Après Telekom Austria, Carlos Slim prend le contrôle de fait de KPN

 |   |  401  mots
Carlos Slim. Copyright AFP.
Carlos Slim. Copyright AFP. (Crédits : AFP)
Le milliardaire mexicain détient près de 25% de l'opérateur historique néerlandais à l'issue de son OPA qui a attiré près de 40% des actions en circulation. L'homme le plus riche du monde, qui vient aussi d'acquérir 26% de l'opérateur autrichien, va monter à 27,7% de KPN, mais pas au-delà.

Opération réussie pour Carlos Slim. L?homme le plus riche du monde vient de clôturer son OPA partielle, jugée inamicale, sur l?opérateur télécoms néerlandais KPN : l?offre aurait même attiré près de 40% du capital de KPN (39,66%) à la clôture de l?offre mercredi soir, d?après le communiqué publié par America Movil, le géant de la téléphonie mobile en Amérique latine contrôlé par le milliardaire mexicain. Le prix proposé de 8 euros était en effet légèrement supérieur au cours de KPN ces derniers jours (7,35 euros jeudi à la clôture, en hausse de 0,37%). Slim a d?ailleurs acheté l?essentiel de sa participation directement sur le marché, à des prix oscillant entre 7,51 et 7,90 euros. Il détient à ce jour 24,91% du capital de KPN, d?une valeur d?environ 2,6 milliards d?euros. Il compte acquérir 40.000 actions supplémentaires apportées à son offre pour atteindre les 27,7% qu?il visait.

L?ambition de devenir opérateur mondial comme Vodafone ?
C?est un camouflet pour le conseil d?administration de KPN qui avait recommandé aux actionnaires de ne pas apporter leurs titres à cette offre « non sollicitée » sous-évaluant selon lui l?opérateur historique des Pays-Bas. Carlos Slim contrôle ainsi de fait KPN dont il est désormais le premier actionnaire ; il a indiqué ne pas vouloir aller au-delà de 27,7%, le franchissement du seuil de 30% l?obligeant à lancer une OPA sur le solde du capital. Selon l?agence Reuters, le directeur général de KPN, Eelco Blok, se trouve actuellement au Mexique pour s?entretenir avec son nouveau principal actionnaire, notamment sur son propre avenir, après s?être battu contre cet investisseur jugé indésirable. Le magnat mexicain vient aussi de devenir le premier actionnaire de Telekom Austria, l?opérateur historique autrichien : il a acheté à l?homme d?affaires Ronny Pecik ses 23% et détient en direct 3,14%. Certains analystes prêtent à Slim l?ambition d?imiter le géant britannique Vodafone pour devenir un véritable opérateur mondial. En Autriche, Slim était le bienvenu, l?Etat cherchant un actionnaire de référence à l?opérateur local. La force de frappe d?America Movil pourrait permettre à Telekom Austria, comme à KPN, de bénéficier d?une puissance d?achats très appréciable, en particulier en période de crise économique.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :