Télécoms : des salariés d'opérateurs suisses, dont Orange, inculpés pour vente de données

Le Parquet de Genève enquête sur un réseau de renseignements illégal au sein des trois grands opérateurs télécoms suisses, dont Orange. Des employés qui vendaient des listes de numéros à une agence de détective ont été inculpés.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)

La Radio Télévision suisse, la RTS, a révélé dimanche que le Parquet de Genève enquête sur un réseau de renseignements illégal au sein des trois grands opérateurs télécoms suisses, Swisscom, Orange et Sunrise. Quatre personnes ont été inculpées, dont trois employés de ces opérateurs qui ont fourni des données confidentielles contre rémunération, en violation de leur secret professionnel. Les trois opérateurs ont confirmé à la RTS l?ouverture d?une enquête. Le procureur du canton de Genève a de son côté confirmé à l?agence helvétique ATS les informations de la RTS.

Des « fadettes » vendues à une agence de détectives
Concrètement, les employés ont vendu des listings de numéros de téléphones (les fameuses « fadettes ») à une agence de détectives privés du canton de Vaud sur une période d?au moins cinq ans. Les sommes perçues se chiffreraient en « centaines de milliers de francs suisses » (donc d?euros). Les personnes inculpées auraient reconnu les faits. Les opérateurs concernés n?ont pas précisé si les employés indélicats ont été licenciés. France Télécom a revendu Orange Suisse en mars dernier pour 1,5 milliard d'euros au fonds Apax Partners, qui utilise toujours la marque de l'opérateur français sous licence. 

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 20/05/2012 à 19:45
Signaler
Rien d'étonnant, tout comme la vente de carnet de client etc... Il s'est développé un esprit malsain, l?égoïsme veille, pas la faute des employés, ça commence par le haut, les pratiques douteuses pour avoir toujours plus d'argent, c'est un mal de no...

à écrit le 20/05/2012 à 17:48
Signaler
Cela me fait penser à gogole qui vend ses données aux états. Surtout lorsque l'on sait que l'état français, sous le précédent président, a le plus demandé de renseignements en proportion d'internautes...

à écrit le 20/05/2012 à 16:30
Signaler
Serait-ce à dire que Facebook aura le monopole de ce genre d'activités ???

le 20/05/2012 à 17:13
Signaler
ExceLLLLENTE remarque, PatrickB. La jurisprudence, ou plutôt, la Loi, ne protège donc pas la vie privée. Mais nous sommes sensés le savoir, non..?? Commerce avant tout...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.