Télécoms/5G : Ericsson a fini l’année 2021 sur les chapeaux de roue

L’équipementier télécoms suédois a vu ses ventes progresser au quatrième trimestre. Le groupe a réussi à compenser dans d’autres pays l’importante baisse de sa part de marché en Chine dans la 5G, suite à l’interdiction, en Suède, de son rival Huawei.
Pierre Manière

3 mn

Börje Ekholm, le PDG d'Ericsson.
Börje Ekholm, le PDG d'Ericsson. (Crédits : Reuters)

Beaucoup s'attendaient au pire pour Ericsson en cette fin d'année 2021. A commencer par son propre état-major. En octobre dernier, Börje Ekhlom, le PDG du géant suédois des équipements télécoms, a averti qu'il ne faudrait pas s'attendre à des miracles au regard de la baisse sensible de la part de marché du groupe en Chine, sur le très stratégique créneau de la 5G. Ericsson a, en effet, essuyé des mesures de rétorsion de Pékin après que le gouvernement suédois a exclu son rival Huawei du marché suédois de la 5G, en octobre 2020, pour des raisons de sécurité nationale. Mais Ericsson a, finalement, tiré son épingle du jeu.

Au quatrième trimestre 2021, le numéro deux mondial des équipements télécoms a vu ses ventes progresser de 3%, à 71,3 milliards de couronnes (6,83 milliards d'euros), a indiqué le groupe ce mardi. Dans le même temps, son bénéfice net s'est élevé à 10,1 milliards de couronnes (970 millions d'euros), en augmentation de 41%. C'est-à-dire, en clair, bien plus que ce que à quoi les analystes s'attendaient. In fine, Ericsson boucle son exercice 2021 avec des ventes stables, à hauteur de 232,2 milliards de couronnes (22,2 milliards d'euros), pour un bénéfice de 23 milliards de couronnes (2,2 milliards d'euros).

Ericsson a chiffré son manque à gagner en Chine en 2021 à 7,7 milliards de couronnes (740 millions d'euros). Mais en parallèle, le groupe s'est renforcé dans d'autres pays. « La performance financière de 2021 et les gains continus de parts de marché en dehors de la Chine continentale sont soutenus par nos investissements dans le leadership technologique », a déclaré Börje Ekhlom, vantant de nouveaux équipements 5G plus performants et moins énergivores.

L'équipementier a surtout profité, visiblement, du bannissement de Huawei dans plusieurs gros marchés de la 5G, comme aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni, pour y pousser ses pions. En juillet dernier, Ericsson a notamment annoncé le « plus important contrat de son histoire », selon les mots de Börje Ekholm, au pays de l'Oncle Sam. D'un montant de 8,3 milliards de dollars (7 milliards d'euros), ce contrat de cinq ans visant à accélérer le déploiement de la 5G a été signé avec Verizon, le géant américain du mobile.

Bataille juridique avec Apple

Ericsson a également annoncé une nouvelle bataille juridique avec Apple autour de brevets, avec des plaintes croisées avec le groupe américain. Cette dispute - régulière avec de nombreux groupes du secteur sur les royalties sur les brevets possédés par Ericsson - va se traduire par une baisse des revenus de propriété intellectuelle au premier trimestre, a prévenu l'équipementier.

L'an dernier, Ericsson a surtout annoncé la plus importante acquisition de son histoire. Le groupe suédois a mis le grappin sur l'américain Vonage, connu pour ses solutions de communications (messageries, voix, vidéo) transitant par le cloud. Cette opération montre la volonté d'Ericsson d'élargir son offre, au-delà de la fourniture d'équipements de réseaux.

Un prometteur marché des marché des entreprises

Alors que la 5G est présentée comme un levier important pour doper la numérisation des entreprises, le géant suédois veut sa part du gâteau. « Nous poursuivrons nos efforts pour étendre notre présence sur le marché des entreprises, a déclaré Börje Ekhlom. Au fil du temps, nous nous attendons à ce que le segment des entreprises fournisse une croissance et une rentabilité plus élevées que nos activités d'infrastructures mobiles. » Le géant suédois paraît, pour le moment, sur la bonne voie.

Pierre Manière

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.