« Le cloud hybride est l'avenir du cloud » (Dell)

Deepak Patil, Senior Vice President of Dell Technologies Cloud Platforms & Solutions, détaille à La Tribune le virage de Dell vers les services et les récentes annonces autour de l'initiative Apex, qui vise à apporter aux centres de données privés des entreprises des bénéfices semblables à ceux du cloud.

6 mn

Deepak Patil, Senior Vice President of Dell Technologies Cloud Platforms & Solutions.
Deepak Patil, Senior Vice President of Dell Technologies Cloud Platforms & Solutions. (Crédits : DR)

LA TRIBUNE - Vous avez depuis quelque temps mis en œuvre une nouvelle stratégie consistant à proposer votre offre sous forme de services. L'initiative Apex, portefeuille de solutions en tant que service dévoilé début mai, est-elle l'aboutissement de cette stratégie ?

Deepak Patil Précisons d'abord qu'ayant travaillé quinze ans à Microsoft, où j'ai été l'un des premiers à travailler sur Azure, puis trois ans chez Oracle avant de rejoindre Dell, dont je dirige le département cloud depuis 18 mois, j'ai assisté à la façon dont l'industrie du cloud s'est progressivement façonnée au fil des ans, jusqu'à devenir aujourd'hui le paradigme par défaut pour les entreprises.

Mon rôle au sein de Dell colle avec la volonté de l'entreprise de transformer notre modèle d'affaires pour apporter les bénéfices du cloud à nos clients qui travaillent dans des environnements sur site. L'initiative Apex, qui peut être déployée dans leurs centres de données, en périphérie et en colocation, comprend ainsi différents services disponibles sous forme d'abonnement de un ou trois ans, avec une facturation à l'usage. Elle constitue une manière de donner accès à l'innovation que nous souhaitons continuer à développer à l'avenir : notre objectif est de répertorier tout ce que nous faisons et de voir comment ces services peuvent être rendus accessibles en tant que services via Apex.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur les différents services pour l'heure compris dans l'initiative Apex ?

Il y a d'abord notre service de stockage principal, l'Apex Data Storage Services, qui démarre à 50 terabytes et permet le stockage en mode bloc et fichier (le stockage en mode objet sera ajouté prochainement). Les clients n'ont qu'à choisir la durée de l'abonnement (un ou trois ans, donc), le niveau de performances et le lieu où ils souhaitent déployer la solution, après quoi nous prenons les choses en main pour nous assurer qu'ils bénéficient des ressources de stockage dont ils ont besoin. Ils sont ensuite facturés uniquement en fonction de la capacité qu'ils utilisent.

Les termes du contrat sont en effet très flexibles : nul besoin de s'engager à l'avance sur ce que vous comptez utiliser, nos équipes surveillent en temps réel votre usage et accroissent automatiquement les capacités de stockage si elles voient que vous êtes en passe d'atteindre les limites fixées par votre contrat actuel. La tarification est en outre transparente et sans frais de dépassement.

Quels sont les avantages de cette facturation à l'usage ?

Ce mode de consommation permet aux entreprises d'aligner en temps réel leurs coûts d'infrastructure sur leur usage, ce qui leur confère une grande flexibilité financière, permet de passer aisément à l'échelle et facilite la planification des affaires. En outre, elles n'ont ainsi pas besoin d'acquérir leur propre infrastructure, celle-ci demeure la propriété de Dell, qui s'occupe de déployer les capacités de stockage sur les serveurs de l'entreprise, en périphérie ou en colocation. On simplifie ainsi grandement le processus d'acquisition, de déploiement, d'usage et de maintenance des infrastructures. Souscrire à cette solution ne prend que quelques minutes, et le déploiement est ensuite assuré sous 14 jours.

L'initiative Apex comprend également un volet consacré au cloud, Apex Cloud Services...

Notre ambition est ici de répondre à un besoin de flexibilité chez nos clients. Cette flexibilité est fondamentale dans la mesure où le cloud hybride est pour nous l'avenir du cloud. Nos clients comptent, à mesure qu'ils se modernisent, des équipes qui travaillent indifféremment dans le cloud privé, dans le cloud public et en périphérie. L'objectif de l'initiative Apex est aussi, dans ce contexte, de répondre à un besoin d'intégration et de consistance entre ces différents environnements, et d'offrir une expérience cohérente via une console unique dans le cloud. Nos clients peuvent ainsi se concentrer sur leur activité économique plutôt que sur leurs environnements de travail. Nous travaillons également avec nos partenaires du cloud public pour nous assurer que l'innovation que nous déployons dans notre environnement parvienne jusqu'au cloud public.

Mis en place grâce à l'expertise de VMware, Apex Cloud Services compte ainsi deux sous-catégories : Apex Hybrid Cloud et Apex Private Cloud. Le choix entre ces deux options dépend du niveau de contrôle désiré et de la performance opérationnelle souhaitée. Là encore, notre objectif est de simplifier les choses pour nos clients, de retirer les difficultés de gestion et les casse-têtes technologiques de l'équation pour leur permettre de se concentrer sur leur métier. Ces solutions sont elles aussi disponibles sous forme d'abonnement de un ou trois ans, et la facturation à l'usage est également de mise, tout comme le déploiement sous 14 jours.

Comment la pandémie a-t-elle affecté votre industrie ?

De trois manières différentes. D'abord, la course à la transformation numérique s'est accélérée : dans un contexte très incertain, l'appétence des entreprises pour le contrôle et la flexibilité autour de leur modèle d'affaires s'est accrue, ce qui a joué en la faveur des services, de l'abonnement et du paiement à l'usage.

 Ensuite, les entreprises ont dû s'adapter en l'espace de quelques jours à un basculement général vers le travail à distance, et notre rôle a été de faire en sorte que ce changement se déroule sans frictions. Nous avons donc dû améliorer notre capacité à distribuer des environnements de travail, et livrer aussi bien des ordinateurs que des infrastructures de manière rapide et massive, ce qui a représenté un défi conséquent, mais nous a aussi permis de gagner en crédibilité auprès de nos clients.

Enfin, l'importance de la business intelligence en libre services'est accrue : avec des interactions humaines limitées et des limitations de déplacements qui évoluent en permanence, il est en effet devenu capital de permettre aux utilisateurs de répondre à leurs propres questions, sans passer nécessairement par des analystes humains.

Comment envisagez-vous l'avenir du cloud, maintenant que la technologie est devenue hégémonique ?

Je pense que va s'imposer la notion selon laquelle le cloud n'est pas une fin en soi, mais un modèle opératoire complexe. Cloud public, privé, hybride... Les clients vont se situer un peu partout, en fonction de leurs préférences personnelles, et un défi pour les fournisseurs va consister à s'adapter à cette réalité et à simplifier au maximum l'existence des clients pour qu'ils puissent se focaliser sur leur marché. Je pense également que le cloud hybride va prendre de plus en plus d'importance, et que l'on va assister à davantage de coopération entre les grands acteurs du marché au cours des cinq années à venir.

De notre côté, nous pensons que le futur du cloud repose sur la richesse des écosystèmes, nous allons donc collaborer toujours plus étroitement avec des fabricants de logiciels, des intégrateurs et autres acteurs du marché pour bâtir un vibrant écosystème autour d'Apex. Dell a connu plusieurs cycles de transformation majeurs par le passé, et ceci n'est qu'une étape supplémentaire visant à répondre aux attentes de nos clients.

6 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.