États-Unis : Comcast ne veut pas de T-Mobile

 |  | 327 mots
Lecture 2 min.
Le secteur des médias et des télécoms américain est en pleine phase de concentration.
Le secteur des médias et des télécoms américain est en pleine phase de concentration. (Crédits : reuters.com)
Deutsche Telekom estimerait que le premier opérateur aux États-Unis serait un acquéreur plus solide financièrement que Dish Network pour sa filiale américaine T-Mobile US.. Mais les discussions entre les deux opérateurs ne se poursuivent plus.

Comcast n'est pas intéressé par l'achat de T-Mobile US, la filiale américaine de l'opérateur télécoms allemand Deutsche Telekom, a déclaré mercredi 17 juin une source proche du dossier à l'agence Reuters.

Citant des sources, l'hebdomadaire allemand Manager Magazin écrivait un peu plus tôt que le premier câblo-opérateur américain discutait avec Deutsche Telekom du rachat du quatrième opérateur mobile américain.

Comcast plus solide financièrement que Dish Network

Deutsche Telekom discute avec plusieurs intervenants, dont l'opérateur de satellites Dish Network, mais il considère que Comcast ferait mieux l'affaire car plus solide financièrement, ce qui lui permettrait de faire une offre sur la totalité du capital de T-Mobile US, ajoute Manager Magazin.

Mais la source citée par Reuters a dit que ces discussions ne se poursuivaient plus. Deutsche Telekom et T-Mobile se sont refusé à tout commentaire. Comcast n'était pas disponible dans l'immédiat.

Analyste chez DZ Bank, Karsten Oblinger ne s'attend pas à une décision sur ce dossier "à court terme". "Vu que T-Mobile USA est maintenant le principal moteur de la croissance de Deutsche Telekom, nous pensons que la direction veut évaluer très attentivement toutes les options possibles", écrit l'analyste dans une note.

Les télécoms américains à l'heure des rachats

Le secteur des médias et des télécoms américain est en pleine phase de concentration avec le projet de rachat de l'opérateur de télévision par satellite DirecTV par AT&T pour 49 milliards de dollars et celui de Time Warner Cable , deuxième câblo-opérateur américain, par le numéro trois Charter Communications pour 56 milliards de dollars.

Comcast avait de son côté renoncé en avril à son projet de rachat de Time Warner Cable, qui se heurtait à l'opposition des autorités de la concurrence.

L'action Comcast gagnait 1% à moins d'une demi-heure de la clôture et l'action T-Mobile US 2,45%.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :