Corée du Sud : la 5G disponible vendredi auprès du grand public

 |   |  555  mots
Des jeunes en pleine séance photo à Séoul.
Des jeunes en pleine séance photo à Séoul. (Crédits : Reuters)
Le pays sera le premier au monde à commercialiser la prochaine génération de communication mobile auprès du grand public, grâce au lancement du Galaxy S10 de Samsung.

Ce vendredi 4 avril, la Corée du Sud va proposer la 5G au grand public. Ce sera ni plus ni moins que le premier pays à proposer cette nouvelle technologie de communication mobile aux consommateurs, grâce au lancement du Galaxy S10 de Samsung. Car jusqu'à présent, le réseau 5G était opérationnel, mais uniquement disponible pour les professionnels. Séoul devance ainsi d'autres pays qui ont fait de la 5G une priorité stratégique, à l'instar des États-Unis, de la Chine et du Japon. Sachant qu'en Europe, les premiers réseaux 5G devraient être allumés courant 2020.

Rien de très surprenant à voir la Corée du Sud en pole position en matière de 5G. Le pays est des plus technophiles, et dispose d'un taux de pénétration pour les smartphones parmi les plus élevés du globe. Parmi les opérateurs nationaux, SK Telekom, 27 millions d'abonnés au compteur, espère gagner 1 million de clients 5G d'ici à la fin de l'année. Plus petit, son rival KT devrait, pour sa part, proposer des forfaits moins chers qu'avec la 4G-LTE, comprenant un transfert illimité de données et des paiements échelonnés sur quatre ans pour l'achat de smartphones 5G.

Arrivée des terminaux compatibles 5G

En matière de terminaux, plusieurs smartphones compatibles 5G ont été dévoilés en février dernier au salon du mobile de Barcelone. Sur ce front, la Corée du Sud fait figure de leader. Son champion Samsung, premier vendeur de terminaux au monde, a récemment présenté son nouveau téléphone de référence, le Galaxy S10, dont la version intégrant la connectivité 5G sort vendredi. Sachant que des terminaux d'autres marques disposent aussi de cette caractéristique. C'est notamment le cas du nouveau Mate X à écran pliable de Huawei, ou du prochain terminal de LG qui sera présenté ce mois-ci.

Le lancement de la 5G en Corée du Sud sera scruté de près. Pour beaucoup d'observateurs, ce sera un bon moyen de juger l'appétence des consommateurs pour cette technologie, qui promet des débits faramineux et une latence (la réactivité du réseau lorsqu'on le sollicite) extrêmement faible (ce qui est utile, entre autres, pour nombre d'applications de réalité virtuelle).

Un catalyseur économique

Reste que jusqu'ici, la 5G est surtout vantée pour des usages professionnels. À commencer par la voiture autonome, en plein développement, et qui a besoin de réseaux dotés d'une latence très faible pour fonctionner correctement. Il en va de même pour la télémédecine (et l'arrivée des opérations à distance) ou encore l'industrie 4.0.

Derrière la Corée du Sud, de nombreux pays cravachent pour lancer la 5G dès que possible. La Chine et les États-Unis, en particulier, investissent des milliards de dollars pour disposer au plus vite de cette technologie, perçue comme un catalyseur économique majeur ces prochaines années. C'est d'ailleurs, pour beaucoup d'observateurs, une des raisons qui expliquent la fronde de Washington à l'égard de l'équipementier chinois Huawei, qu'il accuse d'espionnage pour le compte de Pékin. Sachant que ce dernier est devenu, en quelques années, un indiscutable leader dans la 5G.

Lire aussi : MWC 2019 : pourquoi l'industrie du smartphone tourne en rond

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/04/2019 à 8:36 :
C'est le moment de concevoir des combinaisons en plomb pour se protéger des micros ondes...
a écrit le 03/04/2019 à 22:39 :
Et quand je pense que dans mon pays, prétendument 6° économie mondiale (?!), et plus spécifiquement dans ma commune de 600 habitants de l'Indre et Loire, nous ne parvenons pas à avoir autre chose que la 2G !! C'est ça la France de province que nos politiques ignorent. En défense chez Orange on nous assène pour nous calmer que ça vient, ça vient la 3G !! Vu mon âge, pas panique, je serai mort d'ici là.
Réponse de le 04/04/2019 à 4:12 :
A misere 38.
Imaginez que le moindre village ici est connecte.
Quand vous prenez le bus pour un long trajet de ce meme village, vous pouvez naviguer sans souci et continuer a bosser.
Ici, les synergies on connait, la fierte nationale reste un must.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :