Guerre commerciale avec la Chine : Trump torpille... Apple

 |   |  522  mots
Donald Trump croque dans les profits d'Apple en faisant la guerre commerciale à la Chine
Donald Trump croque dans les profits d'Apple en faisant la guerre commerciale à la Chine (Crédits : Lucas Jackson)
Selon Apple, une large gamme de ses produits, dont l'Apple Watch, serait probablement affectée par les droits de douane envisagés par le président Donald Trump de produits importés de Chine.

Une large gamme de produits Apple, dont l'Apple Watch, serait probablement affectée par les droits de douane envisagés par le président Donald Trump sur 200 milliards de dollars (172 milliards d'euros) de produits importés de Chine, a indiqué la firme à la pomme à des responsables du secteur américain du commerce, mais n'a pas cité l'iPhone. Les écouteurs sans fil AirPods, les casques Beats et la nouvelle enceinte intelligente HomePod font également partie de ces appareils qui pourraient être taxés à 10%, a déclaré le groupe californien dans une lettre adressée mercredi au gouvernement américain. Apple n'a pas souhaité commenter.

"Notre crainte avec ces tarifs c'est que les Etats-Unis soient les plus durement touchés, ce qui entraînera une baisse de la croissance américaine, de la compétitivité et des prix plus élevés pour les consommateurs américains", a-t-il expliqué.

La lettre ne fait pas mention de l'iPhone, qui a représenté près de deux tiers du chiffre d'affaires de 229 milliards de dollars réalisé par le groupe au cours de son dernier exercice fiscal. Le titre du fabricant de l'iPhone, qui a fini en baisse de 0,8%, perdait 1% dans les échanges d'après-Bourse. Apple a également indiqué que des pièces d'ordinateurs pour ses opérations américaines seraient également touchées par ces tarifs douaniers ainsi que certains équipements utilisés pour la recherche et le développement.

Trump joue les durs face à la Chine

Donald Trump a jeté de l'huile sur le feu vendredi avec Pékin en envisageant de taxer toutes les importations chinoises au moment où son administration semble vouloir laisser une chance au dialogue dans les conflits commerciaux, non seulement avec le Canada et l'Europe mais encore avec la Chine. "Maintenant, nous avons ajouté 200 milliards de dollars (de biens chinois faisant l'objet de taxes douanières). Je déteste dire ça mais (...) il y a encore 267 milliards de dollars (de biens chinois prêts à être taxés) rapidement si je le veux", a déclaré le président américain au cours d'un point de presse impromptu à bord de son avion Air Force One.

"Je me montre dur avec la Chine car je dois l'être", a-t-il justifié. "Ils prennent 500 milliards de dollars chaque année", a-t-il ajouté en référence aux importations en provenance de la Chine, qui se sont élevées à plus de 505 milliards en 2017 et qui devraient s'accroître encore cette année.

L'excédent commercial chinois vis-à-vis des Etats-Unis s'est creusé au mois d'août pour atteindre un montant record et ce malgré le ralentissement de la croissance des exportations chinoises, montrent des statistiques publiées samedi. Ces chiffres sont de nature à entretenir les frictions observées depuis que Donald Trump a entrepris de réduire le déficit commercial américain. L'excédent commercial chinois vis-à-vis des Etats-Unis a atteint le mois dernier 31,05 milliards de dollars (26,88 milliards d'euros) alors qu'il s'élevait en juillet à 28,09 milliards de dollars. Parallèlement, la croissance des exportations chinoises a ralenti en août pour se situer à 9,8%, son rythme le plus faible depuis le mois de mars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/09/2018 à 16:16 :
Bof ,

Apple pourrait encore largement prendre à sa charge les taxes tout en faisant un benefice d'enfer. C'est quand même un comble que ce genre d'entreprise qui pourrait tout à fait contribuer à l'emploi salarié aux us ainsi qu'à la prospérité d'une filière complète, sans s'en porter moins bien, préfère aller gratter le dernier $. En faisant appel à la chine , Apple favorise l'émergence de nouveaux concurrents de bonne qualité et avec des prix bien plus cohérents avec la qualité.
a écrit le 10/09/2018 à 10:26 :
On ne pourra pas à la fois bénéficier des dernières technologies à la mode à des tarifs accessibles et exiger le "made in ...". Le pire dans ce cas, en plus de ce qu'annonce Apple : "baisse de la croissance américaine, de la compétitivité et des prix plus élevés pour les consommateurs américains" c'est que ce sont les fabricants asiatiques qui en profiteront pour regagner des parts de marché.
Les effets indésirables étaient prévisibles, surtout s'il agit à contre temps. Non sur la base d'une quelconque stratégie économique, mais pour satisfaire un électorat.

Ce président est simplement en train de tuer leur economie.
Ou alors c'est un génie et il anticipe une future crise économique mondiale qui paralyserait tous les échanges. Le problème est surtout qu'avec ce genre de décisions, il risque de la déclencher lui même.
a écrit le 10/09/2018 à 9:42 :
Toutes les fabrications sous-traitées en Chine sont autant de travail qui n'est pas fait aux USA ou en UE : on a détruit beaucoup d'emplois pour pouvoir importer des produits pas chers, et empêcher toute inflation.
L'inflation ayant le gros défaut de rogner les revenus des rentiers.
Ce n'est pas plus compliqué que ça.
Et c'est pour ça que Mr Trump n'a pas tout à fait tort, n'en déplaise aux intellectuels tartuffes du politiquement correct.
Réponse de le 10/09/2018 à 10:44 :
USA et UE n'ont pas les ressources humaines nécessaires pour assurer la production sous-traitée à la Chine.
Bien au contraire, cette sous-traitance massive a permis de développer nos exportations diverses et variées.
a écrit le 09/09/2018 à 13:31 :
Le déficit commercial US s'est encore creusé depuis l'arrivée de Trump "aux affaires" et surtout le déficit avec la Chine a atteint un nouveau record mensuel en juillet (-29 Mds USD).
2018 risque d'être un très mauvais cru pour le déficit US.

Et puis, fait nouveau, la balance commerciale se dégrade aussi avec l'UE (-11.9 Mds USD) au plus haut depuis 2007.

La politique de l'invective et du poing dans la gueule, ca n'a pas l'air de marcher aussi bien que celà.
a écrit le 09/09/2018 à 8:55 :
C'est vrai que ne pas pouvoir vendre ce remarquable gadget inutile qu'est l'apple watch est dramatique !

Stupide mais permanent trump bashing qui ne fait qu'enfoncer ceux qui le génèrent et nous exposer leurs désastreuses peurs à la figure.

Niveau intellectuel ? Zéro.

Vite un frexit
Réponse de le 10/09/2018 à 12:00 :
"Vite un frexit " : vous avez raison, ça urge... une fois que tout le monde aura pu juger du désastre que ne manquera pas de provoquer le brexit au Royaume-Uni.
Réponse de le 14/09/2018 à 14:50 :
@ multipseudos

""Vite un frexit " : vous avez raison, ça urge... une fois que tout le monde aura pu juger du désastre que ne manquera pas de provoquer le brexit au Royaume-Uni"

Hein ?! Mais vous arrivez à vous comprendre quand même après relecture ? Ou bien ça vient comme ça ???
a écrit le 08/09/2018 à 19:07 :
Il se tire une balle dans le pied ... on dirait ! Perso, je suis plutôt sur le logiciel libre (pour faire simple Linux)... après "nike " , on dirait que tout s'emballe ... " coin coin " est mal barré !
a écrit le 08/09/2018 à 18:17 :
dans un an trump va decouvrir avec effarement que non seulement il y a de l'inflation que va payer le consommateur, que non seulement cette inflation va forcer powell a augmenter les taux plus vite que prevu meme s'il se fait insulter par tweet, et qu'en plus comme harley, il y a un certain nombre de boites qui vont aller produire ailleurs!
on dirait hollande montebourg qui seme la haine et la desolation, puis decouvre avec stupefaction que la theorie des cycles ne s'applique que caeeteris paribus!
et que les lois florange dailymotion, exit tax et autres portent les effets predits!
c'est triste de voir que des pays arrievnt a nommer a leur tete des incompetents notoires, des imbeciles, des corrompus et des braillards gesticulateurs!
ca ne laisse rien presager de bon!
a écrit le 08/09/2018 à 17:28 :
S’il vous plaît LaTribune, vous n’avez pas de meilleures causes à défendre que celles d’Apple, une entreprise qui vend des produits de luxe Made in China, fait de l’évasion fiscale massive (Apple déclare 13 millions d’impôt en 2015) et a récemment passé la barre du billion de dollars de capitalisation boursière.
Réponse de le 08/09/2018 à 18:32 :
100% d'accord !
a écrit le 08/09/2018 à 15:03 :
Lire ou relire NO LOGO, qui explicite comment les marques ont construit des business models progressivement, pour arriver à vendre cher des produits fabriqués pour pas cher en allant dans différents pays low-cost et en accumulant des bénéfices faramineux. Il n'y a pas qu'apple, il y a aussi nike, gap .... qui ont adopté ce schéma.
La Chine maintenant sa devise plutôt bas, il y a peu de chance que les salaires chinois finissent par converger et l'industrie se re-répartir.
Cette taxe jette un (petit?) pavé dans le système. Reste à taxer les GAFA comme toute autre entreprise. Tant pis pour les thuriféraires de ces empires ...
Réponse de le 13/09/2018 à 7:41 :
Apple ou Nike ne sont ce qu'ils sont que parce qu'il se trouve beaucoup de consommateurs prêts à payer trop chers leurs produits.
a écrit le 08/09/2018 à 14:19 :
Finit la mondialisation heureuse et clandestine!
Réponse de le 08/09/2018 à 15:41 :
Si on taxe la Chine mais pas l'Inde, les usines iront dans le pays à côté !
a écrit le 08/09/2018 à 13:29 :
Soit Apple diminue sa marge énorme pour pas que ça pénalise les acheteurs américains, soit il comprend le message Trump de tout fabriquer, du silicium électronique aux produits finis aux USA Great Again.
Une fois son mandat terminé, Bercy pourrait l'engager, il s'y connait en taxation. :-)
Réponse de le 08/09/2018 à 21:14 :
S'il veut rapatrier la fabrication aux USA ou la main d’œuvre commence à se faire rare et chère, il augmente son prix de revient.
Avec un double effet, local et international sur ses marges et/ou ses ventes.

Alors que s'il conserve la construction en Chine, Apple n'est pénalisé que sur son marché local et préserve ses marges et ses ventes à l'international qui représenté environ 60% de son CA.

Bref, c'est pas un cadeau que lui fait Trump et en plus ça n'affecte pas vraiment la Chine qui propose des produits concurrents bien moins chers.
a écrit le 08/09/2018 à 13:18 :
...Le pompom serait que la Chine taxe «à l'exportation» vers les EUA des produits que ceux-ci ne surtaxent pas à l'importation car considérés comme stratégiques!...
Réponse de le 08/09/2018 à 14:14 :
je dirais même plus : Pom pom pom pom...
a écrit le 08/09/2018 à 13:16 :
...Le pompom serait que la Chine taxe «à l'exportation» vers les EUA des produits que ceux-ci ne surtaxent pas à l'importation car considérés comme statégiques!...
a écrit le 08/09/2018 à 11:32 :
Tout ça ne gênera pas Apple qui fait des produits de luxe.
Un produit de luxe 10% plus cher, ça peut se vendre encore mieux ...
De toute façon, il faudrait sacrément taxer les produits chinois pour qu'il soit plus rentable de les fabriquer aux USA, et d'ailleurs comme il n'y a pas que la Chine dans le monde, il faudrait taxer lourdement le monde entier. Et comme cela pousserait le monde entier à taxer les USA, on arrive à la conclusion suivante: JAMAIS Apple ne déplacera une usine de Chine vers les USA.
a écrit le 08/09/2018 à 9:48 :
un peu gonflé chez Apple car les marges pratiquées permet largement d'absorber les 10 points. Je ne suis pas un pro Trump mais venant d'une entreprise qui pratique des prix qui n'ont aucun rapport avec la vérité des couts pas plus d'ailleurs qu'avec la vérité techno. "un Apple" est valorisé plus par une excellente com bien au delà de la valeur du produit même s'il est de bonne techno et de qualité "chinoise"
Réponse de le 08/09/2018 à 10:18 :
Vous avez raison, les produits Apple se sont imposés comme des produits de luxe, c'est à dire des produits dont le prix de vente n'a qu'un lointain rapport avec le prix de revient. La taxation Trump, qui sera, pour la fraction des produits Apple vendue aux USA, absorbée par une compression des marges, a évidemment 0 chance de provoquer une relocalisation.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :