Rabobank va supprimer 9000 emplois d'ici 2018

 |   |  322  mots
Deutsche Bank, Credit Suisse...Rabobank s'ajoute à la longue liste de banques ayant annoncé des réductions d'effectifs cette année.
Deutsche Bank, Credit Suisse...Rabobank s'ajoute à la longue liste de banques ayant annoncé des réductions d'effectifs cette année. (Crédits : reuters.com)
La banque coopérative néerlandaise, qui avait déjà annoncé la suppression de 3000 postes, taille de nouveau dans ses effectifs. L'établissement va par ailleurs se séparer de 150 milliards d'euros d'actifs pour alléger son bilan.

L'établissement bancaire Rabobank a annoncé, mercredi 9 décembre, une restructuration passant par la suppression de 9.000 emplois d'ici 2018 - sur 47.000 collaborateurs - pour améliorer ses résultats.

Rabobank va par ailleurs se séparer de 150 milliards d'euros d'actifs pour alléger son bilan qui se monte actuellement à 680 milliards d'euros.

L'établissement bancaire doit en effet se préparer à la nouvelle réglementation de Bâle III relative au renforcement de leurs fonds propres.

La banque néerlandaise recentre ses activités

Sous la houlette de son nouveau directeur général Wiebe Draijer, nommé en octobre 2014, la banque néerlandaise réduit ses activités de prêts immobiliers et commerciaux pour revenir vers ses racines de banque agricole.

"La transformation que nous présentons aujourd'hui est nécessaire (...) pour assurer un avenir sain", a déclaré Wiebe Draijer. "Pour rester solide comme un roc, Rabobank s'efforcera d'améliorer son bénéfice opérationnel de 2,1 milliards d'euros à l'horizon de 2020."

"Nous y parviendrons en partie en améliorant nos résultats et en partie en réduisant les coûts (...). Nous savons que cela ne sera pas facile", a-t-il admis.

Réduction des effectifs généralisée dans le secteur bancaire

Les suppressions de postes annoncées, principalement dans des fonctions de back-office, font suite à 3.000 départs déjà programmés d'ici la fin 2016.

La banque coopérative, concurrente d'ING et ABN Amro aux Pays-Bas, avait pourtant annoncé en août un bénéfice semestriel de 1,5 milliard d'euros, en hausse de 41% sur un an.

Rabobank s'ajoute ainsi à la longue liste de banques ayant annoncé des réductions d'effectifs cette année. Deutsche Bank, Credit Suisse, HSBC et Standard Chartered ont toutes annoncé des milliers de suppressions d'emplois, imitant en cela Barclays, UBS , RBS et Lloyds.

Dernière en date : la banque américaine Morgan Stanley a annoncé, mardi 8 décembre, la suppression de 1200 emplois dans le monde.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :