Services à domicile : les ménages aisés, premiers bénéficiaires des avantages fiscaux en 2011

 |   |  477  mots
Les personnes âgées (près de la moitié des utilisateurs ont plus de 70 ans) et les ménages aisés sont les principaux utilisateurs des services à la personne, souligne une étude de la Dares.
Les personnes âgées (près de la moitié des utilisateurs ont plus de 70 ans) et les ménages aisés sont les principaux utilisateurs des services à la personne, souligne une étude de la Dares. (Crédits : Reuters)
Les 10% les plus riches percevaient en 2011 près de 60% du montant total des avantages fiscaux, selon une étude de la Dares publiée vendredi. Les ménages ayant recours aux emplois dans ce secteur ont consacré en moyenne 2.390 euros cette année-là.

Les ménages les plus aisés sont restés en 2011 les premiers bénéficiaires des avantages fiscaux attachés aux services à la personne. Avec une nuance puisque depuis 2007 le crédit d'impôt a permis une "meilleure redistribution" vers les foyers modestes, souligne, vendredi 22 août, une étude du ministère du Travail (Dares).

"Compte-tenu de leur taux de recours et de leur niveau de dépenses beaucoup plus élevés que la moyenne", les 10% les plus riches percevaient en 2011 "près de 60% du montant total des avantages fiscaux", relève l'étude.

12% de part remboursée pour les 10 % les plus modestes

La part de la dépense remboursée par l'avantage fiscal "est croissante avec le niveau de vie" ajoute-t-elle: elle est de 12% pour les 10% les plus modestes et près de 50% pour les 10% les plus aisés.

L'étude de la Dares survient un mois après que la Cour des comptes a recommandé de mieux cibler les aides fiscales et niches sociales accordées dans le secteur, qui, selon elle, devraient atteindre 6,4 milliards d'euros en 2014, deux fois plus qu'en 2004. Elle a proposé "un abaissement ciblé" du plafond pour le crédit et la réduction d'impôts. Toutefois, il ne concernerait pas les parents d'enfants en bas âge et les personnes fragiles (âgées ou handicapées).

>> Lire Services à la personne : cibler les aides pour économiser 1,3 milliard par an

13% des ménages ont rémunéré une personne à leur domicile

En 2011, 13% des ménages interrogées ont déclaré avoir rémunéré une personne à leur domicile, dans plus des trois-quarts des cas pour des services de ménage, cuisine, lessive et repassage.

Ils y ont consacré en moyenne 2.390 euros sur l'année. Si l'on prend en compte les aides (exonérations de cotisations, allocations aux personnes âgées/handicapées) et avantages fiscaux (réduction ou crédit d'impôts), cela représentait 4% de leur revenu disponible.

Étant donné le nombre important d'inactifs, inéligibles au crédit d'impôt, 17% des ménages utilisateurs n'avaient en 2011 aucun avantage fiscal. Mais ces personnes, essentiellement âgées, bénéficient "davantage d'exonérations de cotisations sociales et d'aides directes, dont les montants sont aussi importants que les avantages fiscaux".

Un plafond à 12.000 euros de dépenses

Mise en place en 1991, la réduction d'impôts permet de réduire du montant de son impôt 50% des sommes dépensées dans la limite d'un plafond annuel. Ce plafond, fixé à 12.000 euros par an pour un foyer sans enfant, était atteint en 2011 par moins de 2% des ménages utilisateurs des services à la personne.

Depuis 2007, cette réduction fiscale a été ouverte aux ménages payant peu ou pas d'impôt. Il ont ainsi droit à un crédit d'impôt, qui "a permis de déplacer les aides fiscales vers des ménages plus modestes".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/08/2014 à 8:47 :
Bercy, notre KGB fiscal, baisse les impôts de ceux qui n'en payent pas...tout en bénéficiant des services publics payés par ceux qui en payent. évidemment rien n'est gratuit.
Est-ce cela l'égalité devant l'impôt ? Mais ça ne coûte rien ou presque, à part que ceux qui sont matraqués commence à s'organiser différemment.
a écrit le 24/08/2014 à 19:24 :
Ce ne serait pas les me
Ce ne serait pas les memes qui paient 90% de l'impôt, bandes de nuls. Moi j'ai licencié ma femme
de ménage lors de l'élection de Hollande
a écrit le 24/08/2014 à 18:13 :
Baisse du plafond des avantages fiscaux a 5 000 €uros/an et baisse des charges patronales sur le travail en compensation !
a écrit le 24/08/2014 à 17:16 :
L'avantage fiscal est une maladie de l'administration française. Il vaudrait mieux instaurer une grande CSG entièrement redistribuée à parts égales entre tous (allocation universelle)...et par ailleurs que chacun paye vraiment le service public ou privé pour ce qu'il doit coûter (prix de marché)...
a écrit le 24/08/2014 à 12:52 :
Bon, c'est sûr qu'à un moment donné, tu peux pas manger 10 steacks par jour pour dépenser ton fric. C'est là que les allocs deviennent de l'argent de poche plutôt que de l'aide aux nécessiteux :-)
a écrit le 24/08/2014 à 12:29 :
RETABLIR LES INEGALITES C EST LE ROLE D UN GOUVERNEMENT DE GAUCHE? SARKO? AVAIS FAIT BEAUCOUP DE NICHES FICALES POUR LESGENS AISSE ET LES RICHES ?CE N EST PAS POUR AUTANT QU IL A ETE REELUE? DES QU ON CHANGE DE POLITIQUE ONT FAIT DES MECONTANTS ???
Réponse de le 24/08/2014 à 13:30 :
Les gens aisés, les 10% les plus riches paient 90% des impôts en France !!! Les autres profitent de leur travail, de leur investissement, de leurs prises de risques. Les pauvres doivent remercier les riches, car ce sont les riches qui paient les routes, les écoles, les hopitaux...
Réponse de le 29/08/2014 à 16:12 :
"Les autres profitent de leur travail, de leur investissement, de leurs prises de risques." : Qui? Ceux qui ne naissent pas propriétaire des machines avec lesquelles ils travaillent? Pour les impôts, les riches payent 90% de la TVA? 90% des taxes sur le pétrole? etc.? A d'autres...
a écrit le 24/08/2014 à 10:43 :
Les aides fiscales c'est pour ceux qui ne paient pas l'impôt, si c'était le contraire ça se saurait.
a écrit le 24/08/2014 à 10:19 :
mais c'est un article de cohésion social !
a écrit le 24/08/2014 à 9:18 :
Si le fisc paie vos heures de ménage pour vous, ce n'est plus une aide fiscale, c'est de la subvention.

J'ai une idée : un impôt négatif pour ceux qui gagnent moins de 3999, un impôt positif pour ceux qui gagnent plus, comme ça tout le monde sera à 3999 nets par mois, et Hollande pourra dire qu'il aime tout le monde.
Réponse de le 24/08/2014 à 10:01 :
J'ai une idée : le coût des services publics est réparti de manière égale entre chacun, l'impôt ne devant pas être un instrument de prétendue justice sociale mais simplement un instrument de financement des dépenses communes.
Réponse de le 24/08/2014 à 17:57 :
à AI :
Vous y êtes presque :
1)Grande CSG (entre 40 et 50%) au lieu et place de l’IRPP, et cotisations non contributives (CSG à assiette large comprenant l’ensemble des gains récurrents ou non récurrents de la personne non investis dans une entreprise sous forme d’actions)…entièrement redistribuée à parts égales entre tous (environ 1000 euros par mois et par personne modulo âge et handicap)….pour financer les seuls services publics ou privés indispensables consommés par tous : nourriture de base, logement de base, protection de la personne, CMU, chèque scolaire jusqu’au bac.
2)Les services publics doivent par ailleurs être payés par des redevances pour ce qu’ils doivent coûter (flat tax sur le patrimoine ou TVA pour la protection des biens selon le type de bien, coût de l’année-élève pour l’enseignement qui ne serait pas remboursé par l’allocation universelle décrite en 1 pour l’université, etc…)
Conséquence :
Suppression des impôts directs (avec leurs niches) et allocations qui existent par ailleurs. Ajustement du SMIC pour tenir compte de 1 (revenu disponible maintenu au niveau du SMIC net actuel après application de la CSG et versement de la partie de l’allocation universelle en cash).
Réponse de le 24/08/2014 à 19:26 :
Au fou!
a écrit le 24/08/2014 à 8:36 :
Pour éviter les nombreux cadeaux fiscaux, je ne comprend pas pourquoi Hollande ne baisse pas les salaires comme dans tous les autres pays européens, même l'Allemagne et l'Angleterre !
a écrit le 23/08/2014 à 19:58 :
Dans cette France de merde où nous vivons, il faudrait bien sûr réserver les avantages fiscaux à ceux qui ne paient pas l'impôt sur le revenu !
a écrit le 23/08/2014 à 17:03 :
C'est quoi ce titre stupide? Ceux qui paient le plus d'impôts bénéficient de plus de dégrèvements que ceux qui en paient le moins ou pas du tout. A moins qu'on instaure l'impôt négatif.
Vraiment le niveau des journalistes est en baisse constante.
Réponse de le 24/08/2014 à 10:03 :
Le journaliste n'est pas responsable de l'étude. C'est le ministère du travail qui dépense nos impôts pour ce genre d'étude, après que le ministère des finances a imaginé l'impôt, puis inventé la niche fiscale destinée à minorer les conséquences de l'invention précédente. L'administration au travail quoi.
a écrit le 23/08/2014 à 12:14 :
Pour avoir un avantage fiscal il faut payer des impôts !!! Donc pour payer des impôts il faut travailler et gagner de l'argent ...Et pouvoir payer une salarié a domicile !
Réponse de le 23/08/2014 à 13:19 :
surtout que les salariés à domicile touchent des cacahuètes! renseignez vous !
Réponse de le 23/08/2014 à 16:23 :
Ils sont payés minimum au smic! Si ça ne leur convient pas fait changer de boulot ! Et ça n'a rien a voir avec l'avantage fiscal de l'employeur. D'ailleurs sans employeur qui gagne un peu d'argent pour se payer une aide a domicile ce n'est plus des cacahuètes mais quoi qui serait perçu ???
Réponse de le 24/08/2014 à 9:12 :
Les épluchures, sans doute
a écrit le 23/08/2014 à 11:54 :
et alors ? c'est normal non ? vous ne voudriez pas que certains ne payent jamais rien et en plus aient des avantages fiscaux ... ? on croit rêver !
a écrit le 23/08/2014 à 11:41 :
Sur le travail au noir il doit y avoir des sommes considérable,
selon les cas un salaire net de 10 euros revient a 5 pour le client. Quelles sont les sommes consacrées aux dégas du travail au noir ?
Et les avantages fiscaux montrent aux clients à quel point le travail au noir qu'ils demandent par ailleurs nuit a la modération des salaires en général.
Ils voient parfaitement en heures

Une autre chose, les entreprises artisanales qui ont le droit elles aussi de faire profiter de ses avantages leurs clients, et le fait qu'il n'y a pas de concurrence déloyale, et vue la crise je comprends qu'ils s'en prenne a plus petit qu'eux.
Les travaux d'aide à la personne on aussi remis en question "un tout petit peu certaines entente entre professionnel et le chèque emploi service est arrivée dans un jeu de quille…
La simplicité d'adhésion, la paperasse ferait rêver n'importe quel autre entrepreneur,
Un phénomène que j'ai malheureusement constaté, c'est que certains de ses clients "aisées" je vous garantit qu'ils ne manque pas d'argent, certains bien sur, mais en tout cas pour eux la crise c'est depuis que Hollande est élu, pas en 2009….et ils ont vraiment voté contre Hollande en depenssant moins depuis que la gauche est a l'administration, je vous dit pas pour le mariage….
Quelqu'un aurait observer pareil ?
a écrit le 23/08/2014 à 9:48 :
On en vient à rêver du rétablissement d'un suffrage censitaire. Est-il logique que ceux qui vivent du travail des autres imposent leurs vues?
Réponse de le 24/08/2014 à 17:24 :
Pouvez-vous me dire qui ne vit pas du travail des autres ?
a écrit le 23/08/2014 à 9:35 :
C'est cet esprit français qui est dans cet article qui participe a tuer la France. Entretenir la lutte des classes, être le suppôt de l'état en prônant le nivellement des revenus par le bas, faire un article sur les inégalités alors même que c'est la nature des choses d'avoir des différences entre chacun de nous (imaginez vous être tous standard!!!), etc ... Et tout ceci dans un journal qui se paye des publicités pour BMW , des montres a 5.000€, des ventes de villas ou appartements a plus d'un million, etc ...
Un peu de cohérence Messieurs les journalistes !!!
Réponse de le 23/08/2014 à 16:08 :
Si vous n'êtes pas encore parti ,c'est que la situation n'est pas si mauvaise que cela pour vous .
Réponse de le 23/08/2014 à 16:31 :
Désole, commentaire mal placé.
a écrit le 23/08/2014 à 9:27 :
Qui créer les niches fiscales? Les riches ou les politiques?
Pourquoi ces niches sont-elles crées? Pour les riches ou pour (re)lancer un secteur économique?
Vers qui sont orientées ces niches? Les pauvres où ceux qui auront les moyens de les utiliser?
Qui est vraiment gagnant dans ces pratiques? Les riches ou l’État qui les mets en place? Les riches ou les secteurs concernés.
a écrit le 23/08/2014 à 9:14 :
ça alors !!!! ce sont ceux qui emploient qui ont des charges et les déduisent, en partie!!! Voilà une étude frappée au coin d'une grande maitrise des mathématiques....
a écrit le 23/08/2014 à 9:09 :
Un emploi étant (surtout actuellement) une denrée rare, il est incompréhensible que le coût des emplois créés par des particuliers ne soient pas purement et simplement déductibles en totalité, non des impôts, mais des revenus, comme c'est le cas pour tous les autres emplois. Mais pour certains la jalousie sociale est préférée à la relance de l'activité. Par cette politique imbécile, ils favorisent l'emploi au noir.
Réponse de le 23/08/2014 à 20:01 :
Les particuliers sont taxés sur un chiffre d'affaires, leur revenu, alors que les entreprises le sont sur un bénéfice, corrigé car certaines charges ne sont pas fiscalement déductibles, ou pas entièrement.
a écrit le 23/08/2014 à 8:45 :
quelle decouverte! ceux qui payent des impots beneficeint plus que les 50% qui n'en payent pas des niches fiscales!!!! ca vaut un prix nobel, cette decouverte!
a écrit le 23/08/2014 à 7:41 :
c'est article est une propagande afin de monter les populations les unes contre les autres !
Forcément, les 1ers employeurs à domicile sont ceux qui en ont les moyens... et a fortiori, ceux qui bénéficie le plus de l'avantage fiscal lié.
Si le coût du travail a domicile était de 50 au lieu de [100 avec une réduction fiscale de 50] ... ça ne choquerait personne.
a écrit le 23/08/2014 à 7:29 :
L'emploie difficile beneficie davantage aux foyers aises: on avait vraiment besoin d'un rapport pour le savoir.Pour une certaine gauche c'est une niche fiscale pour riches, donc meme si cela fait rentrer des cotisations sociales et reduit le travail au noir, il faut le supprimer.
Réponse de le 23/08/2014 à 8:57 :
d'accord avec vous
mais cette certaine gauche l'utilise généreusement pour elle
a écrit le 23/08/2014 à 7:05 :
Les domestiques payés à moitié par l'Etat, le rêve, même la monarchie n'avait pas osé!
Réponse de le 23/08/2014 à 7:50 :
il faudrait savoir...
on ne peut pas critiquer à longueur de journée, que l'Etat assassine les citoyens avec trop d'impôts, que le marché du travail est bloqué, que les charges sociales sont trop importantes, que les riches ne font pas assez tourner l'économie etc etc ...
et critiquer tout et son contraire !

PS : je n'utilise pas d'employé à domicile, mais je suis ravi de connaître des conjoints(es) de collègue qui ont pu reprendre une activité grâce à cela, apporter un peu de beurre dans les épinards du foyer, assurer un statut plutôt que le faire au black, et ne pas réfléchir assistanat à chaque seconde !
a écrit le 23/08/2014 à 5:30 :
Il est certain que ceux qui emploient des gens de maison ont les moyens de payer. Pareil pour ceux qui achètent des belles voitures. Ainsi va la vie. La jalousie et l'égalitarisme font encore des ravages. Une seule chose: fuir ce pays socialiste si on gagne plus que la moyenne ou plus que les pauvres. Ainsi la France aura atteint son objectif d'égalité.
Réponse de le 23/08/2014 à 7:50 :
Vous etes encore >Là <,
a écrit le 23/08/2014 à 4:12 :
Ils ne peuvent pas faire leur ménage et compagnie eux mêmes ? Ils trouveront toujours des gens modestes ou carrément pauvres ( à cause de quoi ou de qui ? ) pour faire leurs corvées avec toujours le même argument petit bourgeois " on crée de l'emploi ou " on aide les gens " ... Tu parles d' une blague ! On la connait la " chanson " petit bourgeois - Si tant de personnes en sont réduites à faire les boniches pour d'autres c'est vraisemblablement qu'il existe un sérieux problème d'emplois ...
Réponse de le 23/08/2014 à 8:42 :
En quoi un emploi de maison ("boniche" comme vous dites) serait moins respectable qu'une caissière de supermarché harcelée par son chef et houspillée par la clientèle ?
Réponse de le 23/08/2014 à 15:08 :
"Ils ne peuvent pas faire leur ménage et compagnie eux mêmes"

Pas le temps, pas compétent ou trop vieux.
Réponse de le 23/08/2014 à 15:58 :
Je suis d'accord avec Kalvin.
C'est très triste d'en revenir à être obligé de nettoyer la saleté des autres, j'ai un métier très fatiguant et je n'ai pas les moyens de m'offrir les services d'une employée de maison.
Vous n'avez apparemment pas compris le sens du commentaire.
a écrit le 23/08/2014 à 1:51 :
un patron bos c est pour gagner du fric faite pas ch
Réponse de le 23/08/2014 à 3:47 :
Les autres aussi " bos "
a écrit le 23/08/2014 à 0:38 :
Soyons scandalisés que ceux qui en ont des revenus créent de l'emploi . Que tout le monde n'en ai plus les moyens et que le chômage augmente enfin !
a écrit le 22/08/2014 à 23:31 :
Les 10% de ménages les plus riches paient 90% de l'impôt sur le revenu!!!! Faudrait remettre les choses dans leur contexte!
a écrit le 22/08/2014 à 21:54 :
Prochain scoop de la Tribune; ce sont les français les plus pauvres qui paient le moins d'impôts.
Réponse de le 23/08/2014 à 7:42 :
oui, c'est tout à fait le niveau !
a écrit le 22/08/2014 à 20:59 :
Prochain titre: les patrons sont riches...
a écrit le 22/08/2014 à 20:42 :
Voilà une étude intéressante: ce sont donc les gens aisés qui emploient du personnel à domicile, moi qui pensais que c'était les chômeurs et les smicards, les bras m'en tombent.
Supprimons donc ces scandaleux avantages fiscaux, la courbe de l'emploi salarié à domicile va elle aussi s'inverser....
a écrit le 22/08/2014 à 20:40 :
OK ils utilisent plus les services a la personne mais ces 10% de foyers payent plus de 80 % de l impôt sur le revenu alors il n'y a pas de quoi trouver cela injuste
a écrit le 22/08/2014 à 20:23 :
Titre minable et qui entretient la guerre sociale.
Il est logique que les riches utilisent les niches fiscales puisque ce sont eux qui paient le plus d'impôts...
Les pauvres n'utilisent pas de niches puisqu'ils ne paient pas d'impot sur le revenu...
Cela étant, je pense qu'il serait préférable de supprimer les niches et de baisser le barème des impots.
Réponse de le 23/08/2014 à 9:07 :
J'ahbite en hlm , on a découvert que j'étais une niche fiscale , elle a été supprimée ,mes impots ont augmenté de 800 euros !
Réponse de le 23/08/2014 à 12:32 :
additif concernant les qulificatifs donnés pour justifier la suppression de cette niche datant des années 1944 environ : "inique" , "ignoble" !
Réponse de le 23/08/2014 à 14:04 :
cqfd: ce gouvernement d'alors , issu de la libération , votait des lois "iniques"et "ignobles" pour les futurs retraités !
Réponse de le 23/08/2014 à 15:50 :
omission et rectificatif : j'ai oublié de mentionner le terme "scélérate" concernant cette loi , et mon augmentation d'impot est passée de 800 à 950 euros cette année , ceci est du au gel des retraites , je suis retraité depuis 13 ans , comprenne qui pourra !
a écrit le 22/08/2014 à 19:21 :
Les riches n'ont jamais été aussi riche et bénéficie toujours des avantages fiscaux et sociales en tout genre ! Il faut stopper tout cela, supprimer les avantages fiscaux pour rembourser la dette de la France qui grimpe grimpe et grimpe encore depuis 12 ans !
Réponse de le 22/08/2014 à 20:26 :
10% des français paient 50% de l'impot sur le revenu...
Pour rembourser la dette, supprimons les régimes spéciaux de retraite, le RSA, et une partie de la fonction publique.
Réponse de le 22/08/2014 à 20:29 :
@dilemblue : quand on paye pas d impôt et qu on demande aux autres d en payer plus j appelle cela de l indécence.Vous oubliez qu en france la plus grosse niche fiscale est le seuil d imposition (13700e) qui épargne 53 % des français à payer l IR contrairement à tous nos voisins européens
a écrit le 22/08/2014 à 19:18 :
Les bourgeois construisent la société qui leurs ressemble , eux et les domestiques à volonté .Elle est pas belle la vie vu que d'un seul angle.
a écrit le 22/08/2014 à 19:17 :
Il faut descendre le plafond a 5 000 €, ou supprimer tous les avantages fiscaux pour que les plus riches payent enfin les impôts qu'ils doivent comme dans les autres pays qui n'utilisent pas ce genre de bénéfices sociales !
Réponse de le 22/08/2014 à 20:42 :
Eh si on supprime toutes les niches fiscales supprimons aussi toutes les niches sociales. CHICHE
Réponse de le 22/08/2014 à 20:46 :
pour être exhaustif dans votre délire, taxons également les glandeurs au RSA, aux aides sociales, aux chômeurs, car ceux ci représentent plu de 50% des non imposables et NE TRAVAILLENT pas. Ah seriez pas socialo ou coco, jaloux??? allez au taf mon grand vous verrez un jour vous paierez qq impôt.
Réponse de le 22/08/2014 à 22:18 :
Instaurons également le prix de la baguette de pain en fonction des revenus pour plus de justice!
Réponse de le 23/08/2014 à 19:41 :
Dire que les plus pauvres ne payent pas d'impôt, c'est aussi gros que de dire que tous les plus riches en payent !
Je ne suis pas économiste mais je fais quand même le constat qu'un bénéficiaire du RSA, chômeur etc... reversera toute son allocation dans l'économie de notre pays, peut-on en dire autant de ceux qui ont la possibilité de défiscaliser (ou de s'exiler fiscalement!) ?!! De plus, au delà de 6900€ de salaire par mois l'impôt devient dégressif pour finir à un taux de 33% pour les salaires excédant 14000€ par mois donc ou est la justice là dedans ?!! Le seul constat commun que l'on peut avoir c'est de dire que nous ne sommes pas tous égaux face à l'impôt, et ça, il faut que ça change! Et puis pour finir, pourquoi taxer tout ceux qui ne sont pas de votre avis de coco ou socialo jaloux, ça vous défriserez tant que ça que ce soit quelqu'un encarté à droite qui sorte ce genre de discours ?!! Vous pourriez vous enorgueillir d'être moins condescendant, votre avis aurez plus de porté!
Cordialement.
a écrit le 22/08/2014 à 18:43 :
Titre trompeur. Voici un titre juste : "Ceux qui paient le plus d'impôts sont également ceux qui peuvent les réduire un peu par le biais des avantages fiscaux".
Mais dans un pays socialiste, la vérité doit rester bien rangée dans un placard, la propagande a seule droit de cité...
Réponse de le 23/08/2014 à 7:46 :
je pense que ce n'est pas le titre le problème, c'est l'article qui n'a aucun intérêt...
a écrit le 22/08/2014 à 18:42 :
Sur le travail au noir il doit y avoir des sommes considérable,
selon les cas un salaire net de 10 euros reviens a 5 pour le client.Quelles sont les sommes consacrées aux dégras du travail au noir?
En tous cas la il y a une sacrée marge non pas pour baisser les salaires
Une autre chose, les entreprises artisanales qui ont le droits elles aussi de faire profiter de ses avantages leurs clients, et le fait qu'il n'y a pas de concurrence déloyale, et vue la crise je comprends qu'ils s'en prenne a plus petit qu'eux.
Les travaux d'aide à la personne on aussi remis en question "un tout petit peu certaines entente entre professionnel et le chèque emploi service est arrivée dans un jeu de quille…
La simplicité d'adhésion, la paperasse ferait rêver n'importe quel autre entrepreneur, moi qui ai été indép pendant 16 ans,( finie en liquidation cause bisbi URSSAF et délocalisations des industries);
Par contre le fait que se sont les personne aisées, évidement, mais pas seulement, cela a une vrais utilités, par notre souplesse, et les artisants finissent par reconnaitre que des petits truc payés 0 balles…c'est pas ça qu'ils ont choisit….
Un phénomène que j'ai malheureusement constaté, c'est que certains de ses clients "aisées" je vous garantit qu'ils ne manque pas d'argent, certains bien sur, mais en tout cas pour eux la crise c'est depuis que Hollande est élu, pas en 2009….et ils ont vraiment voté contre Hollande en depenssant moins depuis que la gauche test a l'administration, je vous dit pas pour le mariage….
Quelqu'un aurait observer pareil ?
a écrit le 22/08/2014 à 18:27 :
Il fallait bien "aider" à retrouver les réflexes de l'ancien régime... Depuis que les plus riches font les lois, au moins, on comprend mieux.
a écrit le 22/08/2014 à 18:21 :
Ce sont ces personnes qui créent des emplois de proximités
Cessez de courir après le sensationnel
Ne faites pas comme ce gouvernement qui ne cesse de monter les français les uns contre les autres
Plus d'analyse serai le bien venu
a écrit le 22/08/2014 à 18:19 :
Il faut noter que le million de foyer nouveau imposable, grace a mr hollande, ne peut se payer ce service a cause de ce déferlement d'impots. Attendons donc les chiffres de 2013 par exemple. On verra si c'est mieux. Les heures sup défiscalisees permettaient de payer ce type d'emplois a domicile. Avec hollande, fini...quel beau changement !
a écrit le 22/08/2014 à 18:12 :
on ne devrait pas s'étonner du titre, c'est toujours comme ça! ceux qui ont des pépettes, savent camoufler grâce à des experts comptables, niches fiscales and Co ! nos politicards sont très aisés, n'est ce pas et ne paient pas d'impôts...! que vous soyez puissants ou misérables...surtout "misérables", vous serez toujours n...qués !
a écrit le 22/08/2014 à 17:43 :
Cela paraît logique que les personnes qui utilisent le plus les services à la personnes (et oui c'est les personnes dites aisés) qui ont le plus de déduction d'impôts derrière. Vu comment ils se font aligner tous les ans, ils ont bien raisons d'en profiter.
Ça me fait rire de vous voir cracher sur les français qui ont un peu d'argent et qui le dépense. Sans ces français qui dépense, je vous voit déjà pleurer car encore plus de chômage et encore plus d'impôt pour vous. (mais pour le moment ça vous dérange pas, vous en payer pas)
a écrit le 22/08/2014 à 17:09 :
On peut trouver des exemples à foison, le plus pourri mais très caché les partis politiques. Les plus riches sont ceux qui donnent le plus et les plus démunis le moins ou rien sacrilège, mais les donneurs ont une « remise » les plus aisés ont une remise sur l’impôts non négligeable le Sako/ thon à coûter quelques millions à l’état . Là aussi, je comprends les élus et « études dites sérieuse » en ont marre!!!!! que les plus riches profitent des niches fiscales pour les partis pourris pardon politiciens mais n’Est-ce pas synonyme et souhaitent que les plus démunis donnent quelques cents qui feront l’objet d’un chèque de remboursement. Il faut que les riches soient pénalisés de donner à tous ces partis, enfin quelle honte nos amis!!!!! élus vont se battre pour que les riches soient enfin punies de donner à ces partis car encore une fois cela coûtent au budget de l’Etat. Je vois bien notre grand vizir l’immanquable M. Montebourg après les professions protégées, faire la chasse aux partis, de l’inutile dit politiques, protégées par la République bannière je rêve dommage car nous aurions enfin un plus de propreté en politique autant à droite qu’à gauche toutes couleurs confondues et là l’arc en ciel est un peu faible.
Réponse de le 22/08/2014 à 17:44 :
Le Sarkothon n'a pas coûté quelques millions à l'Etat. L'Etat s'est simplement un peu moins servi dans la poche de ceux des donateurs qui paient des impôts. Il a simplement pris un peu moins, d'un argent qui ne lui appartient pas. Il a, en quelque sorte, un peu moins, volé, un peu moins exproprié, pris de force, le bien du contribuable donateur. Il n'a pas laissé au contribuable le soin de s'appauvrir ou non. Il a laissé le choix au contribuable de la proche au profit de laquelle il s'appauvrirait, au profit de laquelle ledit contribuable était contraint de transférer son bien : soit la sienne soit celle d'un parti. Le choix entre la peste et un bon rhume en quelque sorte, mais le contribuable n'avait pas le choix de rester en bonne santé.
Réponse de le 25/08/2014 à 9:25 :
"Il a simplement pris un peu moins, d'un argent qui ne lui appartient pas" : si l'argent des impôts est du vol alors engagez donc une milice pour vous protéger et instruisez vos enfants vous mêmes. C'est pour éviter ce genre de réflexion que les services publics doivent être payants selon moi...
a écrit le 22/08/2014 à 17:00 :
Titre inutilement racoleur.
Vous pensez étonner qui en disant que ce sont ceux qui gagnent le plus d'argent et paient le plus d'impôts qui déduisent le plus?
Si une telle situation existe, c'est en raison de la distorsion permanente de l'économie imposée par le politique, au nom de chapelles idéologiques et des clientèles qu'ils servent et réciproquement.
a écrit le 22/08/2014 à 16:37 :
C'est assez normal ceci dit car il s'agit d'une réduction d'impôt et les 10% des ménages les plus aises paient plus de 50% du total de l'IR en France. De plus, comme le dit l'article, ils ont plus de réductions car ils ont réalisé plus de dépenses. Et enfin, point le plus important pour moi, le but de ces crédits d'impôts (sur les services a la personne) est de ramener dans l'économie officielle des emplois qui étaient au noir avant. D'ou cotisations sociales, etc. Si l'on fait le bilan global, pas sur que cela coute beaucoup aux finances publiques.
Réponse de le 22/08/2014 à 22:20 :
Pire, 2% paie 49% de l'IR....
a écrit le 22/08/2014 à 16:27 :
Eet ... ça étonne quelqu'un..??
a écrit le 22/08/2014 à 16:23 :
les chômeurs sont fatigués par la recherche d'emploi,normal qu'ils aient des femmes de ménage.
a écrit le 22/08/2014 à 16:21 :
Il faut supprimer cet avantage fiscal et augmenter les contrôles.Ras le bol de payer la femme de ménage des riches
Réponse de le 22/08/2014 à 16:41 :
@yoyo
"payer la femme de ménage des riches"?????
-dans un pays ou 48% des gens ne payent pas d'impots (mais ont tous un écran plat ou un mobile) je ne vois pas qui d'autre que les "riches" payent les femmes de ménage.
- s'ils en ont c'est parceque pendant ce temps ils travaillent...eux!
- le jour où il n'y aura plus d'abvantage fiscal l'emploi chutera ou sera "au noir". pas compliqué à comprendre. vous croyez que les "riches" ont vocation à travailler juste pour donner de l'argent aux autres?vous ne le feriez pas vous...
Réponse de le 22/08/2014 à 16:41 :
Comme ça, la femme de ménage pourra rester chez elle.
Réponse de le 23/08/2014 à 3:46 :
" s'ils en ont c'est parce que pendant ce temps etc " Oui mais la femme de ménage travaille aussi ... et n'a personne qui lui fait son ... ménage ! c'est quoi le " truc " qui va pas ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :