Assurance-vie : treizième mois consécutif de collecte positive

 |   |  169  mots
Dans le détail, les dépôts (ou cotisations) de l'assurance-vie ont atteint 11,2 milliards d'euros en janvier, soit autant qu'un an auparavant.
Dans le détail, les dépôts (ou cotisations) de l'assurance-vie ont atteint 11,2 milliards d'euros en janvier, soit autant qu'un an auparavant. (Crédits : reuters.com)
Les dépôts ont été supérieurs aux retraits à hauteur de 2,3 milliards d'euros en janvier, selon des données publiées jeudi. Au total, 1.531,8 milliards d'euros étaient déposés sur des contrats d'assurance-vie en France à la fin du mois.

L'assurance-vie continue d'attirer massivement les épargnants. En janvier, les dépôts étaient supérieurs aux retraits à hauteur de 2,3 milliards d'euros, selon l'Association française de l'assurance, qui regroupe les deux principales fédérations d'assureurs. L'an passé, en janvier, elle avait atteint 1,4 milliard d'euros.

Contexte favorable et rémunération jugée attractive

L'assurance-vie profite depuis plusieurs mois d'un contexte favorable, entre stabilité fiscale promise par l'Etat et rémunération jugée attractive par les épargnants (2,5% en moyenne pour les fonds en euros à capital garanti en 2014).

A titre de comparaison, l'autre placement-phare en France, le Livret A, affiche actuellement un taux de 1%, soit son plus bas niveau historique.

1.531,8 milliards d'euros sur les contrats d'assurance-vie

Dans le détail, les dépôts (ou cotisations) de l'assurance-vie ont atteint 11,2 milliards d'euros en janvier, soit autant qu'un an auparavant.

En revanche, les prestations (ou retraits) ont reculé de 9,2% pour s'établir à 8,9 milliards d'euros.

Au total, 1.531,8 milliards d'euros étaient déposés sur des contrats d'assurance-vie en France fin janvier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/04/2015 à 19:28 :
L'Assurance-vie, voila un pactole que la caste des privilégiés et les banques françaises en faillite lorgnent.
Danger !
A partir du 1/1/2016 les banques d’investissement (subprimes) en faillites pourront voler (se servir ) dans la banque de dépôt (les épargnants).
Pensez à Chypre. Fuyez les banques.
a écrit le 07/03/2015 à 16:56 :
Le matraquage fiscal n'a donc pas été aussi douloureux alors ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :