Une garantie étudiante pour faire oublier l'abandon de l’encadrement des loyers ?

 |   |  390  mots
Entre 100.000 et 200.000 étudiants de plus auraient pu bénéficier, dès cette rentrée, de la garantie de l'Etat sur leur loyer si la mesure avait été votée plus tôt, selon un professionnel de l'immobilier..
Entre 100.000 et 200.000 étudiants de plus auraient pu bénéficier, dès cette rentrée, de la garantie de l'Etat sur leur loyer si la mesure avait été votée plus tôt, selon un professionnel de l'immobilier.. (Crédits : © 2009 AFP)
Un meilleur moment aurait pu être choisi pour le lancement de la caution locative étudiante. D'aucuns accusent le gouvernement de tenter de faire oublier la mise à mort de la loi Duflot...

Faute d'encadrement et de garantie généralisée des loyers, le gouvernement a donc lancé précipitamment la caution locative étudiante (Clé). Mais le calendrier de cette mesure, pourtant annoncée il y a plus d'un an, pose question. "Pourquoi avoir attendu autant pour mettre en œuvre cette mesure ?", s'interroge ainsi Fabrice Abraham, directeur général du réseau Guy Hoquet Immobilier.

Il déplore que le dispositif ne puisse pas - ou que très peu - bénéficier aux étudiants de cette rentrée puisque bon nombre ont déjà trouvé un toit pour se loger. Concrètement, ce sont entre 100.000 et 200.000 étudiants qui ne bénéficient  "ni de caution familiale, ni amicale, ni environnementale" et qui auraient pu profiter avant la rentrée 2014 de cette mesure annoncée par la ministre de l'enseignement supérieur, Geneviève Fioraso.

Les étudiants cotisent pour bénéficier du dispositif

La "Clé" permet aux étudiants français et étrangers de moins de 28 ans de bénéficier d'une garantie de l'Etat et d'être dispensés du paiement de la caution. En cas d'impayés, le propriétaire a la garantie d'être dédommagé par un Fonds de garantie, financé par les étudiants bénéficiaires à hauteur de 1,5% de leur loyer mensuel, ainsi que par l'Etat, le CNOUS et la Caisse des dépôts et consignations (CDC).

Faire oublier les annonces sur l'encadrement des loyers ?

Par le lancement de cet outil certes "non négligeable pour soutenir les étudiants face aux exigences des bailleurs" s'est réjoui le syndicat étudiant l'Unef, le gouvernement manoeuvre pour réduire le mécontentement suscité par les annonces de Manuel Valls du 29 août. Le premier ministre a en effet quasiment enterré la garantie universelle des loyers tout en réduisant fortement le périmètre de l'encadrement des loyers. Deux mesures qui font partie de la loi Alur votée par le Parlement le 26 mars dernier.

Des loyers toujours trop élevés...

Du reste, comme beaucoup l'ont déjà souligné, le principal problème pour les locataires, étudiants y compris, reste le niveau des loyers trop élevé. Et sur ce point, rien ne laisse penser que des améliorations concrétés pour les ménages en difficultés pourront être constatées à court et moyen terme.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/09/2014 à 18:32 :
valls est un speculateur immobilier, tout son patrimoine est dans l'immobilier, il est endetté dans l'immobilier, possede des investissements en scpi...
Il y a clairement conflit d'interet, au fond il ne vaut pas meux que thevenoux
Réponse de le 11/09/2014 à 23:22 :
ils ont construit à Evry nous dit-on !
a écrit le 11/09/2014 à 17:15 :
Pourquoi ne proposent-ils pas la gratuité pour tous des loyers pendant qu'ils y sont ?.... Il est vrai que c'est toujours le cochon de contribuable qui régale, tous ces gens délirent (pour faire beau et gentil) et nous passons à la caisse derrière.
Foutez moi tout ce personnel politique inutile et fort dépensier à la poubelle !!
Réponse de le 11/09/2014 à 18:51 :
" Pourquoi ne proposent-ils pas la gratuité pour tous des loyers pendant qu'ils y sont ?" : Parce-que quelques français préfèrent que les contribuables aides ces étudiants à payer 500 euros par mois pour des clapiers à grand renfort d'APL?
D'ailleurs, le mode de fonctionnement en cas de non paiement des loyers par ces étudiants s'apparente à un prêt : Ils rembourseront les années suivantes.
Réponse de le 13/09/2014 à 7:02 :
"Pourquoi ne proposent-ils pas la gratuité pour tous des loyers pendant qu'ils y sont ?"

pourquoi ne pas vénérer les branleurs des rentes pendant que nous y sommes?
a écrit le 11/09/2014 à 15:01 :
Arrêtez d'augmenter les loyers nos enfants ne s'en sortent plus !
a écrit le 11/09/2014 à 14:59 :
j'aurai bien quelques mots à dire , mais je me réserve .
a écrit le 11/09/2014 à 13:28 :
Il est faut que les loyers soient trop élevés. Ils sont TROP FAIBLES. La location est une activité non rentable. D'où la crise d'offre de logement. CQFD.
Réponse de le 11/09/2014 à 13:49 :
effectivement mon brave Monsieur pour nous également c'est non rentable , on ne s'est plus quoi faire avec autant d'argent ! d'ailleurs nos employeurs n'augmentent plus nos salaires pour nous rendre service !
Réponse de le 11/09/2014 à 16:36 :
Pourquoi louer vous,alors ???? Je sais... Vous ne supportez pas les sans toits....
Réponse de le 11/09/2014 à 17:21 :
Qu'attendez-vous pour augmenter vos loyers s'ils sont trop faibles ? Ah ! C'est vrai ! Il n'y aurait plus personne pour vous les payer. Ce serait embêtant. Mais alors, et si vous vendiez et arrêtiez de surpayer vos investissements locatifs ? Et si vous estimiez votre rendement avant d'acheter ? Du vrai travai d'investisseur avisé quoi.
Réponse de le 11/09/2014 à 18:55 :
Les prix ne sont jamais un problème, même avec des loyers à 500 euros pour des clapiers qui nécessiterait 1500 euros par mois pour les étudiants sans la présence des APL!
Encore un malhonnête qui fait son calcul de rentabilité sur la valeur à laquelle il peut revendre son bien aujourd'hui et pas la valeur à laquelle il l'a acheté (soit 3 fois moins cher) et ce bien sûr, sans intégrer le gain lié à la PV immobilière latente?
a écrit le 11/09/2014 à 13:27 :
Après "mes impôts sur le travail deviennent des APL en direction de la poche du propriétaire" et sa suite fameuse "mes impôts sur le travail deviennent une compensation pour l'Etat des largesses défiscalisantes à destination de plus riche que moi", voici "mes impôts deviennent une garantie en cas d'impayés sur des loyers exorbitants". Cool.
Réponse de le 11/09/2014 à 16:41 :
Les aides au logement ne devraient plus exister, c'est ce système qui incite les propriétaires à pratiquer des loyers faramineux . Et les loyers devraient être de la moitié de ce qu'ils sont et parfois même moins.
a écrit le 11/09/2014 à 13:23 :
De toute manière, le bon investissement pour un bailleur est de cesser de l'être. Les locataires y'en a marre.
Il sera intéressant d'observer à quelle vitesse le fond de garantie tombera en déficit chronique. Je ne vois pas pour quelle raison les étudiants paieraient leurs loyers.
Seul effet positif à terme : qu'il soit enfin pris conscience qu'en l'état, un locataire sensé n'a aucune raison de payer son loyer. (Comme vient de la confirmer un député et bref ministre).
Réponse de le 11/09/2014 à 15:43 :
Vous inversez le problème. Il y a de moins en moins de locataires solvables à cause de la crise que VOUS avez provoqué en accumulant trop d'argent. C'est tout simple.
Réponse de le 11/09/2014 à 16:48 :
D'accord avec vous. C'est le monde à l'envers!!
Réponse de le 11/09/2014 à 21:44 :
Si cela rapporte tant que cela, pourquoi n'investissez vous pas ? ; peut être que vous n'aimez pas l'argent ?? Et quand le gvt (qui doit être votre employeur) augmente votre salaire, pourquoi ne refusez vous pas
Réponse de le 12/09/2014 à 11:41 :
Cela ne rapporte plus autant. Le ticket d'entrée (prix d'achat) est souvent beaucoup trop élevé ramené aux revenus escomptables. Yvan fait sans doute référence aux plus-values latentes de ceux qui ont sont nés suffisamment tôt pour avoir pu acheter en bas de cycle.
a écrit le 11/09/2014 à 13:15 :
Peut-être aussi pour faire comme aux US où la fed dédommage les banques des prêts étudiants non remboursés... Soit, un peu plus de 1000 milliards de dollars par an... Je ne sais pas à quoi sert de faire des études aux US, mais ça semble être une occupation comme une autre...
Réponse de le 11/09/2014 à 13:23 :
Il y a peut être une notion de "mérite" plus forte là bas qu'ici. En France, pour faire de grandes et longues études, faut pas être fils d'ouvriers. Le self made man n'a jamais été un idéal...
Réponse de le 11/09/2014 à 15:37 :
"En France, pour faire de grandes et longues études, faut pas être fils d'ouvriers"
Ha bon..? J'ai eu un collègue en formation d'ingé qui était fils d'ouvrier et sa famille se faisait virer à chaque fin d'hiver. Vous devez mal connaître les études, je pense. Ou vous défendez les US, comme beaucoup de trolls, non..??
Réponse de le 11/09/2014 à 20:08 :
D'ailleurs, en France, qu'est-ce qui bloque pour étudier? Les frais d'inscription ou le coût de la location d'un clapier?
a écrit le 11/09/2014 à 12:06 :
que l'etat applique déja les decisions de justice sur les impayes n'est il pas honteux que notre ex ministre n'est jamais ete expulse alors qu'il avait trois ans d'impayés ;
Réponse de le 11/09/2014 à 13:51 :
quand on connaît bien la procédure cela peut durer longtemps ! suffit d'être bien informé .
Réponse de le 11/09/2014 à 16:51 :
La loi est appliquée pour les simples citoyens: voyez le nombre d'expulsions chaque années.
a écrit le 11/09/2014 à 10:48 :
C'est une bonne chose ne théorie, mais dans la pratique les propriétaires n'acceptent pas cette garantie et refuse les dossiers pour privilégié les étudiants avec caution parentale. Je parle par expérience car je recherche un logement sur Lyon aujourd'hui avec cette caution.
Réponse de le 11/09/2014 à 12:00 :
Vous avez tristement raison. Cela a été aussi le cas pour Locapass, avec lequel certains propriétaires ont vécu des complications qui leur a fait regretter ce choix. Le succes de cette mesure ne pourra tenir qu'à ses conditions de mise en oeuvre.
Réponse de le 11/09/2014 à 12:11 :
@samy : en tant que proprio , oh pardon salaud de rentier , je ne prendrai aucun étudiant avec cette caution 1) parce qu elle couvre pas les dégradations 2) et surtout parce que je ne veux pas de l état , des fonctionnaires en cas de problème avec mon locataire.
Réponse de le 11/09/2014 à 13:18 :
Vous avez raison de refuser l'état. Déjà, rien que le mot "fisc" doit vous faire peur.
Réponse de le 11/09/2014 à 15:29 :
@yvan: je ne suis pas inscrit PS (ni cahuzac ni thevenoux) et le fisc me fait pas peur : un propriétaire sait au départ ce qu il devra payer la première année : tva , frais enregistrement , pv si pv et revente , csg + IR + taxe foncière + ISF pour quelques uns( soit 50% du loyer) .
Réponse de le 11/09/2014 à 15:40 :
La première année. Puis, c'est tout bénéf. Rassurez-vous, je connais le retour sur "investissement locatif" et sur le fait que le locataire vous permet d'acheter un bien.
Réponse de le 11/09/2014 à 18:58 :
@yvan : non monsieur ! l annee suivante il y a de forte chance que la taxe foncière augmente...puis l IR que vous ne pouvez pas prévoir et qui a explose pour les classes moyennes sans parler de la CSG . Je propose qu on indexe les loyers sur l augmentation de la taxe foncière des communes ..personne va être d accord !
Réponse de le 11/09/2014 à 20:07 :
"l IR que vous ne pouvez pas prévoir et qui a explose pour les classes moyennes " : L'IR a explosé pour ceux qui été avantagé au titre qu'ils avaient 3 enfants de 50 ans ou encore qu'ils étaient célibataire mais veuf!
Pour d'autres, c'est la fin d'un Scellier, d'une aide à la rénovation déguisée en écologie ou la perte d'une niche : Ils ont perdu 5% sur l'aide pour embaucher un domestique, ils l'ont viré!
Réponse de le 11/09/2014 à 21:17 :
@...zola : de 2009 à 2013 : ir + 50% ..loyers ? n ont pas suivi l inflation depuis 2006 .
Réponse de le 12/09/2014 à 11:47 :
Si votre IR a augmenté de 50% entre 2009 et 2013, c'est que vos revenus ont augmenté. A revenus équivalents, c'est un mensonge.
Réponse de le 12/09/2014 à 12:57 :
@...zola : vous déformez encore ! je n ai pas dit mon IR a augmenté de 50% ..Je dis l IR à augmenté entre 2009 et 2013 de 50% . C est une réalité économique mr l économiste
Réponse de le 12/09/2014 à 16:18 :
Qu'est-ce que cela signifie "l'IR a augmenté entre 2009 et 2013 de 50%" ? Que le niveau d'imposition a augmenté de 50% ? Que les revenus de l'IR ont augmenté de 50% ? Autre chose ? Soyez clair que diable.
Réponse de le 12/09/2014 à 22:34 :
"Je dis l IR à augmenté entre 2009 et 2013 de 50% ." : Si vous parlez des recettes de l'IR, passer de 44 milliards à 56 milliards, ça fait 21%... Vous êtes résolument expert dans l'invention des chiffres.
Réponse de le 12/09/2014 à 23:26 :
@malcomprenant ou zola : Je suis un adepte du journal la tribune et vous? Relisez l article du 5 juin 2013 " de 44 milliards en 2009 nous sommes passés 71,9 milliards en 2013 soit 50% d augmentation en 4 ans " . C est hélas vous qui rependez fausses informations , caricatures et idées reçues sur l immobilier .
Réponse de le 13/09/2014 à 12:56 :
Ok, les revenus de l'IR ont augmenté de 50% entre 2009 et 2013, pour différentes raisons qui ne tiennent pas qu'au gel du barème, loin de là quand vous avez l'honnêteté de ne pas vous arrêter aux chiffres bruts. Et après ? Quel intérêt de faire le parallèle avec l'évolution des loyers, puisque l'imposition sur les revenus, dont les loyers, en elle-même n'a pas augmenté de 50% ? Vous ne pouvez maintenir votre rentabilité, c'est triste, mais n'oubliez pas qu'à l'autre bout, les gens peuvent de moins en moins soutenir le niveau des loyers (parce qu'entre autres, eux aussi payent ces impôts).
Réponse de le 13/09/2014 à 18:52 :
@malcomprenant ou zola : déjà merci de reconnaître votre erreur sur l IR ..Vous avez raison l IR sur les loyers eux mêmes n a pas augmenté mais la CSG est passé de 3.5 % en 97 à 15.5% aujourd'hui et les taxes foncières ont elles aussi exposé . Faites preuve aussi de modération dans vos propos : si les loyers ont anormalement augmenté de 98 à 2006 ils n ont plus suivi l indice des prix depuis 2006 donc depuis 8 ans . Pour ma part et cela explique peut être ce chiffre je n augmenté que rarement le loyer dans la période du bail . La plupart des bailleurs qui s expriment disent tous la même chose : sécurité
Réponse de le 13/09/2014 à 20:58 :
Moi je ne reconnais rien car je n'ai jamais contredit le fait que les revenus de l'IR ont augmenté de 50% entre 2009 et 2013. De plus, je ne sais pas où vous avez lu ici quelqu'un contester le fait que ces toutes dernières années les loyers globalement en France n'ont pas suivi l'inflation. C'est beaucoup moins vrai en revanche en zone tendue où c'était la fête du slip à chaque nouveau bail, avant qu'une loi interdise d'augmenter plus que l'IRL.
Réponse de le 13/09/2014 à 22:28 :
" La plupart des bailleurs qui s expriment disent tous la même chose : sécurité " : Quand je demande à ma banque du 5%, elle me répond qu'il va falloir risquer le capital. Arrêtez de vous moquer du monde chers investisseurs dans l'immobilier : La sécurité jusque là, elle est liée à l'interventionnisme de l'état au profit d'un grand nombre d'électeur.
Vous avez chantez toute une décennie, et bien perdez maintenant!
a écrit le 11/09/2014 à 10:17 :
l'augmentation des loyers et de l'immobilier est la bulle qui va nettoyer ce gouvernement et cela dans les mois qui viennent . Comme ils sont têtus et ne réussissent jamais c'est une évidence que cela va arriver à bientôt Jerry !
a écrit le 11/09/2014 à 9:56 :
Arretez avec l'abandon de l'encadrement des loyers! Il existe deja réellement sur le terrain. Il est en cours de bail, impossible d'augmenter le loyer au dela de L'IRL défini par L'INSEE. De plus une discrete loi de Juillet 2012 interdit aussi entre 2 locations d'augmenter le loyer au dela de 'IRL, si le loyer n'a pas été revisé dans l'année précédente... Celle ci est bien plus terrible discrete mais efficace.
Réponse de le 11/09/2014 à 12:14 :
J ajoute que presque tous les dispositifs fiscaux ( duflot scellier robien ou borloo encadré ) obligent le propriétaire à respecter des prix de location au m2 .
Réponse de le 11/09/2014 à 13:24 :
Vous ne voudriez quand même pas les avantages fiscaux sans contrepartie ?
Réponse de le 11/09/2014 à 15:35 :
@ ...zola : je vous ai expliqué 100 fois que ces dispositifs fiscaux étaient à l avantage de l état qui se désengage sur le privé et des pièges pour proprios qui payent plus chers à des promoteurs donc pas pour moi mais qu on arrête de dire que c est un avantage pour ces propriétaires .Il faut que vous changiez de disque ou mieux comme les papy boomers que vous fassiez votre mai 68, encore faut il vous vous bougiez.
Réponse de le 11/09/2014 à 17:26 :
Pourquoi faire un nouveau mai 68 si vous convenez qu'il n'y a pas de problème ?
Réponse de le 11/09/2014 à 18:40 :
"Il faut que vous changiez de disque ou mieux comme les papy boomers que vous fassiez votre mai 68" : On a l'avantage du nombre comme eux en leur temps. On va faire plutôt faire preuve de sagesse et appliquer les mêmes principes qu'eux : Les faire payer ce qu'ils peuvent payer quand ils ne seront plus en position de force.
Là, ils se targuent de n'avoir ni besoin de vendre, ni besoin de louer : Je vous garantie que ça changera.
Réponse de le 11/09/2014 à 19:02 :
@...zola : et bien mon cher ami il faudra faire du bolchévisme pur et dur..c est vous qui voyez
Réponse de le 12/09/2014 à 8:28 :
Non, c'est justement du libéralisme, mais pas du libéralisme de circonstance : Je possède de l'immobilier, paye ce que tu peux payer pour te loger; soit solidaire pour ma pension de retraite, cotise à ma généreuse caisse déficitaire et tais toi...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :