Eric Woerth a-t-il fait une fleur fiscale à Bernard Tapie ?

 |   |  440  mots
Selon Libération, Bernard Tapie n'a payé que 11,2 millions d'euros sur l'argent de l'arbitrage rendu en 2008, qui lui avait accordé plus de 400 millions d'euros. Il s'agirait d'une ristourne de 54 à 83 millions d'euros.
Selon Libération, Bernard Tapie n'a payé que 11,2 millions d'euros sur "l'argent de l'arbitrage" rendu en 2008, qui lui avait accordé plus de 400 millions d'euros. Il s'agirait "d'une ristourne de 54 à 83 millions d'euros". (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
D'après le quotidien Libération, l'homme d'affaires n'aurait payé que 11,2 millions d'euros d'impôts sur l'argent de l'arbitrage rendu en 2008 qui lui avait accordé plus de 400 millions d'euros. Il s'agirait "d'une ristourne de 54 à 83 millions d'euros".

Bernard Tapie aurait-il eu droit à une ristourne fiscale de plusieurs dizaines de millions d'euros sur l'arbitrage Adidas? C'est ce qu'affirme le quotidien Libération pour qui l'ancien président de l'OM a bénéficié d'une intervention de l'ancien ministre du Budget Eric Woerth. 

"Une ristourne de 54 à 83 millions d'euros"

Selon le quotidien de ce vendredi, Bernard Tapie n'a payé que 11,2 millions d'euros sur "l'argent de l'arbitrage" rendu en 2008, qui lui avait accordé plus de 400 millions d'euros. Il s'agirait "d'une ristourne de 54 à 83 millions d'euros", qui aurait été "accordée en avril 2009 par le ministre du Budget de l'époque, Eric Woerth, contre l'avis de l'administration fiscale".

"Tout est absolument faux", a répondu Bernard Tapie à l'AFP. L'homme d'affaires assure au contraire que le fisc lui a fait payer "7 millions de trop" et qu'"un arrêt récent du Conseil d'Etat reprend mot pour mot l'analyse du cabinet fiscaliste" intervenu pour le compte du liquidateur de sa société GBT (Groupe Bernard Tapie).

Libération affirme que des réunions étaient organisées par Stéphane Richard, alors directeur de cabinet de Christine Lagarde

"Les discussions n'ont pas eu lieu avec Eric Woerth mais avec l'administration fiscale. Et je n'avais de toute façon pas la parole, puisque j'étais en liquidation", a-t-il ajouté.

Libération livre le récit de longues négociations entre le camp Tapie et la "cellule fiscale" du ministère du Budget, chargée des personnalités. Le quotidien affirme qu'une des réunions est organisée à l'initiative de Stéphane Richard, à l'époque directeur de cabinet de Christine Lagarde à Bercy et aujourd'hui mis en examen, comme Bernard Tapie, pour "escroquerie en bande organisée" dans l'enquête pénale sur l'arbitrage.

Eric Woerth également entendu ce vendredi dans l'affaire de l'hippodrome de Compiègne

Pour Bernard Tapie, la fiscalité qui doit s'appliquer est celle des plus-values, qui est basse, alors que le fisc estime qu'il s'agit d'un impôt sur les sociétés, à 33,33%, écrit le journal. L'homme d'affaires a réaffirmé cette analyse à l'AFP jeudi soir. "La fiscalité totale sera appliquée le jour où la distribution de ce qu'a reçu GBT me sera faite", a-t-il dit.

Finalement, deux projets auraient été soumis à Eric Woerth. L'un à 94 millions d'euros, en appliquant une taxation à 33,33%, et l'autre à 65 millions d'euros. Mais l'ancien ministre, entendu jeudi et vendredi par la justice dans une autre affaire, celle de l'hippodrome de Compiègne, aurait effectué des "coupes" jusqu'à parvenir à la somme de 11,2 millions d'euros, assure le quotidien.

A lire aussi :

>> Et maintenant Bernard Tapie intéresse les enquêteurs belges

>> Bernard Tapie accusé de fraude fiscale

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/10/2013 à 18:07 :
Malheureusement, la situation dont il est question est certainement très complexe, et peut être incompréhensible. Affirmer qu'il y avait 2 solutions fiscales est étonnant mais tend à démontrer l'existence de difficultés juridiques sur lesquelles le décideur devait se prononcer. Résumer une telle affaire aussi simplement me rappelle l'adage selon lequel que ce qui est simple est (souvent) inexact. Je ne serais pas surpris que cette traduction d' E WOERTH devant le Cour de Justice de la République ne soit malheureusement qu'une occasion de faire de la mousse. Et pendant ce temps, la France coule ...
a écrit le 25/10/2013 à 15:31 :
La France est depuis longtemps la risée de tous les grands pays démocratique mondiaux.
a écrit le 25/10/2013 à 15:29 :
Corrompu, corrupteur, à fusiller!, la France n'a pas besoin d'individu de ce genre.
a écrit le 25/10/2013 à 15:20 :
L'honnêteté a perdu sa vertu depuis trop longtemps. Aujourd'hui on est obligé de vivre avec le mensonge et la mauvaise conscience de ceux qui on abusé et abusent d'un système qui leur est trop favorable....!!
a écrit le 25/10/2013 à 15:11 :
Mais comment ne pas être tenté par les extrêmes quand on voit la corruption latente des "partis de gouvernement"....
a écrit le 25/10/2013 à 14:42 :
Une vingtaine de rendez-vous a l'Elysee juste avant l'arbitrage pour parler football bien sur.
a écrit le 25/10/2013 à 13:48 :
On se fait des "cadeaux", super cadeau! entre richissimes, mais on dilapide les économies durement gagnées des petits épargnants ! à dégueuler" !!
Réponse de le 25/10/2013 à 14:44 :
Pour "enfoncer le clou" , c'est ce meme député-maire-sénateur entre autres fonctions qui avait trouvé inique et indécent la demi-part supplémentaire accordée à certaines carégories de familles depuis la libération et qui l'a fait supprimer !
a écrit le 25/10/2013 à 13:45 :
Des têtes ont été coupés pour moins que ça...
a écrit le 25/10/2013 à 13:11 :
Vous pouvez changer les chose, votez utile, votez UPR, c'est sur UPR.fr... Le parti qui dérange tellement qu'on l'interdit de reconnaissance, de passages télé, de médias au sens large, presse aux ordres, homme polituqe véreux, pour que ça change, un homme honnête, d'une probité sans faille F. ASSELINEAU, c'est sur UPR. frr. Regardez une vidéo comme "qui gouverne réellement la France", détonnant...
a écrit le 25/10/2013 à 11:03 :
Vous ne pensez pas que l'on aura "la vraie vérité "dans une affaire sordide qui dure depuis 20 ans avec un ancien Ministre de la République..... c'est pour ammuser la galerie toujours à nos frais !.....comme tojours !
a écrit le 25/10/2013 à 10:46 :
Que des gens de bonne famille qui à coup de millions s'exonèrent de la loi et semblent même au-dessus car toujours en liberté malgré ses détournements appelés agréments. Pour une république soit disant démocratique, une assemblée nationale étonnement silencieuse et des juges "rouges" qui semblent bien laxistes alors oui pourquoi pas le FN qui arrive nez enfariné, tout vertueux. Encore bravo à notre représentation nationale.
Réponse de le 25/10/2013 à 11:32 :
Hélas OUI, et "on" se targue d'être le Pays des droits de l'Homme. Seul nos élus savent nous enfumer, s'enorgueillir d'être intègre. seul les contrôles comme en Suède sont seulement valable, L'argent est un grand corrupteur .
Réponse de le 25/10/2013 à 13:59 :
les riches, on leur fait des cadeaux, et les pauvres, on les dévalise!! super!
a écrit le 25/10/2013 à 10:23 :
Avec ce "sérieusement burné", c'est encore le peuple qui s'est trouvé sérieusement berné!
a écrit le 25/10/2013 à 10:19 :
prison a vie en Chine pour abus de pouvoir et corruption, ca refroidirait nos politicards pourris.
a écrit le 25/10/2013 à 10:14 :
Toutes les grandes fortunes négocient leurs impôt avec Bercy , rien de neuf sous le soleil.
Réponse de le 25/10/2013 à 15:27 :
Ah oui? C'est parce que tout le monde le fait que c'est acceptable? Enfin tout les riches?

Supposons que tout les riches achetent et maintiennent en esclavage leur bonne philippine, sri lankaise ou béninoise, ça devient acceptable?
a écrit le 25/10/2013 à 10:13 :
et encore c'est l'arbre qui cache la foret , il y 'en a plein d'autres , comme une vieille dame qui a donné ou non de l'argent a mr woerth et l'ancien président et d'autres encore pdg du CaC 40 qui ont des ristournes ou des aides de ceci et de cela et tous les ans c'est jack pot , eux ils ont leurs portes d'entrée grâce aux politiques , la porte de derrière est très sollicitée elle ne risque pas de grincer contrairement a la porte de devant ..
a écrit le 25/10/2013 à 10:08 :
Comme cette non-histoire vient à point nommé, après la montée du chômage, le vol sur l'éparge des français avec effet rétroactif jusqu'en...1997.
Et les dizaines de nouveaux impôts, taxes et contributions nouveaux de la loi de finances 2014.
Pas la peine de parler de taxes nouvelles, c'est ennuyeux, mais Tapie, cela fait vendre, tout comme la rom d'on ne sait où.
a écrit le 25/10/2013 à 9:23 :
difficile d'admettre que "la tribune" participe au "jeu" actuel du PS qui consiste à instrumenter un cas particulier pour faire disgression des errements de gestion du gouvernement beaucoup plus dommageables !
Réponse de le 25/10/2013 à 9:44 :
Ben voyons... La Tribune ouvre tout un tas de sujets polémiques y compris contre le PS. Il est vrai qu'à l'UMP, le clan du 9-2 n'a surtout pas envie que soit dressé "l'inventaire" de l'affairiste sponsorisé (entre autres) par des dictateurs étrangers...
Réponse de le 25/10/2013 à 12:37 :
@babu: Ce qui est dommageable, c´est qu´avec tant de scandales et de magouilles, La France fait plus que jamais figure de république bananiére un peu partout dans le monde.
Réponse de le 25/10/2013 à 12:56 :
La France politique est plus corrompue que l'Italie des pires années 80 / 90 ... Berlusconi passerait pour un "moine" à côté de notre classe politique française.
Réponse de le 25/10/2013 à 14:01 :
C ' est dire....!
a écrit le 25/10/2013 à 9:22 :
Nous sommes désolés de constater que Eric Woerth est dans tous les coups fourrés ... c'est un vrai cauchemar pour la droite d'en bas cet arrogant Eric Woerth.
Réponse de le 25/10/2013 à 15:48 :
je dirais ça différemment..... tous ceux qui ont été proches de Sarkosy... se sont retrouvés en première ligne dans des coups fourrés.....et en particulier les "petits" qu'on af ait grimper au ciel....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :