Immobilier : la bulle va-t-elle éclater ?

 |   |  570  mots
La Tribune Infographie
La Tribune Infographie
Nombre de professionnels reconnaissent aujourd'hui que la hausse des prix des logements en France est enrayée et envisagent une stabilisation jusqu'à la fin 2011. Mais la hausse des taux du crédit pourrait bien accélérer le retournement du marché.

Cette fois, c'est sûr, la flambée de l'immobilier est bien terminée. Parus ce jeudi, les chiffres de la fédération Fnaim, pourtant d'ordinaire optimiste, vont d'ailleurs dans ce sens. Les signes avant-coureurs d'une baisse s'accumulent. Revue de détail.

1 - Des premières baisses

Selon la Fnaim, les appartements anciens ont perdu dans l'ensemble 0,3 % au premier trimestre, par rapport au trimestre précédent. Et même 2 % en Île-de-France. Même tendance en Bretagne, Languedoc-Roussilon, et en région Paca. Century 21 va plus loin, et englobe les régions Basse-Normandie, Pays de la Loire, Aquitaine, Midi-Pyrénées et Alsace (voir illustration). Quant au site Meilleursagents.com, il a enregistré des baisses de 1,2 % en Seine-Saint-Denis et de 1,5 % dans les Yvelines. Signe des temps, les vendeurs deviennent moins gourmands. Le site Seloger.com a constaté une chute des prix affichés de 6,1 % en trois mois à Dignes-les-Bains, de 1,9 % à Amiens, et de 1,65 % à Mâcon... La grande surprise ? Des baisses, certes symboliques, des prix affichés à Paris : ? 1,9 % dans le 7e arrondissement, ? 1,7 % dans le 20e, ? 1,2 % dans le 19e et ? 0,6 % dans le 8e. « C'est l'amorce d'un assagissement du marché, note Sébastien de Lafond, président de Meilleursagents.com. Si cela continue, les craintes d'une bulle vont diminuer. » Soulagement partagé par Laurent Vimont, président de Century 21 : « Le marché marque le pas. En 2011, nous allons assister à une correction permanente. Tout cela est plutôt sain. »

2 - Chute des volumes de ventes

Les seuls chiffres de ventes de début d'année concernent l'Île-de-France. En janvier, 10.000 ventes ont été enregistrées contre 12.600 en moyenne pour un mois de janvier de la période 1999-2007, selon les notaires de Paris. Un chiffre à nuancer toutefois. Fin 2010, les acheteurs se sont précipités pour profiter des avantages fiscaux qui allaient se terminer ou se réduire (Scellier, crédit d'impôt...). Les prochains mois détermineront si la tendance est, ou non, durable.

3 - Des acheteurs attentistes

Les acquéreurs potentiels préfèrent désormais différer leur projet immobilier, en espérant une baisse des prix. La Fnaim note que « seul un client sur cinq qui pousse la porte de l'agence est déterminé à acheter ». Bernard Cadeau, président d'Orpi, confirme ce sentiment d'attentisme : « Certaines affaires ne se signent pas à 5.000 euros près. » Preuve de cette hésitation, les délais de vente ont cessé de se raccourcir. Ils atteignent cinq semaines pour un appartement et sept semaines pour une maison, selon l'indice PAP. Dernier facteur : la présidentielle se rapproche. Historiquement, les acheteurs attendent les promesses de chaque candidat avant de se décider. Même le Salon de l'immobilier a enregistré une baisse de 10 % de sa fréquentation.

4 - Moins de primo-accédants

Leur part ne cesse de baisser. « Ils représentent 66 % de nos clients, contre 73 % l'an passé à la même période », s'inquiète Sandrine Allonier, responsable des études chez Meilleurtaux.com. À la Fnaim, leur part ne dépasse pas 20 % dans une agence sur deux. C'est à Paris et en Île-de-France que la situation est la plus dramatique. Selon plusieurs professionnels, les accédants à la propriété ont « disparu de la circulation ».

NOTRE DOSSIER

1) Pourquoi la chute des prix est à terme inévitable

2) Les facteurs qui soutiennent encore les prix des logements anciens

3) L'Immobilier neuf est "Scellier dépendant"

4) Le point de vue de cinq professionnels

5) Divergences sur les prévisions pour les prix de l'immobilier en 2011 : qui faut-il croire ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/09/2011 à 11:47 :
J'ai trouvé une liste de raisons qui font que l'immobilier va chuter fortement sur un blog: http://alphapourtous.blogspot.com/2011/09/limmobilier-est-dangereux.html

C'est plutôt flippant !

Reste à savoir l'amplitude de la baisse et sa durée... Je commence à faire des économies pour acheter dans 3 ans en espérant que la baisse sera de 30% environs.
Réponse de le 14/12/2011 à 18:58 :
Même si la liste de raisons relève du sophisme, vous n'en demeurez pas moins intelligent^^
a écrit le 09/09/2011 à 8:24 :
En 2007, près d'un acheteur étranger sur cinq était Italien (19%), d'après les chiffres des notaires. Aujoud'hui Paulini, Alberti, Marzo, Napolitano ect commenent à vendre cause départ à l'étranger!!
a écrit le 05/09/2011 à 17:58 :
Comme aux US, la bulle financiere (dettes des Etats) eclate en premier (la semaine prochaine , on verra si la Grece fera banqueroute) ... et viens ensuite la bulle immobiliere.
a écrit le 03/09/2011 à 11:44 :
Pour que la bulle explose, il faudrait déjà qu'il y ait une bulle.

Avez-vous oublié que l'immobilier français est un marché de pénurie ?
Réponse de le 08/09/2011 à 15:51 :
mon pauvre ami en tout cas une chose est sure c'est que toi tu dois etre dans une sacrée bulle
Réponse de le 09/09/2011 à 7:58 :
La tribune L' écart de 194% à Paris
"Concernant les appartements dans l'ancien, c'est bien evidemment à Paris que la différence est la plus spectaculaire. Avec l'inflation, le prix au mètre carré moyen dans la capitale serait aujourd'hui d'environ 2.800 euros. Un chiffre proche du prix moyen aujourd'hui constaté à Bordeaux ou Montpellier. Au lieu de ça, il caracole à près de 8.200 euros le mètre carré selon Meilleursagents.com. Le chiffre des notaires, légèrement décalé dans le temps, fait déjà état d'un prix supérieur à 8.000 euros le mètre carré.

Autrement dit, un parisien achetant un deux pièces de 50 mètres carrés aurait pu s'offrir un... 147 mètres carrés ! Voyant les choses différemment. Dans un marché parfait, avec des salaires et des prix immobiliers augmentant au rythme de l'inflation, un budget de 200.000 euros permettrait d'acheter aujourd'hui un trois pièces de 72 mètres carrés. A la place, il peut s'offrir aujourd'hui un studio de 31,5 mètres carrés dans le 19ème arrondissement ou un... 16,5 mètres carrés dans le 7ème."

Tu peux choisir un autre nom, mais moi je pense que c'est une bulle.
Réponse de le 31/12/2011 à 9:32 :
@Le peuple
Pénurie, oui, mais dans le même temps des dizaines de milliers de logements sont inoccupés, allez comprendre quelque chose!.
a écrit le 28/08/2011 à 20:48 :
SVP,sur bien immobilier acheté en 69, vendu en partie en copropriété en88, sur quel chiffre pourra -t-on calculer la plus-value. Celui de 69 ou l'estimation en 88 ?
D'avance merci.
a écrit le 26/08/2011 à 10:02 :
Article à mettre à jour en fonction des nouvelles mesure sur les résidences secondaires. Quel % de biens sera retiré de la vente désormais?
a écrit le 08/08/2011 à 14:48 :
Avec un revenu de 7000 euros net par mois je n'arrive pas à acheter
sur Paris ... Il est temps d'avoir un crash !!!
Réponse de le 24/08/2011 à 19:22 :
Si tu veux un bien superieur a tes revenus donc tu as les même soucis qu'une personne qui a un salaire de 700 euros !!!!!logique
Réponse de le 09/09/2011 à 8:01 :
Avec un salaire de 7000 euros tu as le droit à 50 m² - prêt sur 30 ans.
Avec le smic tu as le droit de payer le prêt d'un riche en lui versant un loyer.
Réponse de le 14/12/2011 à 19:02 :
Triste réalité : (presque) tous pauvres !^^
a écrit le 08/08/2011 à 9:33 :
Les prix de l'immobilier vont sombrer , mais il n'y aura plus d'acheteurs car ce sera le retour à la misere totale (super crise et krach) , seuls les Décroissants masochistes seront heureux quelques temps ?
Réponse de le 20/08/2011 à 9:39 :
Déja dans des villes du 94 et limite 91 il y a des biens (Maison) qui ne se vendent pas... dèjà + de 6 mois en vente... et on est dans des prix entre 350 et 500KE.. Si ça c'est pas un signe dans un marché ou soi disant il y a beaucoup d'acheteur et peut de vendeur... CQFD
a écrit le 05/07/2011 à 7:28 :
il y a un decallage complet entre ce que les gens peuvent payer et les prix de l'immo...

pour l'instant ca a tenu car les banques ont rallonge les delais et les taux ont baisse;
les taux ne vont plus baissser, et les banques qui ont de tres faibles marges regardent les nouveaux dossiers avec .... attention! ( voire suspicion)

ca continue de tourner car les pros expliquent que l'etat n'aka fokon injecter de l'argent pour rendre les menages solvables

actuellement, c'est plus interessant de louer...
a écrit le 17/05/2011 à 19:11 :
Soyons sérieux,
la réalité est là, un ménage avec 2000 euros net n'a plus les moyens d'acheter un bien.
si la correction ne se fait pas rapidement cette année, la situation sera explosive tant du point de vue financier que social.
a écrit le 28/04/2011 à 8:04 :
Je croyais qu'il n'y avait pas de bulle?
Réponse de le 03/05/2011 à 10:00 :
Si l'on en croit la Fnaim, non. La Fnaim, vous savez, ce truc qui vous a dit tout 2009 que les prix montaient, montaient...Pour finir pas vous dire en 2010 que finalement ça avait baissé tout 2009 et qu'ils avaient un peu bidonné les chiffres...
Réponse de le 09/05/2011 à 14:18 :
On fait dire ce que l'on veut au chiffres. Vous avez raison.
a écrit le 15/04/2011 à 4:29 :
La bubulle qui veut se faire aussi grosse que la Bourse

Une bubulle vit un marché qui lui sembla de belle taille
Elle, qui n'était pas grosse en tout comme un oeuf
Envieuse, s'étend, s'enfle et se travaille
Pour égaler l'indice en grosseur,
Disant: "Regardez bien, mon frère;
Est-ce assez? dites-moi: n'y suis-je point encore?
Nenni - M'y voici donc? - Point du tout. M'y voilà? -
Vous n'en approchez point."La chétive pécore
S'enfla si bien qu'elle creva.

Le marché est plein de gens qui ne sont pas plus sages
Tout particulier veut bâtir comme un grand promoteur,
Toute société à son 1/4 d'heure,
Tout fond veut faire de belles marges.

- D'après la fable de La Fontaine - Parodie perso.
a écrit le 14/04/2011 à 23:53 :
L'équation et la question me paraissent simplissimes : qu'est-ce qui fait 10 cm² et qui vaut 1 000 ? ? Si on me répond : un lingot d'or, j'ai tendance à l'accepter. Si on me dit : un morceau de carrelage dans la salle de bains d'un appartement dans le 11ème arrondissement à Paris, alors là, je ris...
Réponse de le 15/04/2011 à 16:45 :
Rappel d'école primaire : il faut 100 x 10 cm2 pour faire 1 m2, donc si le m2 est à 7000-8000 euros, 10 cm2 valent 100 fois moins, soient 70 - 80 euros.
Donc effectivement, l'équation est simplissime, encore faut il avoir suivi ses cours de CM2 pour pouvoir y répondre.
Réponse de le 20/04/2011 à 18:53 :
Non, ça vaut 1000 fois moins (il faut 100 cm x 100 cm pour faire un m²). Il va falloir retourner en CM2 mon pauvre Matcolom !
Réponse de le 21/04/2011 à 10:35 :
100 x 10 cm² = 1000 cm² = 1 m²
100 cm x 100 cm = 1 m x 1 m = 1 m²

Et un peu plus de civilité svp.
Réponse de le 22/04/2011 à 10:08 :
Et une personne de plus à renvoyer en CM2 (ou dois je dire unepierre)
Pour rappel :
10cm2 = 10cm x 10cm
1m2 = 100 cm x 100 cm = (10*10cm)*(10*10cm) et la magie de la commutativité fait que = (10*10)*(10cm*10cm) donc = 100 * 10cm2.
Pauvre France...
Réponse de le 23/04/2011 à 13:47 :
Super La France (3 opinions 3 avis 3 jamais d'accord)
1 probleme 1 solution(meme si il y 'en avais d'autres l'essentiel c'est le probleme pas la reconnaissance du groupe)
Je me comprend je me comprend
Réponse de le 04/05/2011 à 20:58 :
En lisant les commentaires, je tombe sur celui là et c?est la franche rigolade. Je m?oblige à écrire pour soutenir unepierre! Matcolom votre (10*10)*(10cm*10cm) ne fait pas 100 * 10cm2 mais 100x100cm2 eh oui, cmXcm ça fait cm2 mais 10x10 jusqu?à aujourd?hui encore ça fait 100?.humour quand tu nous tiens !! 1m2 c?est bien 10 000 cm2
Réponse de le 08/07/2011 à 20:19 :
Combien il faut de carrés de carrelage de 10 cm d'arrête pour faire 1m² (on ne compte pas les joints).
il faut 10 carrés sur 10 carrés, soit 100 carrés.

Noémie, 10 ans
Réponse de le 08/07/2011 à 20:28 :
Hé oui, un carreau de 10 cm sur 10 cm fait 100 cm².
Ce qui fait 10 cm², c'est une petite latte de parquet de 1cm sur 10cm.
Une fois qu'on a compris ça, c'est facile.
a écrit le 14/04/2011 à 11:56 :
pourquoi vous faites erreur, et les prix de l'immobilier vont continuer a grimper:

les prix de l'immobilier s'indexent de maniere naturelle sur l'inflation.
le probleme c'est que l'inflation elle, est fortement influencée par le cours du pétrole et les hausses à la pompe.
le probleme, c'est que on a beau raconter que l'immobilier va baisser, etc etc; le cours du pétrole lui, la demande étant largement supérieure à l'offre (peak oil), ne cessera plus jamais d'augmenter. (et au passage va entrainer quasiment toutes les economies européennes dans la faillite.)
Réponse de le 14/04/2011 à 14:12 :
Et le fric pour payer on le trouve où ? Parce que pour se loger, il y a une alternative à la propriété : la location. Et tant que je peux pas acheter, ben je loue. Et si je ne peux jamais acheter, ben j'aurais été locataire toute ma vie. Et ça peut s'imaginer dans un pays où le marché immo sclérosé tournerait très peu : peu de transactions, entre propriétaires et bailleurs seulement. Et si il y a peu de transactions, c'est que le prix de marché n'est pas le bon. DEFINITION : le prix de marché est le prix auquel se rencontrent l'offre et la demande ET AUQUEL LE MAXIMUM DE TRANSACTIONS SE REALISENT. A chacun d'utiliser ses neurones maintenant à l'aune de cette VERITABLE définition du prix de marché.
Réponse de le 14/04/2011 à 15:11 :
vous avez raison dans la logique.
mais dans les faits vous faites la comparaison a votre (notre) niveau.
en fait le marché de l'immobilier lui se porte pas trop mal. mais qui achete me direz vous ? des sociétés qui en ont les moyens, et qui s'enrichissent virtuellement sur l'augmentation de la pierre.
alors effectivement maintenant même les cadres n'ont plus les moyens d'acheter et s'apercoivent du probleme. mais ce n'est pas votre statut cadre et votre capacité a donner des définitions et a prendre les gens de haut qui vont y changer quelque chose....
Réponse de le 14/04/2011 à 15:28 :
D'accord avec vous. C'est fou, parfois il y en a qui oublient que derrière des chiffres et des courbes, il y a des gens qui ont les moyens d'acheter ou pas (pour l'immobilier) ou des vraies boites qui vendent ou pas leurs produits (pour la Bourse). En général, ce sont les mêmes qui sont venus pleurer quand ils ont perdu tout leur pognon à cause de crise Internet.
Réponse de le 15/04/2011 à 7:17 :
@saf04 : vous pensez que ça peut tenir combien de temps la situation que vous décrivez avant que le contrat social n'explose ? La gôgôche peut toujours s'horrifier d'une supposée montée du racisme, la vérité est que la montée du FN est actuellement due au ras le bol de la classe moyenne, et l'immo est une des raisons de ce ras le bol. On doit donc s'attendre à une réaction et dans ces cas là, ceux qui possèdent conservent rarement leur prérogatives.
Réponse de le 15/04/2011 à 17:38 :
hum... je vous comprend trés mal... quel rapport sur le sujet avec la "gôgôche", le FN et l'implosion du pacte social ? vous etes enervé ? sinon pour vous répondre de maniere simple, certaines études sérieuses entrevoient une sortie de crise quand le "marché" ne se basera plus sur le prix du baril de pétrole comme référence. dans environ 50 ans...
a écrit le 14/04/2011 à 11:49 :
La baisse est sans doute inévitable, elle est avant tout nécessaire. Avec un apport perso de plus de 1,3 millions d'euros, je n'arrive pas à trouver d'appartement de plus de 80 m2 à Paris ! Profession libérale au revenu correct, je ne me plains pas. Je constate que même avec un environnement personnel favorable, je ne peux trouver à acheter la surface que je recherche! La baisse des prix est une réelle attente. A ce jour, les vendeurs sont déraisonnables et le marché, totalement déconnecté de la réalité. Il va y avoir des cris, des pleurs et des grincements de dents...je pense à tous ceux qui achètent en ce moment, des biens sur-estimés, qui vont vite devenir de véritables boulets invendables aux prix d'acquisition...
Réponse de le 18/04/2011 à 16:28 :
et moi imaginez avec un captal 4 fois moindre ! A Bruxelles j'avais une superbe maison sans recours à l'emprunt pour ce prix là...
a écrit le 14/04/2011 à 10:58 :
Bien sur que ca va baisser. Cadre et ayant un revenu confortable. Je dois m'endetter sur 30 ans pour acheter une petite maison ou un grand appart: un logement standart pour une famille de 4 personnes.
Si j'ai des difficultés pour acheter, alors qui c'est qui peut acheter ? Chezcher l'erreur!
Réponse de le 15/04/2011 à 11:15 :
tu dis que tu as un revenu confortable, tu n'arrive pas à épargner ?
Dans ce cas c'est ta propre gestion qu'il faut revoir....
Réponse de le 15/04/2011 à 14:54 :
Faut épargner longtemps pour arriver à capitaliser le prix d'une maison ! Cher Dédé, cadre ne veut pas dire grand patron. D'ailleurs qui paye cash en dehors des marchands de biens (vous savez, ceux qui sont en train de transformer les centres des grandes villes en résidence étudiante et qui chassent les familles de leur lieu d'habitation naturel)...
a écrit le 13/04/2011 à 18:47 :
oui, c est quoi c est article ou on nous parle de baisse de quelques pour cents ..... alors que ces dix dernières années les prix ont augmente de 30% au moins .....
de l intoxe !!!! c est tout !!!
Réponse de le 14/04/2011 à 12:22 :
C'est pas parce que les prix ont augmenté auparavant qu'ils ne peuvent pas baisser aujourd'hui!! Bizarre cette réflexion...
Réponse de le 14/04/2011 à 14:13 :
Ben quoi, vous n'avez jamais entendu parler de ces arbres qui touchent le ciel ?
Réponse de le 08/09/2011 à 20:26 :
30% en dix ans! vous êtes gentil... Les prix ont doublés, voir triplés dans certains endroits, soit 100 % à 200%.
a écrit le 13/04/2011 à 13:00 :
"Selon plusieurs professionnels, les accédants à la propriété ont « disparu de la circulation »"

Quand je traverse les quartiers pavionnaire dans ma ville de banlieu. Je me demande qui peut acheter ca ?. Les gens qui vivent dedans ne sont pas éternels mais meme une personne avec un bac + 5 et 3000 euro par mois ne peut s'approprié une maison.

Quand toutes les maisons seront vides, peut etre que ca baissera...
a écrit le 13/04/2011 à 7:37 :
Ne vous inquiétez pas pour les primo-accédants, ils préfèrent rester chez papa-maman et acheter une grosse voiture. C'est ça la classe !! Il faut en mettre plein la vue à tout le monde. Que voulez-vous ce n'est plus la même mentalité, c'est le règne du paraitre.
Réponse de le 13/04/2011 à 8:19 :
vraiment n importe quoi... avoir un logement c est etre independant, pouvoir recevoir sa copine... Mais bon avec des loyer a plus de 500 euros, voir 700 pour certaines regions, des salaires net autour de 1000/1300 euros, plus toutes les charges....meme sans aller acheter un iphone avec le forfait.... bah ca laisse peu de marge,

Alors oui les jeunes restent plus longtemps chez eux ou s endettent par dessus la tete.....

Réponse de le 13/04/2011 à 8:22 :
Analyse très fine, digne du café du commerce un soir de match.
Réponse de le 13/04/2011 à 8:28 :
N'importe quoi. On peut aussi vouloir loger sa famille, cas le plus récurrent en matière de primo accession...Les primo, ils savent surtout ce qu'ils vont voter l'an prochain.
Réponse de le 13/04/2011 à 12:14 :
Je rectifie : analyse très fine, digne du café du commerce un soir ou il n'y a PAS de match.
Réponse de le 13/04/2011 à 12:54 :
Je suis actuellement à la recherche d'un premier achat. Mais AVANT TOUT il faut pouvoir constituer l'apport personnel!! Et oui chez Papa Maman, c'est plus facile qu'en ayant un loyer à plus de 600?/mois (+charges+taxe habitation+quotidien...)
Même avec un salaire d'embauche correct ce n'est pas simple.
Croyez moi que je n'ai qu'une envie c'est d'être dans MON appart!

Réponse de le 13/04/2011 à 20:57 :
ben moi j ai une grande maison et un grand garage pour mettre ma grosse voiture dedans , n importe quoi !!!
Réponse de le 13/04/2011 à 22:11 :
Toi aussi t'es à la recherche d'un appart?
Alors j'ai une histoire à te raconter, l'autre jour, je me suis amusé à appeler un coursier, et pour ce que je voulais, il m'a sorti que le mieux pour moi c'était de me mettre en couple [ô_ô]@#!
Je lui ai dit vous en couple? Vous?
Il me répond oui et je me marie bientôt (^_^) à l'entendre c'était la meilleur chose qui pouvait lui arriver dans sa vie.
Alors je lui pose la question suivante, cette fois ci en le tutoyant avec solidarité masculine oblige. "Ca va c'est pas trop galère tout les jours???" et j'étais vraiment sérieux en plus.

Là, il marque un temps d'arrêt et rigole juste après...
Je rigole avec lui, obligé, c'est alors qu'il finit par m'avouer que c'était pas aussi simple...
Depuis, cette histoire, je la sors à tout les vendeurs en immobiliers qui serais assoiffés par leurs % car quelques part je les tiens principalement comme responsable de la flambée immobilier de ces dernières années.

L'état s'est déchargé de nous fournir un toit, mis à part çà, qui d'autres entre le particulier et le vendeur serait responsable?

Surtout qu'on sera amené à payer les retraites ds anciens, on habitera loin dans petit, on se tapera des heures de trajet pour payer toute notre vie tout çà pourquoi?
Pour le confort des autres.

Faut le dire, le parc immobilier en france devient véritablement malsain.
Réponse de le 14/04/2011 à 8:23 :
J'ai rien compris !
Réponse de le 14/04/2011 à 9:18 :
En gros je dis que c'est une grosse galère pour un primo accédant de trouver quelque chose de convenable et la seule chose qui pourrait faire que je puisse avoir un appart convenable serait de me mettre en couple.

a écrit le 13/04/2011 à 7:34 :
Parisiens, arrêtez de vous plaindre, à Londres c'est bien pire. Londres devient une ville de grosses sociétés. Ce sont les seuls à pouvoir s'aligner sur les loyers. Les petits commerces ont quasi disparu et mis à part les "nobles", les autres s'éloignent toujours de plus en plus loin de la capitale.
Réponse de le 13/04/2011 à 8:29 :
Ah oui, c'est pire ailleurs donc surtout ne nous plaignons pas ! Toutes les grandes avancées sociales ont d'ailleurs été obtenues ainsi, c'est bien connu.
Réponse de le 13/04/2011 à 12:16 :
Vous avez tord:
- "nobles" veut pas dire "riches"
- l'article parle de loyer d'habitation, pas d'entreprise.
- Londres est une ville qui peut s'étendre et donc possibilité de construire. Les prix sont moins déraisonnables grâce à cela. Contrairement à Paris intra muros qui par définition ne peut pas s'étendre. Donc les prix montent.
Réponse de le 13/04/2011 à 22:02 :
@ James : Et pourquoi ne pas fusionner Paris avec une partie de sa banlieue ? Ceci permettrait à cette dernière de s'étendre !
Réponse de le 14/04/2011 à 10:15 :
ça c'est une bonne question! Paris intra muros est bloqué par les "murs" et le grand Paris ne marche pas... La prochaine banlieue est relativement bien desservie mais la moyenne est deja bien plus mal desservie... Les gens ne peuvent ou ne veulent pas y aller. Les entreprises non plus. Ce qui crée des zones de "vide"
a écrit le 12/04/2011 à 9:35 :
@ stephane.....du 1000 euros/m2 à 10 km de Paris ???? merci de nous indiquer ce coin de paradis... dans le 9.3 ?
a écrit le 12/04/2011 à 7:47 :
Certains ci-dessous devraient peut être réfléchir à l'utilisation de leur impôts et à la notion d'efficacité économique avant de venir nous raconter que la situation actuelle du marché immo est normale. Si ça ne vous dérange pas que le marché soit sponsorisé avec vos impôts au détriment de l'économie productive, des PME, pas de problèmes. Mais préparez vous à payer de lourdes charges fiscales pour assurer le train de vie des chômeurs, profession d'avenir dans un pays-musée !
Réponse de le 13/04/2011 à 16:52 :
entièrement d'accord
Réponse de le 18/04/2011 à 16:42 :
Moi aussi ! Je suis pour arréter l'APL notamment qui "solvabilise" artificiellement les locataires et fait monter les loyers d'autant... donc les prix de l'immobilier (les 2 étant lié). Ces aides coûtent une fortune à l'Etat qui serait mieux inspiré de l'utiliser pour construire des résidences étudiantes ou des foyers de jeunes travailleurs à prix modérés ! Ou pour rembourser ses dettes...
a écrit le 12/04/2011 à 7:09 :
Vendre un morceau de terrain 100 000 euros est proprement scandaleux et c'est du vol caractérisé!.
Réponse de le 13/04/2011 à 11:42 :
quatre cylindre, quatres sous...
Réponse de le 22/04/2011 à 13:14 :
ca depend si y a du pétrole en dessous c est pas cher
a écrit le 11/04/2011 à 13:48 :
Le manque de foncier et l'attractivité économique d'une ville ou d'une région peuvent faire exploser les prix, on est d'accord .... Mais alors, expliquez moi pourquoi on trouve facilement de beaux appartements à 1000 euros le m2 à moins de 10 km du centre de Francfort, première place financière de la zone euro ? Pour comparer, c'est le prix du m2 ...à Montluçon ( jolie ville, mais pas très économiquement attirante ...)
Réponse de le 11/04/2011 à 14:37 :
C'est facile, villes à 10 km de Paris ou l'on peut : trouver de grandes surfaces, envoyer ses enfants dans une bonne école publique, sans nuisance, avec une ligne de RER,..... sont très, très rares.
Réponse de le 12/04/2011 à 7:24 :
@stéphane : vous voulez tout .....rien que pour vous !! Ce n'est pas possible !! "une bonne école publique" et "sans nuisance" implique une sélection par des loyers élevés......
Réponse de le 12/04/2011 à 7:36 :
...Et la spéculation sur le dos de la classe moyenne n'a rien à voir bien entendu avec ces prix outranciers ? C'est que l'emplacement ? Foutaises.
Réponse de le 12/04/2011 à 8:37 :
@ stephane.....du 1000 ?/m2 à 10 km de Paris ???? merci de nous indiquer ce coin de paradis... dans le 9.3 ?
Réponse de le 12/04/2011 à 13:47 :
Avez-vous étudié les prix à Berlin alors ? C'est une capitale européenne, et nous sommes bien loin des niveaux relevés à Paris ?

Francfort n'a et n'aura jamais le niveau d'attractivité de Paris, malgré sa relative attractivité économique en Allemagne.
C'est une ville qui est peut etre cotée en Allemagne, quoique, certes riche et une des 1eres places financieres européennes mais en dehors de ses sièges de banques internationales et BCE, son attrait est limitée.
Il y encore une quinzaine d'années, cette ville était particulièrement connue en Allemagne pour sa criminalité et pour etre la ville de la drogue (il reste encore quelques rues à nettoyer d'ailleurs).

La principale différence entre l'Allemagne et la France réside dans la structure meme du pays. La France comme tous les autres pays européens est un pays centralisé contrairement à l'Allemagne ou aucune ville ne fait rougir les autres grandes par sa situation. On y trouve de nombreuses de grandes villes : Berlin, Hambourg, Munich, Cologne, Francfort et Stuttgart ont une population supérieure a 600 milles habitants. En France, seules Paris et Marseille sont dans ce cas.

Bref, comparez ce qu'il y a de comparable et venez apprécier les prix parisiens et ceux de la banlieue parisienne.

Autres infos qui ont leur importance.

Densité à Paris de 21 000 hab/km2 vs 2700 à Francfort.
Et Francfort a encore un potentiel de construction considérable de logements neufs alors que Paris est depuis bien lontgtemps saturée. Ce qui explique aussi la raison pour laquelle les candidats a l'achat et meme les locataires privilégient la banlieue pour trouver des prix et des espaces plus intéressants.

Paris concentre a elle seule 3.4% de la population francaise contre a peine 0.8% de la population allemande a Francfort.
-------------------------------------------------
Réponse de le 13/04/2011 à 13:43 :
Mais ça n'explique pas pourquoi Montluçon est plus chère que Francfort.
Réponse de le 13/04/2011 à 14:47 :
Pour info / Berlin est une "grande ville attractive": avec 15% de chômage, et seulement du travail dans la fonction publique, les écoles et l'administration
Réponse de le 14/04/2011 à 7:30 :
J'ai jamais indiqué attractive après "grande ville" !
Et oui Berlin est une triste capitale (économiquement je veux dire). Ce qui explique que les prix de l'immobilier y soient si faibles.

http://www.lagazettedeberlin.de/6284.html
a écrit le 10/04/2011 à 19:48 :
pour savoir où acheter ou investir, il suffit de consulter les études de l'INSEE. Sur les vingt prochaines années ce sont les régions du sud et de l''ouest qui vont voir leur population et les créations d'emploi augmenter le plus. A Aix-en-Provence par exemple, ville que je connais bien , on ne peut pas vraiment parler de baisse de l'immobilier, les prix sont trés élevés jusqu'à 20 km du centre-ville. Les actifs y affluent mais aussi les retraités et les étrangers. La situation sera par contre plus difficile dan sles régions du nord et de l'est mais aussi en région parisienne.
Réponse de le 11/04/2011 à 1:31 :
@ romain88: je serai plus prudent en disant qu'incapables de gérer à 1 semaine, nos dirigeants et l'INSEE, qui est un organisme de propagande gouvernementale, ont un manque de crédibilité faisant des prévisions à 20 ans :-)
Réponse de le 11/04/2011 à 12:31 :
Tres juste l'analyse de Patrickb sur l'incompétence de l'insee.
Réponse de le 11/04/2011 à 15:32 :
arretons un peu avec la pretendue incompetence de l INSEE; si les predictions statistiques ne servaient a rien, pouvez vous me dire pourquoi autant de boites passent autant de temps a les etablir? Et pourquoi les francais ne rateraient sous aucun pretexte la meteo de la semaine a venir?
Ces outils statistiques sont utiles pour prevoir ou l on va compte tenu d un nombre de variables connues a l instant T. Si ces variables changent, la prediction est forcement fausse sans pour autant que la methode ou l organisme soient a remettre en cause!
Réponse de le 12/04/2011 à 11:38 :
Amusante comparaison avec la météo, combien de personnes lisent ou écoute leur horoscope tous les matins sans y croire une seule seconde ? Combien de sociétés dépenses des sommes inconsidérées dans des audits, des études pour se couvrir de statistiques inutiles ? C'est justement parce que les variables sont fluctuantes et les comportements (surtout dans l'immobilier) irrationnels qu'il est presque impossible de prévoir.
a écrit le 10/04/2011 à 18:18 :
Les prix baisseront le jour où Paris sera boudé par les acheteurs étrangers qui achètent avec leur putains de fric sans regarder à la dépense. Paris est une pompe aspirante. Si ça monte sur Paris, ça monte aux alentours et ça finit par contaminer toute la France. Paris devient petit à petit Monaco. C'est en France, on y parle Français mais ce ne sont pas des Français qui y vivent.
Réponse de le 11/04/2011 à 7:29 :
100% d'accord, je ne l'aurais pas dit autrement. BRAVO !
Réponse de le 11/04/2011 à 8:26 :
Simple, il suffirait de taxer les pieds-à-terre (hors raison professionnelle) non habités à l'année : ça générerait des recettes pour l'Etat, qui pourraient servir à construire des logements sociaux, et des apparts se libèreraient, et pourraient donc accueillir des Français qui en ont bien besoin, à des tarifs moins indécents qu'actuellement !
Qu'attend l'Etat pour le faire ... ?
Réponse de le 11/04/2011 à 9:25 :
Ceux qui font monter les prix sont d'abord les investisseurs nationaux, des particuliers, déjà propriétaires qui investissent dans la pierre plutot qu'en bourse ou dans les entreprises. Résultat; les jeunes ménages primo-accédants ne peuvent plus acheter et les PME n'arrivent plus à trouver de financements.
Bref il faut crever l?abcès immobilier! Encadrer les loyers pour dissuader les investisseurs non promo-accédants, supprimer les dispositifs Scelliers qui coutent un bras aux contribuables.... Mais ce sont des réponses de court terme, ensuite il faudra construire des logements en masse, mais sans engagement politique fort....
Réponse de le 12/04/2011 à 16:24 :
Si on regarde les statistiques il n'y a qu'entre 6 et 7% de trnasactions effectuées par les étrangers à Paris (chiffre stable depuis 10 ans) et il achètent surtout dans les beaux quartiers alors on ne peut pas les accuser de tous les mots... si les prix montent autant c'est qu'il y a 93% des transactions effectuées au prix fort par des résidents!!!!
Réponse de le 18/04/2011 à 17:03 :
Mais ces 7% de transactions influencent fortement le reste du marché moins haut de gamme. Démonstration par l'exemple : Mr X possède un 3 pièces au 1er étage exposé nord dans le 4ème arrondissement de Paris. Il apprend que son voisin, M. Y, vient de vendre à un russe son magnifique 3 pièces au 5ème et dernier étage exposé sud avec balcon à un prix B (pour bullesque) du m2. Mr X va se dire que son appart vaut donc au m2 B-20% (-10% pour l'étage, -10% pour l'expo). Cet appart pas assez luxueux n'aurait pourtant jamais interessé le russe mais cela Mr X s'en fout. Quand à Mr&Mme Z, cadres sup parisiens travaillant dans le centre avec un enfant, qui cherchent au minimum un 3 pièces dans le 4ème, ils ne pouvaient non seulement pas rivaliser avec le russe pour l'achat du 3pièces de Mr X mais se trouvent en plus confrontés aux exigences folles de Mr Y....
a écrit le 10/04/2011 à 16:41 :
On commence a voir sur le marché de Lyon des 15m2 entre 80000 et 100000 euros!!!
Les ventes deviennent rares? comme le dit Max plus loin.......................................
A savoir que par rapport à l'Europe de Nord qui n'est pas vivable (faut le dire) ; le marché reste pas chère du tout..............................................................
Ou dernière exagération avant le grand crunch?
Réponse de le 11/04/2011 à 7:54 :
et par rapport au marché allemand, le marché est ultra cher !
Mais c'est peut-être parce qu'ils sont plus compétitifs que nous ... ou moins c*ns
Réponse de le 11/04/2011 à 9:27 :
C'est aussi parce que leur population baisse, du coup la demande en logement baisse, les prix aussi...
Réponse de le 11/04/2011 à 13:40 :
Allemagne 82 millions d'habitants sur 360 000 km2...France 62 millions d'habitants sur 550 000 km2... Donc faut arrêter avec ces argumentations nulles du "foncier rare" et de la surpopulation en France !! en 1990 le Japon comptait 98 millions d'habitants, l'immobilier y était le plus cher du monde. Les reportages TV en France montraient la difficulté des japonais à se loger...Depuis, l'immobilier japonais a baissé de 50 %, mais ça , aucun média français ne vous en parle !!
Réponse de le 13/04/2011 à 12:21 :
Le gouvernement allemand taxe la plus value sur la revente d'un bien. Il est donc difficile de faire une comparaison entre pays...
Réponse de le 20/04/2011 à 14:58 :
J'espère que les gens vont pas acheter à ce prix là et à Lyon on trouve beaucoup de studios vendus loués vous savez pourquoi?
a écrit le 10/04/2011 à 9:16 :
C'est évident! Sur Rouen, les maisons ne se vendent plus depuis 6 mois et les prix baissent! Et je ne parle pas des biens à plus de 5kms de la ville... c'est la chute logique. Nous avons assisté à un blocage du marché, et allons constater la baisse vertigineuse des prix. Même si certaines agences (des menteurs) vous expliquent que "tout va bien"! Merci à la tribune de révéler (avant les autres médias qui préservent le métier!) la vérité sur ce qui se passe déja: Le début de l'éclatement de la bulle immo en France (province pour commencer).
Réponse de le 10/04/2011 à 16:42 :
Certaines zones et pas d'autres?
comment le savoir?
Ou trouver l'info...qui là est stratégique!!!!
Réponse de le 11/04/2011 à 8:00 :
Ou trouver l'info? Sur internet, les blogs immo... bref, il ne faut pas compter sur le métier de l'immo pour nous donner les bonnes infos (FNAIM, notaires, agences diverses...)! Et la tribune, qui revèle avant tout le monde ce qui se passe depuis plusieurs mois. Il faut surtout ne pas acheter en ce moment, et attendre les soldes qui arrivent!
Réponse de le 11/04/2011 à 11:19 :
A Rouen, les maisons ne se vendent plus??? Tiens??? Vente de ma maison en 72 heures au prix que je voulais... On a pas le même Rouen alors (Rouen gare pour être précis)
Réponse de le 11/04/2011 à 12:31 :
@Jeff : si votre prix n'était pas si élevé, ça n'a rien d'anormal ni même de contradictoire...
Réponse de le 13/04/2011 à 15:22 :
bonnes affaires, soldes..... je vous conseille de ne pas trop rêver, des prix qui baissent et des taux bancaire qui montent ça fait la même addition à la fin.
Réponse de le 14/04/2011 à 7:27 :
Ah non, faut apprendre à calculer m'sieur. Les intérêts composés ça fait mal, très mal. Une baisse de prix est bien plus avantageuse pour la primo accession qu'une baisse des taux. La preuve ? Ces deux dernières années on a eu des taux bas et la primo accession est au plus bas pourtant. Parce que le ticket d'entrée est trop élevé, et que l'argent pas cher n'y change rien.
a écrit le 09/04/2011 à 18:46 :
Bonjour,

Merci pour cet article. Enfin un peu de transparence concernant le marché immobilier dans la presse.

Les blogeurs n'ont pas attendus la très contestable FNAIM pour réagir sur l'anomalie frappante des prix immobiliers exorbitants pratiqués dans notre pays.

Les marchés immobiliers sont cycliques et moutonniers.
Il est donc important d'analyser ces cycliques et ce qui se passe ailleurs en Europe et aux USA.

En complément, je vous invite à lire les articles suivants sur :
http://immobilier-finance-gestion.over-blog.com/

- Evolution des prix immobiliers en France d'ici à 2020
- Immobilier France : 3ème marché le plus sur évalué au monde
- Panorama des prix immobiliers dans le monde : top et flop 10
- Immobilier France : 3ème marché le plus sur évalué au monde
- Les prix immobiliers à Paris : baromètre Meilleurs Agents avril 2011
- Immobilier Espagne : les prix devraient baisser de 10% en 2011
- UK : croissance économique et prix des logements
- Pourquoi la crise immobilière est différente en Europe et aux USA ?
- USA : ventes de logements par région au plus bas
- USA : prix immobiliers toujours en baisse
- Espagne : les prix immobiliers baissent encore en mars
- Immobilier Espagne : les villes ou les prix chutent le plus
- Immobilier US : 2010 record du nombre de logements vacants
- Immobilier Espagne : -38.7% de logements neufs en 2010
- Indice des prix immobiliers pour les 50 principales villes d'Espagne
- Ou en est le marché immobilier en Italie ?
- Ou en est le marché immobilier au Royaume Uni ?
.....

Bien Cordialement,

Laurent
a écrit le 09/04/2011 à 18:24 :
Vous sentez pas la poudre... on dirait qu'une guerre civile se prépare!
a écrit le 09/04/2011 à 18:23 :
et bien tant mieux si ça baisse, les prix sont trop élevés pour un famille lambda qui veut se loger.. Seul probleme la concurrence avec les séniors, les enfants gates des trente glorieuses qui ont un pouvoir d'achat (piqué à leurs enfants) ENORME.
pour ma part j'attends, je prefere ne pas ruiner l'avenir de mes enfants (etudes loisirs) pour une baraque année 50 vendue dix fois son prix.
Réponse de le 10/04/2011 à 7:05 :
Exact ; les soixantehuitards ont la retraite précoce , le patrimoine , le pouvoir , la santé , et nous les trentenaires on devrait payer la facture intégrale ; "ils ont tué le père " ....et leurs enfants!!! N' oublions pas que le plus précieux c'est nous qui l'avons :la jeunesse ; refusons leur dictature et leur matérialisme pitoyable. Une maison de parpaings , c'est comme un caveau funéraire ...aérien .
Réponse de le 11/04/2011 à 6:23 :
Tellement vrai...pas que je sois "jaloux" de mes parents, mais le décalage entre leur patrimoine ( qu'ils ont pu construire) et le notre ( que l'on peine à construire) est dément. Indirectement cela casse l'ascenseur social. Il n'a jamais été autant nécessaire de venir d'un "bon" milieu social sous entendu : argenté. Les parents et grands parents qui le peuvent, prêtent aux petits enfants et entretiennent la spéculation immobilière. Pour ceux qui n'ont pas d'ascendants "bankable" ....c'est mort.
Réponse de le 11/04/2011 à 14:51 :
@ spoliation: Faux, les 68tards n'ont pas la retraite précoce. Ils ont cotisé 41,5 ans pour avoir droit à la retraite, mais il est vrai qu'ils on commencé à travailler plus tôt :-)Et ceux d'avant commençaient même à 14 ans. Conclusion: fait déjà tes 41,5 ans et revient nous parler :-)
Réponse de le 11/04/2011 à 15:31 :
@ Patrickb : "fait déjà tes 41,5 ans et revient nous parler" quand tu seras plus là ?
Réponse de le 11/04/2011 à 15:40 :
@spoliation générationnelle
A quel âge avez vous commencé à travailler, pour ma part le départ dans la vie active j?avais à peine 14 ans avec un salaire de 60 Françs par mois et 6 jours sur 7, sans pouvoir se plaindre, et j'ai obtenu la retraite après avoir fait mes 168 trimestres de cotisations et une santé plus qu'aléatoire due à la pénibilité de mon travail .
Encore, ai-je eu de la chance, car mon père orphelin lui, a commencé à travailler à 11 ans, s?est farci la seconde guerre mondiale d?abord en tant que combattant et ensuite prisonnier de guerre en Allemagne, la retraite, je peux vous dire qu?il n?en a pas beaucoup profité
Alors pour les soixante huitards profiteurs, vous repasserez !.
Je ne dis pas que pour tous les jeunes d?aujourd?hui la vie est rose, mais elle est moins pénible qu?autrefois, avec beaucoup plus d?opportunités professionnelles pour ceux qui veulent s?en donner la peine.
Réponse de le 11/04/2011 à 15:43 :
@ patrick ; Les conditions de travail étant rigoureusement différentes , je n'ai pas du tout l'intention de les faire ces 41,5 ans d'esclavagisme ( pendant que ton seul souci c'est de savoir où partir en vacances pour la 7è foi :) ) Mais je peux comprendre ton énervement qd tu réalises que tes trois apparts vont perdre la moitié de leur valeur sous peu ; et le viagra coute cher aux 68tards!!
a écrit le 09/04/2011 à 15:05 :
Les taux d'intérêt sont revenus à leur niveau de 2009. La capacité d'endettement des emprunteurs devraient suivre la même voie ainsi que les prix. 1% de variation des taux d'intérêt représente 8% de la capacité d'emprunt sur 20 ans et 13% sur 30 ans pour un ménage moyen.
http://www.aft.gouv.fr/article_180.html?id_article=180&id_rubrique=173

C'est aussi la fin des taux d'intérêt très bas que l'on a connu. Il est fort probable que l'on revienne à des taux de 4 à 4.5% pour le TEC10 dans quelques mois. Disons 4% en juin et 4.5% en décembre voire plus de 5% en 2012.
Réponse de le 10/04/2011 à 8:02 :
Effectivement ils annoncent le taux à 1,75 pour la fin de l'année
a écrit le 09/04/2011 à 13:02 :
Non! les prix du neuf vont baisser un peu.
Réponse de le 10/04/2011 à 13:21 :
Le prix du neuf est indexé sur le SMIC. Il ne peut pas baisser beaucoup.
Réponse de le 11/04/2011 à 13:51 :
M'étonnerait quand même qu'ils baissent pas les prix s'ils n'arrivent pas à vendre...Si ?
Réponse de le 11/04/2011 à 14:55 :
@ Yves: les choses n'ont que la valeur que quelqu'un est prêt à payer et non une valeur indicielle. S'il n'y a pas d'acheteur, le prix doit baisser jusqu'à ce que'un quidam trouve le prix adéquat pour vendre !!
a écrit le 09/04/2011 à 12:36 :
Je vous l'avais dit... Patience...les soldes vont bientôt arriver....
a écrit le 09/04/2011 à 11:20 :
Je confirme pour Lyon est la partie Nord villefranche sur saône c'est mort, et Ouest au-delà de Lentilly c'est vraiment mort aussi très peux de ventes et les ventes sur Lissieu, Lentilly etc.. sont négocies style -15 à -20% même vu -30% et accepté par le vendeur, pas le choix des mois sans visite ni offre solvable.

Un constat pas mal de biens ne trouvant pas d?acheteur partent en location et idem mise en location prix burlesque et forte nego un exemple maison 1650 accepté à 1050 propios coincés, problème depuis 2 mois ils ne perçoivent plus de loyers.....

Les années avenirs vont être très dur surtout pour ceux qui achètent ou ont acheté au prix burlesques.

Jusqu?a maintenant c?était la spéculation mais c?est fini les prix doivent chuter de minimum -30 à -40% pour que la machine reparte. Immo trop chère c?est le reste de l?économie qui pâti plus de fric pour dépenser ailleurs.

Je suis à Berlin pour 15 jours pour le taff prospection immo bureau et je peux vous assurer que vu d?ici le prix de l?immo français est vraiment burlesque.


a écrit le 09/04/2011 à 11:14 :
Pour savoir si les prix vont baisser, demandez-vous pourquoi ils ont monté.
Est-ce uniquement à cause de la baisse des taux ?
Réponse de le 11/04/2011 à 12:32 :
Oui, principalement (argent pas cher - acheteurs solvabilisés "artificiellement" - et ils le seront de moins en moins), et des aides fiscales type Scellier.
Réponse de le 14/04/2011 à 11:48 :
Que faites-vous de la pénuerie? de la retraite par capitalisation?
Et le cas de l'Allemagne? Ils n'ont pas connu des taux bas?
a écrit le 09/04/2011 à 10:40 :
Un plafond ou une légère baisse temporaire la durée d'attente des choix politiques sur la fiscalité et l'élection présidentiel, c'est bien possible mais mais crédible que cela va durer ou plonger. Un marché immobilier n'est jamais stable, les périodes de fortes croissance sont toujours suivis d'une baisse, comme les vagues sur l'océan.
Réponse de le 09/04/2011 à 11:20 :
Et comme l'océan, la marée baisse après qu'elle monte pour trouver son niveau. Donc les prix (après l'inflation des salaires) ne peuvent monter à jamais.
a écrit le 09/04/2011 à 9:58 :
Oui pareil en aquitaine, ce sont toujours les mêmes annonces qui reviennent sans cesse, preuve que les acheteurs ne se précipitent pas... Encore qq mois, et tout va redevenir correct, sauf naturellement pour ceux qui ont achetés au prix fort..
a écrit le 09/04/2011 à 9:44 :
c'est enfin parti pour les soldes (mais y'a plus d'acheteurs ) ; le premier qui concèdera une forte baisse a encore une chance de sauver les meubles , le deuxième y laissera déjà des plumes ; sauve qui peut général !!
Réponse de le 09/04/2011 à 12:50 :
C'est clair qu'à partir de maintenant, les vendeurs qui espérait faire une plus-value + importante ont trop attendu et vont devoir vendre un peu moins cher.
Ou alors attendre le prochain cycle de hausse mais ça va pas être pour tout de suite... Je pense à une baisse pendant au moins 2 ans et il faudra plusieurs années pour avoir de nouveau un "sommet de bulle".
Réponse de le 10/04/2011 à 19:08 :
Ça grouille de spécialistes... Les soldes , ça fait 5 nas qu'on me les prévoit...
Friggit mais depuis 1960 seulement. C'est à se tordre de rire. Lui-même publie les ratios antérieurs dans lesquels on voit le passé proche n'a été qu"une anomalie. Le logement a historiquement toujours couté très cher !
Réponse de le 12/04/2011 à 7:40 :
@Sebf : si mes impôts n'avaient pas servi à plus riche que moi pour faire du Scellier, les soldes elles auraient déjà commencé. Depuis deux ans, 80% du neuf c'est du Scellier, et le reste du PTZ doublé. Si l'Etat n'était pas intervenu, il se serait passé quoi ? Si vous trouvez ça intelligent, de soutenir une bulle avec nos impôts, c'est qu'il est grand temps de réformer l'enseignement de l'économie en France !
Réponse de le 12/04/2011 à 7:40 :
@Sebf : si mes impôts n'avaient pas servi à plus riche que moi pour faire du Scellier, les soldes elles auraient déjà commencé. Depuis deux ans, 80% du neuf c'est du Scellier, et le reste du PTZ doublé. Si l'Etat n'était pas intervenu, il se serait passé quoi ? Si vous trouvez ça intelligent, de soutenir une bulle avec nos impôts, c'est qu'il est grand temps de réformer l'enseignement de l'économie en France !
Réponse de le 18/04/2011 à 17:14 :
D'accord avec vous Hahaha !!!
a écrit le 09/04/2011 à 9:17 :
sur Lyon aussi il y a des appart à vendre depuis des mois et pour certains même des années et pas mal des clients on préféré de retirer de la vente leurs biens en attendent une meilleurs période, perso je pense que c?est illusoire il faudra attendre des années, la chute des prix et les délais de vente et plus importante en périphérie notre zone est ouest de Lyon et je peux vous dire que là ça dérouille vraiment, c?est simple nous étions 7 AI et actuellement nous sommes que 3+le boss.
Réponse de le 12/04/2011 à 7:43 :
Une meilleure période ? Ils retirent leur appart de la vente parce qu'ils attendent une meilleure période ? Quand est ce que les français vont se rendre compte qu'à force de tirer la couverture chacun de leur côté, elle va finir par craquer ? L'immo n'a ajamais été aussi hauts et ils attendent ! Et bien qu'ils attendent 2012, une fois que le pays implosera grâce au vote ras le bol, ils n'auront plus rien, ce sera encore mieux !
Réponse de le 20/04/2011 à 15:10 :
Attendre une meilleure période où ils pourraient s'en foutre plein les poches, c'est une très mauvaise habitude que les gens ont pris, il faut prendre conscience que la hausse qu'il y a eu en France n'est pas normale et elle n'aurait pas due être.
A présent des gens vont être lésés,ils ne l'auraient pas été avec un contrôle et une évolution normale du marché.
Elle est belle la France de propriétaires
a écrit le 09/04/2011 à 8:41 :
5 ou 7 semaines de délais de vente? Venez en Bretagne, on compte en ans. Je connais beaucoup de maisons à vendre depuis 5 ans +, même avec des baisses de prix de 30% +.
Réponse de le 09/04/2011 à 18:00 :
Ces propos paraissent étonnants! quand je parcourre des annonces à travers la France, très souvent les prix sont proches de ceux de Paris qui est un marché européen voire internationnal: quand la grenouille veut se faire plus grosse que le boeuf...
Réponse de le 11/04/2011 à 15:36 :
la bretagne a ete particulierement affectee par le lancement a grande echelle de programmes Cellier.
incroyable le nombre de logements neufs dans des zones ou il n y que peu de travail (et donc peut de demande). Ca va faire mal.
Réponse de le 12/04/2011 à 16:22 :
4.000 logements vides à louer à Vannes = ville de vieux retraités parisiens = aucun job !!!!!
a écrit le 09/04/2011 à 7:39 :
Sortez les parachutes, ca va faire mal !
Réponse de le 09/04/2011 à 7:54 :
Pas pour les locataires
Réponse de le 09/04/2011 à 8:15 :
Certes, mais une crise immobiliere a souvent de lourdes consequences sur le secteur de l'emploi : BTP, Vendeurs immobiliers, fournisseurs (beton, materiel ....) et donc l'emploi indirect
Réponse de le 09/04/2011 à 12:47 :
Ils ont raison : c'est vrai que j'aurai aimé être propriétaire mais j'ai différé mon projet.
Finalement je suis content de rester locataire pour l'instant ;)
Réponse de le 09/04/2011 à 14:59 :
Les salariés du secteur BTP au sens large (500.000 sal.) et qui sont locataires vont avoir des problemes de fin de mois quand leur chef va leur dire qu'il n'y a plus de boulot pour cause d'effondrement de la bulle immobiliere. La meme situation a eu lieu il y a 2 ans aux USA, l'onde de choc atteint maintenant la France
Réponse de le 09/04/2011 à 16:25 :
moins de salariés du BTP , donc encore moins d'accédants etc etc ; la spirale infernale est amorcée , 15 années de baisse en perspective ; la crise ne fait que commencer . on a été manipulés.
Réponse de le 09/04/2011 à 18:27 :
Au final c'est positif car les investisseurs ont désormais intérêt à investir dans des PME en croissance s'ils espèrent une plus value (entreprises qui produisent des richesses, des devises et des emplois - comme en Allemagne) plutôt que dans un tas de pierre qui ne produit rien mais suce le sang des locataires asphyxiés. Quand aux acheteurs qui achètent pour se loger, s'il ne dépensent plus tout leur salaire pour rembourser leur emprunt immobilier, ils vont pouvoir consommer davantage et faire tourner l'économie du pays :) (et/ou être payés moins ce qui permettra à nos entreprises d'être + compétitives à l'export - comme en Allemagne)...
Réponse de le 10/04/2011 à 14:45 :
et bien je m'apprêtai à acheter, je vais m'abstenir encore quelques mois! cette bulle immobilière en dehors de toute considération sur notre réel pouvoir d'achat finirait elle par éclater ??
Réponse de le 11/04/2011 à 8:40 :
Il y a bulle quand l'offre est superieure a la demande, ce qui en France n'est pas le cas dans certaines regions. Acheter son logement pour celui qui le peut reste sur le long terme (20 a 25 ans ) un bien meilleur choix economique que de rester locataire. On a jamais vu sur le long terme l'immobilier baisser sauf pendant la guerre, et ca c'est la realite dans le monde entier
Réponse de le 11/04/2011 à 12:35 :
@Fab1210 : faux, la dernière crise immo remonte aux années 90. Curieusement, le schéma de communication du secteur a été le même...
Réponse de le 11/04/2011 à 15:09 :
Sauf que dans les années 90, il y a eu surabondance de biens neufs invendus. Ce qui fait un marché, c'est l'équilibre offre/demande, or aujourd'hui il y a un manque structurel d'offre, et un besoin croissant. Tant que cette situation perdurera, il y a aura une pression à la hausse.
A court-terme, une (forte) remontée des taux devrait logiquement fait baisser les prix, ce qui sera une bonne chose. Mais il ne faut pas espérer une chute abyssale, sauf avec des taux dignes des années 70-80, mais alors là la situation économique risque d'être terrible ou alors les salaires galoperont, auquel ceux qui ont acheté récemment auront fait une bonne affaire ...
Réponse de le 12/04/2011 à 7:45 :
Oui mais vous avez une limite : ce que les gens PEUVENT payer. Il est sûr qu'il y a beaucoup moins de maisons à vendre que de gens qui veulent être propriétaires. Mais des gens qui PEUVENT être propriétaires, il y en a beaucoup moins, d'où ces stocks de maisons qui restent sur le net 6 mois, 10 mois, voire plus, avec un prix qui est de fait de plus en plus éloigné du prix de marché qui baise, qui baisse...
Réponse de le 13/04/2011 à 19:59 :
La vie tranquille et loin du stresse n'est pas dans les villes mais à la compagne, faut fuire les grand villes...
Réponse de le 23/04/2011 à 13:55 :
Aller cela va passer pas de bil a ce faire chaque'un vivra comme il veut bon courage a la generation sans travail sans sante sans retraite(a voir dans 30 ans) mais heureuse de vivre dans nos campagne ou ville, manger notre viande et boire notre vin(pas trop cher) nos ecoles et nos interminable palabre qui terminerons dans un isoloir.
Tous les commentaires sur l'orthographe seront vain pour ma part! mais ne m'empecherons pas d'ecrire mon petit avis bien francais(j'ai un avis sur tout!)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :