TF1 recule en Bourse sur fond de discorde avec les diffuseurs

 |   |  580  mots
Canal+ a interrompu le 1er mars la diffusion des chaînes gratuites du groupe TF1, faute d'avoir trouvé un accord avec le diffuseur qui lui réclame une rémunération.
Canal+ a interrompu le 1er mars la diffusion des chaînes gratuites du groupe TF1, faute d'avoir trouvé un accord avec le diffuseur qui lui réclame une rémunération. (Crédits : Charles Platiau)
L’action du groupe de télévision cédait du terrain ce lundi en milieu d’après-midi, après avoir accusé un fléchissement de ses audiences au cours du week-end, dans la foulée de la coupure de son signal par Canal+.

TF1 accuse le coup. L'action du groupe de télévision cède du terrain en Bourse ce lundi 5 mars, en milieu d'après-midi, après avoir accusé un fléchissement de ses audiences au cours du week-end, dans la foulée de la coupure de son signal par Canal+.

Son programme phare du samedi soir, l'émission musicale "The Voice", s'est imposé une nouvelle fois en tête des audiences, mais avec une perte de 934.000 téléspectateurs par rapport à la semaine précédente, selon des chiffres Médiamétrie publiés par le site Ozap. Le Journal de 20h, qui a pour habitude de devancer son rival de France 2, s'est par ailleurs fait distancer, vendredi 2 mars, avec une part d'audience de 22,4% contre 26,1% pour le journal de Laurent Delahousse, qui a ainsi signé son meilleur score depuis février 2007. Le programme, également derrière France 2 samedi soir, est revenu en tête le dimanche soir, mais avec une part d'audience moins élevée que d'habitude (23,9% contre 23,6% pour France 2).

Pour rappel, Canal+ a interrompu le 1er mars la diffusion des chaînes gratuites du groupe TF1, faute d'avoir trouvé un accord avec le diffuseur qui lui réclame une rémunération. Bien que la filiale de Vivendi ne représente qu'une part limitée de la distribution des chaînes TF1, sa décision inédite et radicale a accentué la pression sur la filiale de Bouygues, également en conflit avec les opérateurs Orange et Free (Iliad).

À 15h32, l'action de TF1 cède 1,59% à 11,17 euros, alors que le SBF120 avance de 0,33% au même moment.

Lire aussi : Le torchon brûle entre Canal+ et TF1

Bientôt un accord avec Canal+ et Orange ?

"Le risque pour TF1 est de perdre de l'audience si le conflit persiste", expliquent les analystes de Kepler Cheuvreux, tout en estimant qu'une solution sera vraisemblablement trouvée entre les différentes parties d'ici la Coupe du monde de football en juin prochain.

"Même si nous estimons que le statut de leader de TF1 nécessite une approche plus agressive pour changer le modèle sur la rémunération de la distribution, l'approche moins conflictuelle de M6 (et sans doute des conditions moins élevées) se révèle assurément moins risquée pour l'instant", ajoute le broker.

M6, qui souhaite comme TF1 obtenir une rémunération en contrepartie de l'apport de ses chaînes, a trouvé un accord avec les principaux opérateurs à l'exception de Free.

Même si le risque d'une coupure générale du signal de TF1 est peu probable à court terme, le groupe n'a pas intérêt à s'aliéner les opérateurs télécoms, fait valoir Gilbert Dupont, alors que la France se caractérise par une proportion élevée de foyers recevant la télévision via les box. Le montant total des rémunérations espérées par TF1, autour de 100 millions d'euros à l'origine, sera probablement revu à la baisse, envisage le broker, avec une estimation autour de 20 à 30 millions d'euros.

Sur Europe 1, le directeur général de Canal+ Maxime Saada a indiqué que les discussions se poursuivaient.

"On discute activement, y compris ce week-end. On a bon espoir de trouver un accord dans les jours prochains", a-t-il dit ce lundi. "Il est hors de question qu'on remette le signal tant qu'on n'a pas un accord avec TF1", a-t-il toutefois prévenu, rappelant que les discussions duraient depuis l'été 2016.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/03/2018 à 16:52 :
.... le "cerveau" de cette initiative mérite un César de la médiocrité !
Surement i qu'a TF1 ils ont des dirigeants aussi mediocres que leurs programmes !
C'est le fric qui les fera revenir a des méthodes moins minables : pertes de pubs , d'audience , en bourse ..........
........ BRA-VO !
a écrit le 06/03/2018 à 10:24 :
Quand on est trop gourmand on se plante !
Réponse de le 07/03/2018 à 16:55 :
HE ! , il n'y a pas besoin de box pour regarder TFI et ses clones !
a écrit le 06/03/2018 à 9:45 :
Free retire TF1 de sa box aussi.
a écrit le 05/03/2018 à 16:55 :
Il y a longtemps que TF1 et le groupe éponyme ont reculé sur la qualité des programmes....ils ont même touché le fond.....alors le reste....😎
a écrit le 05/03/2018 à 16:14 :
Notons aussi au passage comme le téléspectateur est devenu particulièrement peu fidèle parce que 900000 vues de moins pour the voice c'est énorme: "Tiens ils ne diffusent plus l'émission que je regardais ? Bon ben je vais regarder autre chose tant pis..."

Peut-être aussi, plus largement, que de diffuser des chaines télé sur internet qui propose une compétition médiatique sans limite ne fait au final que dévaloriser ce qui se dévalorise depuis plusieurs années maintenant.
Réponse de le 06/03/2018 à 11:22 :
Les spectateurs ont été pris au dépourvu et ca crée un trou d'air.

Mais il est probable qu'une partie redécouvrira rapidement la TNTHD et ses 27 chaînes "gratuites" ou mytF1.

La question à 500 millions pour C+ c'est de savoir combien d'abonnés vont les quitter pour aller à la concurrence qui proposera TF1 sans supplément de prix et sans avoir à jongler avec les manettes.

Il me semble que C+ croît encore à la "magie" des années 80, avec les guignols, les nuls, les films en avant première et les pornos du samedi soir.

Mais c'est fini. On trouve du porno gratuit partout, avec netflix (ou équivalent) on a accès à de milliers de titres et Yann Barthes est sur TMC.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :