Orange en négociation exclusive pour racheter Bouygues Telecom

Selon des informations publiées par le Journal du Dimanche (JDD), les deux groupes ont signé un accord de confidentialité pour entamer des négociations exclusives sur le rachat de Bouygues Télécom.
L'opération devra obtenir le feu vert des autorités de la concurrence à Bruxelles. Orange envisagerait d'effectuer des cessions pour un montant de 5 milliards d'euros pour faire aboutir un tel mariage.
L'opération devra obtenir le feu vert des autorités de la concurrence à Bruxelles. Orange envisagerait d'effectuer des cessions pour un montant de 5 milliards d'euros pour faire aboutir un tel mariage. (Crédits : © Jean-Paul Pelissier / Reuters)

L'opérateur Orange a conclu un accord de confidentialité avec son rival Bouygues Telecom pour ouvrir des négociations en vue de son rachat, sans que la chaîne TF1, également propriété du groupe Bouygues, soit concernée, assure le Journal du dimanche (JDD).

Les deux groupes, contactés par l'AFP, n'ont pas souhaité commenter cette information.

Selon le journal, qui cite des sources "au coeur des négociations", Orange et Bouygues Telecom ont signé cet accord "la veille de Noël" et les négociations, qui devraient débuter à la mi-janvier, pourraient aboutir dans un délai d'un à trois mois.

TF1 ne serait pas concernée

"Les équipes s'entendent bien, les discussions avancent, on saura vite si on va au bout", a indiqué une source consultée par le JDD, qui écarte que la chaîne TF1 soit concernée par ces pourparlers.

Selon le journal, l'opération se heurterait toutefois à des difficultés pour obtenir le feu vert des autorités de la concurrence à Bruxelles. Orange souhaiterait d'ailleurs effectuer des cessions pour un montant de 5 milliards d'euros pour faire aboutir ce mariage.

L'opération, dont les grandes lignes doivent être validées par les deux groupes d'ici la mi-janvier, prévoit que Bouygues Telecom serait valorisé à environ 10 milliards d'euros, "dont 8 milliards qui lui donneraient une participation de 15% dans Orange", selon le JDD. Quant à la participation de l'Etat, elle serait diluée et se retrouverait légèrement sous la barre des 20%, ce qui en ferait tout de même le premier actionnaire du nouvel ensemble.

Bouygues pourrait détenir 15% du nouvel ensemble

A la mi-décembre, une source syndicale avait déjà confirmé à l'AFP l'existence de discussions autour d'un schéma similaire. "Nos services fusion-acquisition travaillent jour et nuit pour essayer de trouver une solution (à un rapprochement avec Bouygues Telecom, NDLR) pour janvier, le scénario qui tient la corde prévoit que Bouygues détiendrait 15% du nouvel ensemble, l'Etat 19% et les salariés 4 à 5%", avait-elle indiqué.

Chamboulé par l'arrivée de l'opérateur à bas prix Free, le secteur français des télécoms connaît de nombreux bouleversements: en mars 2014, le groupe Altice de Patrick Drahi avait emporté SFR pour 11,75 milliards d'euros face à une offre concurrente de Bouygues. Puis, en juin 2015, Martin Bouygues avait rejeté une offre d'Altice-SFR sur sa filiale télécom.

(avec AFP)

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 20
à écrit le 04/01/2016 à 15:09
Signaler
Ce rachat potentiel de Bouygues telecom par Orange n'est pas une bonne nouvelle pour les clients particuliers qui ont comme moi fui Orange pour la qualité exécrable de son service et sont allés se réfugier chez Bouygues Telecom. J'espère qu'Orange se...

à écrit le 04/01/2016 à 11:46
Signaler
Avant cette fusion Orange Bouygues, les clients qui veulent quitter SFR Numéricable avaient le choix entre Orange, Bouygues, et Free après la fusion Orange Bouygues les clients qui veulent quitter SFR Numéricable n'auront plus que le choix...

à écrit le 04/01/2016 à 1:15
Signaler
Aux USA, 3 opérateurs, en Europe, une bonne trentaine. L’Europe est un nain dans tous les secteurs de la communication a cause de Bruxelles. Il va falloir mette de l'eau dans son vin si on veut voir émerger des leaders mondiaux dans ce secteur.

le 04/01/2016 à 7:52
Signaler
Aux US un pauvre forfait à 3h avec internet c'est 100 dollars par mois C'est peut-être la panacée pour toi mais pas sur que cela intéresse tout le monde

à écrit le 03/01/2016 à 21:15
Signaler
ca fait sens, hormis le fait que vu la situation c'eut ete normal que sfr et free rachatent aussi des bouts pour prendre leur lot de dette

à écrit le 03/01/2016 à 13:44
Signaler
Orange-France Telecom loue son réseau a Free à une tarification scandaleuse. N'OUBLIONS JAMAIS QUE LE RESEAU DE FRANCE TELECOM A ETE INTEGRALEMENT PAYE PAR LE CONTRIBUABLE. TOUTE FUSION D ORANGE AVEC QUICONQUE SERAIT ABUS DE POSITION DOMINANTE. Leque...

le 03/01/2016 à 14:50
Signaler
Le réseau d'Orange est payé par les abonnés d'Orange (et non par les contribuables). Ne mélenchons pas tout, l'activité télécom s'est toujours largement autofinancée par ses profits plantureux, en particulier au temps des tarifs (démesurés) à l'époqu...

le 03/01/2016 à 15:19
Signaler
et tous les opérateurs privés ( dont ex l'ex-profiteur bien connu du minitel ) qui viennent sucer le réseau public, ou je dis bien réseau public. Sans oublier l'accès aux équipements des centraux centraux tél. d'Orange. Thomas, tu as la mémoire cou...

le 03/01/2016 à 15:32
Signaler
Le contribuable n'a jamais mis un kopek dans les télécoms. Sous Giscard les PTT ont même dû acheter les commutateurs en crédit bail faute de crédits budgétaires. Par la suite la DGT a régulièrement financé le déficit chronique de la Poste (distributi...

le 03/01/2016 à 15:55
Signaler
C'était bien le minimum que France Télécom devait payer à l'Etat propriétaire et au contribuable.

le 03/01/2016 à 15:57
Signaler
Erreur. Le réseau à été totalement autofinance. l état s est même servi dur les bénéfices de l entreprise dans les années 90. cdlt

le 03/01/2016 à 17:15
Signaler
Le minitel : 3 minutes " gratuites " pour la l'annuaire électronique, et au delà un e fortune facturée à " l'usager ". Avant la concurrence France-Telecom Orange, profitait de facturer en euro constant d'aujourd'hui 1.45eur ma minut de teleph hors d...

à écrit le 03/01/2016 à 13:41
Signaler
Bouygues Telecom serait valorisé à environ 10 milliards d'euros, "dont 8 milliards qui lui donneraient une participation de 15% dans Orange", A priori cela ne veut rien dire. On parle de moins en moins le français chez les journalistes.

le 03/01/2016 à 17:00
Signaler
Drahi devrait enchérir à 15-20 Milliards d'euros, ou acheter sur le marché des actions T.F.1

à écrit le 03/01/2016 à 13:32
Signaler
Esperons que cela sera arrêté par la concurrence sinon il ne restera que drahi avec ces comptes en Suisse et au Luxembourg et orange !! Bonjour la concurrence !!!

à écrit le 03/01/2016 à 13:23
Signaler
Attention aux Prix, Marges, Contrats : tant qu'Orange-France Telecom n'avait pas de concurrent tout y était TRES ABUSIF. Ces gens-là ne sont qu'à demi compétitifs que sous pression dangereuse de concurrents.

à écrit le 03/01/2016 à 13:15
Signaler
" Moi Président Je " (17 fois ) " Normal 1er " avait pris les devants en nommant récemment !! à la tete !!!! de l'A.R.C.E.P, le Directeur de Cabinet de sa Ministre du Numérique. Tout cela est scandaleux. Orange-France Telecom a pratiqué des PRIX DE...

le 03/01/2016 à 14:57
Signaler
soyons vigilants, l'ennemi est à l'intérieur comme disent les paranos de tout poil !!!

le 03/01/2016 à 14:58
Signaler
Il n'y a pas à brader le réseau de Bouygues Telecom. Free a les moyens de le reprendre à bon prix, ce qui aurait l'avantage de lui donner l'assise technique d'un réseau complet. Altice n'a probablement plus les moyens de s'endetter plus avant pour ce...

le 03/01/2016 à 16:05
Signaler
Plus il est en position dominante plus France Télécom Orange, Abuse !!!!!!!!!!!!!!!! en Tarifs, et Contrats. C EST ENCORE !!!!! UN RETOUR AU PASSE. Tout le réseau que détient seul l'Opérateur historique est anti-concurrentiel, et devrait etre cédé, p...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.