Twitter toujours rentable, malgré une baisse du nombre d'utilisateurs

 |   |  592  mots
Le site de micro-blogging Twitter a dépassé les attentes au troisième trimestre, avec un chiffre d'affaires de 758 millions de dollars (+29% sur un an) sur la période, et ce, en dépit de la baisse du nombre d'utilisateurs pour le deuxième trimestre consécutif.
Le site de micro-blogging Twitter a dépassé les attentes au troisième trimestre, avec un chiffre d'affaires de 758 millions de dollars (+29% sur un an) sur la période, et ce, en dépit de la baisse du nombre d'utilisateurs pour le deuxième trimestre consécutif. (Crédits : Dado Ruvic)
Pour le quatrième trimestre d'affilée, Twitter confirme sa capacité à engranger des profits. Le site de micro-blogging affiche un bénéfice net de 789 millions de dollars sur la période, grâce à une hausse des ventes publicitaires. En revanche, le réseau social américain accuse une baisse du nombre d'utilisateurs pour le deuxième trimestre consécutif.

Twitter se maintient dans le vert. Après avoir perdu de l'argent pendant plus de dix ans, le site de micro-blogging a confirmé sa capacité à engranger des profits pour le quatrième trimestre d'affilée. Twitter a ainsi dépassé les attentes au troisième trimestre, avec un chiffre d'affaires de 758 millions de dollars (+29% sur un an) sur la période, et ce, en dépit de la baisse du nombre d'utilisateurs pour le deuxième trimestre consécutif.

Le réseau social américain a profité de la hausse des ventes publicitaires (+29% sur un an pour s'établir à 650 millions de dollars) grâce à la diffusion de programmes grands publics - comme du divertissement (programmes Live Nation, société de production de concerts) et du sport (Major League Baseball et Major League Soccer). Conséquence : le groupe a dégagé un bénéfice net de 789 millions de dollars. Un chiffre supérieur à ses revenus, qui s'explique par un abattement fiscal de 683 millions de dollars. Le titre s'envolait vers 11h35 GMT de 13,04% à 31,13 dollars dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la Bourse de New York. Il avait perdu 36% depuis les précédents résultats.

| Lire aussi : Après des années de vaches maigres, comment Twitter est enfin devenu rentable

Baisse du nombre d'utilisateurs

Une ombre au tableau : la baisse du nombre d'utilisateurs - un des critères particulièrement scrutés par les analystes - s'est poursuivie pour le deuxième trimestre consécutif. Twitter revendique 326 millions d'utilisateurs actifs mensuels sur la période, soit 9 millions de moins qu'au trimestre précédent. Selon Factset, les analystes s'attendaient en moyenne à 330 millions afin de retrouver leur audience d'il y a un an.

Le groupe a attribué ce repli à l'entrée en vigueur en Europe du RGPD (Règlement général sur la protection des données) en mai dernier. Twitter a également mis en avant sa politique de lutte contre les faux comptes (les fameux "trolls) visant à rendre la plateforme plus "saine" en réduisant par exemple l'usage automatisé des tweets. Le site de micro-blogging avait ainsi annoncé en juillet suspendre 70 millions de comptes en deux mois.

"Nous faisons des progrès importants dans nos efforts visant à rendre Twitter plus sain et à en faire un service de valeur dans son usage quotidien", a commenté le directeur de l'entreprise Jack Dorsey, cité dans le communiqué. "Nous parvenons à mieux détecter et retirer les comptes qui relèvent de spams ou sont suspicieux dès l'inscription."

Lire aussi : Comment Twitter veut rendre les "trolls" invisibles

Twitter relève ses prévisions

Twitter, à l'instar d'autres plateformes américaines comme Google et Facebook, est régulièrement accusé de laxisme face aux opérations de manipulation politique et de propagande sur son service. Depuis 2016, où le site de micro-blogging a été accusé d'avoir servi de plateforme de désinformation lors de l'élection américaine, Twitter tente de faire le ménage parmi les faux comptes. Le groupe avait déjà prévenu que ces efforts allaient avoir un impact négatif sur le nombre d'utilisateurs mensuels à court terme, mais sera "à long terme un facteur de croissance". Le directeur financier Ned Segal a d'ailleurs souligné ce jeudi que le nombre d'utilisateurs quotidiens a, lui, progressé, de 9%, au troisième trimestre.

Le groupe a nettement relevé ses prévisions pour le quatrième trimestre, et s'attend désormais à un excédent brut d'exploitation ajusté compris entre 320 à 340 millions de dollars, contre une précédente fourchette comprise entre 215 et 235 millions de dollars.

(avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/10/2018 à 8:47 :
Baisse du nombre d'utilisateurs ou bien suppression des faux comptes ?

JE pense que le nettoyage de son réseau fait que l'on peut prendre plus au sérieux Twitter surtout.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :