terrain et lui apporte l'essentiel des nouveaux clients dans le fixe. Orange revendique 600.000 clients à la fibre et en vise 1 million à la fin de l'année (à comparer à ses plus de 10 millions d'abonnés haut débit).


L'aiguillon Numericable-SFR


Plus que la révolution numérique et la demande du consommateur, l'aiguillon s'appelle surtout Numericable-SFR. Le câblo-opérateur dispose du plus grand réseau à très haut débit, son propre réseau rénové en fibre jusqu'au pied de l'immeuble et resté en câble coaxial dans la partie intérieure jusque dans le logement : 6,4 millions de foyers raccordés à fin 2014. Un réseau encore presque vide et qu'il s'emploie à remplir en vendant sa Box sous la marque SFR. Le groupe dirigé par Patrick Drahi vise les 12 millions de « prises », de foyers raccordés en fibre fin 2017, soit un an avant Orange, et les 15 millions fin 2020.


Delphine Ernotte-Cunci, la directrice exécutive d'Orange France, a d'ailleurs multiplié les comparaisons avec le câble.

« Pour envoyer une vidéo de vacances de 800 Mégaoctets, c'est 32 secondes en fibre et 9 minutes avec le câble. Pour créer un album photo avec 20 images de 480 Mégaoctets au total, il faut 20 secondes avec la fibre et 6 minutes 30 avec le câble !» avance-t-elle. « La seule technologie qui va accompagner les usages de demain, c'est la fibre de bout en bout.»


Stéphane Richard en a remis une couche « l'opérateur de câble n'a pas annoncé d'investissement nouveau en câble, il considère que le futur c'est la fibre. »

« Iliad est un très bon partenaire du co-investissement dans la fibre, Bouygues aussi. Se pose la question de SFR, on se doute qu'il risque d'arrêter dans les zones où il a déployé le câble. Nous nous sommes engagés à reprendre ces zones » a fait valoir Delphine Ernotte-Cunci.


Quant aux réseaux d'initiative publique (RIP) déployés par les collectivités, « on verra au fil du temps » a déclaré Stéphane Richard. « Nous sommes déjà opérateurs de plusieurs RIP, à Laval, en Auvergne. Orange n'a pas intérêt à bloquer les RIP mais nous serons vigilants sur les conditions de concurrence. Il ne faudrait pas qu'avec de l'argent public, il en ressorte des offres prédatrices aux prix trop bas, aux entreprises notamment. Je plaide pour du bon sens et de l'équilibre. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/04/2015 à 13:54 :
Bonjour
Nous, aujourd'hui, à 7 km de la Baule et à 4 km du centre ville : 1Mbps ADSL, pas de réseau 4G, pas de réseau 3G, pas de réseau 2G, même pas de réseau du tout, nos SMS peinent à partir et arriver! Voilà pour l'état des lieux, et on va fibre là où il y a déjà tout ça! Si j'ai bien compris, on va vers un désert numérique des qu'on sortira des villes?
a écrit le 16/04/2015 à 1:04 :
Orange, il y a peu, sous estimait la fibre, et affirmait ne pas y travailler, et ne pas y croire du tout. Pourquoi un tel virage de com, ou virage d'orientation précipitée ?
a écrit le 16/04/2015 à 1:00 :
Orange peut tonitruer plus encore : je l'ai quitté pour S.F.R (Numéricable-S.F.R à présent) et suis pleinement satisfait en Tous produits, et Services. Je sais que d'autres vont affirmer très exactement le contraire, jusqu'à la caricature mensongère. Chacun choisit, selon "midi à sa porte "
a écrit le 16/04/2015 à 0:38 :
C'est très bon pour l'intestin grêve ça la fibre, grêle pardon...
a écrit le 15/04/2015 à 23:06 :
Il faut être informé que la fibre optique diffuse les chaines de télévision et qu'il semble prévu dans un avenir très proche que la fibre optique sera le vecteur principal sinon exclusif de diffusion des chaînes de télévision. Hors la fibre optique dans de nombreux cas ne diffuse correctement la télévision dans toutes les pièces de votre habitation que par un câblage de vos pièces depuis la box. Les fournisseurs d'accès oublient souvent de vous le dire en vous laissant entendre que le techniques de plug HD+ diffusant par le réseau électrique ou les plug wifi seront adaptés sans vous préciser qu'un câblage s'il n'existe antérieurement risque d'être à faire installer par un spécialiste ou électricien à vos frais.
a écrit le 15/04/2015 à 19:37 :
Paris number one !!!!! ORANGE est contrôlée par les fonctionnaires donc aux ordres du pouvoir. Ce genre de déclaration tonitruante ou de projet prestigieux termine toujours en facture pour le peuple. Bref ! Beurk !
Réponse de le 15/04/2015 à 20:40 :
c'est vrai qu'orange ne rapporte pas 2 milliards d'euros par an à l'état mais en coute :-) n'est-ce pas ? tout le monde le sait non ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :