La stabilisation des taux des prêts immobiliers se confirme

Pour le troisième mois consécutif, les taux fixes des prêts immobiliers en France n'ont pas bougé sur les durées de 10, 15 et 20 ans.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Bonne nouvelle, la stabilisation des taux des prêts immobiliers se confirme. Depuis trois mois, ils n?ont pas bougé sur les durées de 10, 15 et 20 ans. Les banques ont cependant commencé à faire des efforts sur les longues durées, 25 et 30 ans, qui voient leurs taux baisser de 5 points de base depuis avril, selon Cafpi. Meilleurtaux, de son coté, note que "77% des banques partenaires de meilleurtaux.com ont opté pour la stabilité, 7% procèdent à des baisses de 0,18% en moyenne".

Et pour les mois à venir ? "La BCE a, comme anticipé, laissé inchangés ses principaux taux directeurs. Sur le front des taux de crédit immobilier, l?heure reste donc à l?attentisme. La remontée des taux de l?Euribor 3 mois s?est répercutée sur les taux révisables, ce qui rend cette solution moins attrayante pour l?emprunteur. En revanche, sur le front des taux fixes, la tendance reste plus que jamais à la stabilité. Pour les deux types de prêts, on relèvera toutefois une constante : les banques sont beaucoup plus strictes en matière de crédit, et notamment en termes d?apport pour l?emprunteur. Le mois de septembre, qui marque le début du deuxième temps fort de l?année immobilière, pourrait être marqué par des mouvements plus francs sur les barèmes, les banques disposant désormais d?un potentiel de baisse des taux considérable au vu de la chute des taux de l?OAT depuis la mi-avril", pronostique Alban Lacondemine, président d'Emprunt Direct.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 07/08/2011 à 10:11
Signaler
1) Je ne vois pas pourquoi la "stabilisation" des taux serait une bonne nouvelle. En effet, c'est à cause de ces taux historiquement bas que les prix de l'immobilier ont flambé et que les français ne peuvent plus se loger. Une hausse des taux est don...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.