Les riches aiment beaucoup l'immobilier... surtout français

 |  | 425 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Pour les acquéreurs fortunés, l'immobilier français est toujours aussi attrayant, selon une étude du site lux-résidence.com et de Coldwell Banker.

Aux yeux des acquéreurs fortunés, l'immobilier français reste attrayant. Ce, en dépit d'une possible future baisse des prix et des incertitudes concernant le cadre fiscal, indique une étude du site lux-résidence.com et de Coldwell Banker, publiée mardi. "Dans une conjoncture qui se dégrade, la France garde son aura et son attractivité pour l'immobilier de prestige", estime Laurent Demeure, président pour la France et Monaco du réseau immobilier américain Coldwell Banker, spécialisé dans le luxe.

54% des personnes interrogées estiment qu'il est temps d'acheter en France

Au sein du panel interrogé de 100 personnes de toutes nationalités en recherche active d'un bien d'une valeur supérieure à 750.000 euros, 54% estiment ainsi "que le moment est opportun pour l'acquisition d'un bien", alors même qu'ils sont 75% à penser que le contexte économique en France va se dégrader au cours des prochains mois.
Il faut dire que "le choix est actuellement beaucoup plus important qu'au cours des dernières années", ce qui constitue un "stimulus" à l'acquisition, explique Laurent Demeure. "L'immobilier français reste une valeur refuge, pour les résidents comme pour les non résidents", ajoute-t-il.
L'étude, réalisée du 4 au 13 juin, montre aussi que 75% des personnes interrogées anticipent une baisse des prix, et même une baisse significative de 7% à 10% pour 29% d'entre eux.
Mais, pour cette catégorie d'acheteurs, le prix n'arrive qu'en 6e position des critères déterminants, loin derrière la localisation, la qualité du bâti et de l'architecture, et le "coup de coeur", souligne Séverine Amate, responsable communication de lux-residence.com.

Des ménages quasiment tous déjà propriétaires

Première étude spécifique sur l'immobilier de prestige, l'enquête dresse également le profil type de l'acquéreur sur ce segment de marché: un homme (décisionnaire dans 65% des cas), âgé de plus de 50 ans (à 73%), déjà propriétaire (à 87%). Ils sont même 43% à posséder déjà entre deux et cinq biens, et 17% à détenir plus de cinq biens.
Les primo-accédants sont quasiment absents (11%) contre 48% sur le marché immobilier classique.
De même, ils ne sont que 54% à être à la recherche de leur résidence principale contre 86% pour les candidats à l'acquisition d'un bien classique.
Ils résident pour 24% en région parisienne, pour 23% à l'étranger, et pour 14% sur la côte méditerranéenne, ajoute l'étude.


>> Pour aller plus loin :

- Retrouvez toutes nos annonces immobilières

- Découvrez le prix au mètre carré partout en France

- Pensez aux SPCI

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/07/2013 à 17:37 :
Beaucoup de soucis pour ces riches investisseurs de détenir trop de liquidités dont la valeur peut brutalement être rognée crise oblige.
a écrit le 27/06/2013 à 1:05 :

650 pages de lectures insolites pendant vos vacances.
Refaire le monde serait si facile cet été.
Les solutions dans "Têtes à Flaques", en ligne sur :
http://www.amazon.fr/Têtes-à-flaques-ebook/dp/B00A5ZVJIC/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1364388957&sr=8-1
ou sur :
http://www.thebookedition.com/tetes-a-flaques-thiellee-patrick-p-96895.html
a écrit le 26/06/2013 à 14:51 :
Une étude à moitié pipo (panel de 100 personnes, des indicateurs peu précis) menée par un site dont les intérêts sont de mettre en avant que l'immobilier de luxe c'est bien, c'est refuge et qu'il faut vite acheter (mais pas trop négocier le prix, svp).
D'un journal sérieux, on demanderait à minima une analyse critique. Ce genre d'article brut est désolant. Messieurs les journalistes, faites votre boulot svp!
a écrit le 26/06/2013 à 11:20 :
l'isf Français, le peu de rentabilité, et la fiscalité confiscatoire de ce pays n'effraient nullement les investisseurs résidents Français.... que demander de plus ? cela devraient satisfaire tout le monde et en premier lieux les socialos communistes français.
a écrit le 26/06/2013 à 8:23 :
vous avez raison, les immeubles oui mais pas les usines...
a écrit le 26/06/2013 à 8:21 :
Un site d'immobilier de luxe paye une etude qui conclut que l'immobilier de luxe en France, c'est bien......une autre conclusion aurait été choquante....
Réponse de le 26/06/2013 à 9:54 :
c est vrai qu il faut etre courageux pour vendre un sondage qui dit exactement le contraire de ce que le client veut entendre....
a écrit le 26/06/2013 à 6:48 :
Article pertinent sans doute mais qui ne doit pas induire en erreur. Cet article traite d'un micro marché, celui des résidences de prestige, biens joignant la qualité, la taille, l'emplacement. On parle de quelques lieux emblématiques tels l' île Saint Louis ou le Champ de Mars à Paris, le Cap d'Antibes, le Palm Beach à Cannes. Effectivement les ventes de certains ont fait légèrement baisser un marché qui sauf grave événements en France gardera sa valeur à long terme et ne se compare qu'à des marchés comme Chelsea ou Mayfair à Londres, le Panthéon à Rome ou Central Park à Manhattan.. Quand on a les sous pour acheter dans ces lieux, on peut affronter les errements fiscaux actuels, surtout que rien n'empêche de structurer l'acquisition pour éviter l'ISF quand on est non résident, sans parler de ceux qui bénéficie d'une convention fiscale favorable (Emirats ...). Tout ceci étant dit, soyons clairs, 99,9% du marché français de Villeurbanne au Havre et de Thionville à Tarbes en passant par Garges les Gonesses et la Porte de Clignancourt n'est absolument pas concerné...
Réponse de le 26/06/2013 à 8:43 :
@Vx Fisca..: reste quand même Lourdes pour ceux qui croient au miracle :-)
Réponse de le 26/06/2013 à 11:50 :
Excellente suggestion, mais attendez la décrue du gave pour les visites.
a écrit le 25/06/2013 à 22:16 :
c'est quoi ce gros mensonge ? en additionnant les deux on obtient le résultat suivant: 60 % des français possèderaient 2 biens au moins. Seuls 48 % paient l'impôt sur le revenu .Il reste 12 % de français qui possèderaient au moins 2 biens et qui ne paient pas l'IRPP . trop d'avantages sociaux devient une évidence.
a écrit le 25/06/2013 à 19:44 :
un sondage avec 100 personnes a l'international, c'est un peu limite, non ( remarquez, les methodes non parametriques permettent de dire des choses a partir de 10...)
Réponse de le 25/06/2013 à 21:21 :
@churchill: et encore faudrait-il savoir qui sont ces riches, parce que si c'est ceux qui sont exonétés de taxes et d'impôts, je pense que pour eux la vie est en effet très belle :-)
a écrit le 25/06/2013 à 18:45 :
Mais qu'on taxe l'immobilier !!!
Une taxe annuelle de 3% sur la valeur immobilière. Ceux qui paient leurs impots sur le revenue en France pourront déduire de leur impôt le montant de cette taxe*
=> seuls les entités qui ne déclarent pas beaucoup de revenu en France paieront les autres ne seront pas impactés

*ainsi qu'un montant fixe (~30k?) uniquement pour ceux qui déclarent leur revenue en france afin de limiter l'impact pour nos chers pêcheurs de l'ile de Ré qui possèdent des biens immobiliers chers mais qui ont peu de revenue
Réponse de le 25/06/2013 à 19:47 :
les ''sales riches'' ( comme on dit en france!!!) de l'ile de re peuvent vendre une parcelle de leur bien pour payer leur impot... c'est par contre pas possible pour celui qui a un 100 m2 a paris ( ni pour celui qui a une entreprise qui exploite des syndicalistes misereux qui votent extreme gauche car leurs 3999 euros nets sont insuffisants pour leurs 2.5 heures de travail par jour dans des entreprises du sud de la france)
Réponse de le 26/06/2013 à 6:33 :
Cher Michel, vous venez d'inventer ce qui existe déjà; la taxe foncière, vous connaissez ? l'ISF, vous connaissez ? L?impôt sur le revenu fictif (x fois la valeur locative) des biens possédés en France quand on ne vit pas en France et qu'on n'y a pas de revenu, vous connaissez ? Nos chers législateurs de droite et de gauche ne vous ont pas attendu, notez également que seule la taxe foncière est déductible du revenu foncier...
Réponse de le 26/06/2013 à 11:25 :
la France est le seul pays au monde loin devant la Scandinavie, ou la résidence principale peut être taxée trois fois par an : TAXE FONCIERE, TAXE DHABITATION, SURTAXE ISF
Réponse de le 26/07/2013 à 20:13 :
...mais exonération totale de plus-value et prélèvements sociaux en cas de revente et ce quelque soit le montant de la plus-value. Intéressant comme placement, non?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :