"Faire de la France un pays de locataires ! "

La promesse d'une France de propriétaires s'évanouit. Le chômage et le niveau élevé des prix de l'immobilier favorisent plutôt le marché de la location.

3 mn

Reuters
Reuters (Crédits : © 2009 AFP)

«Une France de propriétaires »... C'était en 2007 la promesse de Nicolas Sarkozy. En 2012, François Hollande a seulement promis une France de « bien logés ». Avec la crise du logement, on se dirige plutôt vers une France de locataires. Et ce n'est pas forcément une mauvaise chose, d'un point de vue de l'efficacité économique. En effet, depuis une bonne quinzaine d'années, le poids du loge-ment dans le budget des ménages ne cesse de croître. Cette poussée a davantage aecté les propriétaires puisque entre 1998 et 2011, les prix de l'immobilier ont crû à un rythme presque deux fois plus rapide que les loyers. La location est devenue de plus en plus attractive. Pourtant, le nombre des propriétaires n'a cessé d'augmenter. De 55,9% en 2001, il a crû jusqu'à 58,2% en 2012. Une hausse qui s'explique par le niveau de plus en plus bas des taux d'intérêt des cré-dits immobiliers et la recherche par les ménages d'une protection contre les aléas de la crise et d'un toit pour leur retraite. L'État a bien joué son rôle d'incitateur. Depuis le milieu des années 1980, il prône l'accession à la propriété par le biais de dispositifs fiscalement avantageux.

L'achat n'est plus le placement idéal
Pour Étienne Wasmer, coauteur du rapport du Conseil d'analyse économique, il est nécessaire que ces mesures fiscales cessent. En effet, inciter massivement les ménages à acheter devient, selon lui, très risqué dans la période de crise actuelle. « Il est dangereux de rendre des ménages modestes prisonniers d'un achat immobilier. Si le marché de l'emploi se retourne dans leur secteur, ils seront alors très peu mobiles », pour retrouver un autre emploi dans une autre région. Et, en cas « d'accident de la vie », les ménages endettés seront les premiers touchés, car « ils auront payé cher un bien qui subira une décote en cas de revente très rapide liée, par exemple, à un divorce ou à une perte d'emploi », explique l'économiste. « L'État devrait en fait rester neutre dans ses incitations à l'accession », pour laisser le choix aux ménages d'opter pour la situation idoine entre location et accession, prône Étienne Wasmer. « Il n'est pas sûr que l'État soit plus intelligent que les ménages. »

Si l'on se place du côté du rentier ou de l'investisseur, l'achat immobilier a perdu de sa superbe, car le potentiel de croissance des prix est désormais faible. En février, le courtier immobilier Meilleurtaux.com estimait qu'un ménage achetant aujourd'hui ne dégagerait pas de plus-value sur son logement pendant quinze ans. Le contraste est saisissant avec la période 2000-2010, durant laquelle les prix ont bondi de 117%, permettant à des propriétaires de dégager une plus-value en moins de quatre ans. Si l'on prend l'exemple extrême de Paris, le courtier estime qu'il vaut mieux louer qu'acheter, sauf à rester plus de vingt et un ans dans son logement! L'époque où l'achat de sa résidence principale faisait figure de placement idéal est révolue

 

 

>> Pour aller plus loin:

Consultez nos annonces immobilières particulières

Consultez nos annonces immobilières professionnelles

Pour vos travaux, demandez le devis adapté à vos besoins

Réalisez tous vos diagnostics immobiliers

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 87
à écrit le 15/05/2013 à 16:03
Signaler
Il est possible qu'aujourd'hui la location paraisse plus avantageuse que l'achat... si les conditions économiques ne changent pas. Mais qui peut prédire que dans 5, 10 ou 20 ans les conditions seront les mêmes? Aux Etats Unis, après la bulle immobili...

le 15/05/2013 à 23:20
Signaler
Voyons y a jamais eu de prédiction dans l?économie ! Vous pensez vraiment qu'un trader va acheter des titres en consultant madame SOLEIL ??? Ce sont des projections en prenant en compte plusieurs facteurs économiques, politique, démographique, etc......

à écrit le 14/05/2013 à 9:10
Signaler
Un locataire aura toujours largement plus de chances qu'un propriétaire de devenir sdf un jour, cela reste mathématique. Etre locataire suppose que vous demandiez une politique monétaire pour protéger la valeur de votre argent, donc des taux forts, u...

le 14/05/2013 à 10:00
Signaler
Etre propriétaire d'un bien acheté par le biais d'un prêt, c'est parier qu'on aura toujours un emploi pendant 20 ans et que son bien pourra être vendu rapidement au même prix.

le 14/05/2013 à 14:50
Signaler
et l argent correctement placé ne s évapore pas nécessairement même en cas d inflation. Par ailleurs cet agent économique aurait les allemands de son côté ce qui par les temps qui courent en bon en Europe ... Mais la propagande fonctionne bien elle a...

le 14/05/2013 à 17:28
Signaler
Les livrets réglementés constituent aussi un bon abri, car leurs taux sont en grande partie indexés sur l'inflation constatée. si l'inflation grimpe mais pas les salaires, c'est la solvabilité des locataires qui viendra freiner les augmentations. La ...

le 14/05/2013 à 17:36
Signaler
C'est vrai, si l?épargne se casse la gueule. Je peux vous dire qu'il aura plus de futur propriétaire l'un ne va pas sans l'autre. Où faire l'achat l'or !

à écrit le 14/05/2013 à 8:34
Signaler
Ça fait maintenant 20 ans que j'achète ma résidence principale. Et j'en suis à la 4ème. J'ai voyagé partout en France pour mon travail et à chaque fois j'ai acheté puis vendu au moment du déménagement pour raison professionnelle, sauf lorsque j'ai ...

le 14/05/2013 à 17:00
Signaler
Depuis la création de la bulle immobilière nous avons un autre contexte, il y a 20 ans l'achat été plutôt raisonnable. C'est plus la cas aujourd?hui !

à écrit le 12/05/2013 à 14:32
Signaler
Propriétaire ou locataire? Cela dépend de la situation personnelle et de l'endroit où l'on vit. Un ménage avec 4000? de revenu mensuel ne sera jamais propriétaire à Paris mais peut l'être dans beaucoup de villes de province. J'ai acheté avec ma femme...

le 12/05/2013 à 18:23
Signaler
Disons que chacun voie midi à sa porte et surtout faire le bon calcule, être propriétaire ne veut pas forcément dire toujours gagnant (à l?exemption des multipropriétaires qui ont font leur métier). C?est juste un confort psychologique pour le ménage...

à écrit le 11/05/2013 à 12:09
Signaler
Le mécanisme en place ne produit pas une France de locataires par vocation , mais surtout une France de rentiers de fait : ceux qui ont eu la possibilité d'acheter avant les hausses pour la moitié ou moins du prix actuel, et dont la location constitu...

le 12/05/2013 à 17:31
Signaler
Rente à vie OUI, mais en perpétuelle et forte augmentation ? NON, car elle est réglementé et indexé sur l'inflation à moins d'apporter de gros travaux ! Le principe de la location est le prix par rapport à un achat beaucoup trop couteux et de loin. C...

à écrit le 11/05/2013 à 12:00
Signaler
Quand je vois le prix des projets neuf immo ou dans l'ancien (region lyon/vienne et les alentours) je prends peur... Venant du Var, j'ai arrete de regarder les annonces depuis longtemps et quand je vois mes amis acheter (ou esperer) je me dis que c'e...

le 23/05/2013 à 20:22
Signaler
Comme acheter des tablettes ou tv écran plat fabriqué en chine. Au moins dans l'immobilier on fait travailler des entreprises française.

à écrit le 10/05/2013 à 20:25
Signaler
35 mètres carrés dans le XV à Paris pour 300 000 euros....effectivement on va peut être pas acheter tout de suite....

à écrit le 10/05/2013 à 14:31
Signaler
Votre article omet un point crucial : pas de locataires sans propriétaires. Une France de locataires ? Mais locataires de qui ? Même les bailleurs sociaux ne pensent qu'à faire du chiffre. Le prix des locations est totalement disproportionné, irratio...

à écrit le 10/05/2013 à 1:10
Signaler
On peut comparer notre situation avec celle de quelques autres pays. En Suisse, par exemple, on compte uniquement 35% de propriétaires (cf par exemple Le Temps du 10/02/2012). Et ce n'est pas pour cela qu'ils vivent plus mal. Une autre solution, pr...

à écrit le 07/05/2013 à 10:25
Signaler
le mieux est de construire uniquement des HLM et que tout le monde vive dans la même surface pour un loyer de 100 euros par mois, le tout géré par l'état.

le 07/05/2013 à 12:53
Signaler
belle idée....les charges toujours sur le dos des memes pigeons. bossez plutot au lieu de vivre comme des sangsues,nous savons comment s en debarrasser

le 07/05/2013 à 23:39
Signaler
et introduisons un salaire universel, interdisons les salaires qui le dépasseraient, et introduisons un véhicule universel (genre de trabant version montebourg). Introduisons également une dictature communiste, comme 3% des français en rêvent.

le 08/05/2013 à 14:25
Signaler
à el manic merci pour votre reponse,votre humour est reconfortant.

à écrit le 05/05/2013 à 11:16
Signaler
les bras m'en tombent en vous lisant , la location l'avenir ? , hors faut voir les garanties actuellement qu'on vous demande , les tarifs dans le privé pour un studio minable vieux de 40 ans sans refraicheur et au gaz .. bonjour l'addition , en plus ...

le 05/05/2013 à 13:52
Signaler
La location est pas l'avenir en soit mais bien une nécessité économique. Le pouvoir d'achat des ménages ne correspond plus au moyen réel pour l?acquisition d'un bien, donc la location dans moment de crise telle quelle sont évidente. Les primo accédan...

le 07/05/2013 à 12:06
Signaler
"la location l'avenir ?" Regardons le modèle Allemand. Ca marche pas mal.

le 07/05/2013 à 12:25
Signaler
Le modèle allemand ??? Mais vous retardez : "Les prix de l?immobilier s?envolent dans les grandes villes allemandes" titre de l'étude officielle de la mission diplomatique allemande en France. A lire sur : http://www.allemagne.diplo.de/Vertretung/fra...

le 07/05/2013 à 15:28
Signaler
Mais l'Allemagne n'est pas en retard, au contraire elle a évidement un dynamise industriel fort. Mais l'article énonce des points d'inquiétude afin d'éviter justement une bulle immobilière et les prix du moment à 4200 le m2 avec une forte croissance ...

le 07/05/2013 à 18:52
Signaler
Berlin ou Munich n'atteindront jamais les prix de Paris, car d'une part l'Allemagne est plus décentralisée que la France, et d'autre part, l'attraction internationale de ces villes est moindre, enfin, Berlin est bien plus grand que la Paris : la vill...

le 09/05/2013 à 22:01
Signaler
Mais elle reste décentralisé sur le secteur de l'emploi, c'est cela les effets de la moyenne nationale l'allemande qui reste encore une fois très avantageuse par rapport à la France !

à écrit le 03/05/2013 à 11:18
Signaler
La mobilité pour les salariés est une grosse arnaque et ceux qui l'ont tentée ont compris l'appauvrissement qui en résulte en frais de déménagement et réinstallation parfois pour quelques mois seulement et les déprimes ou autres troubles psy que caus...

le 04/05/2013 à 18:10
Signaler
Vous connaissez peut être pas les régions comme le nord ? Oui la mobilité existe déjà pour les personnes qualifiée comme des ingénieurs c'est relativement courant maintenant cela touche également les classes ouvrières ou encore les fonctionnaires com...

le 07/05/2013 à 14:19
Signaler
Je suis d'accord avec Bof. Même locataire, la mobilité c'est bon pour les célibataires ou les couples avec conjoint au foyer. Et encore, même dans ces cas, ça n'a rien d'évident...

le 10/05/2013 à 15:41
Signaler
un peu plus de mobilité en rasant les frais de mutation (notaires collecteurs pour les impôts et pour leur poche privée) et les tarifs des agences qui veulent leur part du gâteau regardez les montants rapportés au travail fourni ou au coût induit

à écrit le 03/05/2013 à 8:55
Signaler
Etienne déconseille aux ménages d'acheter et aux bailleurs aussi. Il a trouvé la solution pour augmenter le nombre de sans logis. François devrait le nommer ministre!

le 04/05/2013 à 18:22
Signaler
Parce-que son raisonnement juste bon ! Je suis désolé mais encore une fois la comparaison avec Allemagne est crédible. La France spécule en matière immobilier alors que chez le voisin ce n'est pas un marché spéculatif. Il est acheté un prix et revend...

à écrit le 03/05/2013 à 5:55
Signaler
Vous auriez ?qu?e genre d'id? il y a 5 ans on vous aurait pris pour un fou. La v?t?st que la bulle immo a explos?omme dans les ann? 90. ? va faire mal !

le 04/05/2013 à 18:24
Signaler
Mais il y a encore des gens dans le déni !

à écrit le 03/05/2013 à 3:45
Signaler
En fait l'avenir de la France c'est location voire colocation, convoiturage en clio qu'on se partage, emplois précaires et mal payés, villes peuplées d'Africains et de Roms, et dette nationale sans fin à rembourser... ça fait rêver comme programme...

le 04/05/2013 à 18:26
Signaler
C'est cela le capitalisme !

à écrit le 02/05/2013 à 19:50
Signaler
J'achète !

à écrit le 02/05/2013 à 18:45
Signaler
La France des propriétaires est en contradiction avec le but recherché par Bruxelles: Le "nomadisme" des salariés dans l'Europe pour contribuer au brassage des populations et diminuer la sensation d'appartenance de l'individu pour sa région, sa famil...

le 04/05/2013 à 18:29
Signaler
C'est juste incohérent avec la fiscalité de chaque pays.

à écrit le 02/05/2013 à 18:19
Signaler
Avec des prix qui baissent de 10 à 15% par an suivant la région, le calcul est vite fait. Mieux vaut rester locataire. L'immo est une question de cycle. Si vous avez pu monter dans le wagon +10/15% par an il y a 10 ans, c'est top. Maintenant qu'on es...

le 04/05/2013 à 18:51
Signaler
Le raisonnent est pas logique, le japon n'a jamais retrouvé sa hausse après le crash de leur propre bulle immobilière et cela fait presque 30 ans maintenant. Il peut avoir seulement un rééquilibrage sur l'indexation de l'inflation donc 1 à 1.5 % an e...

le 04/05/2013 à 18:55
Signaler
EUUUHHHHHHHHHH je voulais écrire LOGIQUE !

le 10/05/2013 à 14:33
Signaler
@HmHm: sauf si vous savez vos servir de vos mains. Les plateaux à aménager ou les biens avec gros travaux se négocient une bouchée de pain.

à écrit le 02/05/2013 à 18:07
Signaler
Personnellement je trouve ça très drôle de dire que la prolétarisation des individus est une bonne nouvelle. Cette phrase est carrément hallucinante : « Il est dangereux de rendre des ménages modestes prisonniers d'un achat immobilier. Si le marché d...

le 02/05/2013 à 19:59
Signaler
Bravo Maurice pour ce commentaire plein de bon sens !

le 03/05/2013 à 1:13
Signaler
Avoir le plus gros prèt possible ??? Non mais vous allez bien ???

le 03/05/2013 à 9:01
Signaler
La france va manquer de prolos pour voter Hollande, il est urgent d'en former de nouveaux.

à écrit le 02/05/2013 à 18:00
Signaler
Au rythme ou vont les choses on va même en arriver à une France de nomades en mobil home

le 02/05/2013 à 18:09
Signaler
@allooooo: ça existe déjà, on les appelle les Roms :-) mais c'est sûr qu'il y en aura d'autres qui l'auront dans le baba ...au Rom (rhum) bien entendu :-)

le 10/05/2013 à 15:48
Signaler
non Patrickb Maurice a écrit le temps où les travailleurs bougeaient pour dénicher ... un travail

à écrit le 02/05/2013 à 17:20
Signaler
vouloir des locataires suppose d'avoir des proprietaires en face; les assureurs on t deserte depuis longtemps, et pour le reste ca vient aussi; a insulter les gens, surproteger les mauvais payeurs pour lesquels ne pas payer son loyer est devenu un ar...

le 03/05/2013 à 15:27
Signaler
Tout à fait d'accord. Pour qu'il y ait des locataires, il faut qu'il y ait des propriétaires. Compte tenu de la façon dont sont traités les propriétaires par ce gouvernement, nombreux sont ceux qui ne renouvelleront pas les baux et mettront en vente....

le 11/05/2013 à 12:18
Signaler
On ne va pas pleurer sur le sort de propriétaires qui ont fait plusieurs fois la culbute en 10 ou 15 ans en sus des loyers exhorbitants qu'ils ont encaissé pendant la meme période : qu'ils VENDENT et ça fera ENFIN baisser les prix !

le 23/05/2013 à 20:35
Signaler
Ils vont pas vendre. Ont tellement gagné, qu'ils ont de la trésorerie. Suffit de mettre les maisons en résidences secondaires en attendant le prochain gouvernement... Et on recommence, a les pauvres locqueux...toujours a rêver.

à écrit le 02/05/2013 à 17:06
Signaler
vu le nombre de divorce autour de moi ... y 'a de l'immobilier à vendre !

le 02/05/2013 à 18:00
Signaler
@pmxr: et des gonzesses à prendre :-)

le 02/05/2013 à 18:15
Signaler
Non Patrick ... des poules de luxe voir de luxure !

à écrit le 02/05/2013 à 16:51
Signaler
C'est vrai compte tenu de la hausse des taxes foncières,plus values ou moins values possibles,,du coût de l'entretien,des réparations,syndic..etc les questions appartement ou maison, propriétaire ou locataire se posent.

à écrit le 02/05/2013 à 16:48
Signaler
Il n'y a pas de calcul a faire ! Si vous avez les moyens, achetez ! Pour UNE seule raison : ne pas payer de loyer à la retraite. A titre personnel je me fiche de savoir quelle plus value je peux attendre de mon bien, c'est un raisonnement de spéculat...

le 02/05/2013 à 17:11
Signaler
@chich: assez d'accord, l'article confond les gens qui cherchent à se loger quoi qu'il arrive et ceux qui spéculent. Toutefois, je crois personnellement que les prix vont baisser en raison de la démographie et de la situation économique (plus de boom...

le 02/05/2013 à 17:17
Signaler
Votre argumentaire ne tient que si le montant du remboursement du crédit immobilier et des frais supplémentaires liés au statut de propriétaire (taxe foncière, travaux sur les parties communes, ...) est sensiblement égal ou inférieur au loyer payé. S...

le 02/05/2013 à 18:05
Signaler
@@chich: argent économisé ? les gens ne font qu'économiser ces jours-ci :-) revenus générés par un placement à long terme ? c'est la fameuse règle de 72 des "conseillers financiers" canadiens qui veut que si tu as un placement avec un rendement de 12...

le 02/05/2013 à 18:56
Signaler
D'accord avec Chich à condition de rester sélectif en ciblant un bien sans gros défaut. Un bien de qualité reprendra de la valeur sur le long terme et pourra être revendu dans de bonnes conditions en cas de nécessité. Un taux d'intérêt fixe modéré co...

le 02/05/2013 à 22:20
Signaler
Bonjour Chich, je pense votre modèle commence à dater un peu... Vu les prix actuels, un couple moyen peut se payer 30m2 dans Paris et 50m2 en banlieue proche. Est-ce qu'on rêve tous de passer sa retraite dans 30m2 ?

le 02/05/2013 à 23:37
Signaler
"Pour UNE seule raison : ne pas payer de loyer à la retraite." : Le raisonnement absurde par excellence qui nous a mené là où on en est... Entre prendre le risque de vivre pendant 20 ans dans 40 m² ou celui de devoir acheter ailleurs avec un gros app...

le 03/05/2013 à 13:01
Signaler
Arrêtez de répondre à de la propagande d'agent immobilier..

le 04/05/2013 à 19:21
Signaler
" Ne pas payer de loyer à la retraite." est une réplique courante pour ceux qu'ils ne veulent pas avoir mauvaise conscience. Je suis d'avis d'attendre car le jour où vous devrais vendre pour x raison suite à l?Age en exemple. OUI, y a des personnes â...

le 07/05/2013 à 15:46
Signaler
C'est plutôt une bonne nouvelle votre affirmation. Cela veut juste dire que vous êtes réellement connecté à la vraie vie et non plus dans le virtuel. C'est bien de le reconnaitre enfin, Le crédits sur 30 ans sans apport avec les subventions d?état FI...

à écrit le 02/05/2013 à 16:02
Signaler
Pour qu'il y ait des locataires, il faudra bien que "certains" possèdent les bâtiments a louer. Voici donc revenu la grande époque des Fermiers Généraux, version 2.0 :-)

le 02/05/2013 à 18:15
Signaler
Bien vu. Si la richesse réelle n'augmente pas ou pas beaucoup, mais que les revenus du capital continuent d'augmenter, tandis que les revenus du travail stagnent ou baissent, il y a mécaniquement perte de richesse réelle pour ceux qui travaillent, d'...

à écrit le 02/05/2013 à 16:00
Signaler
Par les prix qui courrent, mieux vaut être locataire

le 04/05/2013 à 19:25
Signaler
Votre réponse est logique !

à écrit le 02/05/2013 à 15:49
Signaler
Cette analyse reflète la bêtise de ceux qui ne vivent pas dans l'économie réelle. Etre locataire ne peut être une fin en soit puisqu'arrivé à la retraire les revenus sont divisés par 2 alors que le loyer doit être toujours supporté. Inversement s'end...

le 02/05/2013 à 16:03
Signaler
C'est très clair... Les calculs proposés par ces "analystes" a deux balles sont totalement viciés... malheureusement c'est a dessein, comme tout ce qui cherche a montrer qu'il vaut mieux consommer du jetable...

le 02/05/2013 à 16:27
Signaler
Dans l'économie réelle, les gens peuvent divorcer, perdre leur emploi, devenir veuf, .. Prendre un crédit sur 20 ou 25 ans c'est faire le pari que sa situation économique va rester stable ou s'améliorer pendant cette période. Beaucoup de français n'o...

le 02/05/2013 à 16:59
Signaler
Qu'en est-il lorsque la part des dossiers solvables à la primo-accession passe largement en-dessous de la barre 50%? Qu'en est-il lorsque les revenus du travail disponible (salaire + prélèvement obligatoire) progresse de 28% sur une décennie alors qu...

le 02/05/2013 à 18:28
Signaler
Pour ce qui concerne les barres d immeubles, je confirme. Des apparts anciens f5 f3 f4 a vendre en pagaille a des prix rabais, les biens s amoncellent sur les devantures des agences. Forcement la mariee trop belle c est a proximite des zup ou mal fa...

le 02/05/2013 à 20:27
Signaler
Tout à fait d'accord avec les 2 derniers commentaires. Enfin j'ajouterai une ultime réflexion : les logements ne sont pas éternels (mis à part peut être quelques immeubles du baron Hausmann) et comme n'importe quel bien, ils s'amortissent. Beaucoup...

le 04/05/2013 à 19:44
Signaler
Pour répondre à votre question, dans une épargne en complémentaire du loyer au double ou à 1 tiers pour les plus modeste, sans taxe foncière, sans droit de mutation, sans travaux de rénovation et d'entretien, sans taux d?intérêt. Voilà comment du cas...

le 08/05/2013 à 20:27
Signaler
Epargner à condition que l'Euro ne se casse pas la gu... et que nous ne finissions pas comme Chypre !.

le 09/05/2013 à 21:37
Signaler
Si l'euro se casse les dents, Il y aura un Franc nouveau en substitution de l'euro avec des garanties d'états sur l?épargne. C'est même déjà prévu par les états comme Allemagne et la France mais pour l'Europe du sud, c'est un retour au moyen Age.

le 09/05/2013 à 21:52
Signaler
On ne compare pas la France à Chypre ou encore la Grèce, Espagne, Italie, etc... Vous savez qu'il y a 30 ans seulement leur niveau de vie de ses pays ? Bah à celle du tiers monde. Ils ont eu le ventre plus gros que le ventre. Voilà la réalité !

le 13/05/2013 à 10:25
Signaler
Aujourd'hui, faire construire pourait être une solution. Une construction de qualité en ossature bois est aux alentours de 1400 ? par mois (je ne parle pas des maisons jetables à 1000 ? par mois : cf l'expérience des maisons Borloo). Le problème, c'...

le 13/05/2013 à 19:18
Signaler
C'est vrai, mais Il n'y a pas de pénurie dans la majorité parti des communes du pays, y a même des maires qui bloquent volontairement le foncier afin d'apporter une pseudo pénurie pour garder sa clientèle de propriétaire électeurs. L'état voudrait mê...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.