Orange et SFR poursuivis en justice par Bouygues Telecom et trois autres concurrents

 |   |  267  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
D'après une information de L'Expansion, quatre opérateurs mobiles viennent de porter plainte contre SFR et Orange pour "pratiques anti-concurentielles". Bouygues Telecom, Oméa Telecom, Outremer Telecom et Euro-Information Telecom réclament à leurs deux concurrents 1,4 milliard d'euros.

La facture pourrait être salée. D'après une information de L'Expansion, quatre opérateurs viennent de déposer plainte contre SFR et Orange au tribunal de commerce de Paris pour "pratiques anti-concurentielles". Bouygues Telecom, Oméa Telecom (Virgin Mobile), Outremer Telecom (Only), et Euro-Information Telecom (NRJ Mobile, CIC Mobile) réclament plus de 1,4 milliard d'euros à leurs deux concurrents : 790 millions à Orange et 650 millions à SFR.

Fin 2012, l'Autorité de la concurrence avait déjà condamné les deux opérateurs à payer 117,5 millions d'euros d'amende (pour Orange) et 65,7 millions (pour SFR) pour pratiques anti-concurrentielles, à la suite d'une plainte déposée par Bouygues Telecom en 2006 sur les offres commerciales dites "on net". Ces forfaits vendus essentiellement entre 2005 et 2008 permettaient aux abonnés mobiles d'appeler en illimité les clients du même réseau. Sauf qu'à cette époque, Orange et SFR disposaient de 83% du marché...

Orange et SFR avaient fait appel

L'Autorité leur a donc repproché d'avoir appliqué une "différenciation tarifaire abusive entre les appels sur leurs réseaux respectifs et ceux émis vers les réseaux concurrents". Ajoutant que "ces offres (avaient) freiné la concurrence (...) Elles ont contribué, d'une part, à figer le marché en attirant les consommateurs vers les deux plus gros réseaux et en les verrouillant de fait une fois le choix opéré. Elles ont, d'autre part, été de nature à affaiblir le troisième opérateur, Bouygues Telecom, qui a dû riposter en lançant des offres qui ont nettement renchéri ses coûts". Orange et SFR avaient immédiatement fait appel de cette condamnation. Les deux opérateurs n'en ont pas fini avec la justice.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/08/2013 à 20:48 :
des opérateurs ne veulent pas investir et donc veulent que les autres opérateurs leur donnent tous les avantages pour avoir des parts de marchés sur un tapis rouge !!! dans quel monde est ce possible ? parce que le système de régulation des télécom n'est justement qu'une administration qui pilote le marché et donne des avantages occultes et particuliers en contradiction fondamentale avec le droit du commerce et de la concurrence, donc haro sur le baudet, chacun en demande encore plus !!! opération avant tout de dénigrement gratuit et on ne sait jamais, l'autorité pourrait donner quelques avantages supplémentaires !!! un système de copains et de coquins !!! la vraie concurrence équitable et symétrique et que le meilleur gagne, le vrai !
a écrit le 07/08/2013 à 9:12 :
la téléphonie , les banques, une véritable mafia
a écrit le 07/08/2013 à 8:47 :
les motifs de cette nouvelle plainte.
a écrit le 06/08/2013 à 23:47 :
Les proceduriers devraient laisser travailler les autres en s'efforcant d'avoir de bonnes idees plutot que se plaindre sans cesse de leur sort.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :