OPA hostile : America Movil et Carlos Slim grignotent peu à peu KPN

 |   |  525  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
America Movil détient désormais 20,92% de l'opérateur de télécommunications néerlandais KPN. Le groupe mexicain ambitionne de porter à 27,7% sa participation au capital de KPN d'ici le 27 juin. Un pari en passe d'être réussi.

Carlos Slim, qui n'était pas le bienvenu chez KPN, semble être en passe de réussir son OPA hostile sur l'opérateur télécom néerlandais: le conglomérat du Mexicain Carlos Slim, America Movil a établi jeudi sa participation à 20,92% dans l'opérateur néerlandais de télécommunications KPN. "A la suite de ces transactions et d'autres transactions précédentes, America Movil détiendra 299.517.225 actions de KPN, représentant une participation de 20,92% dans KPN", a indiqué dans un communiqué le groupe mexicain, précisant avoir réalisé jeudi 27 transactions.

Cette annonce intervient au lendemain du sérieux revers essuyé par KPN dans sa lutte contre cette offre de rachat qui, selon lui, "sous-évalue" la société. KPN avait en effet annoncé mercredi l'échec des négociations sur la vente de sa filiale allemande E-Plus. Le groupe néerlandais souhaitait céder E-Plus afin de dégager des liquidités pour ses actionnaires et dissuader ces derniers de vendre leurs actions à America Movil.

De 4,8% à 20,92% depuis le 30 mai

Le groupe mexicain avait indiqué le 8 mai vouloir porter à 27,7% sa participation au capital de KPN au prix de 8 euros par action, soit une valeur totale estimée à 2,6 milliards d'euros. Avant de lancer son offre, qui doit expirer le 27 juin, America Movil détenait 4,8% des actions de KPN. Il a depuis progressivement augmenté sa participation par le biais de transactions à des prix variant de 7,51 euros à 7,90 euros l'action.

Peu de temps avant l'annonce d'America Movil que sa participation était désormais de 20,92%, KPN avait annoncé la mise en vente en juillet de sa filiale belge BASE, qui selon lui dispose de 19% de parts de marché en Belgique. "Cela payera un dividende mais c'est seulement une solution à court terme", a assuré à l'AFP Nico van Geest, analyste chez la société de gestion d'actifs Keijser Capital, assurant qu'après un an, ces réserves "auront disparues". "KPN est piégé", a ajouté M. van Geest : "ils ne peuvent rien faire d'autre, ils ont perdu, c'est sûr". Selon l'analyste, les actionnaires estiment que 8 euros par action "est une bonne offre" et KPN ne peut désormais plus faire beaucoup pour augmenter la valeur de la compagnie.

KPN dénonce une position peu claire d'America Movil

KPN craint qu'America Movil, avec une part de 27,7%, bloque d'importantes décisions stratégiques. Selon le groupe néerlandais, America Movil se limite "délibèrément" à 27,7% des parts pour ne pas dépasser les 30%. Au-delà de ce chiffre, il serait obligé, selon la règlementation en vigueur sur les marchés néerlandais, d'émettre une offre sur l'ensemble des actions KPN. America Movil adopte donc une position peu claire selon l'opérateur néerlandais.

America Movil avait lui affirmé le 8 mai vouloir effectuer "un premier investissement conséquent en Europe". Il a depuis lancé une autre offensive contre Telekom Austria, renforcant sa position et annoncant vouloir monter à 23% du groupe autrichien, bousculant un marché européen profondément fragilisé par la crise. Côté à la Bourse d'Amsterdam, KPN, qui emploie environ 31.000 salariés, a terminé la séance en baisse jeudi de 5,32% à 7,48 euros, dans un indice AEX en baisse de 0,43% à 301,64 points.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/06/2012 à 14:58 :
Bonne chose car cela se fait à bon prix et se trouve sans grand avenir industriel en Europe. Slim est un bon teneur de bougie. Il serait heureux qu'il fasse l'alliance du sud de façon à ce que cette partie soit actée et en stand by un temps. Téléfonica y est-il favorable ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :