900.000 ménages français sont surendettés

 |   |  262  mots
Copyright Reuters
Le nombre annuel de dossiers a augmenté de 15% entre 2008 et 2010. Le montant moyen d'un dossier de surendettement s'élève à 45.000 euros, selon la Banque de France, un montant très nettement supérieur à ceux constatés chez nos voisins immédiats. Fin 2010, 900.000 ménages sont concernés par le surendettement.

Selon le rapport d'activité annuel de l'assemblée générale de la fédération française des chambres régionales du surendettement social (Cresus) présenté ce jeudi, le nombre annuel de dossier de surendettement recevables a bondi de 15% entre 2008 et 2010 pour s'élever à 184.000.

Ce chiffre constitue un sommet depuis que les procédures de surendettement ont été mises en place il y a une vingtaine d'années.

Le montant moyen d'un dossier de surendettement s'élève à 45.000 euros, selon la Banque de France, un montant très nettement supérieur à ceux constaté chez nos voisins immédiats. "Un dossier de surendettement est déposé en France toutes les trois minutes. C'est la conséquence directe de l'absence de fichier positif et des limites d'un système d'appréciation de la solvabilité fondé sur les seuls scoring et le déclaratif", constate le rapport. Au total, fin 2010, 900.000 ménages ont déposé des dossiers de surrendettement.

Parallèlement, le nombre de procédures de rétablissement personnel (PRP) a également explosé sur la période (+37,4%) pour atteindre un autre sommet (48.000).

Selon Jean-Louis Kiehl, président du réseau Cresus, ce phénomène est le résultat de deux sources d'exclusion. "L'offre de crédit à la consommation en France est aujourd'hui concentrée sur certaines catégories de population sans réelle possibilité de vérification des engagement souscrits par ces ménages tandis que de nombreux concitoyens titulaires d'un emploi précaire ou de jeunes commençant une activité professionnelle restent exclus e l'accès au crédit", explique-t-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/08/2011 à 12:00 :
Sans les surendettés et tous ceux qui consacrent 100 % de leur budget à la consommation, pourriez-vous m'indiquer quel serait le taux de croissance de l'économie française et quel serait le montant de la TVA collectée ?
a écrit le 11/08/2011 à 16:40 :
C'est hélas une triste réalité, mais le prêteur n'est pas très regardant sur la solvabilité du prospect. dans la mesure où chaque opération lui rapporte une commission.
a écrit le 11/08/2011 à 15:24 :
Hausse de 15% des dossiers déposés! Que représente la part des ménages n'ayant pas constituer de dossiers mais susceptibles d?être au surendettent ?
Espérons que ce n'est pas l'arbre qui cache la foret.....

a écrit le 11/08/2011 à 9:24 :

Qu'ils se rassurent, Bernard Tapie est prêt à s'occuper de leur cas!

http://www.bernardtapie.com/fr/forum/news-et-infos-78
a écrit le 09/07/2011 à 16:36 :
le nombre de dossiers de surendettement a explosé certes mais ce sont certainement des credits souscrits avant la loi lagarde.

ilsemble que depuis cette loi, les credits attribués aient diminué
a écrit le 09/07/2011 à 7:50 :
Il y a surtout une grande hypocrisie des banques, lorsque vous demandez, par exemple, un rachat de crédit parce que vous avez "trop" de crédits suite à une période de chômage, un décès, un divorce, votre entreprise qui s'est simplement cassée la figure car trop de charges.

Les personnes surendettées ne déposent pas toutes un dossier à la BDF et payent , tant bien que mal des échéances couvrant parfois 70% de leur budget.
Lorsque vous payez ce genre de somme faramineuse, je ne comprends pas qu'on impose pas aux banques, d'offrir la possibilité d'un rachat de crédit (classique, car souvent il s'agit de crédits révolving qui plombent) lorsque la personne s'acquitte de ce sommes tant bien que mal en général .. non elles préfèrent facturer des découverts à 19% et mettre des agios, des rejets de prélèvements à tout va, grévant encore plus un budget souvent ténu pour tenter de payer tout cela..
Leitmotiv des banques.. il nous faut un CDI... que vous garantie un CDI, il faut un peu évoluer dans les sphères bancaires!! Un salarié en CDI va vous prendre un crédit, très bien, 2 mois plus tard sa boîte dépose le bilan, c'est une garantie de quoi pour vous?Qu'il sera au chômage comme le CDD que vous avez refusé!?
Un CDD par contre, quoiqu'il advienne aura un boulot assuré le temps de son contrat, au pire des allocations chômage dans la foulée s'il n'est pas renouvelé et c'est quelqu'un qui, de toute façon, va se bouger pour retrouver un emploi (comme les intérimaires).. donc quelqu'un qui cherchera toujours une solution pour s'en sortir!
Les banques ne prêtent qu'aux fonctionnaires en général.. vu qu'on en diminue le nombre chaque année , va falloir réviser vos classiques.

Pourquoi ne pas inclure dans ces rachat de crédits "sensibles", une somme maximum d'emprunt par exemple pas plus de 30.000?, avec des mensualités s'approchant des précédentes payées mais moins conséquentes évidemment pour redonner un bol d'air , et dans cette somme, une partie obligatoirement placée pour assurer le paiement d'échéances si soucis, et au mieux pour cette somme placée , une partie serait restituée au client s'il s'acquitte de ce rachat de crédit sans aucun incident.. une sorte de récompense pour bonne conduite (permettant d'ouvrir un PEL par exemple ou de payer une caution pour un logement, rien de stérile contrairement aux frais bancaires!)

Je sais les banques ne sont pas là pour faire du social, mais du profit... je pense simplement qu'elles sont contentes d'avoir un "coup" de main des contribuables lorsqu'elles font des conneries, je ne vois pas pourquoi, on les obligerait pas à rendre la politesse.

Les gens surendettés ne sont pas toujours des allumés de la surconsommation, comme beaucoup aiment juger à tout crin.
Il s'agit souvent de familles, avec des incidents de parcours, qui avec un simple geste, s'en sortiraient, au lieu de s'enfoncer.
Mais dans ce pays, on ne sait pas faire simple, il faut de la paperasse, des dossiers, rentrer dans des cases, résultat: un pays bientôt miné de toutes parts par la dette et une impossibilité de créer des richesses.

Comme d'habitude dans ce pays, on attend que la catastrophe soit arrivée pour mettre un pansement, au lieu d'anticiper.
Réponse de le 09/07/2011 à 8:42 :
Vous parlez beaucoup de "social" mais très peu d'"économie" ou tout simplement de mathématiques: le risque de défaut est statistiquement plus grand pour une personne en CDD, encore plus pour un intérim, qu'une personne en CDI...révisez vos classiques. C'est comme si aujourd'hui vous disiez prêtons à la Grèce 100 Millairds à 0% pendant que l'Allemagne empruntera à 3%...où est la logique? Pourquoi ne pas filer des liasses de billets à tout le monde pendant qu'on y est. Dans ce pays comme vous dites, on pense toujours que les banques sont des services sociaux...prêter à n'importe qui a donné ce qu'on appelle la dérive des subprimes et les défauts en série. Révisez vos classiques, soyez objectifs et moins émotion, apprenez du passé et commencez à ouvrir un bouquin d'éco pour les nuls, ou tout simplement un livre d'hisoire-géo.
Réponse de le 10/07/2011 à 10:38 :
il est certain que nous n'avons pas le même champ lexical... je vous parle de souffrance humaine et vous d'Histoire et de calculs, de chiffre d'affaire et de rendement.
Je ne mets pas tout le monde dans le même panier où pour quelques irresponsables (dont pour vous TOUS les grecs) et des ménages qui ont simplement eu des erreurs de parcours ou n'ont pas la chance d'être aussi parfaits que vous dans leurs gestions.
Je vous souhaite de ne jamais connaitre la détresse, de savoir que la solution est à portée de main, mais qu'elle vous sera refusée par des gens obnubilé par le risque fiscal uniquement en oubliant qu'ils font partie du genre humain.

Oui mon post est a sans nul doute caractère plus social que le vôtre mais pas forcément teinté d'angélisme.
A force de manquer d'humanité,de mépriser, de simplement croire en l'Homme et pas uniquement dans le montant de ses revenus, voyez où nous en sommes aujourd'hui.. on laisse des responsables de PME, des ouvriers se suicider mais Total ne paye aucun impôt sur les sociétés....

Excellent Dimanche à vous en attendant.
a écrit le 09/07/2011 à 6:56 :
Certaines attaques sur les banquiers me laissent pantois. Si le banquier accorde le crédit, c'est qu'en face, il a une demande.... Après, si il y a un problème, est ce du à un accident de la vie ou au comportement stupide du consommateur. Enfin, je précise que comme tous commerçants, et chacun d'entre nous, les banquiers et assureurs sont là pour gagner de l'argent. Si ils mentent, le consommateur reste libre de trouver les informations là où elles se trouvent..
Réponse de le 09/07/2011 à 7:59 :
Le rôle de la loi est précisément de protéger le faible y compris contre lui-même. De fait, la réalité nous le montre oui, il y a des consommateurs stupides, faibles, incapables de gérer un budget, de prendre la mesure des conséquences de leurs actes. Faut-il faire l'autruche ?

On fait des loi pour toutes sortes de choses inutiles, par exemple, récemment, pour interdire la vente de points de permis sur Internet alors qu'un autre texte du code pénal permet déjà de réprimer cette pratique. On fait des fichiers sur tout et notamment, nombre de commerçants sont ravis de pouvoir ficher leurs clients et de revendre ces fichiers.

En quoi une loi prévoyant un fichier des débiteurs déjà titulaires d'un crédit serait-elle néfaste ? Et surtout, pourquoi les établissements de crédit à la consommation s'y opposent-ils ?
Réponse de le 09/07/2011 à 8:45 :
Vos intention de légiférer sont tout à fait louable...mais sincèrement peut-on créer une loi contre la bêtise? compliqué quand même d'autant qu'il y aurait plus de monde en prison que dehors...
a écrit le 09/07/2011 à 6:07 :
Cette situation de surendettement c'est grace à la politique de pouvoir d'achat de l'équipe de bras cassés au pouvoir . le pouvoir d'achat c'est eux qui l'ont avec notre argent . A mettre dehors de toute urgence!!!
a écrit le 08/07/2011 à 17:26 :
Comme beaucoup d'intrvention, nous avons à déplorer que les banquiers sont de connivence avec les politicards pour endetter les pauvres et les classes moyennes. Ce qui réunit ces 2 mondes, les politicards et les banquiers-assureurs ou assureurs-banquiers, c'est que ce sont des menteurs professionnels, probablementaussi des traitres qui mériteraient tous d'être jugés pour leurs mensonges et leurs abus de faiblesse réitérés, des menteurs impénitents pour résumer...
Réponse de le 08/07/2011 à 19:34 :
on leur met pas un pistolet sur la tempe pour qu ils prennent leur credit que je sache... faut arreter de toujours mettre la faute sur le banquier et rien sur le comportement irresponsable de la plupart des gens...
a écrit le 08/07/2011 à 16:19 :
@ à la perfection qui s'appelle pierre, et qui m'a laissé une réponse qui me fait rire, j'ai eu un avc+3 semaine de coma+ 18 mois de rééducation j'étais comptable dans un grand magasin que je tairais le non, et j'ai 40 ans et je n'ai que ma pension d'handicapé et je m'en sort, alors quand je lis des commentaires comme le vôtre ça s'appelle du nombrillisme.
a écrit le 08/07/2011 à 15:58 :
La situation même le cadre supérieur peut avoir des souci du mal endettement. Cela n'arrive pas qu'autres. Que celui qui n'a jamais fauté me jette le premiére pierre disait quelqu'un d'illustre. Ne juge pas pour ne pas être jugé.L'argent facile non mais dans le désaroi nous pouvons tous faire une bétise. Le surendettement est trés difficile à vivre, il y en a qui en meurt. suicide.
Réponse de le 08/07/2011 à 17:10 :
charlot, on ne peut pas s'imaginer la galère que c'est d'être fiché à la BANQUE DE FRANCE j'en suis sortis de çe sacrée fichier il y à peu de temps, dur dur.
a écrit le 08/07/2011 à 15:51 :
Le souci du surendettement est que la personne en question na pass prévue l'accident de la vie. La perte de travail, de salaire, le divorce, la séparation. Cela vous arrive sur la tête et vous êtes K.O. perdu, Il veut se defendre tous seul et malheureusement il n'y parvient pas. Aujourd'hui c'est l'autre demain cela peut être vous. Ne pas juger les autres, pour ne pas être jugé soit même.
a écrit le 08/07/2011 à 13:03 :
C'est bien de parler de surendettement, mais il faudrait peut etre aussi aborder les causes de celui-ci. Beaucoup ici parlent de "responsabilité". C'est vrai que certaines personnes sont irresponsables, mais ils sont loin d'etre la majorité. La majorité se retrouvent dans cette situation suite à des accidents de la vie (divorce, perte de travail, maladie....) alors qu'au départ du pret leur situation leur permettait d'assurer les remboursements. Que fait-on pour ces gens là ?
Réponse de le 08/07/2011 à 16:06 :
Akina, je suis entièrement d'accord avec vous, mais il y à aussi des gens qui vivent au dessus de leurs moyens.
a écrit le 08/07/2011 à 12:48 :
N'est-ce point là la suite du laxisme tous azimuts dans la distribution des crédits ?? N'est-ce pas loin là également la suite logique de l'illétrisme déployé en France.

Pourquoi n'instaure-t-on pas dès la primaire des cours sur comment tenir un budget : les rentrées les dépenses.

Il est vrai qu'aujourd'hui l'éducation nationale s'attelle à tout sauf à son job "lire écrire compter à minima" comme il y a encore trente ans !
Réponse de le 08/07/2011 à 16:09 :
marie210907, vous avez entièrement raison.
Réponse de le 08/07/2011 à 16:19 :
@ si le crédit s'arrête,le commerce est mort! même avec 1 million de surendettés, le système tourne! les banques gagnent de l'argent avec les pauvres et les riches! cela et triste!
Réponse de le 08/07/2011 à 17:12 :
@ paul c'est comme un chien qui se mort la queue, c'est navrant mais il le fait quand même.
a écrit le 08/07/2011 à 10:19 :
Ce n'est qu'une prolongation de l'assistanat tous azimuth déployé en France depuis des années...
a écrit le 08/07/2011 à 9:28 :
Comment expliquer que depuis "des décennies" les banques françaises disposent d'un fichier central des crédits aux entreprises permettant de connaitre le total et le détail de l'endettement de leurs clients PME, SME ...ce qui leur permet éventuellement d'être "raisonnables" dans l'octroi de nouveaux crédits à cette clientèle alors que ces mêmes banques ou leurs filiales "freinent" à mort pour l'établissement d'un fichier comparable pour les particuliers ce qui les conduit à "prêter à l'aveuglette" à des pauvres gens ,inondés de pub grotesque , qui ne peuvent bien sur pas payer des taux d'intérêt scandaleux ni rembourser le capital ?????? aussi nuls que les banquiers US , (inventeurs des sub-primes et autres produits financiers pourris) ces banquiers français !!!!!!
Réponse de le 08/07/2011 à 12:50 :
tout est fait pour qu'aucune donnée ne puisse être centralisée : ainsi va la décadence de la France
a écrit le 08/07/2011 à 8:54 :
les TPE, qui comptent moins de dix salariés représentent plus de 82% des entreprises

a écrit le 08/07/2011 à 8:53 :
ce pays se casse la figure, il faut en convenir, nos politiques ont tué notre pouvoir d'achat...+ de 30 ans que cela dure!!
Augmentation des prix et stagnation des salaires ne peuvent mener les gens à autre chose que le surendettement.
Réponse de le 08/07/2011 à 10:17 :
Ce sont les corporatismes d'une part (docker, syndicat de la presse, secteurs captifs qui bloquent l'économie), d'autre part ces parlementaires opportunistes qui soignent leur sinécure qui paralysie l?économie en France.
A cela vous ajoutez les lobbyistes, les associations, et des lois qui interdisent de parler de penser et d'agir .
a écrit le 08/07/2011 à 8:44 :
Ne confondons pas Banquiers qui ont un devoir de vérification et Etablissements Financiers (Cetelem/Sofonco/Cofodis/Crédipar, etc...) j'en oublie certainement qui eux se contentent du déclaratif (c'est les pouvoirs publics qui décident). Ce fléau est économique afin de maintenir la croissance.
Réponse de le 08/07/2011 à 14:48 :
euhh... sauf que la plupart des cetelem et consorts appartiennent tous pour la plupart à des grands groupes bancaires tels que bnp,crédit lyonnais etc...
je ne me souviens plus exactement qui appartient a qui mais renseignez-vous vous verrez.
Réponse de le 08/07/2011 à 16:21 :
clovis vous avez entièrement raison elle sont aussi viçieuse qu'un organisme bancaire.
a écrit le 08/07/2011 à 8:29 :
Peut-on honnètement s'en prendre à ces personnes qui craquent face au harcèlement publicitaire omniprésent ?
Réponse de le 08/07/2011 à 9:45 :
On ne s'en prend pas à eux on les aide: c'est ça le surendettement...en tout cas votre raisonnement ne vaut pas un clou...c'est pas parce qu'on vous propose de la drogue à tous les coins de rue que vous avez une excuse pour "craquer". Moi je sais ce que je fais je sais ce que je signe et je sui responsable. Les surendettés eux jouent les victimes et jettent l'entière responsabilité sur les autres. Moi je consomme monsieur c'est la faute du dealer...mouais
Réponse de le 08/07/2011 à 11:03 :
Christophe, vous êtes parfait de chez parfait aucun viçe aucun faux pas = l'homme qui pourrait servir d'exemple.
Réponse de le 08/07/2011 à 11:18 :
Votre remarque est d'un mépris et d'un égoisme....A mon avis vous avez la cinquaintaine et un travail au dessus du smic.
Réponse de le 08/07/2011 à 11:29 :
ouais, tout à fait, mais la responsabilité individuelle n'existe plus aujourd'hui. Dans tout ce paquet de surendeté, à y regarder de près, vous verrez des gens avec peu de moyens mais qui ont un train de vie bien supérieur à la normale. J'ajouterai qu'on en parle pas beaucoup mais c'est les banques de proximité qui souhaitent un fichier national et c'est la cnil il me semble, ou une autre instance chargée de la liberté du citoyen, des informations.. qui se mets contre!! une banque rentre beaucoup dans les détails avant de prêter de l'argent alors que les trucs à distances.. pourtant filliales de ces même banques de détails... je comprends pas cette politique..
Réponse de le 08/07/2011 à 12:52 :
J'ai contracté plusieurs emprunts à la consommation pour que mes enfants aient des écrans plats et des lecteurs dvd chacun dans leur chambre, aient chacun un Ipod et portent des fringues de marque. Pas le choix, sinon leurs copains d'école leur jettent des pierres.
Réponse de le 08/07/2011 à 13:10 :
Merci Bouba de votre honnêteté. En tant que non-consommateur avéré, je trouve qu'il est de plus en plus difficile de voir s'agiter devant nous en permanence des articles alléchants que certains français ne peuvent raisonnablement pas se payer. Je voulais juste dire que je comprends que l'on puisse craquer. Et que la faute n'appartient pas entièrement aux consommateurs qui empruntent ou aux banques qui prêtent....
Réponse de le 08/07/2011 à 13:16 :
à bouba : où habitez vous donc ?Les enfants feraient-ls donc la loi dans votre quartier ? Les miens sont grands mais je n'ai jamais cédé à leur "soif" des marques - au moment des soldes on achetait qq marques soldées mais jamais de "grandes enseignes " ?
Réponse de le 08/07/2011 à 15:07 :
@ bouba
vous habitez dans un "quatrier"non?ce qui me frappe a chaque fois quand je vois des gens qui en viennent quand je suis amené à m'y rendre des fois pour aller a des concerts en mjc,j'y vais en bus,c'est que beaucoup des jeunes qui y vont eux parce qu'ils y habitent sont très souvent sapés avec des fringues dernier cris et ont souvent les dernières merdes technologiques à la mode(des très bons lecteurs mp3 et autres).
déjà question fringues,ils ont l'air d'etre de très grands consommateurs.
y'a pas vraiment de jugement de valeur c'est juste quelque chose que j'ai remarqué au fil du temps.
y'a pas de jalousie non plus je voudrais je pourrais faire pareil sans avoir besoin d'aucun crédit d'aucune sorte.
Réponse de le 08/07/2011 à 17:31 :
C'est quoi un "quatrier" ? Un 4 pièces ?
a écrit le 08/07/2011 à 8:11 :
Quand je lis l'article et la plupart des commentaires, je suis un peu étonnée de ne pas voir émerger plus fortement un point de vue qui me semble essentiel... Seul jacouille aborde le sujet : que faites-vous de la RESPONSABILITE de chacun ? Est-ce vraiment aux banques de vérifier que la personne est solvable ? Pourquoi les gens s'acharnent-ils à cumuler le superflus et donc les crédits ? Ne me dites pas qu'ils ne savent pas ce qu'ils font... J'ai déjà vécu avec un revenu de 850 euros par mois, j'avais une voiture, assurée, un téléphone portable, je payais mon loyer, mes factures, et je n'avais absolument aucune aide sociale en complément... Donc arrêtez un peu de délirer, non il n'est pas essentiel dans la vie d'avoir le dernier cri de la télé HD 3D, avec Home Cinema, le dernier I-Phone à la mode, de partir en congés 1 à 2 fois par an...

Personnellement, j'en ai assez de ces français qui se victimisent, attendent tout des autres sans vouloir rien donner ou faire en échange, et voudraient oublier toute RESPONSABILITE. A ceux-là, je le dis : regardez-vous le nombril mais dans le bon sens, réfléchissez à vos actes, relativisez vos besoins, et alors on arrivera peut-être à redresser la barre dans ce pays où, mettez-vous le bien dans le crane, malgré que tout ne soit pas parfait on est quand même loin d'être à plaindre ! A commencer par le niveau de vie...
Réponse de le 08/07/2011 à 11:32 :
oui mais comme en france on assiste pour tout, la plupart savent que les dettes peuvent s'effacer, alors hop je tente un dossier de surendettement, ça coute rien de demander!! j'ai même eu une cliente qui a fait une demande, proprietaire d'une maison a plus de 600 000 e!!! bon, elle a finis par la vendre et racheter plus petit et rembourser ce qu'elle devait mais combien de gens achètent pleins d'electroménager voiture et autres truc à credit puis ne payent pas?? bizarrement, ces gens sont loins d'etre à la rue ou de manquer de quoi que ce soit.. ils ne vivent que d'aides sociales non saisissables.
Réponse de le 08/07/2011 à 11:42 :
Tout à fait, quand la banque refuse de gagner de l?argent en prêtant, c?est qu?elle songe foncièrement qu?elle ne sera pas remboursé. Vous prêteriez vous à quelqu?un en ayant des doutes sur sa capacités à rembourser ?? Vous confondez banque et prêt social !!
De plus même pour les plus modestes, quand un dossier est limite, le conseiller demande des accords plus hauts pour faire passer la demande et en échange, le mec repart avec son crédit et une assurance quelconque (genre capital garanti en cas de décès), ça s?appelle de la négociation ! ou contrepartie.. tu signes en connaissance de cause.
Moi, j?en vois pleins nous traiter de noms d?oiseaux parce qu?on leur dit non et comme ils font leur prêt à distance bien plus cher.. 7 fois sur 10 ça manque pas, on le retrouve au recouvrement 1 à 3 ans plus tard ! les gens sont irresponsables et veulent se payer des choses qu?ils n?ont pas les moyens d?avoir. Avec 1300 e par mois, t?as beau travailler, tu peux te mettre dans le crâne que les vacances ça coûte trop cher, que la voiture neuve c?est pas possible et que le coiffeur, c?est une fois dans l?année au moins cher évidemment et que toute l?année tu manges les beefsteaks de chez liddl. Les français sont pauvres même en travaillant, certains se refusent à voir leur situation en face et préfèrent jouer avec le système de surconsommation.. L?Etat fait de même, je peux le comprendre sans toutefois l?accepter ni l?excuser. Chacun ses valeur d?honnête et d?intégrité.
Réponse de le 08/07/2011 à 15:15 :
@ bancopasillico
vous partez en vacances où pour pas y arriver avec 1300 euros par mois,ou alors avoir besoin d'un crédit?dans des hôtels à 45 euros la nuit?le camping ou les auberges de jeunesse ça existe.
Réponse de le 08/07/2011 à 16:07 :
Il y a des personnes sur Paris qui travaille et qui malheureusement ils dorment dans leur voiture. La raison est trés simple le salaire ne suffit pas à payer les charge fixes. Le reste à vivre une misére(300 ) par mois qui peut vivre à paris avec cela. Le salaire ne dépasse pas les 1000 ? mensuel. On ne plaisante pas avec ce genre de chose. trop sérieux pour donner les gens en pature aux créanciers, La loi LAGARDE est un avantage trés important pour la personne en surendettement. La Belgique a mis en place le fichet positif, pourquoi en france nous ne l'avons pas ????? LE LEGISLATEUR.
a écrit le 08/07/2011 à 7:46 :
pour de multiple bonne raison personnelles ou professionnelle on peut avoir recours à un crédit ,les personnes qui contractes un pret son je pense à 90 %des gens responsable
et Honnètes ,le problème proviens du fait :si vous ète riche avec des bonnes garanties votre BANQUE vous prète à des taux proche à celui du marcher financier soit aujoud 'hui de 3.5 à 4 % si vous ète sans garantie ,il faux passer part une st filiale des Banques qui vous prète à des taux de 6.5 à 20.5 % ! ! ! !
il est donc difficile de rembourser ce type de pret ,et si vous rater une échéance vous avez des pénalités forfaitaire de + 8 % en sus des intérets de 20. 5 %
Réponse de le 08/07/2011 à 8:27 :
le taux est le meme pour tous, pauvres ou riches ... il peut y avoir negociation, c'est pas violent non plus, mais meme les moins riches ont les meme nego . *
Réponse de le 08/07/2011 à 9:10 :
Un moins riche qui a eu 2 decouverts dans l'année n'aura PAS de pret par sa banque, ce qui est normal en soi. Dans votre commentaire on reconnait toutefois la pathologie du banquier menteur. Donc sans pret de la part de sa banque, il se tournera vers les organismes de credit qui ne demandent aucun justificatif de salaire, qui ne connaissent pas son historique bancaire, et ces organismes assumeront un risque de credit que la banque refuse, a une seule condition en passant le taux du credit de 4% à 20%
Réponse de le 08/07/2011 à 9:52 :
Si la banque refuse c'est qu'il y a une raison et que le risque est vraiment trop grand. Si la personne après s'"auto évalue" sans revoir ses prétentions à la baisse, envoit bouler le banquier en le traitant de noms d'oiseaux et signer chez les surendettement company ben tant pis pour lui. On peut excuser beaucoup de choses mais pas la bêtise.
Réponse de le 08/07/2011 à 11:52 :
alors pourquoi autorise t on les societes non bancaires a emettre des credits revolving a 20% sans reclamer de justificatifs de ressources aux clients ? Ce taux d'usurier permet d'ecouler les canapes, ecrans plats et autres produits chinois .... et de maintenir la consommation francaise, de collecter de la TVA dont l'Etat a grandement besoin. L'Etat est complice de ce surendettement.
Réponse de le 08/07/2011 à 12:55 :
Désolé d'intervenir. Mais ou avez-vous vu qu'aujourd'hui une société de crédit accorde des prets sans demander de justificatifs de ressources. Ca n'existe plus (sauf pour des cartes magasins avec des montants limités).
Réponse de le 08/07/2011 à 13:14 :
Tous les magasins d'ameublement et d'electromanager par exemple, l'organisme FIDEL de But fait cela, credit revolving automatique de 10.000 euros, donc sur 1 an, une personne peut facilement obtenir 30.000 euros de credit sans avoir apporter la moindre preuve de revenus. Quant aux preuves de salaires ... une personne ayant ete licenciée, a fourni un bulletin de salaire daté de 3 mois et a reussi sans probleme en decrochant son telephone a obtenir un credit de 15.000
Réponse de le 08/07/2011 à 16:45 :
@ banquier, les frimeurs sont dans la 5 lettres, moins de frime et tout ira mieux, pour le compte en banque!
a écrit le 08/07/2011 à 7:06 :
Normal, des dépenses considérées comme accessoires il y a 20 ans sont devenues incontournables : téléphone portable, internet ... Sans compter les dépenses "obligatoires" : contrôles technies (voiture, maison ...), les impots locaux qui ont flambé, les lois qui permettent aux locataires d'obtenir toujours plus de délais sans payer leur loyer (du coup la dette augmente), etc ...
Le surendettement n'est que le stigmate d'une politique économique pernicieuse de l'Etat qui consiste à rendre obligatoires certaines dépenses (par la réglementation) pour que l'Etat puisse prélever 19,6% de TVA dessus.
Réponse de le 08/07/2011 à 11:13 :
fluvio : je suis d'accord avec vous l'ouvrier de base vit à crédit pour s'en sortir
Réponse de le 08/07/2011 à 15:22 :
@fulvioo13
ah bon c'est une dépense superflue le contrôle technique pour éviter que certains roulent avec des voitures-poubelles-danger-publics?
@pathfinder
ne vous en déplaise beaucoup d'ouvriers même de base ne vivent pas avec des crédits à la consommation.
a écrit le 08/07/2011 à 7:03 :
Il serait judicieux de faire une enquête pour déterminer combien d'auto entrepreneurs cumulent maintenant le surendettement, le statut de travailleur pauvre, la solitude, l'absence de couverture sociale, etc ... Voilà un bon sujet pour des journalistes perspicaces dans l'intérêt de l'information pertinente que nous attendons comme lecteurs de la Tribune ... De surcroit, il s'agirait là d'un indicateur à suivre tous les 3 mois.
Réponse de le 08/07/2011 à 22:12 :
Je connais des auto entrepreneurs qui font du chiffre d'affaire et ne sont pas surendettes tout depend de la region ou ils se situent et de ce qu'ils font mais pour eux cela fonctionne a la perfection sans aucune aide je tiens a le signaler -
Réponse de le 09/07/2011 à 12:50 :
RUBIS ah bon ? 1er nouvelle et quel région si vous pouvez les citez.
a écrit le 08/07/2011 à 5:46 :
moi , je ne plains personne...quand on n'a pas d'argent , on ne part pas en vacances
on ne change pas la tele chaque annee , ainsi que de telephone portable , on ne se
met pas un credit immobilier sur le dos , ainsi qu'une nouvelle voiture , de plus ,
ils viennent de dire a tele matin , qu'en FRANCE on jette a la poubelle 20% de produits
comestible par an et par personne . c'est un scandale ....
Réponse de le 08/07/2011 à 8:25 :
il est vrai que beaucoups de personnes ne sont pas raisonnables, et ne se privent de rien alors qu'ils ont peu de moyens . abonnements multiples, des videos a la demande, des voitures haut de gamme ect ...
certains ne se privent de rien .
Réponse de le 08/07/2011 à 13:19 :
mon fils a peu de "moyens" mais il préfère se "priver" de trucs pas toujours "indispensables" et ne pas "s"endetter" - nous parents on le dépanne fréquemment,
on fait beaucoup de cadeaux, habillons les enfants - heureusement qu'il ne tire pas sur les crédits - il n'en a pas !
a écrit le 07/07/2011 à 21:26 :
En financant des particuliers qui ne pourraient pas rembourser, nos banques onf fait comme les banques américaines sur les subprimes. Cela provoque la hausse des prix qui les arrange puisqu' elles augmentent leurs montant de prêts. Tout va bien jusqu' elles aient trop de bien immobilier saisis sur les bras, et la patratras tout s' effondre.
Réponse de le 08/07/2011 à 9:49 :
N'importe quoi...vous savez quelles sont les statistiques de saisie d'immobilier en France? quasi nulles...faut arrêter de regarder la télé
Réponse de le 08/07/2011 à 15:29 :
@ @bulle
vous avez mal compris l'intervention de bulle,celui-ci fait simplement un PARALLELE entre le phénomène des subprimes aux états-unis et le phénomène des crédits,entre-autres à la consommation,en France dans notre pays.
il n'a a aucun moment dit qu'il y avait eu des subprimes en France ou que les crédits immobiliers y étaient un motif fréquent de saisies.
relisez relisez,et correctement.
Réponse de le 09/07/2011 à 7:53 :
Monsieur le pourfendeur je relis et je cite "nos banques onf fait comme les banques américaines sur les subprimes"...ce n'est plus un "parallèle" excusez-moi, c'est carrément dire que les banques françaises font n'importe quoi. Et comparer des crédits consos de 30KE à des crédits immobiliers de 300KE sur 30-35 ans, c'est carrément débile...
a écrit le 07/07/2011 à 17:58 :
Puisque les banquiers refusent le fichier permettant de connaitre l'endettement de chacun :comme partout en Europe et bien , qu'ils assument et ne comptent pas sur nous pour payer en place de ces gens .Mais ,c'est ce qui est fait , ces dettes sont remboursées par nous tous (il y a aussi des taux de 19% de pénalités :un régal pour eux )
Réponse de le 07/07/2011 à 19:49 :
????? Allez vous renseigner !! Ce sont les banquiers qui réclament ce fichier mais qui est refusé par la CNIL !!! ALors évitez les commentaires aussi peu pertinents svp.
Réponse de le 08/07/2011 à 7:40 :
Quant à la CNIL, elle a raison de se méfier...
Réponse de le 08/07/2011 à 8:24 :
chino a raison , et pourtant il y a eu des nouvelles mesures de prises pour eviter le surendettement, la mauvaise comprehension du client vis a vis des dossiers ect...
le probleme, est qu'il y a toujours moyen de contourner, et les banquiers ne voient pas forcement la montagne derriere l'arbree ...
mais faut pas se leurrer, la banque s'en met plein le fouiles quand meme !!!
Réponse de le 08/07/2011 à 8:48 :
parfois les gens sont aussi têtus : la banque leur refuse un prêt en leur expliquant leur solvabilité précaire avec tous les risques et ces mêmes personnes vont faire d' eux mêmes le tour de tous les établissements pour obtenir le prêt voulu . Qui est fautif et responsable dans ce cas
Réponse de le 08/07/2011 à 11:48 :
ben comme toujours c'est la faute de la societé!! trop de pub, trop de produits, trop l'habitude d'avoir tout tout de suite sans effort. je suis effarée de voir comment il faut assister chaque personne. Une personne râle à cause des agios, je lui répond aimablement qu'elle peut faire un courrier en demandant la remise gracieuse de la somme en expliquant pourquoi elle pense devoir être rembourssé. j'en entends des choses, on me parle pire qu'un chien. perso, quand ça m'est arrivé, j'ai fait un gentil courrier et bizarrement on a acceder à ma demande, alors que le mec a qui ça arrive tous les mois, en plus il t'engueule, bien sur, c'est toi qui a depensé l'argent qu'il n'avait pas!! on deresponsabilise trop l'individu, ça commence à la maison, se poursuit à l'ecole et après c'est la cata.
Réponse de le 08/07/2011 à 16:45 :
Chino :si j'écris cela c'est que il en a ete question dans une émission de "C dans l'Air " et ,à ce que je sache , les participants eux ,ne sont pas ignares comme moi mais bien au courant puisque spécialistes . Alors , m.chino , sachez également que je ne raconte pas que des choses que j'ignore :ce que de toute ma vie , je n'ai fait .Bien à vous ;
a écrit le 07/07/2011 à 15:06 :
C'est cela qu'il faut stopper le surendettement - ne pas accorder pls credits etc.....
Réponse de le 08/07/2011 à 11:11 :
RUBIS comment ferait-on pour vivre, même en restreignant le plus possible je suis dans le rouge tout les mois, je n'ai qu'une pension d'handicapé.
Réponse de le 08/07/2011 à 22:08 :
Je ne parle pas de cas comme le votre mais des personnes qui vivent bien au dessus de leurs moyens - les personnes handicapees devraient percevoir davantage c'est certain -

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :