Plombé par SFR, Vivendi met en avant ses succès dans les médias

 |   |  519  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le conglomérat, qui vient de publier ses résultats du premier trimestre, accuse une baisse de plus de 18% de ses bénéfices, qui « résulte principalement du recul de SFR. » Vivendi sépare désormais distinctement dans ses comptes les télécoms des contenus, qui ont particulièrement bien performé en début d'année.

Une façon de justifier le repositionnement stratégique de Vivendi vers les médias et les contenus ? Pour la première fois dans ses résultats du premier trimestre publiés ce mardi soir, le conglomérat sépare désormais distinctement ses activités télécoms de celles de médias dans ses comptes. Et l'effet est frappant : Groupe Canal Plus, Universal Music et Activision Blizzard ont généré, en cumulé, un chiffre d'affaires et un résultat opérationnel ajusté très proches de ceux des télécoms, auparavant de loin premiers contributeurs (de l'ordre des deux tiers), à savoir 3,38 milliards d'euros (en hausse de 9,5%) et 680 millions d'euros (-2,7%) respectivement, contre, du côté de SFR, GVT et Maroc Telecom, des ventes de 3,6 milliards d'euros (-8,9%) et un résultat de 700 millions en très fort recul (-26,3%). Du coup, le profit opérationnel ajusté du groupe chute de 17,2% et « cette évolution résulte principalement du recul de SFR » pointe du doigt Vivendi dans son communiqué

Les jeux vidéo plus profitables que SFR
Longtemps première source de profit, le deuxième opérateur télécom français, tombé dans le rouge au quatrième trimestre (-50 millions), enregistre un effondrement de 41,5% de son bénéfice à 328 millions d'euros au premier trimestre, alors que l'arrivée de Free Mobile commençait seulement à impacter ses résultats il y a un an. Vivendi affirme que la baisse des résultats est « conforme à ses attentes » et le groupe « confirme les perspectives annuelles de toutes ses activités », donc y compris SFR. Les jeux vidéo d'Activision Blizzard, qui ont connu « un excellent début d'année », sont donc pour le deuxième trimestre consécutif l'activité générant le plus important bénéfice du groupe (442 millions), même si la filiale est très prudente pour le reste de l'année, alors que son jeu vedette World of Warcraft perd des abonnés de façon préoccupante. Symboliquement, pour le groupe qui s'apprête à céder sa participation dans Maroc Telecom et prépare un redéploiement dans les contenus, ce basculement de valeur entre les deux pôles est un événement majeur.

Regain d'agressivité commerciale
Sur le plan commercial, le regain d'agressivité de SFR lui a cependant permis d'accélérer sa reconquête d'abonnés mobiles (+257.000 au premier trimestre contre +109.000 au quatrième), sans doute en sacrifiant un peu ses marges, à la suite des fortes baisses de prix annoncées fin janvier et du réalignement des tarifs de toute sa base clients. Son concurrent Bouygues Telecom, dont le bénéfice opérationnel a chuté de 74% à 28 millions d'euros pour un chiffre d'affaires en 13% à 1,14 milliard, a reconquis 190.000 abonnés au premier trimestre (voir les résultats détaillés du groupe Bouygues, en perte, publiés ce mardi soir). Free (groupe Iliad) doit dévoiler mercredi son chiffre d'affaires. En revanche, dans le fixe, SFR n'a gagné que 56.000 clients, quand Bouygues en a séduit 68.000 nouveaux, portant son parc haut et très débit à 1,9 million de clients.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/05/2013 à 10:09 :
Je remercie Lolo pour sa réponse à "tant pis". Une réponse qui résume bien ce que la lecture de ce genre de propos, inspire.
Quand on lit ce genre de discours, ce n'est pas étonnant que les choses puissent aller mal. Dire que les salariés se sont gavés c'est méconnaître les règles les plus élémentaires du fonctionnement de la rémunération dans le monde du travail. Aussi mr "tant pis", je vous souhaite de connaître toute votre vie un mode de rémunération identique à celui de la majorité de ces salariés, avec leurs conditions de travail, et vous pourrez dire quelques années plus tard : Tant pis ! Je me suis gavé !!!
a écrit le 15/05/2013 à 14:59 :
La force de vente de SFR est de retour sur le marché des télépones mobiles, des smartphones , des PDA et autres objets de communications, ainsi que des box internet : bonne chose pour le client SFR que je suis mais quel est la force de la concurrence en face ? Orange ? Bouygues Telecom ? autres ? La technologie SFR (client depuis 5 ans) est plutôt bonne donc pourquoi ne pas continuer sur la lancée et faire de l'année 2013 une bonne année commerciale pour SFR ??? Que dire de Free , à 2? le forfait de mobile ? La guerre economique entre les fournisseurs d'accès et les fournisseurs de téléphone mobile tient toujours le haut du marché :donc SFR y a sa place !!!
a écrit le 15/05/2013 à 10:12 :
@Delphine CUNY: avez regardé les comptes publiés par Vivendi il y a quelques semaines?
Il ne me semble pas à la lecture de votre article. Car sinon, vous auriez précisé que les vraies pertes de Vivendi viennent des pertes financières du groupe.
Si au lieu de jouer les apprentis financiers, le groupe se concentrait sur ces métiers les résultats seraient en ligne avec la conjoncture.
a écrit le 15/05/2013 à 8:20 :
L'effet free ? le raccourci est un peu facile. J'ai longtemps été chez le carré rouge mais il faut avouer que :
1/ le catalogue d'offre est indigeste, des 3 historiques, SFR à l'offre la plus difficile à intégrer pour le consommateur
2/ SFR a mis une eternité a revoir sa grille tarifaire, alors que tout le monde ajustait ses armes pour contrer FREE, SFR a fait comme avec ses clients, il a regardé de haut, feignant de ne rien voir et lorsque que l'hémorragie fut diagnostiquée il etait déjà trop tard.
3/ et c'est le point qui m'a fait quitter l'opérateur (apres pas mal d'années), depuis Février la 3G est catastrophique, micro coupures a répétitions, sourde oreille, mépris, j'ai finalement trouvé sur les forums un nombre croissant d'abonnés excédés de ce problème et c'est finalement JOE MOBILE (le low cost non assumé de la marque) qui a communiqué sur le sujet... c'était la goutte d'eau.

SFR peut trouver tous les boucs émissaires qu'il veut, je suis convaincu que la première perte de clients vient essentiellement de son mépris envers eux.
a écrit le 15/05/2013 à 7:26 :
Bonjour,
N'oubliez pas d'envoyer vos mouchoirs aux 10.000 salariés de SFR qui ne sont pour rien dans la politique de fonctionnement de leur employeur. Ils font généralement ce qu'on leur impose de faire.
Quand à ceux qui vous ont mal reçus, il y a des hommes derrière le comptoir des ventes et chacun agit et réagit en fonction de sa propre sensibilité. En clair, il y a des Ânes partout ! Est-ce que pour autant ils représentent la majorité et cela justifie t-il d'envoyer tous les salariés de cette entreprise au chômage ? Pire ! De s'en réjouir comme d'entre vous le font ?!
Une bonne journée à tous.
Réponse de le 15/05/2013 à 10:25 :
Ils se bien goinfrés quand ils étaient en oligopole dans le mobile. Ils ont qu'à changé de crémerie si ça ne leur convient pas.
Réponse de le 15/05/2013 à 16:55 :
Depuis quand ce sont les salariés qui se goinfrent? cherchez plutot du côté des actionnaires et des dirigeants, les salariés ne font que subir! De plus, oser dire dans l'époque actuelle de chômage "s'ils ne sont pas contents qu'ils changent de crèmerie" montre à quel point vous ne comprenez rien à la vie économique actuelle. Je ne vous souhaite pourtant pas d'aller pointer au chômage malgrè les innepties que vous dites!! Peut-être avez vous la chance de ne pas avoir besoin de travailler ni de nourrir votre famille., à moins que vous soyez vous même un patron qui s'en met plein les poches sans vous occuper du devenir des vos empolyés. En tout cas, vos remarques démontrent une sale mentalité bien egoiste et une bien courte vue sur la société actuelle.
a écrit le 15/05/2013 à 4:47 :
grande vente de mouchoirs reutilisables pour qu'ils puissent s'essuyer les yeux !!!!
Réponse de le 15/05/2013 à 6:46 :
J'ai quitté SFR après 18 ans d'abonnement mobile. J'ai voulu prendre une box, j'ai fait 2 boutiques SFR et j'ai été très mal reçu... Boutiques de salon de Provence centre et carrefour vitrolles. J'ai appelé free j'ai tout fait par téléphone et j'ai reçu ma box en 1 semaines et bien sur j'ai pris 2 abonnements mobiles chez free en les résiliant chez SFR. J'ai la box depuis 3 ans et j'ai free mobiles depuis 5 mois, c'est impeccable.
a écrit le 14/05/2013 à 23:39 :
pas étonnant, le service chez SFR est vraiment en dessous de tout! Ils se foutent vraiment du monde, c'est vraiment les plus mauvais. J'en suis sorti définitivement cette année, ouf!
a écrit le 14/05/2013 à 20:49 :
"portant son parc haut et très débit à 1,9 million de clients. « 

Petite inattention apparemment ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :