Les nouveaux bureaux de la BPI coûtent-ils trop chers ? Oui

 |   |  865  mots
6-8 boulevard Haussmann, Paris / Google Map - Street View
6-8 boulevard Haussmann, Paris / Google Map - Street View
La Banque publique d'investissement (BPI) a décidé d'installer une partie de ses effectifs dans un luxueux immeuble Haussmannien, dont le coût est jugé très élevé par certains. La banque assure pourtant ne pas dépasser le plafond de loyer instauré dans la loi pour les administrations de l'Etat implantées à Paris. Mais de toute évidence, elle aurait pu trouver plus petit et moins cher. C'est en tout cas une faute ...de goût.

À l'entrée, entre deux solides colonnes en marbre lisse, on peut distinguer une cour intérieure verdoyante qui laisse présager un agencement de bureaux des plus cossus. C'est dans cet immeuble emblématique parisien, situé au 6-8 boulevard Haussmann, que la Banque publique d'investissement (BPI) a décidé d'implanter une partie de ses effectifs sur une surface de 10.500 m². Les équipes strictement parisiennes d'OSEO, ainsi que des équipes du FSI et de CDC Entreprises, soit 350 salariés, vont ainsi être regroupées sous l'égide de la BPI dès septembre dans le neuvième arrondissement parisien.
L'intérêt pour l'institution, dont le siège social est établi à Maisons-Alfort, est de pouvoir rester à proximité des "clients, entrepreneurs et surtout investisseurs" avec qui elle traite, explique-t-elle dans un communiqué. Oui mais voilà : s'installer dans cet édifice qui, selon les dires d'un expert du secteur de l'immobilier, fait partie des "10 plus beaux immeubles de Paris", a un coût. Or, les administrations de l'État implantées sur le sol parisien ne peuvent pas dépasser un certain niveau de loyer, en l'occurrence 400 euros par m² et par mois hors taxes et hors charges (HT HC).

Un loyer facial élevé

Mais les porte-paroles de la BPI l'assurent, le loyer qui a été négocié est de 369 euros par m² et par an. Le Canard Enchaîné annonçait pourtant cette semaine un loyer annuel de 630 euros le m², ce qui a été confirmé par la BPI. Sauf que ce montant représente le loyer facial et non le loyer économique effectivement payé sur la durée du bail par le locataire.
En effet, un porte parole de la BPI indique que l'institution publique a réussi à obtenir de son bailleur, si les effectifs emménagent en septembre, une franchise de deux ans de loyer, ce qui veut dire que la BPI sera dispensée de payer les deux premières années.
Le bail signé est de 6 ans sous conditions, cependant la BPI a budgété les économies réalisées sur 5 ans. En outre, le propriétaire s'est engagé à prendre en charge un certain montant de travaux d'aménagement.
Voilà pourquoi de 630 euros de loyer facial, le loyer économique passe à 369 euros par mois et par an. Si la BPI dit vrai, elle aurait donc particulièrement bien négocié son loyer avec son bailleur ; car les franchises de loyer sont en général accordées par les propriétaires en contrepartie d'un engagement du locataire sur un bail de 9 ans ou plus. Une technique courante.
Reste que le marché est très favorable aux entreprises locataires. Toutes cherchent en effet à réduire le coût de leur immobilier, qui est désormais leur deuxième poste de dépenses après les salaires.

Rien n'empêchait la BPI de s'implanter sur un site moins cher

Certes, la négociation conduite par la direction de la BPI semble lui permettre d'être dans les clous de la loi. Mais ceci ne signifie pas qu'elle n'aurait pas pu trouver moins cher. La vice-présidente de la BPI, Ségolène Royal, ne s'est d'ailleurs pas gênée pour le faire savoir via Twitter. Elle y dit avoir "clairement demandé lors de l'avant dernier Conseil d'administration que toutes les équipes soient regroupées à Maisons-Alfort".  Sans aller si loin, "en restant dans Paris intramuros, à deux ou trois kilomètres à vol d'oiseau du boulevard Haussmann, il y a des immeubles de qualité qui sont beaucoup moins chers, sans parler des immeubles de l'autre côté du périphérique qui sont proches du métro", s'étonne un expert du secteur de l'immobilier.
L'immeuble choisi par la BPI appartient en fait à "un des segments les plus haut de gamme du marché, le quartier central des affaires (QCA), où le loyer moyen en valeur faciale d'un immeuble de bureaux est de 522 euros HT HC par m² par an", explique-t-il.  Mais à la décharge de la BPI, il n'y a "pas énormément de solutions pour trouver 10.000 m² de bureaux dans Paris", ajoute-t-il.

24 mètres carrés par personne

Mais la nouvelle banque publique était-elle vraiment obligée de viser de tels espaces ? La surface brute utile de ses bureaux est en réalité de 8.400 m², pour 350 collaborateurs, soit un ratio de 24 m² par personne, indique la BPI dans un communiqué.
Seulement "beaucoup d'entreprises font mieux que cela en matière d'occupation", indique l'expert en immobilier de bureaux interrogé par La Tribune. "Au regard du coût important des loyers, l'optimisation des espaces est un sérieux levier d'économies. Les entreprises cherchent aujourd'hui des espaces à 12 m² par personne plutôt que 20 m², sans pour autant aller jusqu'à "l'open space" plein à craquer", ajoute-t-il.

7,5 millions d'euros d'économies sur 5 ans

Au final, la BPI estime tout de même qu'elle réalisera 7,5 millions d'euros d'économies sur les 5 ans à venir "par rapport au coût prévisionnel des trois implantations antérieures de 29 millions d'euros".
Des charges importantes liées aux services disponibles dans l'immeuble Haussmanien, qui regroupe au total entre 25 et 30 000 m² de bureaux, viendront également s'ajouter à ce coût. Le Canard Enchaîné les chiffre à 800 000 euros par an.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/06/2013 à 9:44 :
On dépense pour une installation de luxe d'abord, puis se plaint de ne plus avoir de fonds à prêter, et ce à l'époque d'internet.
a écrit le 20/06/2013 à 1:02 :
Lire le livre interdit sur :
http://www.amazon.fr/Têtes-à-flaques-ebook/dp/B00A5ZVJIC/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1364388957&sr=8-1
ou sur :
http://www.thebookedition.com/thiellee--patrick-tetes-a-flaques-p-98534.html
a écrit le 19/06/2013 à 11:35 :
encore un machin qui va coûter cher au contribuable pour loger une compagnie de fonctionnaires aux privilèges toujours plus.
6.6 millions de loyer + 350 personnes à 100000? par an, ça nous donne 35 à ajouter aux 6.6 cela fait un total de 41.6 millions, et ou les trouver, avec des impôts nouveaux!!!!!!!!!!
a écrit le 15/06/2013 à 10:34 :
Monsieur le Président, vous qui êtes proche du peuple et qui prônait la mixité sociale, pourquoi ne pas installer la BPI en Seine St Denis?
a écrit le 12/06/2013 à 11:16 :
Et quel est le salaire et les retraites de ces quatari ou saoudiens! Toujourrs lka folie des grandeurs du para-public! Pourquoi se priver quand la concurrence n'existe pas!
a écrit le 07/06/2013 à 17:16 :
Mais que fait le gouvernement??
On voit bien qu'il a du mal à trouver des économies sur les dépenses existantes, alors comme tout bon gestionnaire, on se dit qu'au moins, nos soit disant "élites", vont savoir être raisonnables dans leur dépenses nouvelles!
Et bien non, raté! C'est totalement éc?urants ces gens qui se permettent de dépenser l'argent du contribuable sans compter, en s'attribuant des bureaux de luxes avec en plus des surfaces totalement exessives, 24 m² par personne, ça sert à quoi? Juste à se faire plaisir avec notre argent...totalement éc?urant!
Surtout que la BPI n'en est pas à son coup d'essai, j'aimerais que le Canard fasse, par exemple une enquête, sur les dépenses tout aussi démesurées faites par la BPIpour célébrer la nouvelle Année.
Mais qui les contrôle c'est gens la, qui se permettent autant de dérapages, ils devraient montrer l'exemple, être un modèle de gestion...on en est très loin!

Monsieur Cazeneuve réagissez s'il vous plaît, vous qui nous avez fait une leçon de savoir faire de maîtrise des dépenses publiques face Mr Fillon, hier soir.
a écrit le 07/06/2013 à 15:44 :
Encore et encore...

Et oui une fois de plus le secteur pubilc montre son incompétence en matière de gestion et on comprend mieux que ce gouvernement ne sache pas ce que sont des économies qu'il n'envisage à aucun moment.
24m2 par personne, je pense qu'ils ont du s'engager dans un challenge avec JP HUCHON et les locaux de la Région Ile de France.

Franchement plutôt que de systématiquement augmenter ses recettes, donc nos impôts, l'Etat a une vraie source d'économies, effectifs, locaux, structures pléthoriques, millefeuille administratif, etc...beaucoup de pistes évoquées par Agnès VERDIER-MOLINIE dans son excellent livre qui devrait être le livre de chevet de Mme LEBRANCHU - Mais au fait que fait-elle????

Pour revenir à la BPI et au gouvernement qui devait en remontrer aux Banques, un petit conseil. Regardez et rencontrez les dirigeants de la Banque de l'autre côté de la rue, ils vous expliqueront comment ils ont associés développement et sérieux budgétaires pour devenir la première banque de la zone Euros.
a écrit le 07/06/2013 à 14:42 :
Notre "elite" pousse régulièrement le bouchon des exces et des privilèges un peu plus loin , l'opinion publique s'en émeut alors elle fait semblant d'entendre et esquisse un leger mouvement de repli mais dans les faits reste sur ses acquis.ET dans le même temps vous explique que les tarifs edf doivent augmenter de 17% !!! Je pense qu'il faudrait qu'elle réalise que les arbres ne montent pas jusqu'au ciel et qu'un jour elle finira comme les aristo d'ancien régime !!!
a écrit le 07/06/2013 à 13:57 :
Ce que le porte parole de la BPI semble oublier dans son calcul fumeux ce sont les projections après 6 ans. 2 options: ou bien la BPI reste dans ces locaux et le loyer économique sera bel et bien le loyer facial c'est à dire 630 euros, en violation flagrante de ce qui leur est imposé ou bien la BPI devra à nouveau déménager et payer les frais de remise en état des plateaux et de déménagement. (parlez-en à Atos Euronext qui a quitté cet immeuble il y a quelques années et a du s'acquitter d'une somme astronomique de remise en état). Il s'agit donc bel et bien d'un merveilleux foutage de gueule auquel on donne un semblant de justification économique.


a écrit le 07/06/2013 à 13:44 :
Angoissant comme discours... Quand j achete en soldes je gagne......non tu depenses moins certes mais tu depenses.... et les 350 collaborateurs vivent à proximite ou...en banlieu...L ego du president et de ses sbires aurait trop souffert d une autre adresse et tout cela pour aider des entreprises en difficulte et leur expliquer comment faire des eco....entre la banque et l etat on vit comme en RRBF (repuplique royaute bananiere de France)
a écrit le 07/06/2013 à 13:16 :
Hé oui, les aristos de gauche que l'on appelle communément "gauche caviar" ne peuvent pas s'empêcher de dépenser l'argent qui ne leur appartient pas, mais que le bon peuple se rassure, ils continueront à faire la morale à la planète entière avec l'hypocrisie et le cynisme qu'on leur connaît...! Vous avez dit dérive...? Non, juste une vieille habitude ...!
a écrit le 07/06/2013 à 11:53 :
La BPI aurait pu emmenage a Aulnay ? Moins cher et grands locaux tres vite disponibles ... Mais on ne va pas mettre des fonctionnaires où des prolos ont travaille ...
a écrit le 07/06/2013 à 11:27 :
La monarchie de la fonction publique qui ruine notre pays. ainsi va la république bananière des petits camarades et le déclin de notre pays...
a écrit le 07/06/2013 à 10:53 :
Indécrottables nos hauts fonctionnaires !
a écrit le 07/06/2013 à 10:39 :
L argent c est fait pour etre depense pas pour investir dans des canards boiteux
a écrit le 07/06/2013 à 9:56 :
"L'intérêt pour l'institution, (...) est de pouvoir rester à proximité des "clients, entrepreneurs et surtout investisseurs" avec qui elle traite" : apparemment la future clientèle de cette banque est superbemement ciblée.... pas pour l'entrepreneur de banlieue. Ce sont les employés de Tracfin envoyés dans le 93 qui doivent faire une drôle de tête... mdr
a écrit le 07/06/2013 à 9:44 :
Gaymard éphémère ministre des finances a été poussé à la demission pour avoir loué un appart à 15.000 ?/mois mais personne n'en a tiré de leçon .Rien n'est jamais trop beau, mais quel pitoyable symbole en cette période de crise qui même en rêve n'atteint pas notre "élite"
a écrit le 07/06/2013 à 9:38 :
Cela me rappelle la bird la banque de developpement créée pour les pays de l'est aprés la chute du rideau de fer.Jacques Attali en a été nommé président et il a dépensé plus de capitaux pour amenager le siège social à Londre en véritable palais qu'en financement de l'économie des pays de l'est !!! Le problème de nos dirigeants c'est qu'ils se prennent tous pour le roi soleil et que rien n'st assez digne pour leur personne .
Des bureaux vous avez des milliers de m2 vide en banlieue .....je pense ici à ceux de meudon laforet que psa va libérer !!!! trop popu certainement ? mais avec des parking gratuit !!
a écrit le 07/06/2013 à 9:34 :
Que n'aurait on dit si le président avait été Sarkozy.Je n'ai qu'un mot à dire honteux de telles dépenses payées avec nos impots alors que le pays s'écroule.
a écrit le 07/06/2013 à 9:32 :
Hé oui ! C'est ça la gauche caviar !
Réponse de le 07/06/2013 à 11:18 :
tout a fait jackgauche caviars et ses courtisansça rapelle LOUIS l16 ..et MARIE ANTOINETTE ..cette gadgie vas prendre fin et rapidement le petit peuple ne supporte plus
a écrit le 07/06/2013 à 9:31 :
Le PS Ne sait pas gérer ce n est pas une nouvelle
Ce qui est grave c'est qu'il engraisse ces copains avec les impôts des Français
a écrit le 07/06/2013 à 9:25 :
et pourquoi la BPI doit elle obligatoirement etre a paris ??
Je suppose que nos haut fonctinnaire imagine qu ele reste de la france vit dans des caverne et de vetis de peaux de betes
a écrit le 07/06/2013 à 9:02 :
La France surendettée continue par ses politiques mégalo à marcher sur la tête. Plus dure sera la chute finale, qui malheureusement touchera plus les gens du peuple que les inconscients et incompétents qui nous gouvernent. Honte à toute cette oligarchie bureaucratique et politique.
a écrit le 07/06/2013 à 8:30 :
Mégalomanie et privilèges,qui peut encore être étonné?
a écrit le 07/06/2013 à 8:03 :
La BPI est geree par des fonctionnaires et commence déjà a gaspille de l?argent, rien d?anormal pour un pays comme la France. Par contre quand je vois les Chambres de Commerce opulentes dans leurs palais departementaux qui sont pourtant gerees par des chefs d?entreprises elus, alors la on voit la belle hypocrisie francaise. Des cocktails chaque semaine, des dejeuners de « travail », des caves a vin bien fournies, des arrangements entre « amis » ? Parait exemple du prive qui se fourvoit dans le gaspillage d?argent publique. A savoir que seulement 10% des chefs d?entreprises ont vote lors des dernieres elections des elus des Chambres de Commerce ? C?est dire la legitimite de cette pseudo institution parasitaire qui ne fait que promouvoir le copinage local ....
Réponse de le 07/06/2013 à 8:26 :
La France est rempli de petits barons qui dépensent par cupidité ou désir de reconnaissance. La révolution française voulait abolir les privilèges mais le résultat est pire.
Réponse de le 07/06/2013 à 8:36 :
Vous avez raison encore une idée a Flamby, c'est un spécialiste de la dépense d'argent qu'il a prélevé au peuple par les taxes et l'impôt. Et dire qu'on en a encore pour quatre ans mais là la France sera ruinée.
a écrit le 07/06/2013 à 6:59 :
Une banque d'investissement qui investit ...de nouveaux locaux. :))
a écrit le 07/06/2013 à 3:12 :
Et oui encore un "machin" étatique destiné à entretenir des hauts fonctionnaires grassement payés avec l'argent des contribuables à vie, avec toute une ribambelle de privilèges éhontés, une fois de plus. Ah il est beau le changement !!!
a écrit le 07/06/2013 à 3:00 :
Meme a 369 euros, a 24 m2 par personne ca fait quasiment du 9000 euros juste de logement par personne!!
Pourquoi 24 m2? Ils ont des salles de billard, un cinema a l'interieur des locaux?? Ou une grande piece par personne avec un enorme bureau? Heho reveillez vous en periode de crise ca se fait plus, dans le privé on a des open space a 5m2 par personne...
Et une raison de plus pour quitter la France...le probleme majeur de la France ce sont bien ses politiciens...
a écrit le 07/06/2013 à 0:21 :
Et la décentralisation alors, pourquoi pas a Dunkerque, Lille ou Roubaix.... Pauvre France malade à jamais de son Énarchie...
a écrit le 06/06/2013 à 23:40 :
Il vont "bouffer" en frais généraux la moitié des fonds disponibles, comme dab!!!!!!
a écrit le 06/06/2013 à 23:37 :
les énarques veulent etre sur les boulzvards prestigieux mais les employés aussi, on l a vu avec le demenagement du ministere de la justice aux portes de paris qui a rencontré de grandes resistances.le centralisme parisien est profondement ancré dans les mentalités francaises
a écrit le 06/06/2013 à 22:42 :
Ce qu'il y a de plus amusant dans tout ça, c'est qu'ils arrivent en même temps a être actionnaires de sociétés dont les salaires ont été gelés...
a écrit le 06/06/2013 à 21:40 :
ah elle est belle la France !!!!!! Ne devraient t il pas montrer l'exemple ? Mais bon que ce soit la droite ou la gauche à partir du moment où il faut toucher au privilèges le téléphone sonne dans le vide et plus personne n'est là..... Ah si pour augmenter à tour de bras les impôts là il y a toujours quelqu'un c'est vrai autant pour moi
a écrit le 06/06/2013 à 20:41 :
Une banque, c'est (c'était ?) prestigieux, donc dans des locaux haut de gamme.
Ça va en faire des frais de fonctionnement tout ça ! Le fric coule à flot ??
a écrit le 06/06/2013 à 20:26 :
Il faut au moins ça pour caser madame l'ex de président normal !!
Réponse de le 07/06/2013 à 10:43 :
Peut-être avez-vous mal lu l'article : "La vice-présidente de la BPI, Ségolène Royal, ne s'est d'ailleurs pas gênée pour le faire savoir via Twitter. Elle y dit avoir "clairement demandé lors de l'avant dernier Conseil d'administration que toutes les équipes soient regroupées à Maisons-Alfort"."
a écrit le 06/06/2013 à 20:08 :
Nos politiques de droite comme de gauche et cette clique d'énarques ne changeront jamais...ils se fichent de nous. Mais que fait donc notre président "normal" ?
a écrit le 06/06/2013 à 19:48 :
faut-il rappeler que les socialos ne se torchent pas avec nawak. Eux soutiennent les povvvvs mais faut pas pousser, ils désirent le luxe.
a écrit le 06/06/2013 à 19:47 :
c'est qui le proprio?

si c'est l'état c'est un bon plan
si c'est un encarté PS ou famille c'est différent
a écrit le 06/06/2013 à 19:17 :
Je trouve scandaleux d'installer les locaux de la BPI en plein c?ur de Paris. Clairement ils auraient du aller s'installer à Saint Denis, comme Orange par exemple, qui a imposé cela à ces employés pour quelques deniers économisés, ou la BNP qui a fait bouger ses consultants du bld des italiens vers le bld McDonald quasiment inaccessible (et malfamé). L'état français se croit il au dessus des considérations du privé ? Vu nos finances, je ne pense pas qu'on puisse se le permettre :x
a écrit le 06/06/2013 à 19:13 :
Jaloux les gueux ? De belles terrasses, de beaux restos, de bons salaires, la vie est belle dans ce royaume où les fonctionnaires sont rois. Ave Hollande !
Réponse de le 25/07/2016 à 2:00 :
Compte tenu ses mensonges avérés, il est urgent que cazeneuve démissionne. Helas, il n a pas et n'aura pas la dignité de le faire.
a écrit le 06/06/2013 à 19:13 :
Oui Guillaume, chez les socialos il y a toujours du fric pour leurs "bon plaisirs" Idem dans
la fonction publique, afin que les "princes" ont toujours raison des dépenses, ils prennent
les autres pour des cons. Comme j'ai pu dire, on demande toujours des sacrifices au lampices
afin que les princes puissent "humer" leurs épices ?
a écrit le 06/06/2013 à 19:10 :
Bon les bureaux, c'est fait. Il reste à les équiper en mobilier et en matériel informatique. J'ai de bonnes adresses dans le 13 eme pour l?informatique et il y a un super dépôt de meubles discount à Saint Ouen.
Quand on démarre une activité, il vaux mieux être prudent.
a écrit le 06/06/2013 à 18:57 :
Ils ne changeront jamais ces socialistes toujours aussi dépensierss.Incorrigibles
a écrit le 06/06/2013 à 18:55 :
Ce n'est pas grave puisque c'est le contribuable qui paye. Qui en veut de mes petits fours et de mon champagne ?
a écrit le 06/06/2013 à 18:51 :
Pour information, les locaux sont actuellement occupés par ma société Thomson-Reuters. Et bien je peu vous dire que même ma boite n'a plus les moyens de se payer le luxe d'un tel batiment. Et d'autres boites ("Capital Fund Management" qui est pourtant un hedge fund) ont préféré partir devant un tel loyer. Pour information dans l'immeuble il y a un super grand patio avec des palmiers de 15 metres de haut. Et aussi 2 superbes terrasses sur les toits!
Je peux vous dire que le loyer n'est surement pas de 369?/m2 sinon on serait resté ici!!
Réponse de le 07/06/2013 à 16:48 :
Merci pour ces précisions on en doutait PAS Flamby et cette gauche BOBO dépensent avec aisance l'argent des français. Honte à eux.
a écrit le 06/06/2013 à 18:49 :
et Segolene , elle en dit quoi de ces dépenses , elle qui pourchassait les gabegies !
a écrit le 06/06/2013 à 18:43 :
Ils devraient demander des tuyaux pour la déco en marbre précieux a Attali(ancien directeur de la BERD).
a écrit le 06/06/2013 à 18:39 :
putain ils ont recrée le crédit lyonnais!sont forts ces socialistes ,sont forts.
a écrit le 06/06/2013 à 18:37 :
il est sur que lorsque l'on vit dans le luxe c'est de se serrer la ceinture ,comme le font des millions de français chacun jour ,avec l'argent des autres on en fait des choses ,2014 pas d'euros ! n'oublie pas!
a écrit le 06/06/2013 à 18:36 :
La Tribune, il faudrait relire avant de publier.
On s'y perd :
"... en l'occurrence 400 euros par m² et par mois ..."
"... est de 369 euros par m² et par an ..."
"... passe à 369 euros par mois et par an ..."
".. est de 522 euros HT HC par m² par an ..."

et puis :
"... Sans aller s'y loin, ..."

Un peur de rigueur SVP !!!


Réponse de le 07/06/2013 à 11:05 :
Oui, et se relire aussi pour corriger les fautes d'orthographe : on n'écrit pas "coûtent-ils trop chers" , mais "coûtent-ils trop cher". De même, "un agencement de bureaux des plus cossu", et non "des plus cossus".
a écrit le 06/06/2013 à 18:31 :
Elle est où la crise ? Pas chez nous ! Ni dans les Chambres de Commerce et autres institutions gavées aux petits fours et cocktails dinatoires.
a écrit le 06/06/2013 à 18:27 :
il y a un certains nombres de communes autour de Paris ou en Province ou les loyers sont bien plus bas et ou le personnel aurait trouvé à s'installer à bas cout!
Mais rappelons nous le cout du local de campagne présidentiel de m. Hollande forcément payé par un budget de la nation financé lui même par nos impôts...bref il n'y a que le peuple qui est choqué pas eux!
a écrit le 06/06/2013 à 18:27 :
C'est pas grave, comme l?état est en déficit, c'est a crédit.
Il suffira de ne pas rembourser la dette et cela n'aura rien couté.
Il existe la nouvelle économie, maintenant voila la nouvelle "gestion".
a écrit le 06/06/2013 à 18:18 :
Au diable l'avarice!!!! la fête continue.
a écrit le 06/06/2013 à 18:16 :
Mme segolene hollande ne vas quand meme habiter dans un boui boui , c'est une bourgoeise quand même , francois ne l'a pas mis la pour travailler dans une caravane
a écrit le 06/06/2013 à 18:01 :
Les gens qui nous gouvernent sont déconnectés de la réalité! Pour eux il est normal d'aller dans un des quartiers les plus chers de Paris. LA BPI fait comme la CROIX-ROUGE qui envoie des jeunes dans les rues pour demander des dons alors qu'elle a installé son siège à la place de l'ancien Hôpital Broussais à paris 14è dans une zone a 8000/9000 euros le m2 ... quand on prétend s'occuper des entreprises en difficultés (BPI) ou des gens qui souffrent (CROIX-ROUGE) on pourrait juste aller mettre son siège dans un coin comme Ivry (ya le métro c'est pas la zone!) ou les loyers-pro sont 2 à 3 fois moins chers que les lieux précédemment cités. Des exemples comme ceux-là il y en a hélàs tant .....
a écrit le 06/06/2013 à 17:59 :
comme d'hab ... gaspillage de nos politiques !
a écrit le 06/06/2013 à 17:56 :
Ils ont vraiment la tête sur les épaules... Pour le moment !
a écrit le 06/06/2013 à 17:53 :
quelle gauche caviar ils ne sont socialistes qu'avec l'argent des autres un autre exemple il
revendique la transparence et la semaine derniére ils ont refusé de lever l'immunité parlementaire du sénateur maire de tours !!!!!!!!!!!!
Réponse de le 23/07/2016 à 13:34 :
Après avoir mené des réformes d'austérité infructueuses avec des règles de plus en plus strictes en contrepartie de leur contribution financière (Thaïlande,Brésil...) le FMI commence à comprendre qu'une politique de relance contribuerait peut-être mieux à la relance économique.
Enfin !
a écrit le 06/06/2013 à 17:46 :
L'énarchie coupée de la réalité montre encore sa toute puissance. Les décideurs de ce scandale ne se cachent même plus sachant que la révélation de cette affaire sera médiatisée. Pauvre France !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :