Haro sur les niches fiscales

 |   |  109  mots
Une très large majorité des internautes de latribune.fr ont indiqué vouloir la fin ou la réduction des niches fiscales.

"Impôts : les niches fiscales les plus folles" titrait ce week-end la Tribune. Alors que le Premier ministre a relancé le chantier de la réduction des ces avantages fiscaux très nombreux (plus de 400) et qui pèsent plus de 70 milliards d'euros, la Tribune vous a demandé sur son site Internet s'il fallait supprimer, réduire ou laisser en l'état les niches fiscales. La réponse est sans appel. Seuls 9,8% des internautes qui ont répondu souhaitent le maintien en l'état de la situation. Plus de la moitié (52,45%) veulent aller jusqu'à la disparition de ces niches et plus d'un tiers (37,75%) demandent à ce qu'elles soient réduites.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/05/2010 à 8:02 :
Quid de l'inventaire des niches fiscales.Celles-ci n'existent que par clientelisme électoral non avoué ou satisfaction à des groupes de pression puissants,nuisibles et négligeant la communauté. l'ironie de l'histoire c'est que la majorité d'entre nous ne bénéficie d'aucune faveur particulière. Elle vit correctement quand même,en payant ses impôts et en participant à son corps défendant de la dette commune qui continue inexorablement à enfler.
a écrit le 06/05/2010 à 7:00 :
Il faudrait peut être préalablement s'entendre sur le terme de niches fiscales mais, sur le principe même de leur disparition totale pour ma part je suis tout à fait pour ne serait ce que par égalité et justice entre tous les contribuables français face à l'impôt.
a écrit le 05/05/2010 à 21:23 :
C'est quoi une "niche fiscale" ?
- les frais professionnels (frais réels ou forfait à 10%)
- le quotient familiale ? (famille nombreuse, enfants handicapés, ...)
- la décote ?
- les réductions d'impôt ? (dons aux associations, incitation à investir, frais de scolarité)
- les crédits d'impôt ? (garde d'enfant, aide au développement durable, les dividendes perçus)

La plupart des 'cadeaux' fiscaux visent deux actions de l'état : assurer une solidarité envers ceux qui en ont le plus besoin et inciter les investissements dans certains domaines jugés prioritaires.

N'oublions pas que tous les cadeaux fiscaux demande des justificatifs et la plupart sont doublement limités (par exemple les dividende perçus ouvre droit à un crédit d'impôt de 50 % et est limité à 115 ?).

Il me semble que l'ensemble des règles/exceptions fiscales sont largement débattues à l'assemblée nationale car elles représentes un acte politique majeur de l'orientation sociétale de notre pays.

Pour conclure, peut-être faut-il réellement allégé notre solidarité nationale ou la capacité d'incitation fiscale ... cela signifie seulement que notre pays et en régression !
a écrit le 14/04/2010 à 16:02 :
vous oubliez que les niches fiscales ont une contrepartie pour le gouvernement et ont été créées en fonction d'impératifs dépassant largement la sauvegarde des riches:
la tva dans le batiment à 5.5% a pratiquement supprimé le travail au noir et outre un assainissement, livre à nos élus plein de gens qui payent les impots.
la récupération de 50% de l'aide à domicile itou.
qui investira dans le malraux avec le harcèlement des batiments de france s'ils n'ont pas un coup de pouce fiscal ? qui ira mettre de l'argent dans les dom tom ou en corse si on ne les y incite pas ??? voyez les résultats des fip et fcpi de toutes sortes : investissez dans les entreprises innovantes ou le cinéma, létat vous rembourse 25% et à coup sur vous en perdez 50....

et si vous supprimez la niche pour les oeuvres (n'oubliez pas que pour économiser 3000 euros d'impots, il faut faire un chèque de 4000), qui va payer pour tout le travail fait gratuitement par les oeuvres, qui va leur donner les moyens?
a titre d'exemple, les petits frères des pauvres de toulouse suivent 250 personnes agées avec 10 salariés et 250 bénévoles. Ils payent 10 personnes et 260 travaillent "pour la bonne cause". quand il faudra payer des fonctionnaires pour faire le boulot , on reparlera des niches fiscales !!

alors du nettoyage c'est sur mais arrêtez ce débat bien pensant et à côté de la plaque !!!
a écrit le 14/04/2010 à 9:56 :
Totalement d'accord avec ajvb78.
Certains auraient-ils oublié que, parmi les niches fiscales, il y a le crédit d'impôt de 50 % sur la garde des enfants ? Et la déduction fiscale de 50 % des cotisations syndicales ? etc... Bref, les niches fiscales ne profitent pas qu'aux nantis : ne l'oublions pas avant de réclamer leur totale abolition !
a écrit le 14/04/2010 à 5:59 :
Il faudrait aussi nous expliquer pourquoi seule une minorité de français paie l'impôt sur le revenu : ça, c'est aussi une gigantesque niche fiscale qui déresponsabilise beaucoup de gens : "demandons tout et n'importe quoi, de toute façon on ne paie pas !"
a écrit le 14/04/2010 à 5:31 :
Votre article est mal rédigé : les français sont d'accord pour supprimer toutes les niches fiscales dont ils ne profitent pas...

Tous des hypocrites...sauf vous et moi (François De Closets en 1975)
a écrit le 14/04/2010 à 4:43 :
Il faut supprimer toutes les niches fiscales, mais le gouvernement ne le fera pas car ils sont les premiers à en bénéficier.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :