SFR relance la guerre des prix ... mais la déplore !

L'opérateur annonce une diminution de 10 euros sur la plupart de ses abonnements mobiles Carrés, ce qui en fait « le moins cher du marché » selon son PDG, Stéphane Roussel. Il n'envisage pas de fusion, juste un partage de réseau. Tout le secteur chute en Bourse ce mardi matin.
Stéphane Roussel, le PDG de SFR.
Stéphane Roussel, le PDG de SFR. (Crédits : DR)

« Le réseau avance, les prix reculent. » C?est le nouveau slogan de SFR, qui baisse ce mardi les prix à la fois de ses abonnements classiques, les formules Carrées, de 10 euros par mois en moyenne, et fait évoluer la gamme de sa marque low-cost Red. La filiale de Vivendi devient « l?opérateur le moins cher du marché en termes de rapport qualité/prix » avance son PDG Stéphane Roussel, dans une interview au « Parisien. » Dans cette nouvelle grille, pas toujours très lisible entre les déclinaisons avec ou sans téléphone, avec ou sans remise pour abonnés à la Box (voir le communiqué), on note par exemple que le forfait « de référence » incluant appels et SMS illimités avec 2Go de données (y compris en 4G) tombe à de 49,99 euros à 39,99 euros par mois (avec mobile et engagement de 24 mois) et de 39,99 euros à 29,99 euros sans mobile sur 12 mois. Ces tarifs s?appliquent aux nouveaux clients comme aux abonnés actuels, qui en bénéficieront sans réengagement et « vont recevoir une communication personnalisée dans les semaines à venir » indique SFR. Soit l?envoi de près de 2 millions de courriers ! L?opérateur procède donc à un « repricing » complet, une remise à plat de toute sa base d?abonnés.

Orange et Bouygues Telecom obligés de répliquer
« Le phénomène de repricing chez les opérateurs mobiles en France va être plus significatif que prévu » font valoir les analystes d?Oddo qui risquent de revoir leur estimation de baisse du revenu moyen par abonné (contre un recul de 10% de l?Arpu en 2013). Ils estiment que « France Télécom et Bouygues Telecom devraient être obligés de répliquer en termes de baisse des prix : Orange avait des prix en ligne avec ceux de SFR et Bouygues était près de 5 euros plus bas, se retrouvant désormais 5 euros plus haut. » D?ailleurs, ce mardi, les titres Bouygues et France Télécom signent les plus fortes chutes du CAC 40 (-3% et -2,7% respectivement), l?action Vivendi cède 1,7% et Iliad 0,6%.

Accélération dans le low-cost avec Red
Du côté des offres low-cost, SFR passe à la vitesse supérieure en créant un nouveau forfait Red intermédiaire à 11,99 euros par mois incluant appels et SMS illimités et 50 Mo de données et donne accès à la 3G+ à 42 Mb/s aux clients de l?offre à 19,99 euros (3Go). Il ajoute aussi une option pour bloquer le forfait d?entrée de gamme à 4,99 euros pour 2 euros de plus (soit 40% de plus tout de même !). SFR pense que Red comptera 800.000 clients fin janvier, « soit autant que Sosh d?Orange » seoln le PDG. Sosh a près de 800.000 clients à fin décembre a indiqué la semaine dernière Stéphane Richard, le PDG de France Télécom Orange.

« SFR va mieux et a très bien terminé l?année »
Stéphane Roussel indique au Parisien que « SFR va mieux, ça va même bien : nous avons très bien terminé 2012 », laissant entendre que le numéro deux français des télécoms, qui avait légèrement relevé ses prévisions en novembre mais met en place un plan de départs volontaires portant sur 1.123 opstes (et 267 créations), a digéré l?arrivée de Free Mobile un an après. « Il y a une forte demande pour le très haut débit », en référence à la 4G, ajoute le PDG. Cependant, alors que l?opérateur relance lui-même la baisse des prix, Stéphane Roussel pense « qu?aujourd?hui les prix sont tombés trop bas. C?est dangereux pour la filière, l?emploi et l?investissement » : en novembre dernier, il affirmait même que les opérateurs français avaient « les tarifs les plus bas du monde. » Il prédit « 12 à 18 mois encore difficiles pour notre industrie. »

Pas de fusion, mais du partage de réseaux
Des mois difficiles qui ne déboucheraient pas forcément sur une consolidation du secteur. En effet, Stéphane Roussel répète que « SFR n?est pas à vendre et ne l?a jamais été. » Pourtant, Jean-François Dubos, le président du directoire de la maison-mère, a déclaré le mois dernier que « l?avenir de Vivendi s?inscrit dans les contenus et les médias » et qu?il y a « trop d?opérateurs en Europe. » Mais alors que le gendarme de la concurrence a prévenu que plusieurs scénarios de rapprochement dans les télécoms en France étaient clairement impossibles (dont un mariage SFR/Free), « il n'est pas non plus question de fusion » affirme aujourd?hui Stéphane Roussel. « La seule chose qui soit envisageable, c'est le partage des moyens techniques sur une partie du réseau » : sur ce point, Jean-François Dubos avait lu aussi fait valoir que Vivendi « [attendait] l'avis de l'Autorité de la concurrence sur la mutualisation des réseaux. Pour SFR, cela pourrait être une direction intéressante. » Cela signifie-t-il que les discussions avec Numericable sont arrêtées ? « Une telle fusion pourrait revenir sur le devant de la scène » considèrent toutefois les analystes d?Oddo. « La mutualisation des réseaux est une piste intéressante qui permettra à tout le monde d?améliorer ses résultats » a déclaré la semaine dernière récemment Xavier Niel, le fondateur de Free.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 25
à écrit le 23/01/2013 à 17:10
Signaler
@Directeur régional FT "J'ai l'impression d'un guerre des clans les consommateurs, les salariés, les citoyens, les fonctionnaires... " Cette guerre de clan est une réalité et les hostilités ont été lancé par les 3 opérateurs contre leurs clients. Sou...

à écrit le 23/01/2013 à 11:51
Signaler
Je suis assez stupéfait de ce que je lis... J'ai l'impression d'un guerre des clans les consommateurs, les salariés, les citoyens, les fonctionnaires...alors que nous TOUS les uns et les autres et que nous avons besoin tous des uns et des autres.. ...

le 23/01/2013 à 17:09
Signaler
On a oublié la condamnation de l'entente illicite des 3 opérateurs : http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/la-condamnation-d-orange-bouygues-et-sfr-confirmee-en-appel_118147.html

à écrit le 22/01/2013 à 20:55
Signaler
Il me fait bien rire ce garçon. Il déplore la guerre des prix comme si il découvrait ce que c'est. Il faut savoir, soit on est dans un marché libre et c'est la concurrence qui est garante de l'équilibre entre fournisseurs et clients, soit on est dans...

à écrit le 22/01/2013 à 16:38
Signaler
On ne le dit pas assez : merci free d'avoir fait baisser les prix.

à écrit le 22/01/2013 à 14:42
Signaler
Très mauvaise décision, de l'aveu même de Stéphane Roussel, je ne comprends pas c'est un suicide, il dit lui même nous avons les prix les plus bas du monde qui mettent en danger la filière et son avenir ( à ce prix là qui investit dans les résaux et ...

le 22/01/2013 à 15:12
Signaler
Et vous gobez leur propagande. La France est loin d'avoir les plus bas prix du monde pour la téléphonie mobile. Pour les abonnements internet (ADSL, fibre....) oui, les prix sont bas, mais faut pas tout confondre. Et puis le monde à changez. C'est l...

le 22/01/2013 à 16:11
Signaler
@ Directeur régional FT " le client, ( il faut arreter de mentit en lui disant qu'il aura un service de qualité à un prix dérisoire mais qu'un bon service justifie un juste prix) " Oui, sauf qu'à l'époque où nous payons nos abonnements hors de pri...

le 22/01/2013 à 19:16
Signaler
SFR est suicidaire, en nous obligeant à baisser nos tarifs les dividendes de l'action FT vont baisser et le cours de l'action va chuter sous les 8 euros !

le 22/01/2013 à 19:27
Signaler
@Prolos, Vous n'avez rien compris à l'économie. A moins que votre statut de prolo vous convienne.

le 22/01/2013 à 19:30
Signaler
Vous avez très bien résumé la situation. La fête est finie pour les opérateurs mobiles, bienvenu dans un marché concurrentiel!

le 23/01/2013 à 10:31
Signaler
Manifestement, les seuls que cela dérange, ce sont les cadres fonctionnaires historiques rentiers de FT qui ont peur de perdre leur rente. Rien que pour cela, ca vaut le coup :-)

le 24/01/2013 à 23:03
Signaler
Ne venez pas pleurer, vous étiez prévenus ... : )

à écrit le 22/01/2013 à 14:39
Signaler
Il est sur que lorsqu'on ne peut pas s'entendre sur les prix avec ses confreres comme dans le passé, c'est beaucoup plus dur. On a été les pigeons, c'est désormais fini.. On n'oublie pas vos anciens "accords"

à écrit le 22/01/2013 à 14:25
Signaler
Qu'ils baissent les salaires de leurs hauts dirigeants (payés plus du triple que chez Free) et ils seront plus compétitif.

le 25/02/2013 à 16:41
Signaler
Le type même de commentaires qui montre que son auteur n'a aucune idée des sommes en jeu... Quand bien même on mettrait tous les cadres d'Orange au RSA, ça ne fera pas baisser le coût de revient de votre forfait téléphonique de moitié, et a fortiori ...

à écrit le 22/01/2013 à 14:24
Signaler
avec des forfaits a 0 euro en tt gratuit illimite, ca va pas etre facile de deployer les investissements... et on sait deja qui va se plaindre.... apres une periode de flottement le consommateur voudra du debit, et les tarifs vont remonter tt seuls.....

à écrit le 22/01/2013 à 13:32
Signaler
iphone 5 = Juste un matériel fermé a marges hallucinantes. .. réalisé par une société qui se cache derriere des paradis fiscaux pour éviter de participer à nos impôts.

le 22/01/2013 à 14:21
Signaler
Aucun rapport...

le 22/01/2013 à 15:48
Signaler
Le consommateur est libre d'acheter le mobile qu'il souhaite ! Beaucoup de critiques envers l'Iphone 5, en attendant celui ci reste au top un peu comme les marques allemandes automobiles...

le 22/01/2013 à 19:35
Signaler
Pas faux. L'iphone est plus apprécié pour l'image statutaire (téléphone de riche) qu'il renvoie que pour ses qualités intrinsèques. Un Samsung Galaxy S3 ou un Nokia Lumia 920 auront beau être meilleurs techniquement et en termes d'innovation, ils n'a...

le 24/01/2013 à 12:45
Signaler
Comme le pseudo réseau FREE.

le 25/01/2013 à 23:23
Signaler
Marre des ... ? Le (Pseudo) réseau de Free se déploie, comme tous ceux des précédents opérateurs. Avez-vous une quelconque idée avec vos petits neurones atrophiés du nombre d'années que SFR, Orange et Bouygtel ont mis pour déployer les leurs ? Et a l...

le 25/02/2013 à 16:49
Signaler
@Techos : Il faut aussi replacer les choses dans leur contexte... Quand FT, puis SFR et Bouygues ont déployé leur réseau, les clients n'avaient pas l'habitude de capter partout, donc un réseau lacunaire était acceptable. Aujourd'hui, ça n'est plus le...

à écrit le 22/01/2013 à 12:59
Signaler
je suis d'accord, sur certains offres ils peuvent se targuer d'être les moins cher, sur 24 mois avec un iPhone 5 le forfait 2Go est difficilement battable... mais il faut s'engager !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.