La Tribune

Fitch menace de dégrader six pays européens

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Romaric Godin  |   -  238  mots
La valse des dégradations se poursuit en Europe. Après le feu roulant de Standard & Poor's vendredi dernier, c'est à présent l'agence Fitch qui annonce qu'elle pourrait abaisser la notation de six pays membres de la zone euro d'ici à la fin du mois.

C'est en tout cas ce qu'a déclaré le directeur général de l'agence Edward Parker mercredi à Milan. L'Espagne, l'Italie, la Belgique, l'Irlande, Chypre et la Slovénie avaient été placés "sous surveillance" en décembre. "Nous nous attendons à ce que cette surveillance conduise à une réduction d'un à deux crans de la notation des pays concernés", a affirmé Edward Parker.

La France, dégradée par S&P vendredi, ne serait pas concernée par ce mouvement. Encore notée AAA par Fitch, elle est certes sous "surveillance négative". L'agence a cependant affirmé récemment, mais avant la dégradation par sa concurrente, qu'elle n'envisageait pas d'ôter cette année la note suprême à l'Hexagone.

De son côté, Moody's n'a pas remis en cause sa note AAA avec une perspective stable. La dégradation de l'Italie pourrait être particulièrement douloureuse pour la Péninsule, actuellement noté A+, soit le quatrième cran dans le niveau des notations de l'agence. Le directeur général de Fitch a du reste affirmé que l'avenir de la dette italienne est "crucial pour l'avenir de la zone euro dans sa totalité". Pour autant, il estime que le risque d'une explosion de la zone euro est "très faible". L'impact de ces annonces sur les marchés pourra être évaluée dès jeudi avec les adjudications prévues de dettes espagnoles et françaises.

Réagir

Commentaires

JB38  a écrit le 22/01/2012 à 23:19 :

"Une explosion de la zone ?uro est très faible", menteur, les agences de notation font tout pour arriver à ce résultat. Il y va de l'intérêt supérieur des US, du Royaume-uni et de tous les pays gouvernés par les néo-libéraux.

DOUDOU  a écrit le 20/01/2012 à 15:17 :

C'est de l archenement que de continuer a dégrader l EUROPE et je pense de plus en plus que c'est télécommandé depuis l AMERIQUE qui ne veut plus entendre parler de l euro cmme valeur internationale pour que le dollar reste le plus fort de l OCCIDENT.

burnouf  a écrit le 19/01/2012 à 17:01 :

Il n'y en a qu'un qui peut fortement contribuer et aider à trouver des solutions pour sauver l'Euro.Pourquoi donc les instances européennes n'embaucheraient pas quelqu'un de compétent et qui de surcroit est disponible? Je pense à D.Strauss Kahn

Martina  a répondu le 19/01/2012 à 19:33:

Monsieur Strauss-Kahn est l'un des bâtisseurs de cette machine infernale. Comment croire dès lors qu'il pourrait résoudre le problème ?

JB38  a répondu le 22/01/2012 à 23:27:

DSK a été directeur du FMI, il est (entre autres...), corrompu par les idées néo-libérales. L'action du FMI est profondément inspirée de ces idées et noyautée par les Anglo-saxons et sympathisants.

dsl  a écrit le 19/01/2012 à 11:03 :

de toute façon, on a décidé de ne pas rembourser

QUICK  a écrit le 19/01/2012 à 10:57 :

Il n'est pas bon d'être le dernier à dégrader car çà montre que vous êtes moins bien outillé et vos clients de s'inquiéter voire de vous quitter. La rumeur dans les salles de marché : allez vous faire fichtre

Complot  a écrit le 19/01/2012 à 10:48 :

Les américains et britanniques s'en donnent du mal pour déstabiliser l'Euro. En attendant, quelle tristesse pour eux de voir que leur politique de sabottage ne marche pas : les taux d'intérêt français et espagnols ont encore chuté ce matin aux dernières adjudications. Comme quoi, les agences de notations ne sont que des guignoles, incapables de prévoir la crise de 2008 mais exagérant celle de l'Euro. Quelle tristesse pour les anglo-saxons et les eurosceptiques imbéciles....

Martina  a répondu le 19/01/2012 à 11:20:

Non, la baisse des taux français et espagnol baissent car la BCE monétise sans le dire explicitement. Il faut donc s'attendre à la création de nouvelles bulles, notamment sur le marché immobilier - qui ne devrait pas chuter pas cette année mais au contraire continuer son envolée, à moins d'une explosion de la zone Euro - ainsi que des marchés actions, qui vont absorber ce surplus de liquidités, sans compter l'inflation qui devrait s'accélérer. Bref, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possible !:)

POLUX  a écrit le 19/01/2012 à 10:43 :

ARMINIUS vous avez raison , il faut imposer aux allemands de travailler moins mais surtout plus mal, il faut stopper cette dérive inacceptable ! ils faut dorénavant qu'ils investissent sur les nuls !

Marc  a répondu le 20/01/2012 à 7:49:

Oui, proposons leur de passer à 35 heures par semaine, voire 30 heures comme le suggèrent nos verts (pas les leurs).

Arminius  a écrit le 19/01/2012 à 9:18 :

L'excédent commercial permanent et impressionnant de l'Allemagne, réalisé aux dépens des économies de la Zone Euro moins compétitives et réinvesti en dehors de celle-ci, représente une fuite de capitaux légale, il saigne ainsi à blanc la Zone Euro. Après la Grèce, l'Espagne, le Portugal et l'Italie ce sera la France. Il faut à tout prix stopper l'hémorragie que représente l'excédent commercial allemand puisque réalisé dans la Zone Euro et réinvesti en dehors de celle-ci. Le chômage des jeunes dans certains pays a dépassé les 40%. A quand la révolution?
Ces bénéfices ont souvent été réalisés aux dépens d'un surendettement des autres pays de l'Union Monétaire et de l'UE, en fait ce sont pour l'ensemble de l'UE des faux bénéfices, la fuite de capitaux elle est bien réelle. Les usines ont bien été construite partout dans le monde et sont aussi productives sinon plus productives que les nôtres.

QUICK  a répondu le 19/01/2012 à 11:00:

le meilleur exemple est l'armement grecs.

Machiavelli  a écrit le 19/01/2012 à 9:16 :

La « règle d'or » ou, puisqu'il faut parler allemand maintenant en Europe, comme exigé par M Kauder (chef du parti CDU de Mme Merkel), "die Schuldenbremse" est un peu ce qu'est la fausse planque aux criminels qui, interrogés par la police et pour prouver leur innocence, mènent celle-ci à une planque dans laquelle bien évidemment le butin ne se trouve pas.
Ainsi vouloir limiter la dette budgétaire d'un pays, sans en limiter le déficit de la balance commerciale, conduit ce pays inexorablement à la pauvreté. La fuite de capital due au déficit de la balance commerciale n'étant ni contrôlée ni interdite, ces pays à la balance commerciale déficitaire vont vivre pendant quelques temps de leur substance avant de sombrer dans la misère totale.
C'est en améliorant la productivité de ces pays que nous pourront sortir de la crise.
Pour arriver à augmenter la productivité il faut protéger l'économie de ces pays de la concurrence des économies plus fortes par des moyens autres que par le dumping des salaires.
Au sein de l'Union Monétaire il est nécessaire d'arriver à une convergence des économies mais aussi des salaires.-------------------------

http://www.lemonde.fr/societe/infographie/2007/11/29/pourquoi-le-cout-du-travail-francais-est-l-un-des-plus-eleves-d-europe_983752_3224.html

DOUDOU  a répondu le 19/01/2012 à 16:46:

C'est ce que je pense et ce monsieur a tout bien dit et je suis en osmose avec lui.

Faubourg  a écrit le 19/01/2012 à 9:02 :

Mon avis est que ces agences ,quand on sait par qui elles sont financées ..., sont sous la coupe des USA qui , comme toujours, souhaitent avoir sous leur coupe l'Europe.
Il faut utiliser tous les moyens possibles pour détruire ces agences de notation.

JB38  a répondu le 22/01/2012 à 23:30:

Mais que fait $arkozy? Mieux vaut compter su Anonymous pour une telle destruction.

Sybarite  a écrit le 19/01/2012 à 8:06 :

Lorsqu'un pays est noté AAA, il ne peut être qu'en surveillance négative. En surveillance positive, il crève le plafond, il sort de l'épure!

gerardc27  a répondu le 19/01/2012 à 9:07:

Un pays répondant parfaitement aux critères est noté AAA avec "perspective stable" et sans surveillance particulière sauf événement.

mat  a répondu le 19/01/2012 à 9:31:

Non, il peut être aussi sous perspective stable, ce qui a été le cas de la france pendant très longtemps.