Pour les clients de Bouygues Telecom, Drahi (SFR) mettrait 4 milliards

 |  | 502 mots
Lecture 3 min.
SFR a perdu plus d'un million de clients mobiles grand public en 2015.
SFR a perdu plus d'un million de clients mobiles grand public en 2015. (Crédits : REUTERS/Philippe Wojazer)
Le patron du groupe Numericable-SFR serait prêt à racheter les clients fixes et mobiles de Bouygues Telecoms, en discussion avec Orange. Free mettrait quant à lui deux milliards d'euros pour récupérer notamment des antennes et fréquences.

Patrick Drahi a toutes les raisons de croire en le mariage très probable entre Orange et Bouygues Telecoms. L'homme d'affaires, propriétaire de Numericable-SFR, est en effet très intéressé par les clients fixes et mobiles du groupe de Martin Bouygues, alors que SFR a perdu plus d'un million de clients mobiles grand public en 2015. Le magnat des télécoms serait ainsi prêt à débourser quatre milliards d'euros, dans le cadre des discussions sur le partage des actifs de Bouygues Telecoms afin de permettre la cession de ce dernier au numéro un français Orange, croit savoir le quotidien Les Échos dans son édition de jeudi, sans toutefois citer de sources.

     | Lire Un plan social "larvé" chez SFR ?

Le Figaro évoque de son côté un chèque de plus de trois milliards pour acquérir une partie du réseau mobile de Bouygues Telecom et des abonnés (essentiellement B & You et entreprise).

Les antennes et fréquences intéressent Free

D'après Les Échos, les cessions d'actifs devraient représenter "environ 6 milliards, sur un deal à 10 milliards". Précisant :

"Free pourrait débourser autour de 2 milliards d'euros de son côté pour récupérer des antennes et des fréquences, ainsi qu'une partie des 300 boutiques détenues en propre par Bouygues Telecom."

Seules une "cinquantaine de points de vente" seraient concernés, selon Le Figaro, qui rapporte qu'"une interrogation subsiste sur le sort de la plupart des 650 boutiques Bouygues Telecom".

La semaine passée, lors de la présentations des résultats 2015 d'Ililad (Free) aux analystes financiers, Xavier Niel s'est montré très confiant quant à la réussite de la fusion entre Orange et Bouygues Telecoms. Sous couvert d'anonymat, un analyste a précisé à La Tribune que selon le patron d'Iliad "il n'y aurait aucun perdant et que des gagnants".

Le délai pour les discussions expire fin mars

Mercredi, le patron d'Orange Stéphane Richard a déclaré que les discussions entre son groupe et ses concurrents SFR et Free sur un partage des actifs étaient "sur le point d'aboutir".

"On est à peu près d'accord sur les grandes masses de cette répartition", a déclaré le dirigeant en marge du "Show Hello" au cours duquel l'opérateur présentait ses nouveautés.

Il a indiqué que le délai pour ces discussions était fixé à la fin du trimestre, autrement dit d'ici la fin du mois de mars. Un accord devra encore être trouvé avec le groupe Bouygues sur les modalités et le prix de la cession de sa filiale télécom et avec l'Etat qui détient 23% d'Orange. L'accord final devra ensuite être approuvé par l'Autorité de la concurrence. Orange et Bouygues Telecom sont entrés en discussions en vue d'un rapprochement, qui ferait passer de 4 à 3 le nombre d'opérateurs en France le 5 janvier dernier, six mois après le rejet par Bouygues d'une offre de 10 milliards d'euros de Numericable-SFR pour sa filiale télécom.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/03/2016 à 8:05 :
comment un type qui est dans le rouge peu sortir des millards
ou est ce une machine a laver mais pour qui
et avec la complicite de la hollandie le pouvoir actuel
ceux qui lui prete cette argent il va falloir les rembourser
alors attention a vos facture
bizare aucune enquette sur l'arive soudaine de ces sommes
a écrit le 17/03/2016 à 12:18 :
Si Bouygues passe chez SFR, je passe chez Orange ou Free. Tout sauf Drahi... Qu'il reste en Suisse se faire défiscaliser... et arrête de nous prendre pour des pigeons ou vaches à lait...
a écrit le 17/03/2016 à 9:27 :
le premier veut bien payer 4 milliards pour les clients qui vont generer du ca, le deuxieme 1 milliard pour recuperer des infrastructures, et les troisieme, ca sera combien de milliards pour recuperer le personnel qu'il pourra payer tous les mois ensuite?
ft arreter de prendre les gens pour des jambons, hein...
a écrit le 17/03/2016 à 8:43 :
L'exode du million et demi d'abonnés qui comme moi qui ont quitté SFR sont bien partis pour une raison et majoritairement chez Bouygues et Free.
Je ne pense pas qu'ils soient prêts à y retourner.
Voilà une bonne nouvelle pour Free les attend les bras ouverts !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :