Derniers conseils pour remplir sa déclaration 2010

 |   |  394  mots
Pour les retardataires, les formulaires doivent être au plus tard retournés avant lundi soir. Tour d'horizon des précautions à prendre et des pièges à éviter.

Comme chaque année, nombre de contribuables passeront un week-end studieux, afin d'envoyer par courrier leur déclaration de revenus avant lundi soir. Depuis le début du mois de mai, l'Ordre des experts-comptables de Paris Ile-de-France délibre sur latribune.fr des conseils pour remplir la déclaration d'impôt. Les experts ont aussi répondu aux nombreuses interrogations des internautes lors de « tchats ». Les questions ont souvent reflété les préoccupations actuelles des contribuables : retraite, loi Scellier, statut d'autoentrepreneur et problèmes avec son employeur.

Loi « Scellier »

Les experts-comptables ont rappelé, lors de ces « tchats », que l'administration acceptait de prendre en compte, outre le prix d'acquisition du Scellier, les coûts du notaire, les commissions des intermédiaires ayant contribué à la vente, les droits de mutations et/ou TVA. Attention : la réduction d'impôts ne figure pas sur le formulaire simplifié (2042). Elle doit être reportée dans la ligne 7HJ du formulaire (2042C).

Retraite

Concernant les rachats de trimestres, leur coût doit être déduit du montant brut du salaire. En l'absence de revenus, le montant doit être porté sur la ligne 6DD. Les versements sur un produit retraite (Perp, par exemple) donnent aussi droit à une déduction (la liste des produits concernés est disponible sur la notice 2041 GX, téléchargeable sur le site des impôts).

Autoentrepreneur

Première chose à savoir : les revenus de l'activité d'autoentrepreneur ne peuvent pas être portés sur le formulaire 2042 classique. Il faut se munir du 2042C. Bien que l'autoentrepreneur puisse opter pour un prélèvement libératoire, les revenus doivent être mentionnés sur la déclaration d'impôt afin de déterminer le revenu fiscal de référence.

Salaires

Pour rappel, les sommes gagnées aux prud'hommes ne sont pas imposables mais sont soumises aux cotisations sociales. Les arriérés de salaire, en revanche, sont des revenus différés et peuvent être étalés en les mentionnant sur la ligne OXX de la déclaration. Enfin, les indemnités lors d'une « rupture conventionnelle » sont exonérées si l'indemnité ne dépasse pas plusieurs plafonds. Dans le cas contraire, la fraction excédant le plafond est imposable.

Personnes à charge

Attention : jusqu'à cette année, la demi-part accordée pour un enfant à charge était inscrite dans la déclaration. Désormais, c'est au contribuable de l'indiquer.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :