Destiny se mue en champion européen des communications dans le cloud

En rachetant les sociétés suédoises Telepo et Soluno, le groupe belge, spécialisé dans les communications dans le cloud pour les PME, revendique la place de numéro un du secteur sur le Vieux Continent.
Pierre Manière

2 mn

Daan de Wever, le PDG de Destiny.
Daan de Wever, le PDG de Destiny. (Crédits : DR)

Alors qu'en Europe, la numérisation des PME s'accélère, le belge Destiny compte bien en profiter. Spécialisé dans les communications dans le cloud pour les entreprises, le groupe vient de signer deux importantes acquisitions en mettant la main sur les suédois Telepo et Soluno. Le premier est un éditeur de logiciels, qui a développé une plateforme permettant de gérer les communications professionnelles. Le second, Soluno, constitue un gros fournisseur de ce type de solutions.

Avec ces emplettes, Destiny voit son chiffre d'affaires progresser de 80 à 170 millions d'euros. Sachant que ses quatre principaux marchés sont la France, la Belgique, les Pays-Bas et la Suède. Son Ebitda (rentabilité d'exploitation) va doubler de 20 à 40 millions d'euros. Le groupe revendique ainsi la place de « numéro un européen des solutions de communications dans le cloud », avec environ 150.000 clients entreprises et 2 millions d'utilisateurs. Le groupe refuse de dévoiler le prix de ses acquisitions. Reste que dans ce domaine, celles-ci souvent réalisées sur la base d'un multiple de 10 à 15 fois l'Ebitda. Sous ce prisme, il serait vraisemblable que Destiny débourse, au total, entre 200 et 300 millions d'euros.

Un marché en pleine consolidation

Alors que le marché des communications dans le cloud, composé de nombreux petits acteurs, est en pleine consolidation, le groupe belge, soutenu depuis 2020 par le fonds Apax Partners, son actionnaire majoritaire, veut jouer un rôle de premier plan. Daan de Wever, son PDG ne cache pas qu'il a d'autres acquisitions dans le viseur. « Nous n'allons pas nous arrêter », affirme-t-il.

Avec la crise sanitaire et l'essor du télétravail, les entreprises ont de plus en plus besoin d'outils pour permettre à leurs salariés de communiquer et de collaborer à distance. Destiny leur propose une plateforme centralisant tous ces services, mais aussi des solutions de connectivité Internet fixe et mobile. La société cible les grosses PME. En France, celles-ci sont encore peu numérisées, au grand dam du gouvernement, qui y voit un frein à la compétitivité du pays.

Pierre Manière

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.