Nokia sauvé par ses téléphones bon marché

 |   |  583  mots
Stephen Elop, le PDG de Nokia. Copyright Reuters
Stephen Elop, le PDG de Nokia. Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Les ventes de ses smartphones Lumia sous Windows peinent à décoller, quand celles des modèles plus ordinaires maintiennent le groupe finlandais à flot. Le redressement de sa filiale d'équipements Nokia Siemens a été salué par la Bourse.

Ni tous blancs, ni tous noirs, les résultats de Nokia reflètent encore la période de transition que traverse le géant finlandais de la téléphonie mobile. Le désormais numéro deux du secteur, derrière Samsung, a encore annoncé une perte jeudi au titre du troisième trimestre (voir les résultats), légèrement moins forte qu?attendu par les analystes, grâce au redressement de sa filiale d?équipements télécoms, Nokia Siemens Networks, et à la résistance de sa division de téléphones bon marché. Mais les ventes de ses smartphones Lumia sous Windows peinent toujours à décoller. L?action qui gagnait plus de 8% en début d'après-midi a terminé en hausse de 1% seulement.  Elle a perdu 45% de valeur en un an et ne pèse plus que 8,3 milliards d'euros.

Dépassé par HTC, Sony et même BlackBerry dans les smartphones ?
Nokia n?a vendu que 6,3 millions de smartphones au troisième trimestre, des volumes en chute libre de 63% en un an et de 38% par rapport au trimestre précédent. Comparaison cruelle : Apple a vendu 5 millions d?iPhone 5 en un week-end ! Selon Neil Mawston, de Strategy Analytics, en tombant à ce niveau, Nokia s?est sans doute fait dépasser par le pure player taïwanais HTC qui, malgré ses propres difficultés, avait écoulé 9,2 millions de smartphones au deuxième trimestre, ou bien par Sony (ex-Sony Ericsson), recentré sur le les téléphones multifonctions milieu ou haut de gamme sous Android, voire par Research In Motion, le fabricant du BlackBerry? Aux Etats-Unis en particulier, le marché le plus rentable, Nokia n?a jamais vendu aussi peu de téléphones : seulement 300.000 sur le trimestre (-57%). « L?un des grands espoirs de Nokia était le marché américain mais la situation n?a fait qu?empirer en deux ans » relève Francisco Jeronimo du cabinet IDC. Le lancement taridf de modèles de sa gamme phare sous Windows Lumia a joué : Nokia n?a vendu qu?un nombre décevant d?exemplaires de Lumia, 2,9 millions. En comparaison, les modèles Asha tactiles d?entrée de gamme ont mieux performé (6,5 millions).

Performance remarquée de Nokia Siemens
Les ventes de téléphones ordinaires (« feature phones » dans le jargon, multimédia mais pas multifonctions) reculent mais moins violemment (-15%) et génèrent les deux tiers des ventes de mobiles du groupe. Autre point de satisfaction : l?équipementier Nokia Siemens Networks, qui s?est infligé une cure drastique d?amaigrissement, a réalisé « un trimestre remarquable » selon Stephen Elop, le PDG : la filiale a retrouvé la croissance (chiffre d?affaires en hausse de 3% à 3,5 milliards d?euros) et la profitabilité avec une marge opérationnelle de 5,2%, ce qui a impressionné les analystes. Un bol d?air pour Nokia qui continue de brûler rapidement son cash, tombé à 3,5 milliards d?euros. En cinq ans, le Finlandais a vu ses réserves de trésorerie fondre de moitié et sa note chuter en catégorie spéculative (« junk ») : Standard & Poor?s redoute qu?il ait moins de 3 milliards en caisse à la fin de l?année. Or Nokia a prévenu que « le trimestre de Noël sera difficile. » Coincé entre l?iPhone et les Galaxy de Samsung dans le haut de gamme d?un côté et tous les modèles Android bas de gamme, notamment chinois, de l?autre, le chemin du redressement s?annonce semé d?embûches.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/10/2012 à 10:43 :
je m'en doutais bien que Nokia va couler dans pas longtemps s'ils continuent à faire les crevards au niveau des CPU !

j'ai un nokia n79 qui fait vraiment tout , le meilleur de la serie N chez nokia !
sauf que malheureusement son cpu est juste 369Mhz !
a écrit le 20/10/2012 à 12:46 :
Donc, Nokia réussit a survivre grâce a ses téléphone series40 maison ? Belle performance pour Elop. Ils lui ont donné combien pour cela ? :-)
a écrit le 18/10/2012 à 20:07 :
Cette boîte est foutue. L'Europe a définitivement perdu la bataille de la téléphonie mobile. Demain suivront les voitures et les avions. Un avertissement pour l'Europe!
Réponse de le 19/10/2012 à 11:08 :
Ce n'est pas moi qui fait tourner leur boite, j'ai encore un vieux 1100 écran noir & blanc qui fonctionne depuis 2006. La batterie tient encore largement la charge. Le téléphone est robuste. Il décapsule les bières.

Mais je commence à me dire qu'un smart phone serait pratique au moins pour les mails et un agenda. Par contre aucun ne correspond à mon besoin. Un téléphone solide avec une autonomie imbattable, étanche. Bref un smart-phone de chantier ce qu'était Nokia avant. Je suis sur qu'il pourrait faire un carton.

Mais bon, je dois être un peu démodé parce qu?apparemment pour être heureux dans le monde actuel, il est nécessaire de disposer d'un appareil fait dans des conditions salariales déplorables (le mieux c'est par des mineurs), qui sera obsolète dans 6 mois et dont la marque inspire la liberté et la créativité.

Il était quand même vachement en avance Jacques Chirac. "Mangez des pommes"
Réponse de le 19/10/2012 à 14:38 :
Ben on doit être 2 à être un peu démodé, parce que j'ai changé le même modèle que le votre il y a 2 ans ... pour un Nokia de base, qui fait juste téléphone/sms (et aussi radio, finalement assez pratique !), et dont l'autonomie est ... je ne sais pas, je le recharge de temps à autre pour ne pas oublier où est le chargeur et je suis très heureux comme çà !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :