Airbnb, hôtels... quelles sont les destinations les plus chères au monde ?

 |   |  492  mots
Miami est la destination Airbnb la plus chère au monde d'après le classement Bloomberg.
Miami est la destination Airbnb la plus chère au monde d'après le classement Bloomberg. (Crédits : Reuters)
C'est dans les grandes villes américaines et les capitales européennes que les prix pour une location de logement privé sont les plus élevés. Miami, Londres, mais aussi Reykjavik : tour d'horizon des destinations les plus onéreuses pour se loger avec AirBnb ou à l'hôtel.

Quatre villes américaines et une capitale européenne figurent aux dix premières places des villes les plus chères où louer un logement. C'est en tout cas ce qu'affirme le classement publié jeudi par Bloomberg : il y analyse le coût moyen journalier d'un hébergement en logement privé dans les grandes métropoles mondiales. Les prix Airbnb restent bien plus attractifs que ceux des hôtels - entre 30% et 40% moins cher. En tête du classement ? Miami, où il faut dépenser en moyenne 190 dollars (soit 166 euros) pour y passer la nuit, via la plateforme de location.

Les grandes villes américaines, hors de prix

Elles dominent le classement, aussi bien pour Airbnb que pour les professionnels de l'hôtellerie : les grandes métropoles américaines pratiquent les tarifs les plus élevés de la planète. Que ce soit à Boston (158 euros), San Francisco (152 euros), ou Chicago (145 euros), les prix d'une location Airbnb dans ces villes dépassent le coût moyen d'une nuit d'hôtel à Hong Kong ou à Milan (143 euros). Ces statistiques ne devraient pas réjouir les professionnels du tourisme américains qui subissent la grimpée des prix de l'immobilier. D'après le cabinet de conseil Knight Frank, ces montants sont, en partie, dus à la hausse de près de 6% des prix de l'immobilier en un an.

Bloomberg 2017 World Lodging Cost Index

(Capture d'écran du classement Bloomberg)

Reykjavik, nouvelle capitale mondiale du tourisme ?

La capitale islandaise est la cinquième ville la plus chère au monde pour une location Airbnb, et la quatrième la plus onéreuse pour une chambre d'hôtel : l'attractivité de la métropole atteint des sommets. En effet, Bloomberg nous apprend que le tourisme islandais a connu une très forte progression en 2016, notamment grâce à l'afflux d'une jeune clientèle avide de paysages volcaniques et autres glaciers. Deux millions de visiteurs sont attendus cette année, alors que l'on compte à peine 350.000 habitants sur l'île. Une fréquentation qui a pour conséquence directe la flambée des prix de location des biens immobiliers.

Un fossé avec l'hôtellerie traditionnelle

S'il paraît aujourd'hui évident q'un logement Airbnb soit plus rentable qu'une chambre d'hôtel, le classement a l'avantage d'illustrer le fossé profond qui s'est installé entre les deux offres. Le prix moyen d'une nuit d'hôtel en chambre double atteint jusqu'à 252 euros pour San Francisco, la première du classement. La première métropole européenne apparaît à la sixième place dans le classement : Londres (218 euros), et Paris arrive loin derrière, en seizième position (161 euros).

Toujours selon Bloomberg, dans certaines villes américaines comme New York, un locataire peut réaliser jusqu'à 60% d'économies en louant son bien sur la plateforme. A Los Angeles, Seattle ou San Francisco, un touriste peut espérer réaliser 40% d'économie en choisissant le site de location entre particuliers. Une différence abyssale qui devrait ravir les jeunes globe-trotters du monde entier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/07/2017 à 6:36 :
comme ça je reste chez moi ....!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :